Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré








télécharger 1.74 Mb.
titreÉtant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré
page1/55
date de publication21.03.2018
taille1.74 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   55
Conseils à l’Église

Ellen G. White



Préface
Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré avoir Les Témoignages pour l’Eglise qui, totalement ou partiellement, ont édifié et béni l’Eglise à travers le monde. Il est impossible de publier dans chaque langue tout le contenu des neuf volumes des Témoignages et beaucoup d’autres livres de l’Esprit de Prophétie. Cependant, on présente dans ce volume une sélection des conseils généraux tirés de ces sources qui s’avèreront d’un grand service et d’une aide pratique à l’Eglise.
Le choix du matériel, soigneusement regroupé en soixante et six chapitres dans ce volume, est l’œuvre du Comité de Publications des écrits d’Ellen White, en charge des écrits de Mme White au siège mondial de l’Eglise adventiste du septième jour à Silver Spring, Maryland, aux Etats-Unis d’Amérique. Il a fallu un travail minutieux pour rassembler, arranger, traduire et publier dans ce livre une sélection de matériels tirés de plusieurs ouvrages d’Ellen G. White. Compte tenu de l’espace limité, on n’a pu inclure que les conseils les plus essentiels sur des thèmes vitaux. Cette sélection présente une grande variété de sujets. Dans certains cas, la sélection se confine à quelques paragraphes cités à la fois d’une variété de sources. Les références des livres, dont les extraits ont été choisis, sont citées sous une forme abrégée à la fin de chaque chapitre. En se référant à la clé des abréviations, l’on pourra facilement trouver le livre auquel les lettres se référent. Il n’est fait usage d’aucune ellipse indiquant une omission de paragraphes ou des phrases.
Il ne faut pas confondre l’introduction, écrite par le Comité de Publications des écrits d’Ellen White, avec les écrits de Mme White elle-même, qui commencent par le premier chapitre.
C’est avec satisfaction et joie que ce livre est maintenant mis à la disposition de ceux qui ont attendu si longtemps sa publication. Puissent les précieux conseils et instructions contenus dans ces pages approfondir la conviction de chaque lecteur dans les vérités du message adventiste, élargir son expérience chrétienne et augmenter son attente de victoire dans les derniers temps lorsque notre Seigneur reviendra. Telle est la prière sincère du
Comité de Publications des Ecrits d’Ellen G. White.

