Rapport Final








télécharger 0.58 Mb.
titreRapport Final
page1/17
date de publication28.04.2018
taille0.58 Mb.
typeRapport
ar.21-bal.com > finances > Rapport
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17




Association Nationale des Caisses Populaires Haïtiennes




etude des filières non agricoles haitiennes

Projet « Appui au renforcement de la capacité des caisses du réseau de l’ANACAPH dans la réduction de la pauvreté en Haïti »
Réf : 9 ACP HA 12/8

Rapport Final


M. Ronald Labady

Consultant.


Aout 2008.


  1. Introduction

    1. Contexte et Objectifs de l’étude

    2. Méthodologie adoptée

      1. Révision bibliographique

      2. Réalisation d’une Enquête formelle

1.2.2.1 Choix des zones d’étude

1.2.2.2 Choix des filières

1.2.2.3 Les Filières additionnelles

1.3.2.4 Détermination de l’échantillonnage

1.3.2.5 Réalisation de l’enquête formelle proprement dite

    1. Limites de l’étude


II- PRESENTATION D’HAITI

2.1 Situation géographique

2.2-Climat

2.3 Agriculture et Exportations

2.4.- Éducation

2.5- Santé

2.6.- Culture
III- RESUME DES ETUDES DE FILIERES INVENTORIEES

    1. Textiles et Vêtements

3.2 Tourisme

3.3. Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)

3.4 Artisanat

3.5.- Filière Construction
IV- PRESENTATION ET ANALYSE DES RESULTATS

4.1 Genèse des activités des filières

4.2 Les Fournisseurs

4.3.- Fonds de démarrage et Provenance des fonds

4.4- L’accès au crédit

4.4.1.- Demandes de financement des filières

4.4.2.-Catégorisation des Besoins en Crédit au point de vue Institutionnel

4.4.3.-Raisons justificatives des demandes de financement

4.5.- Forces, opportunités, faiblesses et problèmes relevés au niveau des filières

4.6.-Propositions relatives à une meilleure prise en charge des filières
V- ANALYSE DES RESULTATS FINANCIERS DES FILIERES PRISES SEPAREMENT
VI- FICHES DE PRODUITS

FICHE CRÉDIT FILIÈRE PETIT RESTAURANT

FICHE CRÉDIT FILIÈRE TRANSPORT PUBLIC

FICHE CRÉDIT FILIÈRE ECOLES CLASSIQUES

FICHE CRÉDIT FILIÈRE STUDIOS DE BEAUTE

FICHE CRÉDIT FILIÈRE VENTE DE RAFRAICHISSANTS

FICHE CRÉDIT FILIÈRE FERRONNERIE

FICHE CRÉDIT FILIERE « DEPOT BOISSONS GAZEUSES »

FICHE CRÉDIT FILIERE « PETIT ARTISANAT »

FICHE CRÉDIT FILIERE « BOULANGERIE »

FICHE CRÉDIT FILIERE « CIRAGE DE CHAUSSURES »




VII.-CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS

ANNEXES

Annexe A.- Comptes D’exploitation Des Agents Economiques Types Par Filière

Annexe B.-Questionnaire d’enquête


  1. Introduction




    1. Contexte et Objectifs de l’étude


Au mois de Juillet 2007, Le Projet de Renforcement Intégré du Milieu des Affaires Haïtiens PRIMA a lancé un appel à proposition en vue d’appuyer le développement des micro, petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance susceptibles d’apporter la meilleure contribution aux objectifs sociaux et économiques de création d’emplois, de distribution des bénéfices de la croissance et de modernisation de la base productive du secteur privé domestique.
Dans ce même ordre d’idées, l’Association Nationale des Caisses Populaires Haïtiennes, (ANACAPH) a reçu un financement dans le cadre de cet appel à proposition. Entre autres activités à réaliser, elle doit collecter les études de filières déjà réalisées pour présenter à ses caisses membres des créneaux porteurs et les besoins et les attentes de cette couche de la population qui utilisent ces filières en matière de crédit.

Dans le cadre de cette étude relatives aux filières non agricoles, il était question suivant cette logique de :

- Inventorier et classer par secteur les principales études de filières agricoles et non agricoles réalisée dans le pays;

- Sélectionner et présenter 5 à 6 filières à forte valeur ajoutée, à forte potentialité de croissance et de création d’emploi; présenter leurs principales contraintes et les opportunités qu’elles offrent

- Présenter pour chaque filière retenue, une fiche technique présentant les entreprises et produits induits par la filière et ses besoins de crédit et d’accompagnement technique.

A cette fin, un consultant a été engagé et qui avait la responsabilité de conduire cette étude dont le rapport final est présenté à travers ce document.



    1. Méthodologie adoptée


Nous avons utilisé dans le cadre de la réalisation de la présente étude, une méthode classique et simple et qui consiste en deux points essentiels : Une révision bibliographique existante sur les filières non agricoles et l’enquête formelle réalisée auprès d’un échantillon d’agents économiques représentant les filières considérées.


