Recherches socio conduites entre 1915-1940








télécharger 160.61 Kb.
titreRecherches socio conduites entre 1915-1940
page8/13
date de publication03.07.2017
taille160.61 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > histoire > Recherche
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

La distance culturelle :


William Ogburn (1922) développe le concept dans le contexte de l’étude de l’influence de la technologie et de l’impact des inventions sur les changements sociaux. Si les changements sociaux provoquent des tensions, c’est en raison du délai nécessaire à l’assimilation des progrès technologiques (individus encore pétrifiés par leur culture). finalement, la culture est contrainte de s’adapter à ces changements technologiques, mais au prix d’une désorganisation temporaire. Les aspects matériels de la culture ont tendance à se modifier plus rapidement que ses aspects non matériels. Si l’immigrant ne parvient pas à saisir les nouvelles possibilités qui s’offrent à lui c’est parce que ses attitudes (Park) correspondent encore à l’ancien type d’organisation sociale qu’il a connue, alors que son nouveau statut social n’y correspond plus.  plus de repères…

L’homme marginal


Thème de l’étranger développé par Simmel (> Park Berlin 1900) : l’étranger s’installe dans la cité mais demeure en marge. Il n’en saisit pas les mécanismes intimes mais demeure en quelque sorte étranger au groupe social, ce qui lui confère, malgré tout, une plus grande objectivité « qui n’implique pas le détachement ou le désintérêt, mais résulte plutôt de la combinaison particulière de la proximité et de la distance ». dans la grande ville moderne, chacun devient un étranger à l’intérieur de sa propre société, un « vagabond en puissance », un homme sans racine. Thème repris par Louis Wirth (1928) dans son étude sur le ghetto juif.

Les contacts entre les différentes cultures provoquent toujours une désorganisation des institutions sociales, les plus touchées étant celles de la culture « faible » (c'est-à-dire groupe minoritaire). De ce groupes, quelques individus « marginaux » émergent, caractérisés par leur volonté de quitter le groupe d’origine et de s’intégrer au groupe majoritaire.

« Homme marginal » : Park, 1928 dans un article qui expose le mécanisme du conflit interculturel. Dans l’affrontement entre deux cultures, un nouveau type de personnalité apparaît, dont la figure typique est le juif émancipé (Simmel et Park).

« Le Juif émancipé est l’homme marginal typique, historiquement parlant le premier homme cosmopolite et le premier citoyen du monde » (Park, reprenant Simmel).

L’homme marginal est celui qui fait avancer la civilisation : « Le Juif qui s’affranchit du provincialisme du ghetto (…) le plus civilisé des êtres humains ». Selon Park, l’homme marginal est typiquement un migrant de seconde génération. L’homme marginal n’est pas seulement celui qui vient d’une race différente mais celui qui vient d’une culture différente, qui se situe à mi-chemin entre la culture tribale primitive et celle, plus moderne et sophistiquée de la vie moderne urbaine. Dans tous les cas l’homme marginal est un migrant : qu’il soit européen, Noir du Sud pour paysans amé. (exode rural)

L’homme marginal, en se détachant de sa culture d’origine, est toujours quelqu'un qui se construit une nouvelle identité en s’acculturant. Wirth, après Park (1928) définit l’acculturation comme un « cycle de relations raciales et ethniques » : le ghetto est une étape transitoire pour chemin qui mène à l’assimilation. L’homme marginale est une transition entre l’adaptation et l’assimilation. C’est celui qui sort de son groupes culturel d’origine, il est partagé entre 2 mondes et vit dramatiquement. Mais il est aussi le point de contact entre 2 communautés.

Everett Stonequiest (étudiant Park) dénonce les hypocrisies et contradictions de l’homme marginal qui développe des critiques acerbes de la culture dominante qui le rejette en dépit de ses efforts d’intégration.

 Dans son ensemble, l’EdC développe une vision optimiste de l’immigration sous la forme de l’homme marginal qui devient un hybride culturel, partageant intimement 2 cultures distinctes, mais pleinement accepté dans aucune et marginalisé par les deux. Le métissage est perçu comme un enrichissement. Sauf Frazier : introduit une distinction entre assimilation culturelle et assimilation sociale (Noirs culturellement assimilés à la culture blanche, mais barrières pour mariages interraciaux, accès impossible à de nouveaux emplois…). L’assimilation n’est pas définie uniquement en termes culturelles mais fait intervenir des facteurs comme la maîtrise de la langue, le partage d’une religion… Alors que Park définissait la marginalité comme un état transitoire, qui s’achèverait obligatoirement par l’assimilation, Frazier considère au contraire que le stade suprême de l’assimilation totale ne peut être atteint par les Noirs, puisqu’ils n’ont pas les mêmes droits politiques et sociaux. Leur assimilation passera par leur lutte contre discrimination raciale et pour l’égalité des droits.

 Si certains groupes sociaux demeurent marginaux et développent des cultures intermédiaires, hybrides, sans jamais s’assimiler totalement à la culture dominante, c’est parce que l’homme marginal possède une ambiguïté fondamentale : s’il est homme créatif, qui invente de nouvelles formes de sociabilité et de nouveaux traits culturels, il est aussi celui qui subit cette situation duelle de manière douloureuse, avec notamment des manifestations psychologiques qui le révèlent et le désignent à la fois comme déviant social.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Turquie : Acteur majeur des relations internationales ?», mené sous la direction de Didier Billion, directeur adjoint de l’iris,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconPeter Behrens. (1868-1940)
«temple de l’industrie». La structure est en acier et ciment armé les façades revêtues de briques. Son originalité est le contraste...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRésumé L’adaptation stratégique de l’organisation a fait l’objet...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Le mouvement national démocratique arménien et le génocide de 1915» de Recep Maraşlı (Istanbul: Peri Yayınları, 2008), à Berlin-Neukölln,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconL’organisation socio-économique

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconLa bataille du 14 juin 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon"11 mais 1940" dans La campagne des 18 jours (2/19), 1990

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconAxe 3 : musées, sites, parcours
«Blitzkrieg» et à la victoire allemande à l’Ouest ainsi qu’à la situation à l’été 1940 et à la résistance

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon12 cuillères à moka/12 fourchettes à gâteau /une louche/une pince à sucre. Vers 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRouillac tours vendôme paris commissaires-Priseurs Expert près la Cour d'Appel
«Les folles journées de juin 1940 en Touraine, le général de Gaulle à Beauvais»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com