Introduction
Le don prophétique

d’Ellen G. White
Préparation pour rencontrer Christ
Tous les Adventistes du septième jour attendent impatiemment le moment où Jésus viendra les prendre pour les amener dans la demeure céleste qu’il est allé préparer pour eux. Dans cette merveilleuse cité, il n’y aura plus de péché, plus de déceptions, plus de faim, plus de pauvreté, plus de maladie, plus de mort. Quand l’apôtre Jean contemplait les privilèges qui attendent les fidèles, il s’exclama: “Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ...! Nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.” 1 Jean 3:1, 2.
Le but de Dieu pour son peuple est que nous soyons semblables à Christ en caractère. Depuis le commencement, à travers le plan qu’il avait conçu, Dieu voulait que les membres de la famille humaine, créés à son image, puissent développer des caractères semblables à Dieu. Pour accomplir cela, nos premiers parents en Eden ont dû recevoir des instructions du Christ et des anges dans une conversation face à face. Mais après le péché d’Adam et Eve, ils ne pouvaient plus parler librement aux êtres célestes de cette manière.
Pour que la famille humaine ne soit plus abandonnée sans guide, Dieu choisit d’autres moyens pour révéler sa volonté à son peuple dont l’un fut les prophètes. A Israël, Dieu expliqua: “Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète, c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révèlerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerai.” Nombres 12:6.
Dieu veut que son peuple soit informé et éclairé, sachant et comprenant non seulement les temps dans lesquels il vit, mais aussi ce qui doit arriver. “Car le Seigneur, L’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.” Amos 3:7. Ceci fait ressortir le contraste entre le peuple de Dieu “les enfants de lumière” (1 Thessaloniciens 5:5) et le peuple du monde.
L’œuvre des prophètes implique beaucoup plus que faire des prédictions. Moïse, un prophète de Dieu qui a écrit six livres de la Bible, a écrit très peu de choses concernant ce qui allait arriver dans l’avenir. Son œuvre est décrite par Osée dans son sens le plus large: “Par un prophète l’Eternel fit monter Israël hors d’Egypte, et par un prophète Israël fut gardé.” Osée 12:14.
Un prophète n’est pas quelqu’un qui est désigné par ses amis, ni par luimême. Le choix d’une personne à devenir prophète se trouve entièrement entre les mains de Dieu. Des hommes et des femmes ont été de temps en temps choisis par Dieu pour parler en son nom.
Ces prophètes, ces hommes et ces femmes choisis par Dieu en tant que moyens de communication, ont parlé et écrit ce que Dieu leur a révélé par une vision sainte. La précieuse Parole de Dieu contient ces messages. A travers ces prophètes, les membres de la famille humaine ont été amenés à comprendre le conflit qui a lieu pour les âmes, le conflit entre le Christ et ses anges et Satan et ses anges. Nous sommes amenés à comprendre ce conflit à la fin des temps, et le moyen prévu par Dieu de prendre soin de son œuvre et de parfaire le caractère de son peuple.
Les apôtres, les derniers des écrivains de la Bible, nous ont donné une image claire des événements des derniers temps. Paul a écrit au sujet des “temps difficiles”, et Pierre nous a averti contre des moqueurs, marchant selon leurs propres convoitises, disant: “Où est la promesse de son avènement?” L’Eglise en ce temps sera en conflit, car Jean a vu Satan “allant faire la guerre au reste.” L’apôtre Paul identifie les membres d’Eglise des derniers temps (L’Eglise du reste) comme “ceux qui gardent les commandements de Dieu” (Apocalypse 12:17), faisant donc d’eux une église qui garde les commandements. Cette Eglise du reste a le “Témoignage de Jésus” qui est “L’esprit de prophétie.” Apocalypse 19:10. Paul déclare que l’Eglise qui attend impatiemment la venue du Christ sera en retard si elle n’a pas de don. 1 Corinthiens 1:7, 8. Elle sera bénie par le don de prophétie du Christ.
Il est donc clair, que dans le plan de Dieu, l’Eglise des derniers temps, lorsqu’elle est venue à l’existence, a dû avoir en son sein l’Esprit de prophétie. Comme il est raisonnable que Dieu parle à son peuple dans les derniers jours de l’histoire de la terre comme il le fit à son peuple dans les siècles passés, lorsqu’il avait des besoins spécifiques.
Quand cette église de la prophétie, l’Eglise Adventiste du Septième Jour, est venue à l’existence au milieu des années 1800, une voix a été entendue parmi nous, disant: “Dieu m’a montré dans une sainte vision.” Ce n’étaient pas des paroles arrogantes, mais celles d’une servante de dix-sept ans qui a été appelée à parler pour Dieu. A travers soixante-dix ans de ministère fidèle, on a entendu cette voix guider, corriger et instruire. Et on entend encore cette voix aujourd’hui à travers des milliers de pages écrites par la messagère choisie du Seigneur,
Ellen G. White.
La vision du grand conflit entre Christ et Satan
La petite école dans un petit village à l’est des Etats-Unis était remplie d’hommes et de femmes ce dimanche après-midi de mi-mars 1858, réunis pour un service. Le frère James White conduisait les funérailles d’un jeune homme et prêchait le sermon. Quand il eut fini de parler, Madame White s’est sentie poussée à prononcer quelques paroles à l’endroit de ceux qui pleuraient. Elle se leva et parla pendant une ou deux minutes, puis marqua une pause. Les gens levèrent la tête pour écouter ses prochaines paroles. Ils étaient un peu surpris par l’exclamation: “Gloire à Dieu” répétée trois fois et de plus en plus forte. Madame était en vision.
Le frère White parla aux gens des visions que madame White avait reçues.
Il leur expliqua en disant qu’elle commença à avoir des visions depuis qu’elle avait dix-sept ans. Il leur dit que bien que ses yeux étaient ouverts, et qu’elle semblait regarder quelque chose au loin, Mme White était absolument inconsciente de ce qui se passait autour d’elle et ne savait rien de ce qui lui arrivait. Il se référa à (Nombres 24:4) et 16 qui parlent “De celui qui entend les paroles de Dieu, de celui qui voit la vision du Tout-Puissant, de celui qui se prosterne et dont les yeux s’ouvrent.”
Il expliqua aux gens qu’elle ne respirait pas pendant la vision. Puis il alla dans (Daniel 10:17) pour expliquer l’expérience de Daniel pendant qu’il était en vision: “Maintenant les forces me manquent, et je n’ai plus de souffle.” Le frère White invita ceux qui le voulaient à venir devant pour examiner Madame White. Il permettait toujours aux gens de venir la voir de près et était content quand il y avait un médecin présent qui pouvait l’examiner pendant qu’elle était en vision.
