Recherches socio conduites entre 1915-1940








télécharger 160.61 Kb.
titreRecherches socio conduites entre 1915-1940
page5/13
date de publication03.07.2017
taille160.61 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > histoire > Recherche
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Démoralisation et assimilation


Toutes les manifestations de la déviance ne sont pas toujours le signe d’une désorganisation sociale : il peut aussi s’agir de déviance individuelle. Thomas et Znaniecki distinguent :

- désorganisation individuelle = démoralisation

- désorganisation sociale

Pas de lien direct entre les deux. La pathologie individuelle n’est pas un indicateur de désorganisation sociale. S’il y a processus de réorganisation social, un individu peut demeurer inadapté, en retrait de ce phénomène social collectif. C’est vrai surtout des individus de la seconde génération (délinquance, alcoolisme, vagabondage, crime). Si ce processus de réorganisation est difficilement suivi par l’individu c’est parce qu’il exige de se défaire des liens anciens pour en inventer de nouveaux (adaptation n’est pas un simple mimétisme mais un métissage actif).

La réorganisation prend une forme mixte et passe par la constitution d’une société américano-polonaise, c'est-à-dire qui ne soit ni tout à fait polonaise, ni tout à fait américaine, mais qui constitue la promesse d’une assimilation des géné. futures. C’est pourquoi il faut favoriser les formes sociales mixtes et provisoires, encourager les institutions qui nouent un lien de continuité avec le passé (associations, fêtes, scolarisation bilingue…).

Thomas : l’assimilation est à la fois souhaitable et inévitable. Elle requiert la construction d’une mémoire commune entre le natif et le migrant. Apprentissage de nouvelle langue, nouvelle culture et histoire à l’école publique. Mais avant, phase de transition au cours de laquelle la communauté de migrants maintient et cultive son identité afin de faire lien entre l’ancienne et la nouvelle. Il recommande aussi que les Américains se familiarisent avec les cultures des pays dont ils accueillent les ressortissants.

Pour Thomas l’assimilation est surtout un processus psychologique. Il néglige l’aspect politique de la question et les conditions de vie économique de l’immigrant. L’assimilation sera accomplie quand l’immigrant portera le même intérêt aux mêmes objets que l’Américain d’origine. (quand sera devenu ‘membre’ au sens de l’ethnométhodologie). Thomas insistait pour que les immigrants continuent de lire et parler dans leur langue pour favoriser la transition vers l’assimilation.

L’inverse de l’assimilation est la démoralisation et survient à chaque fois que la société industrielle envahit le monde paysan. La délinquance en est un symptôme et est d’autant plus répandue qu’est plus forte la pression de la société américaine vers une assimilation complète des immigrants, qui, afin d’être réaliser plus rapidement, peut entraîner l’adoption de mesures qui visent à affaiblir les indispensables institutions communautaires d’immigrants, dont la fonction est de maintenir une continuité cohérente de la vie des individus. Se produit alors l’inverse du phénomène attendu, et des formes de délinquance apparaissent car on ne peut détacher sans conséquence l’individu de son groupe culturel et social d’origine. L’américanisation de masse passe au contraire par l’appartenance à des organisations ethniques, qui se modifient progressivement et concourent efficacement à l’adaptation.

La définition de la situation :


En 1923 dans the Unadjusted Girl : The Cases and Standpoint for Behavior Analysis (voir Grafmeyer/Jospeh EdC), développe une notion déjà présente dans Le paysan polonais : définition de la situation. L'individu agit en fonction de la situation qu'il perçoit, de la situation à laquelle il doit faire face. Il peut définir chaque situation de la vie sociale par l'intermédiaire de ses attitudes préalables, qui l'informent sur cet événement et lui permettent de l'interpréter.

La situation de la situation dépend à la fois de l'ordre social tel qu'il se représente à l'individu et de son histoire personnelle. Il y a toujours rivalité entre la définition spontanée d'une situation par un individu et les définitions sociales que la société lui fournit.  recueil de première main permet de voir cette " définition des situations " par les individus.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Turquie : Acteur majeur des relations internationales ?», mené sous la direction de Didier Billion, directeur adjoint de l’iris,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconPeter Behrens. (1868-1940)
«temple de l’industrie». La structure est en acier et ciment armé les façades revêtues de briques. Son originalité est le contraste...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRésumé L’adaptation stratégique de l’organisation a fait l’objet...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Le mouvement national démocratique arménien et le génocide de 1915» de Recep Maraşlı (Istanbul: Peri Yayınları, 2008), à Berlin-Neukölln,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconL’organisation socio-économique

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconLa bataille du 14 juin 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon"11 mais 1940" dans La campagne des 18 jours (2/19), 1990

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconAxe 3 : musées, sites, parcours
«Blitzkrieg» et à la victoire allemande à l’Ouest ainsi qu’à la situation à l’été 1940 et à la résistance

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon12 cuillères à moka/12 fourchettes à gâteau /une louche/une pince à sucre. Vers 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRouillac tours vendôme paris commissaires-Priseurs Expert près la Cour d'Appel
«Les folles journées de juin 1940 en Touraine, le général de Gaulle à Beauvais»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com