Définition "intelligence économique"/"veille"








télécharger 1.18 Mb.
titreDéfinition "intelligence économique"/"veille"
page6/21
date de publication26.03.2017
taille1.18 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

1

9

9

4



Avril

Varlet Michel
A propos du concept français de l'intelligence économique
Défense nationale

L'intelligence économique une expression bien française

(critique le fait que le concept inventé par anglo-saxon, définition de terme intelligence d'où caractère bien français)

La protection du patrimoine concurrentiel (souligné par le rapport Martre, importance organisation en réseau)

Comment susciter dans l'entreprise l'adhésion du personnel et de ses représentants à ce concept ?

"[…] importance du rôle que devrait jouer ce concept pour notre destin national est tel qu'il m'a paru intéressant de lancer une sorte de débat de façon à en éclairer au mieux les différentes facettes et à susciter une réflexion et un échange d'idées."

"Un réseau mis en place à des fins de protection ne tarde pas à jouer son rôle dans la recherche, de même qu'un réseau organisé en vue de recueillir une information jugée nécessaire à la prise de décisions engageant la politique de l'entreprise."

"Dire que le concept d'intelligence économique unit le savoir et l'action correspond à une réalité mais dire que l'intelligence économique est une action qui intègre l'acquisition de l'information utile à l'entreprise et la protection de son patrimoine concurrentiel."

"Placer les actions de protection du patrimoine dans un contexte offensif et lui conférer une noblesse […] si nous voulons promouvoir l'intelligence économique en France il faut s'employer à démontrer sa valeur, à faire en sorte qu'elle séduise les Français et leur devienne de plus en plus familière."

"L'éthique doit concerner les moyens utilisés pour l'acquisition des informations."

J. Pichot Duclos, "L'Etat et les entreprises osent le nouveau défi de l'intelligence économique."

Définition Gal Pichot Duclos "Ensemble des actions coordonnées de recherche, d'interprétation, de diffusion et de protection de l'information utile aux acteurs économiques"

Définition rapport Martre "[…] définie comme l'ensemble des actions de recherche, de traitement, de distribution en vue de son exploitation de l'information utile aux acteurs économiques, action menées l'également avec toutes les garanties de protection nécessaire à la préservation du patrimoine de l'entreprise."

H. Martre (1994)

J. Pichot Duclos (janvier 1994)

1

9

9

4



Mai

Eric Werner
Quel cadre légal pour la veille technologique
Technologies internationales

Amalgame veille et espionnage

Rôle des brevets

Code pénal désuet

Respect des règles légales

Croquis : trois catégories d'informations selon leur liberté d'accès et d'exploitation : publiques, réservées et confidentielles

"Les professionnels de la veille considèrent que 90% des informations utiles sont disponibles en toute légalité."

"Si un salarié d'une entreprise révèle un procédé industriel secret et original, l'article 418 du code pénal prévoit le cadre du délit de violation du secret de fabrique. L'article 408 prévoit des charges similaires pour le délit d'abus de confiance."

"Caractère désuet de la législation à l'heure de la dématérialisation de l'information, ces textes prennent uniquement en compte la dépossession des supports matériels contenant des informations confidentielles. La loi Godfrain du 5 janvier 1988 renforcée par la loi du 22 juillet 1992 vise toutefois à lutter contre la fraude informatique."

"Le veilleur trouvera suffisamment d'informations utiles en respectant les règles légales qui demeurent peu contraignantes. Les réelles difficultés rencontrées dans la conduite d'une veille sont davantage liées à la prolifération des informations, à l'extension mondiale des marchés et à l'accélération des rythmes d'évolution, qu'aux difficultés d'accès aux informations secrètes."







1

9

9

4



Mai

Humbert Lesca
Veille stratégique pour le management stratégique

Etat de la question et axes de recherche
Economies et sociétés, série sciences de gestion, n°20

Définition

(veille stratégique ; Aguilar 1967- premier à avoir comparé au radar du navire les efforts d'une entreprise pour être à l'écoute de son environnement ; Ansoff 1976- le management stratégique : processus décisionnel par lequel le dirigeant gradue leurs actions de réponses aux signaux de l'environnement, principalement des signaux faibles)

Concept apparu dans les années 80 à part Aguilar sous différente appellation : environmental scanning, business intelligence…; terme peu apprécié en France, souvent confondue avec planification et prévision)

Peu pratiqué en entreprises, manque de méthodes, d'outils.

Phase 1 : définit le ciblage et l'envergure de la veille stratégique (approche fondée sur le domaine de l'environnement ou sur les acteurs; deux types d'informations, de profil et d'alerte)

Phase 2 traquer les signaux faibles dans l'environnement : (manque de reconnaissance pour ceux qui traquent l'information)

Phase 3 : remontée et transmission (souvent pas écouté)

Phase 4 : exploitation : transformer les signaux faibles en forces motrices

Test sur le terme à utiliser : "intelligence de l'entreprise" privilégiée par les gens interrogés




"Le concept de veille stratégique désigne le processus informationnel par lequel l'entreprise se met à l'écoute prospective de son environnement dans le but créatif d'ouvrir des fenêtres d'opportunités et de réduire son incertitude."

