Recherches socio conduites entre 1915-1940








télécharger 160.61 Kb.
titreRecherches socio conduites entre 1915-1940
page9/13
date de publication03.07.2017
taille160.61 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > histoire > Recherche
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

Chapitre III : La criminalité


Etudes sur criminalité, déviance, délinquance  lié aux notions et concepts développés dans chapitre précédent.

L’histoire de la criminalité à Chicago est marquée par les vagues successives d’immigration : d’abord allemande et irlandaise (début 20°) puis polonaise et italienne (années 1920), enfin hispano-américaine et noire (années 1950).

Les gangs de Chicago


Frederic Thrasher (1927) : estimations, gangs regroupent au moins 25.0000 adolescents et jeunes hommes (début 1920’s). ‘les gangs fleurissent à la frontière (…) Un gang est u gang, où qu’on le trouve. Il représente un type spécifique de société. Les gangs, comme la plupart des autres formes d’association humaine, doivent être étudiés dans leur habitat particulier. Ils surgissent spontanément mais seulement dans des conditions favorables et dans un milieu défini’ ( possible de les contrôler, d’où l’intérêt de les étudier). Thrasher se propre de décrire « l’histoire naturelle du gang », mais ce n’est pas une simple description, on y retrouve la thèse de la désorganisation sociale.

    1. La terre des gangs : un espace interstitiel :

Plusieurs strates concentriques dans la ville de Chicago :

- centre urbain, The Loop: commerces, bureaux, banques

- périphérie: classes moyennes puis classes aisées, d’installation ancienne

- entre = zone interstitielle où résident les émigrants européens (polonais, italiens) + Noirs, Chi.

Zone interstitielle sur le plan géographique et sur le plan social : concentration de délinquance, gangs. « Il existe des fissures et des fractures dans la structure de l’organisation sociale. Les gangs peuvent être considérés comme des éléments interstitiels dans le tissu social, et leur territoire comme une zone interstitielle dans l’étendue de la ville ».

Les gangs occupent la « ceinture de la pauvreté » : là où habitat détérioré, population change sans cesse, désorganisation…

« Les gangs se développent comme la manifestation de la frontière éco., morale et culturelle qui marque l’interstice ».

Le gang est une réponse à la désorganisation sociale. Comble un manque, échappatoire.

    1. La formation des gangs :

L’origine des gangs semble spontanée : pas de projet bien établi de constituer un gang (≠ syndicat). Il naît de rencontres de rues entre adolescents désoeuvrés. La caractéristique qui transforme ce groupe en gang est le fait qu’il se déplace, et rencontre d’autres groupes hostiles « qui précipitent le conflit ». Le groupe s’organise, prend conscience de lui-même, se baptise d’abord en club innocent mais dégénère souvent en groupe délinquant. Ces groupes sont instables : des nouveaux groupes apparaissent, disparaissent ou se restructurent. Un gang possède un territoire propre.

La police (ennemi) joue un rôle fédérateur à l’intérieur d’un gang et même entre les gangs : « C’est par l’action collective et le conflit qu’un gang développe une morale ». a travers les processus d’interaction sociale, les rôles est statuts s’établissent, des leaders émergent et le gang devient pour ses membres un ordre social naturel. Se développe «  tradition, une structure interne non réfléchie, un esprit de corps (en fr.) une solidarité, une morale, attachement au territoire ».

    1. Les différents types de gangs :

Infinie variété de gangs, pas deux semblables, chacun est unique. Mais on peut faire une classification (en les comparant à d’autres comportements collectifs). Plusieurs types de gangs. Une fois consolidé, un gang cherche parfois à se faire reconnaître une existence légitime dans la communauté, ou bien agit au contraire comme une société secrète.

- « gangs diffus » : résistent pas à l’usure du temps. La loyauté des membres n’est pas infaillible et l’autorité des leaders souvent provisoire

- « gangs solidifiés » : développement plus long, plus conflictuel, loyauté des membres, « machines » bien rodées au combat.

    1. La vie quotidienne dans un gang : (2ème partie ouvrage)

La vie quotidienne à l’intérieur d’un gang est beaucoup plus excitante pour un jeune garçon que ce que peut lui proposer son environnement familial et social (≠ programmes des travailleurs sociaux lui apparaissent alors insipides). « Progressivement, le gang usurpe le temps habituellement consacré à l’école et au travail et, en supplantant la famille, l’école, l’église et le travail, devient l’intérêt premier du jeune homme ».

Jeunes attirés vers les gangs car ils recèlent une énergie inemployée.

Enfin, le gang est la manifestation des conflits culturels entre des communautés d’immigrants entre elles d’une part et entre celles-ci et les valeurs d’une société américaine peu attentive à leurs problèmes (gang regroupant Noirs/Juifs…).

Le gangster est un délinquant mais « créé par des facteurs de désorganisation ». Traiter le problème de la criminalité consisterait donc à construire, dans un monde de crise morale et éco, un avenir et une motivation au délinquant et à faire naître chez lui des ambitions (alors qu’il agit dans l’instant et par rapport à son plaisir immédiat).
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Turquie : Acteur majeur des relations internationales ?», mené sous la direction de Didier Billion, directeur adjoint de l’iris,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconPeter Behrens. (1868-1940)
«temple de l’industrie». La structure est en acier et ciment armé les façades revêtues de briques. Son originalité est le contraste...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRésumé L’adaptation stratégique de l’organisation a fait l’objet...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconVeille media
«Le mouvement national démocratique arménien et le génocide de 1915» de Recep Maraşlı (Istanbul: Peri Yayınları, 2008), à Berlin-Neukölln,...

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconL’organisation socio-économique

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconLa bataille du 14 juin 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon"11 mais 1940" dans La campagne des 18 jours (2/19), 1990

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconAxe 3 : musées, sites, parcours
«Blitzkrieg» et à la victoire allemande à l’Ouest ainsi qu’à la situation à l’été 1940 et à la résistance

Recherches socio conduites entre 1915-1940 icon12 cuillères à moka/12 fourchettes à gâteau /une louche/une pince à sucre. Vers 1940

Recherches socio conduites entre 1915-1940 iconRouillac tours vendôme paris commissaires-Priseurs Expert près la Cour d'Appel
«Les folles journées de juin 1940 en Touraine, le général de Gaulle à Beauvais»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com