Tandis que les gens s’avançaient plus près, ils remarquèrent que madame White ne respirait pas, et pourtant son cœur continuait à battre normalement, et la couleur de ses joues était naturelle. On apporta un miroir qu’on plaça devant son visage, mais il n’y avait aucune hydratation sur le miroir. Puis on apporta une bougie qu’on alluma et plaça près de son nez et de sa bouche. Mais la flamme resta droite sans vaciller. Les gens pouvaient voir qu’elle ne respirait pas. Elle marcha dans la salle, balançant ses bras gracieusement tandis qu’elle racontait dans de petites exclamations ce qu’on lui révélait. Comme Daniel, au début, il y eut une perte de force naturelle; puis une force surnaturelle lui fut communiquée. Voir Daniel 10:7, 8, 18, 19.
Pendant deux heures, madame White était en vision. Pendant deux heures, elle ne respira pas. Puis à la fin de la vision, elle respira profondément, fit une pause d’au moins une minute, respira à nouveau, et bientôt respira naturellement. Au même moment, elle commença à reconnaître son entourage et à être consciente de ce qui se passait autour d’elle.
Celle qui vit souvent Mme White en vision, Mme Martha Amadon, donne la description suivante:
“En vision, ses yeux étaient ouverts. Il n’y avait pas de souffle, mais des mouvements de grâce de l’épaule, des bras, des mains, l’expression de ce qu’elle voyait. C’était impossible à quelqu’un d’autre de faire bouger ses mains et ses bras. Souvent, elle ne prononçait que des paroles et parfois des phrases qui exprimaient à ceux qui étaient autour d’elle la nature de la vision qu’elle avait, soit du ciel soit de la terre.
”Sa première parole en vision était ‘gloire’, qu’on entendait d’abord de très près, puis s’évanouissait dans le lointain. Cela se répétait parfois....
”Il n’y avait pas d’excitation parmi ceux qui étaient présents pendant une vision; rien ne causait la peur. C’était une scène solennelle et calme....
”A la fin de la vision, lorsqu’elle perdait de vue la lumière céleste, alors qu’elle revenait sur terre une fois de plus, elle s’exclamait avec un long soupir, en reprenant d’abord le souffle naturel: ‘Qu’il fait sombre!’ Elle était alors souple et sans force.”
Mais il nous faut retourner à notre histoire de la vision de deux heures dans l’école. De cette vision, Mme White écrivit: “La plupart des choses que j’avais vues dix ans auparavant concernant le grand conflit des âges entre Christ et Satan, se sont répétées et j’ai reçu des instructions de les mettre par écrit.”
Dans la vision, il lui semblait être présente, regardant les scènes tandis qu’elles apparaissaient devant elle. D’abord, il lui semblait être au ciel, où elle fut témoin de la chute de Lucifer. Puis elle fut témoin de la création du monde et vit nos premiers parents dans leur demeure en Eden. Elle les vit céder à la tentation du serpent et perdre leur demeure Edénique. En succession rapide, l’histoire de la Bible passa devant elle. Elle regarda l’expérience des patriarches et prophètes d’Israël. Elle assista à la vie et à la mort de notre Sauveur Jésus Christ et à son ascension au ciel où il officie en tant que Souverain sacrificateur depuis lors.
Après ces choses, elle vit les disciples aller de l’avant prêcher le message évangélique aux confins de la terre. Cela fut suivi rapidement par l’apostasie et les ténèbres des âges! Puis elle regarda en vision la réforme, tandis que des hommes et des femmes nobles prenaient position pour la vérité, au risque de leur vie. On lui fit voir les scènes du jugement qui commença au ciel en 1844 jusqu’à nos jours; puis elle fut transportée dans l’avenir et vit la venue du Christ dans les nuées du ciel. Elle assista aux scènes du millénium et de la nouvelle terre.
Avec ces représentations vivides devant elle, Mme White, en rentrant chez elle, décida d’écrire ce qu’elle avait vu et entendu dans la vision. Environ six mois plus tard, un petit volume de 219 pages est sorti de l’imprimerie portant le titre: Le grand conflit entre Christ et ses anges et Satan et ses anges.
Le petit livre fut reçu avec beaucoup d’enthousiasme car il décrivait de façon très frappante l’expérience qui attendait l’Eglise, et dévoila les plans de Satan et la manière avec laquelle il essayera de tromper l’Eglise et le monde dans le dernier conflit de la terre. Combien les adventistes étaient reconnaissants de savoir que Dieu leur parlait dans ces derniers temps à travers l’Esprit de prophétie comme il l’avait promis!
Le récit du grand conflit, si brièvement relaté dans le petit volume des Dons Spirituels, fut plus tard réédité dans la dernière moitié des Premiers Ecrits où on peut les trouver aujourd’hui.
Mais tandis que l’Eglise grandissait et que le temps passait, le Seigneur dans plusieurs visions successives révéla l’histoire du grand conflit dans les grands détails. Et Mme White l’a réécrite entre 1870 et 1884, en quatre volumes appelés l’Esprit de Prophétie. Le livre intitulé l’Histoire de la Rédemption présente les parties les plus importantes du grand conflit tirées de ces livres. Ce volume, publié en plusieurs langues, apporte à beaucoup de gens ce qui a été montré dans ces visions du grand conflit. Plus tard, dans les cinq volumes de la série du “Conflit des âges”: Patriarches et prophètes, Prophètes et rois, Jésus-Christ, Conquérants pacifiques et La tragédie des siècles, Mme White présenta, dans les petits détails, toute l’histoire du conflit entre le bien et le mal.
Ces volumes, qui sont en parallèle avec le récit biblique de la création à l’ère chrétienne et conduisent l’histoire jusqu’à la fin des temps, offrent une grande lumière et beaucoup d’encouragement. Ce sont ces livres qui font des Adventistes du septième jour des “enfants de lumière”. Nous voyons à travers cette expérience l’accomplissement de l’assurance: “Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.” Amos 3:7.
Ecrivant comment la lumière lui est parvenue, Mme White dit: “Par l’illumination du Saint Esprit, les scènes du conflit permanent entre le bien et le mal ont été ouvertes à l’auteur de ces pages. De temps en temps, il me fut permis de contempler l’œuvre, à différentes époques, du grand conflit entre Christ, le Prince de la vie, l’auteur de notre salut et Satan, le Prince du mal, l’auteur du péché, le premier transgresseur de la loi sainte de Dieu.... Comme l’Esprit de Dieu a révélé à mon esprit les grandes vérités de sa parole et les scènes du passé et de l’avenir, on m’a invité à faire connaître aux autres ce qui m’a donc été révélé: retracer l’histoire du grand conflit pendant les âges passés, et surtout la présenter comme pour répandre une lumière sur la lutte du futur qui approche très vite.”
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   55