Aguilar (1967)

Ansoff (1976)

Stratégor (1988)

Morin (1982)

Russel et Prince (1992)

Lenz et Engledow (1985-86)

Stoffles (1982)

Gilad, Gilad (1986)

Aaker (1983)

Martinet (1983)

Thietart (1990)

Dussauge (1987)

Klein et lieneman (1984)

Joffre et koening (1985)

Duncan (1972)

Calori 1(989)

Dietrie et Ramatsoa (1983)

Jain (1979)

Narchal (1987)

Kefalas (1980)

Porter (1986), (1982)

Reinhardt (1984)

Ghishal et Kim (1986)

Fahey (1981)

Stubbart (1982)

Diffenbach (1983)

Narchal (1987)

1

9

9

4



Mai

Jean Claude Tourneur
L'intelligence économique à la recherche de l'excellence
AFNOR

L'alliance stratégique de plusieurs techniques connues (veille, stratégie d'entreprise, rôle des décideurs)

Loin des amateurs et de la culture d'espionnite (business intelligence, sur des données publiques, réservées à quelques grands secteurs, importance d'un réseau d'intelligence économique nationale)

Un monde économique ni pur ni parfait

Quitter la fascination pour les modèles étrangers (mais faiblesse américaine, importance d'une coordination, d'un réseau d'excellence)

La France ne part pas battue (historiquement possède un maillage mais initiatives dispersées)

4 axes du rapport

"Le rapport Martre officialise l'entrée de l'intelligence économique dans le champ de la prospective macro économique française."

"[…]arrive à point nommé, la complexité du monde économique[…]oblige les entreprises, l'Etat et les acteurs institutionnels à penser différemment leur rapport à la concurrence mondiale."

"L'intelligence économique apporte à la collectivité nationale des réponses."

"L'intelligence économique emprunte le plus souvent sa terminologie au monde Nord américain et sa représentation symbolique à la plus pure tradition britannique. La pratique de la business intelligence semble réservée à des spécialistes de l'espionnage."

"L'économie française a longtemps focalisé son attention sur le modèle marketing et cartésien…souvent à la recherche des modèles théoriques exogènes, l'industrie française a préféré importer les méthodes de gestion américaine ou l'organisation japonaise sans repenser le socle sur lequel elle implémentait des techniques et sans voir que ces méthodes reposent avant toute chose sur des pratiques culturelles issues des choix collectifs des acteurs de la guerre économique."

"L'intelligence économique complète la démarche marketing en s'intéressant aux responsables et aux processus de décision des concurrents et en exploitant de manière dynamique toutes les formes de veille."

"[…] démarche anticipatrice, recherche prospective […]"

Quatre axes : "mieux diffuser la pratique de l'intelligence économique dans l'entreprise grâce à une implication directe des dirigeants; optimiser les flux d'information entre le secteur public et privé; concevoir des banques de données en fonction des besoins des utilisateurs; et enfin mobiliser le monde de l'éducation et de l'information."

"ces propositions ont l'immense mérite d'être concrètes, adaptables et pratiquement mises en place rapidement. Elles favoriseraient l'émergence d'une nouvelle culture débarrassée de tabous et de préjugés d'angélisme économique qui risquent d'obérer la compétitivité de la Nation."

"L'intelligence économique résulte de l'utilisation systématique et combinée de toutes les informations susceptibles d'aider l'entreprise à comprendre son environnement concurrentiel. Concrètement, l'intelligence économique vise à coordonner les actions de recherche, de distribution, de traitement ou de protection de l'information, la protection industrielle, la veille technologique, la veille informative, la veille normative, l'influence et le lobbying"…la démarche d'intelligence économique vise à intégrer ces techniques dans une stratégie elle-même directement liée à la stratégie de l'entreprise"

H. Martre-Président de l'afnor,

J. B. de Foucaud-Commissaire au plan

----------------------

H. Martre (1994)

Bernard Esambert (Pompidou, capitaine d'industrie)

1

9

9

4



2 juin

Philippe Coste
Les espions américains à l'usine
L'Express

Des anciens de la CIA

En fouillant les dépotoirs

Coupe gorge informatique (rôle NSA)

"au service des entreprises, les agences d'intelligence économique font florès…. Plongée chez les barbouzes industriels"

affaire en 1989 espionnage de la DST sur IBM et Texas instruments

" Les officiels américains privatisent leur talent"




CIA, DST

P. Marion

W. Colby

B. de Genera-Futures group

R. Steele-OSS

SCIP

NSA

1

9

9

4



7 juin

Thierry d'Athys
Intelligence économique : le retard français
Le Figaro

Echec d'Airbus Industrie en Arabie saoudite, échec fusion Renault Volvo-retard réseau d'intelligence économique

Retards français

Atomisation du réseau français face à des systèmes étrangers plus performants (Suède-USA)

Propositions (le Japon et moyens de désinformation et d'influence, le système allemand, + propositions du rapport)

"La tendance n'est pas au plus d'Etat dans l'économie mais à une meilleure coordination des canaux existants et à une circulation plus opérationnelle de l'information recueillie par les administrations fédérales vers le pouvoir exécutif."