      1. Révision bibliographique

Pour pouvoir bien comprendre le sens du mandat imparti et situer l’étude dans son contexte, il importait de procéder à une consultation de documents notamment certaines études relatives aux filières non agricoles. Cet inventaire bibliographique a été d’un grand apport à la définition et à la compréhension de certains concepts et termes importants dans le cadre de cette étude mais surtout au choix des filières, à la conception et l’élaboration de fiches de collectes de données auprès des agents économiques représentant les filières retenues. Ainsi, à partir de cette étape, le relevé fait à ce niveau nous a permis de présenter le résumé d’études sur cinq (5) filières non agricoles qui sera présenté dans un chapitre entier.


      1. Réalisation d’une Enquête formelle

Avant d’aboutir à cette démarche, il a fallu prendre en compte les étapes suivantes : le choix des zones d’étude, le choix des filières, la détermination de l’échantillonnage pour la réalisation de l’enquête formelle proprement dite.
1.2.2.1 Choix des zones d’étude

Tenant compte du rayonnement de l’institution commanditaire (ANACAPH), nous avons été tentés de réaliser cette étude au niveau de tous les départements du pays vu la couverture nationale que l’ANACAPH se donne et qui de plus en plus devient une réalité. Mais tenant compte des contraintes budgétaires et de temps de cette étude, l’on a du revoir notre ambition et opter malgré les contraintes de tout ordre pour réaliser cette étude au niveau de 4 départements.
Le choix a été fait en tenant compte des expériences ce ces départements en matière de caisses populaires, de la présence des certaines caisses de ces départements au sein de l’ANACAPH. De plus, on voulait rester dans une certaine mesure dans la démarche proposée par certains de constituer des pôles de développement au niveau géographique dans le cadre de certaines approches ou analyses de filières ou de zones. A partir de ces considérations, les départements du Nord, du Sud, du Sud-Est et de l’Ouest ont été retenus comme zones d’études.
1.2.2.2 Choix des filières

Tenant compte du mandat de l’étude, il fallait retenir des filières non agricoles pour la création de valeur ajoutée et celles pouvant faciliter la création d’emplois. A ce niveau, après les échanges tenus avec le commanditaire et de part notre compréhension des objectifs de cette étude, nous avons pu choisir malgré les contraintes d’explorer 6 filières non agricoles pour réaliser l’enquête formelle. Il s’agit de la restauration, (petits restaurants), et des écoles classiques (primaire, secondaire) comme filières de création d’emplois, du transport en commun, de la cosmétologie (studios de beauté), de la vente de rafraîchissants (eau et boissons gazeuses), et de la ferronnerie comme filières pour la création de valeur ajoutée.
1.2.2.3 Détermination de l’échantillonnage

Avant de procéder à la réalisation de l’enquête formelle, le choix de l’échantillonnage devait se faire avant de manière a circonscrire la taille de l’étude par rapport aux contraintes financières et techniques. Ainsi il fallait raisonner l’échantillonnage en fonction des attentes en conformité avec les disponibilités. Etant donné qu’il s’agit de 4 départements, on s’est entendu sur le choix de 200 agents économiques à être enquêtés de manière globale avec une répartition arithmétique de 50 par département.
1.2.2.4 Réalisation de l’enquête formelle proprement dite

La collecte des données auprès des agents économiques représentant les filières retenues devait en priorité se faire à partir d’une fiche préparée à cette fin. Donc, il a fallu élaborer cet outil a partir des informations retenues des consultations bibliographiques et des échanges tenus au sein de l’équipe. Cette fiche d’enquête est disponible en annexe.
D’autre part, il fallait aussi former les agents de collecte de données à la connaissance du questionnaire et aussi aux techniques de collecter le maximum d’informations de l’enquêté. Avant de les déployer, sur le terrain, on a tenu avec eux une journée de formation et qui visait a les familiariser avec la fiche d’une part et de présenter d’autre part les spécificités relatives à chaque filière. Au cours de cette séance, l’on a pu ensemble faire certains ajustements au questionnaire de manière à le rendre plus adaptable à la réalité.
Suite à cette étape, les 4 agents de collecte répartis au niveau des départements retenus ont été déployés sur le terrain pour la réalisation de l’enquête formelle proprement dite. Comme précédemment indiqué, il était question de collecter des informations auprès des agents économiques évoluant dans les 6 filières. Pour cela, considérant que dans le cadre de cette étude, les champs de collecte restent en priorité les grandes villes des départements retenus, nous avons émis l’hypothèse que les toutes les filières d’activités retenues existent et sont fonctionnelles à Jacmel pour le Sud-Est, aux Cayes pour le Sud, au Cap pour le nord et à Port-au-Prince pour l’Ouest. Sans préjugé ou préférence, une répartition plus ou moins arithmétique des questionnaires par filière a été décidée avec les agents de collecte.
Par contre, au cours du déroulement de l’enquête, la réalité de terrain a imposé une autre approche. En effet, les filières ne sont pas toutes présentes en importance égale au niveau des différentes zones d’étude. Donc dans un souci de pouvoir disposer collecter les informations sur une base pouvant tenir de la présence des filières au niveau des différentes zones, les informations ont été collectées en tenant compte de la représentation des filières par zone et de la spécificité liée à chaque zone d’étude.
D’autre part, il a été prévu d’enquêter 50 agents économiques par département. Mais pour des raisons comme le manque ou l’absence de données disponibles au niveau de la zone en question, le refus de certains enquêtés de fournir les informations ou de choisir délibérément de ne pas répondre à tel ou tel type d question a pour beaucoup empêché la réalisation de cet objectif. Toutefois, 171 agents représentant 85% de l’échantillon défini ont été enquêtés dans le cadre de cette étude.

