Kairon-amitie visite le musee richard anacreon








télécharger 12.55 Kb.
titreKairon-amitie visite le musee richard anacreon
date de publication24.12.2016
taille12.55 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
KAIRON-AMITIE VISITE LE MUSEE RICHARD ANACREON.

Vendredi après-midi 16 octobre 2015, une quinzaine d’amis , accompagnés d’Odette Normand, présidente, sont allés visiter l’exposition :
« 1715-2015 GRANVILLE- MONACO, REVER L’HISTOIRE. »

Accueillis par une guide passionnée, celle-ci nous a dit que c’était un projet du nouveau musée de Monaco. Un souhait de jumelage entre les deux cités n’a pu aboutir, mais une exposition relatant 300 ans d’histoire commune, depuis 1715 a été organisée, inaugurée le 15 juin dernier par le Prince Albert qui sur le livre d’or a conclu : « …je sais gré à tous ceux qui ont contribué à cette belle présentation de m’avoir offert l’opportunité d’un nouveau contact avec le département de la Manche et de m’avoir fait découvrir Granville, cette sœur presque jumelle de Monaco ».

La guide a relaté cette histoire parallèle depuis que la Princesse Louis-Hippolyte Grimaldi, princesse de Monaco ait épousé le 20 octobre 1715 Jacques IV de Matignon, gouverneur de Cherbourg, Chausey et Granville. C’est un mariage arrangé. Le mémorialiste Saint Simon raconte que l’on cherchait un homme de qualité, assez riche, pour payer les créanciers de Monaco, alors petite souveraineté plutôt pauvre. Le futur époux doit prendre le nom de Grimaldi, lignée moyennement prestigieuse. Les deux époux ne se rencontrent pour la première fois que quelques jours avant leur mariage. Il devient Jacques 1er de Monaco. Dans la galerie des portraits nous voyons la copie du contrat de mariage (plusieurs pages !), rédigé sous le règne de Louis XIV et signé sous celui de Louis XV. Plusieurs beaux portraits représentent les souverains, et leurs ancêtres. Ils proviennent pour la plupart des musées de Monaco et Saint Lo.

Jacques IV devient Grimaldi, ce qu’il a du mal à accepter. On voit la généalogie des Grimaldi : Jacques III, le père qui a épousé sa nièce Charlotte de Matignon. Louise Hippolyte décède 7 mois après le mariage. Jacques accède au pouvoir sous le nom de Jacques 1er de Monaco. En 1733 il abdique pour son fils Honoré III. On voit un tableau de la famille : la fille aînée est religieuse. Le tableau d’Antoine 1er, père de Louise Hippolyte et celui lumineux de celle-ci. On voit une robe de gala de 1760, un habit Louis XVI, diverses œuvres du XVIIIème siècle et contemporaines., des lettres d’envoi d’ huitres préparées et envoyées à Monaco depuis Granville, marinées comme des anchois., de la verrerie XVIIIème siècle, des verres cul-sec…

La guide nous rappelle que Jacques IV est né en 1689 au château des Matignon à Torigni sur Vire (actuel hôtel de ville). Jacques IV, avant son mariage a partagé sa vie entre Torigni sur Vire , où il aménage une orangerie, et Paris, dans son hôtel particulier, rue de Varenne, qui, en 1936 deviendra la résidence du Premier Ministre de la République : l’Hôtel Matignon, bien connu..

Les Matignon sont en fait une vieille famille dont le fief est situé dans les Côtes d’Armor où une localité porte le nom. Par alliance ils obtiennent la baronnie de Thorigny (Torigni sur Vire) qui deviendra comté…

Jacques IV n’est venu qu’une seule fois à Granville, pas du tout Louise Hippolyte, pour des raisons diplomatiques : Granville doit se protéger des menaces anglaises, et le commerce maritime se développe. Nécessité de concilier...On voit un portait de la princesse devant la forteresse de Monaco. Elle porte un masque.
A l’étage nous visitons une EXPOSITION SUR LE BALNEAIRE. Fin XIXème et XXème siècles. On voit le rapprochement entre la « Monaco du nord » et celle du sud. Elisée Reclus, géographe de la fin du XIXème siècle rappelle la proximité entre le rocher monégasque et le Roc granvillais, deux villes tournées vers la mer, avec un casino.