Quatre axes du rapport : "mieux diffuser la pratique de l'intelligence économique dans l'entreprise grâce à une implication directe des dirigeants; optimiser les flux d'information entre le secteur public et privé; concevoir des banques de données en fonction des besoins des utilisateurs; et enfin mobiliser le monde de l'éducation et de l'information."

H. Martre: "La France devrait disposer d'un excellent réseau d'intelligence économique, compte tenu de son histoire, de son rayonnement dans le monde et de sa position de quatrième puissance exportatrice. Malheureusement il n'en est rien, en raison des cloisonnements de la société française et de l'individualisme de ses citoyens. Il faut changer les états d'esprit et les comportements."

"[…] définie comme l'ensemble des actions de rechercher, de traitement, de distribution en vue de son exploitation de l'information utile aux acteurs économiques, actions menées l'également avec toutes les garanties de protection nécessaire à la préservation du patrimoine de l'entreprise. Trois fonctions : la maîtrise du patrimoine scientifique, la détection des menaces et la compréhension des opportunités potentielles la construction de stratégie d'influence au service de l'intérêt national et/ou de l'entreprise."


H. Martre (1994)

Airbus, Renault, Volvo, Dassault






Aoüt-septembre 1994

Didier Danet
Défense économique, guerre économique : la liaison dangereuse
Défense nationale











J. Bontoux (1993)

1

9

9

4



Septembre

Philippe Caduc, Gilles Polycarpe
Vers l'émergence de structures planétaires de domination : l'exemple des réseaux technologiques nippo-américains
Technologies internationales, n°7

Les réseaux

Ex Japon-Usa

-contrôle conjoint de secteurs de portée mondiale

-multiplier les modes d'échange

-Europe : une adaptation nécessaire de la pensée stratégique

-Renforcer les outils de diagnostique et d'influence

"La naissance de réseaux de pouvoirs industriels à l'échelle planétaire remet en cause les notions classiques de concurrence et de partenariat. Ainsi les USA et le Japon agissent conjointement pour contrôler l'ensemble des secteurs stratégiques de portée mondiale."

"Les nouvelles formes de pouvoir et d'organisation adoptent une morphologie de réseaux. La guerre économique n'en est pas une au sens traditionnel du terme.. Compétition féroce et collaboration se voient étroitement mêlées"

"deux adjectifs essentiels paraissent devoir guider l'action de la France: investir dans les réseaux à grande vitesse et mettre en œuvre des a actions de sensibilisation et de formation destinées à préparer les différents publics à l'utilisation des NTIC."

"Une réflexion prospective renforcée devra prendre acte de la complexité qui se déploie et proposer des formes d'action susceptibles de se servir des modes d'action en réseau."

"Il ne saurait être question de se hisser au niveau du défi qu'imposent ces réseaux sans revaloriser en France le rôle de vigie de l'Etat : il apparaît nécessaire de développer fortement sa présence au sein des réseaux d'information et surtout de réhabiliter la prospective étatique, afin de s'assurer une compréhension globale des causes et des effets profonds.





Rapport du Keidanren, Relations et interdépendances entre les industries japonaises et américaines, 21 décembre 1993

Clausewitz
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

similaire:

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconIi l’Intelligence Economique, une culture du combat
«manipulation de l’information», réuni par Alain Juillet au Secrétariat Général de la Défense Nationale (sgdn)

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconLes Awards «Data Intelligence»
«Data Intelligence» sont destinés à récompenser tout logiciel, processus, service ou solution, relatifs au domaine de la Data Intelligence...

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconRésumé Dans le monde de l'intelligence artificiel aujourd'hui, on...

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconChapitre La définition du domaine public Section Définition légale

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconLe cours de
«phénomène le plus évident de la vie économique» (cf. A. Benachenhou : Introduction à l’analyse économique, opu, Alger, 1976, p....

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconIntroduction : Présentation du Code de Droit Economique (cde)
«Livres» dont chacun est consacré à une branche du droit économique (la protection de la concurrence, la sécurité des produits et...

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconAltera livre le premier fpga 65 nm économique du marché
«Les innovations faites autour de l’architecture des fpga cyclone III, telles que les performances et la quantité de mémoire, nous...

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconPortail Evaluation Economique des Biens environnementaux
«avantages» tirés de projets de développements économiques dans le cadre d’analyses «coûts-avantages» (A. C. A.) ou «coûts-bénéfices»...

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconExamen de l’intelligence

Définition \"intelligence économique\"/\"veille\" iconDoc. 1 et 2 p. 234 : Décrit la situation économique de Shanghai au début du xxe siècle
«traités inégaux» imposés aux Chinois à partir de 1842 = enclaves territoriales administrées par les étrangers eux-mêmes. Le but...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com