Le tableau suivant présente les filières retenues et leur représentation par zone d’étude à partir des fiches d’enquêtes

Tableau 1.- Filières retenues et représentation par zone d’étude

Nom Filières

Représentation par Zones d’étude

Total

%







Nord

Ouest

Sud

Sud-Est







Restauration

8

9

10

11

38

22.3

Transport public

10

12

12

7

41

23.9

Ecoles classiques

10

7




3

20

11.6

Studio de beauté

5

5

2

1

13

7.6

Vente de rafraîchissants

10

9

13

4

36

21

Ferronnerie

7

7

8

1

23

13.4

Total

50

49

45

27

171

100

Source : Résultats Enquêtes, avril 2008
1.2.2.5 Les Filières Additionnelles

L’enquête formelle a été portée sur 6 filières. Après la présentation de ces résultats, le commanditaire nous a demandé d’étendre cette étude sur d’autres filières porteuses pouvant se révéler intéressantes pour les caisses populaires à faire affaire avec les agents économiques de ces filières. Suite aux échanges tenus a la suite d’une présentation de l’étude avec les représentants des caisses concernées, nous nous sommes entendus d’entre cette étude a 4 filières additionnelles au sein desquelles les agents économiques auraient un certain intérêt aux services offerts par les caisses populaires.

Ainsi, les filières « Petit Artisanat », « Dépôt de boissons gazeuses », « Boulangerie » et « Cirage de chaussures » ont été choisies comme filière additionnelles.
Par ailleurs, vu d’une part le manque de ressources financières et d’autre part le temps qui devait être consacré a la finalisation de cette étude, il n’était pas du tout opportun de procéder par la même démarche d’enquête formelle auprès des agents des préalablement retenues filières pour collecter les informations sur ces filières additionnelles. Donc, on a du procéder

Par la méthode d’interviews directes semi structurées qui consiste en une forme de dialogue établi avec la personne en question pour collecter les informations voulues. En ce sens, nous avons pu collecter des informations spécifiques nous ayant permis d’estimer les demandes de crédit d’un e part et préparer les fiches de crédit pour les agents de crédit.
Au total 20 agents ont été approchés dont 5 de la filière « Petit Artisanat », 5 de la filière « Dépôt Boissons Gazeuses », 4 de la filière « Boulangerie » et 6 de la filière « Cirage de chaussures ».


    1. Limites de l’étude

L’équipe consultante a déployé des efforts considérables dans le cadre de la réalisation de cette étude. Elle a du faire face à certaines difficultés liées spécifiquement à l’environnement même de la réalisation de l’étude ce qui, dans une certaine mesure, a influencé sa qualité. Nous voulons entre autres citer :

  • L’accès refusé à certains types d’informations que pouvant être considérés comme basiques. L’absence d’informations et la rétention d’informations reste la règle dans notre pays. Pour preuve, nous n’avons retrouvé en terme de documentation sur les filières non agricoles que les études commanditées par le PRIMA et dont un résumé est présenté dans ce rapport.

  • La réticence de la plupart des agents économiques à fournir des informations relatives à leurs champs activités. L’insécurité montante incite les gens à jouer la carte de la prudence et de ce fait refusent de vulgariser les informations. L’échec des institutions financières de placement qui se sont multipliées comme des champignons durant les 5 dernières années dans cette commune ont aussi justifié leur réticence. Cette situation a provoqué un certain prolongement de la période d’enquête sur le terrain et a influencé le chronogramme défini.

  • Vu la limitation des informations conséquemment aux disponibilités financières allouées dans le cadre de la réalisation de cette étude, les résultats concernent davantage les agents détenant de petites entreprises individuelles et ne peuvent être extrapolés aux grandes entreprises qui nécessiteraient une autre approche avec des considérations macroéconomiques et un plus grand champ d’investigation.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Rapport Final iconRapport Final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport Final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport Final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport final

Rapport Final iconRapport final








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com