Les arts, la propagande








télécharger 21.61 Kb.
titreLes arts, la propagande
date de publication28.03.2017
taille21.61 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
LES ARTS, LA PROPAGANDE


I / Définitions
Propagande

La propagande est l’action de diffuser, de faire admettre une doctrine (ensemble d’idées propres à une époque ou à un groupe social) ou une idée par la majorité des gens pour les amener à une pensée unique. Son but est d’influencer l’opinion publique, de modifier sa perception des événements pour mobiliser ou de rallier des partisans. Dans le sens commun, la propagande correspond à la désinformation mise au service d’une cause politique ou d’intérêts particuliers.
Elle peut être :

- d’agitation pour créer une période insurrectionnelle,

- politique, cad mise en place par des forces politiques ou militaires (ex : propagande stalinienne ou nazie),

- sociale ou d’intégration (publicité : pour uniformiser des comportements d’achat qui amèneront à une consommation de masse, voire à créer des réflexes d’achat)
La propagande exploite les techniques de la psychologie et de la communication. Elle privilégie la manipulation des émotions au détriment des capacités de raisonnement et de jugement.

Pensée unique 

On peut reprendre la définition de Goebbels émise en 1933 (livre p 80) : « le peuple doit commencer à penser d’une manière uniforme, à réagir d’une manière uniforme et à se mettre à la disposition du gouvernement de tout son cœur ».

II/ Pourquoi utiliser la propagande ? Contexte historique (crise)

La propagande est plus particulièrement utilisée dans des contextes de crise qui peuvent prendre plusieurs formes :
contexte de guerre comme la 1GM. Le message peut être différent selon les pays et peut évoluer dans le temps.
Pour la France, il fallait :

. mobiliser durablement les soldats sur le front, notamment lors de la guerre des tranchées : faire comprendre que les Français participent à la lutte du bien contre le mal (l’Allemagne), qu’il faut défendre la terre, le sol, message bien perçu par ces soldats majoritairement d’origine paysanne, accepter le sacrifice de sa vie en développant le sentiment national.

. mobiliser durablement les civils ou « l’arrière », d’autant plus que la guerre perdure (se prolonge). L’objectif est de les faire participer à l’effort de guerre : mobilisation de la main d’œuvre, notamment féminine voire coloniale, souscription aux emprunts pour financer les dépenses de guerre qui augmentent prodigieusement…
Pour les Etats-Unis, faire accepter la guerre alors que le pays se voulait non-interventionniste et simplement apporter une aide militaire à la Triple-Entente (France, Royaume-Uni, empire russe) ; recruter des soldats une fois le pays engagé dans le conflit. En effet, il n’existe pas d’armée de conscription (service militaire) mais une armée composée de volontaires.
Pour le Royaume-Uni, recruter des soldats volontaires (comme les USA, armée de volontaires), participer à l’effort de guerre…
Contexte de crise économique et politique qui explique l’arrivée au pouvoir du nazisme et de son chef, Hitler.

Crise politique : les Allemands et notamment les anciens militaires n’acceptent pas le Diktat qu’a signé la République de Weimar ;

mais aussi crise économique, l’Allemagne est gravement touchée par la crise américaine de 1929 du fait du rapatriement des capitaux, d’où développent du chômage et de la misère. Hitler promet de résoudre ces problèmes.
Une fois au pouvoir, Hitler va mettre en application toutes ses idées développées dans « Mein Kampf » grâce à un régime autoritaire (et raciste) et à un usage intensif de la propagande.


Contexte de crises multiples pour l’empire russe :

. militaire, la 1GM entraîne des pertes humaines très importantes et souvent inutiles, les défaites se multiplient ;

. politique, un régime rejeté par la bourgeoisie, le pouvoir autocratique tsariste ;

. économique, les terres appartiennent à l’Eglise ou à de grands propriétaires, d’où de nombreux paysans sans terre ; une industrie archaïque et en retard par rapport aux puissances occidentales.
Les bolchéviques vont prendre le pouvoir pendant la révolution d’octobre 1917. Par la propagande, ils vont instaurer un régime communiste accepté à l’origine que par une classe ouvrière alors peu développée, fortement minoritaire par rapport à la masse des paysans pauvres.

Contre-exemple : la consommation de masse,

Basée sur une uniformisation croissante des comportements d’achat, la consommation de mase s’est réalisée dans un contexte de forte croissance économique après la 2GM, période appelée les « 30 Glorieuses », dans un régime démocratique.

III/ Qui organise la propagande ?

En période de crise, l’acteur principal est l’Etat pour diffuser son idéologie. Se met en place parfois un ministère de la propagande, comme dans l’Allemagne nazie, dirigé alors par Goebbels.
Lors des « 30 Glorieuses », de nouveaux acteurs vont apparaître : les chefs d’entreprises privées dont l’objectif est de vendre pour tirer d’importants bénéfices. Vont se mettre en place de nouvelles techniques, marketing, publicité… qui vont modeler l’esprit des consommateurs. On va assister au développement de la consommation de masse et à une uniformisation des pratiques : achat, loisir, culture…. Thème abordé ultérieurement en histoire.
IV/ A qui s’adresse-t-elle ? Quel public exclut-elle ?