similaire:

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconCe cours abordera les questions suivantes
«Je suis un homme bien», voici les mots qui résument ma vie – j’aide chaque personne âgée que je rencontre dans la rue, je donne...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré icon«La frontière vibre de toutes les voix du monde»
«étrangers» dont on ne parle que dans les débats sur la sécurité, l’immigration, etc.; et qui sont un peu les invisibles, les intouchables...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconLe programme culturel Depuis l’introduction des quatre notions, le...
«Gestes fondateurs et mondes en mouvement». Retrouvez le sur Eduscol une présentation synthétique : «Cette entrée permet de décoder...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconAvant-Propos
«tableau noir». Car ce pays, comme bien d’autres dans le monde entier, jetait le trouble dans les activités de Satan. La Bible nous...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconL'humanisme, mouvement d'idées qui culmina en Europe au xvie siècle,...
«toutes faites» issues de la scolastique. Par l'autonomie de la raison, Montaigne affirma également l'autonomie de l'homme

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconDans les communautés traditionnelles, les relations sociales étaient...
«morceler en plusieurs ‘’dèmoï’’ de nombreuses villes modernes étant donné leur gigantisme»3

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconRapport moral 2007 / 2008
«Loi 1901», son bureau est composé de 6 membres, assisté d’un Conseil d’Administration de 16 membres (mandat de 2 ans). Les réunions...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconBedoin est un charmant village agricole du Mont Ventoux. Etendu sur...
...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconBasilique Saint-Jean-de-Latran
«mère et tête de toutes les églises de la ville et du monde». Dans ces murs se déroulèrent plus de 250 conciles (assemblée d’évêques...

Étant donné que le mouvement adventiste s’est étendu dans toutes les parties du monde, les membres qui parlent et lisent les différentes langues ont désiré iconAvant de vous plonger dans la lecture de ce dossier, IL est préférable...
«comtois» indique une origine. C'est en effet en Franche-Comté qu'est née cette horloge. Mais alors, quelles sont les spécificités,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com