Nous remarquons des baigneurs du XIXème siècle. Les bains avaient une vertu d’abord thérapeutique, se laisser fouetter par les vagues, « les bains de lames ». Le premier pavillon de bain date de 1830. Il y avait à Granville alors 800 baigneurs, dont la moitié réellement malades. On voit le règlement de la police des bains de mer du maire d’alors François Vallée. On se baignait habillé, avec tunique et pantacourt. Nous remarquons des tenues de parade pour le plat Gousset : un ensemble à tournis, une robe faix-cul…Les plans et photos de l’avant-projet de casino de Charles Bluyssen, qui a construit aussi le Normandy, le casino de Monte Carlo, de Bagnoles de l’Orne, etc..un grand architecte international., le règlement de la plage : pas de picnic, transistor, chiens tenus en laisse…

Diverses affiches colorées : « Granville la Monaco du nord », avec billet AR, 4 jours pour 45,00 francs. Le train Paris-Lyon Monaco est construit en 1873, plus ou moins à la même époque que le Paris-Graville. Le carnaval des modes et sports de Monaco, et celui de Granville. Sur une affiche on voit même le Mont St Michel depuis Granville !

Nous observons des dépliants, cartes postales, « la place » journal des bains de mer de Granville et l’Eden, journal de Monaco. Des photos des deux villes : kiosques, activités nautiques, plage, régates nautiques, le grand prix de Monaco depuis 1936.

Après les expositions nous visionnons deux vidéos de 10 minutes, l’une d’images d’archives de Chausey, par exemple l’école avec le Père Delaby, dans les années d’après-guerre, et une autre d’images parallèles de Monaco et Granville.

Une autre EXPOSITION est consacrée à 3 ECRIVAINS :

Colette, écrivain, (1873-1954), Claude Farrère (1876-1957)marin, attiré comme Pierre Loti par l’exotisme et Paul Valéry (1871-1945)poète, philosophe, épistémologue, qu’a côtoyés Richard Anacréon dans sa librairie « l’Originale »Des souvenirs sont réunis dans des vitrines avec des livres, des dessins, gravures…
Au rez de chaussée, une EXPOSITION « Abécédaire » consacrée à 30 ouvrages d’exception, de Cendrars, Green, Carco, Gide, Léautaud, Mac Orlan, Max Jacob, etc…tous liés aussi à Richard Anacréon.
Les visiteurs sont ensuite partis, heureux de cet après-midi, riche de culture et découvertes historiques.
A Saint Pair sur Mer, le 19 octobre 2015. Texte de Michel Normand.

similaire:

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconVisite des élèves à Bilbao
«La matière du temps» (acier patinable) créée par Richard Serra, une galerie de peintures impressionnistes, une exposition temporaire...

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconAp french by Richard Ladd: Correlation with Allons au delà by Richard Ladd

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconProgramme : Rendez-vous à la gare de Lens samedi 9 novembre 2013...
«son» musée du Louvre. Fierté de toute une région, le «LL», à l’architecture et à la muséographie modernes, vous invite à remonter...

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconSortie culturelle – visite du château de Versailles
«Histoire de l’art» et sera chargé de rédiger commentaires et petits textes sur des thèmes importants de la visite

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconFr 324 Dossier
«musée» ? Quelles sont les fonctions d’un musée ? Quelles sont les disciplines associées avec un musée ?

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon icon4 ème Escapade Bourguignonne
«Les Grillons du Morvan», nous reprenons les petites routes campagnardes et les chemins de la forêt Domaniale vers Château-Chinon...

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconAtelier Céramique
«Autour de la nature morte» -musée de la crèche et Musée d'Art et d'Histoire – tous les jours sauf le mardi de 14h30 à 18h30

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconEncadreur : Madame Sarra Chabaane 2015 /2016 Sommaire
«Analyse des salle expo Africain Musée d’Angoulême & Musée Mohamed VI d’art moderne et Contemporain»

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconL’atelier voyage De Laurence
«Tout puissant». Continuation avec la visite de Castelbuono fondée par les Byzantins: promenade dans le centre-ville avec visite...

Kairon-amitie visite le musee richard anacreon iconEcomusée départemental de Cuzals
«musée» qui en fait n’en ai pas un… Ou alors un musée en plein air dans lequel vous pourrez découvrir l’histoire rurale et agricole...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com