La propagande s’adresse au plus grand nombre, plus particulièrement aux personnes peu ou pas instruites. Pour reprendre un passage de « Mein Kampf » de Hitler  (doc 2 p 80) :
« A qui la propagande doit-elle s’adresser ? A l’intelligentsia scientifique ou à la masse la moins cultivée ? Elle ne doit s’adresser qu’à la masse !... Les masses ont une capacité d’absorption très limitée, elles comprennent peu et oublient beaucoup.

Il résulte de tout cela qu’une propagande efficace devra se limiter à un très petit nombre de points. Elle les fera valoir à coups de slogans aussi longtemps qu’il le faudra jusqu'à ce que tout le monde, jusqu’au dernier, soit à même d’en saisir l’idée.

La grande masse d’un peuple ne se compose ni de professeurs ni de diplomates. Elle est peu accessible aux idées abstraites. Par contre, on l’empoignera plus facilement dans le domaine des sentiments… »

V/ Quels sont les moyens mobilisés pour diffuser le message ?

La propagande mobilise tous les moyens d’expression : journaux, livres, affiches, cinéma, discours, radio, éducation (encadrement de la jeunesse, école…). Les différentes formes d’art vont être mises à son service :

  • poésie (Staline – doc 2 p 56 « O, grand Staline »)

  • peinture – réalisme soviétique doc 1 et 2 p 56

  • architecture – « L’ouvrier et la kolkhozienne » Sculpture de Vera Mukhine – pavillon soviétique de l’exposition universelle de Paris – 1937 – doc 7 p 57

  • affiches de propagande – multiples exemples dans le livre d’histoire

  • le sport : l’homme nouveau : l’athlète nazi – ouverture des JO de Berlin en 1936 doc 6 p 81 – parade d’athlètes soviétiques (photo sur la place Rouge p 46)

  • la photographie : photographies truquées – doc 4 p 53

  • le cinéma …

Dans les régimes totalitaires –stalinien et nazi- les artistes eux-mêmes, sont sévèrement surveillés et contrôlés par l’Etat, ils ont l’obligation de s’engager au service de ces régimes. Le pouvoir stalinien va même créer un style artistique nouveau, appelé « réalisme soviétique »

VI/ Le message martelé est un slogan simple, qui peut évoluer dans le temps

1ere guerre mondiale

  • Persuader les américains d’entrer en guerre

  • Inviter la population à s’enrôler : les troupes américaines ou anglaises ne connaissent par la conscription (service militaire obligatoire) mais seulement le volontariat ;

  • « tout va bien dans les tranchées » pour convaincre la population de souscrire à des emprunts : objectif général, faire accepter une guerre longue et meurtrière

  • la barbarie de l’ennemi


Messages nazis :

- ein Volk – ein Reich – ein Führer

- un homme nouveau (athlétique, sûr de lui…)

- des messages antisémites

- la grandeur de l’Allemagne à travers le gigantisme de l’architecture (« Germania », Albert Speer, projet du nouveau Berlin – pavillon allemand lors de l’exposition universelle de 1937)

- préparation à la guerre

- Des symboles simples et répétitifs : lesquels ?

Message soviétique

  • D’après les grands décrets du 8.11.1917 : décret sur la paix, décret sur la terre (collectivisation)

  • Industrialisation, grands travaux – Fédération des peules soviétiques –

  • Création d’un homme nouveau (Stakhanov)

  • Préparation à la guerre

  • Des symboles simples et répétitifs, des couleurs : lesquels ?

similaire:

Les arts, la propagande icon«Ohé ! les braves gens versez votre or, nous versons bien notre sang...
«vers[é] leur sang», en versant son or, comme le disent les affiches de propagande. Ainsi, Lambert labat, père de Marcel labat, «mort...

Les arts, la propagande iconTitre : Noviodunum Date(s) : Ier au l’iv siècle
«arts de l’espace», «arts du langage», «arts du quotidien», «arts du son», «arts du vivant», «arts du visuels»

Les arts, la propagande iconBibliographie 27
«beaux-arts» désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle «plastiques» de nos jours : l’architecture, la sculpture, la peinture...

Les arts, la propagande iconBibliographie 25
«beaux-arts» désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle «plastiques» de nos jours : l’architecture, la sculpture, la peinture...

Les arts, la propagande icon1. Les Arts Plastiques ou Arts Appliqués

Les arts, la propagande icon1 22 petits catalogues de vente d’arts primitifs des années 1975/1985. 2
«Arts d’Afrique noire» de Raoul Lehuard volumes (1983/1987). On y joint 2 revues «Africain arts» de 1988

Les arts, la propagande iconComment l’art est-il mis au service de la propagande politique durant la 1
«la Rafle», dessins et photographies des camps (td sur la collaboration française)

Les arts, la propagande iconCM1b histoire des Arts et Arts Visuels Par période Période 1
«actuelle» à la manière des frères Limbourg et fabriquer un calendrier complet avec les œuvres de la classe

Les arts, la propagande iconCours terminales
«les arts» au pluriel deviennent synonyme de beaux arts : ceux-ci ont pour objet propre le beau et l’absence d’utilité pratique,...

Les arts, la propagande iconThématique histoire des arts : «Arts, techniques et expression»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com