En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage








télécharger 102.45 Kb.
titreEn jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage
page3/4
date de publication11.06.2018
taille102.45 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
1   2   3   4

Le retour du professeur de danse de Henning Mankell

« Le meurtrier a fait preuve d'une extraordinaire sauvagerie, ce qui ne manque pas de susciter les interrogations de la police et l'inquiétude de la population. Stefan Lindman découvre le crime à la une d'un tabloïd, alors qu'il vient d'apprendre qu'il souffre d'un cancer. Mettant à profit le congé qui lui est octroyé avant que ne commence son traitement, et dans le but de s'occuper l'esprit, il se rend dans le Nord du pays. D'abord simple observateur, il se trouve rapidement mêlé à l'enquête. Il découvre alors que son ancien collègue était très différent de celui qu'il croyait connaître. » 
Le scaphandre et le papillon de Jean-Dominique Bauby

« Vendredi 8 décembre 1995. Victime d'un accident cardiovasculaire, Jean-Dominique Bauby, 42 ans, rédacteur en chef du magazine Elle et père de deux enfants, reste paralysé. «Enfermé à l'intérieur de lui-même avec l'esprit intact et les battements de sa paupière gauche pour tout moyen de communication.» Ainsi a-t-il dicté lettre à lettre ce livre bouleversant d'humour pudique, de sincérité et d'intelligence. Bauby est mort le 9 mars 1997, quelques jours après la publication de ce livre. Traduit en vingt-trois langues, celui-ci a été vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde. »
Les chaussures italiennes de Henning Mankell

« Fredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique. A soixante-six ans, sans femme ni amis, il a pour seule activité une baignade quotidienne dans un trou de glace. L’intrusion d’Harriet, l’amour de jeunesse abandonnée quarante ans plus tôt, brise sa routine. Mourante, elle exige qu’il tienne une promesse : lui montrer un lac forestier. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient de recommencer. »
Les déferlantes de Claudie Gallay

« Où aller quand on a besoin de se reconstruire? La Hague, c'est l'endroit que choisit la narratrice afin de surmonter un deuil. Elle accepte un poste d'ornithologue et compte les oiseaux... Bien loin de se montrer inhospitalier, cet endroit est peuplé de personnages aussi complexes qu'attachants. Il y a Lili la tenancière du bistrot avec sa mère sur le dos, Raphaël et Morgane couple tendre et ambigu d'un frère et d'une sœur, Théo l'ancien gardien de phare, reclus avec ses chats, Max l'idiot du village mais certainement le plus poète du roman. Ce petit monde oscille au rythme des marées avec ses secrets et ses non-dits. Lambert arrive le jour de la grande tempête. La narratrice se trouble et les autres semblent le connaître mais ne disent mots. Commence alors un long chemin de reconstruction.
Claudie Gallay nous entraîne dans un monde où chacun finit par renaître. C'est un roman magnifique qui se lit d'une traite et dont on sort définitivement touché. »


Les Demeurées de Jeanne Benameur

« La mère, La Varienne, c’est l’idiote du village. La petite, c’est Luce. Quelque-chose en elle s’set arrêté. Pourtant, à deux, elles forment un bloc d’amour. Invincible. L’école menace cette fusion. L’institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l’enfant à l’ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ?

L’art de l’épure, quintessence d’émotion, tel est le secret des Demeurées. Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et ceux-ci viennent se nouer dans la gorge. »
L’étrange disparition d’Esme Lennox de Magie O’Farrell

« A Edimbourg, un asile ferme ses portes, laissant ses archives et quelques figures oubliées resurgir à la surface du monde. Parmi ces anonymes se trouve Esme, internée depuis plus de soixante ans et oubliée des siens. Une situation intolérable pour Iris qui découvre avec effroi l’existence de cette grand-tante inconnue. Quelles obscures raisons ont pu plonger la jeune Esme, alors âgée de seize ans, dans les abysses de l’isolement . Quelle souffrance se cache derrière ce visage rêveur, baigné du souvenir d’une enfance douloureuse ? De l’amitié naissante des deux femmes émergent des secrets inavouables ainsi qu’une interrogation commune ; peut-on réellement échapper aux fantômes de son passé ? »

Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda

« Publié en 1992, Le Vieux qui lisait des romans d’amour est le premier roman de Luis Sepúlveda, pour lequel il a reçu deux prix (France Culture étranger et Relais H du roman d’évasion). Traduit en trente-cinq langues, cet ouvrage est un best-seller.

L’œuvre raconte comment Antonio José Bolivar Proaño poursuit un félin qu’il sait être à l’origine de la mort de nombreux hommes en tant que grand connaisseur de la forêt amazonienne. De renommée internationale, le roman est également un hymne à la lecture. »
Le vieux monsieur qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

« Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ?

Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entrainant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang. S’engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja… »
L’intranquille de Gérard Garouste

« Je suis le fils d’un salopard qui m’aimait. Mon père était un marchand de meubles qui récupéra les biens des Juifs déportés. Mot par mot, il m’a fallu démonter cette duperie que fut mon éducation. A vingt-huit ans, j’ai connu une première crise de délire, puis d’autres. Je fais des séjours réguliers en hôpital psychiatrique. Pas sûr que tout cela ait un rapport, mais l’enfance et la folie sont à mes trousses. Longtemps je n’ai été qu’une somme de questions. Aujourd’hui, j’ai soixante-trois ans, je ne suis pas un sage, je ne suis pas guéri, je suis peintre. Et je crois transmettre ce que j’ai compris. »
Loin des bras de Metin Arditi

« L’Institut Alderson, pensionnat suisse pour gosses de riches, traverse une période difficile et pourrait changer de propriétaire. Aussi le petit cénacle des professeurs vit-il des jours angoissés. Ici chacun panse une blessure ou dissimule un secret : un deuil, le vice du jeu, le déshonneur d’avoir été « collabo », la lâcheté déguisée en pacifisme, l’opprobre antisémite, des amours « contre nature », le sentiment d’avoir été abandonné… dans ce refuge de solitudes et destins brisés, la paroi des silences se fendille peu à peu, laissant à nu des êtres qui doutent autant d’aimer les autres que de s’aimer eux-mêmes. Durant ces quelques mois de crise, relatés au fil d’une construction kaléidoscopique rythmée, chacun des personnages devra assumer ses faiblesses.

Metin Arditi est un conteur hors-pair et son roman est de ceux qui captivent. Le théâtre, la danse, la littérature nourrissent un récit bondissant, aux ramifications multiples, qui pourtant jamais ne s’écarte de sa magistrale orchestration. »
L’usage du monde de Nicolas Bouvier

Extrait : "Ce jour-là, j'ai bien cru tenir quelque chose et que ma vie s'en trouverait changée. Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'être qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement, est peut-être notre moteur le plus sûr".
Madame Hemingway de Paul McLain

« Chicago, octobre 1920. Hadley Richardson a 28 ans et débarque du Missouri. Elle fait la connaissance d’un jeune homme de 20 ans, revenu blessé de la Grande Guerre, Ernest Hemingway. Après un mariage éclair, ils embarquent pour la France et se retrouvent à Paris au cœur d’une génération perdue » d’écrivains anglo-saxons expatriés –Gertrude Stein, Ezra Pound, James Joyce, Francis Scott Fitzgerald…

Rive gauche, entre l’alcool et la cocaïne, la guerre des ego, les couples qui se font et se défont et la beauté des femmes, Ernest travaille à son premier roman, Le soleil se lève aussi, qui lui apportera consécration et argent.

Mais à quel prix ? Hadley saura-t-elle répondre aux exigences et aux excès de son écrivain de mari ? Pourra-t-elle rester sa muse, sa complice, son épouse ? »

Mille femmes blanches de Jim Fergus

« En 1875, un chef Cheyenne demanda au président Grant de lui faire présent de mille femmes blanches à marier à mille de ses guerriers afin de favoriser l'intégration. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace à travers les carnets intimes d'une de ces femmes blanches, May Dodd, les aventures dans les terres sauvages de l'Ouest de ces femmes recrutées pour la plupart dans les prisons ou les asiles psychiatriques. C'est à la fois un magnifique portrait de femme qu'il nous offre ainsi, un chant d'amour pour le peuple indien, et une condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement américain d'alors.
Cette épopée fabuleusement romanesque, qui s'inscrit dans la grande tradition de la saga de l'Ouest américain, a été un événement lors de sa publication aux Etats-Unis. Elle a été encensée par les plus grands écrivains américains, dont Jim Harrison qui a salué ce roman splendide, puissant et exaltant. »
Ne le dis à personne d’Harlan Coben

« Pédiatre, David Beck aime son métier et l'exerce avec passion dans une clinique qui prend en charge les enfants défavorisés. 

Sa femme, Elizabeth, qu'il connaissait depuis l'enfance,  a été assassinée par un serial-killer, huit  ans auparavant, et il ne parvient toujours pas à tourner la page. 

Il  reçoit alors un mystérieux e-mail anonyme. Lorsqu'il clique sur le lien contenu dans ce message,  une image apparait. Stupéfait, il reconnait, au milieu de la foule, le visage de sa femme filmé en temps réel. 

Abasourdi, David essaie de se souvenir des détails qui entourèrent l'assassinat de son épouse, dont le propre père, officier de police, identifia formellement le corps. Impatient, il guette le prochain message qui lui donne rendez-vous le lendemain.  Il décide alors, quel que soit le prix à payer,  de faire éclater la vérité. »
No et moi de Delphine de Vigan

« Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri… »
Nos séparations de David Foenkinos

« Je pense à Iris qui fut importante tout de même, à Émilie aussi, à Céline bien sûr, et puis d’autres prénoms dans d’autres pénombres, mais c’est Alice, toujours Alice qui est là, immuable, avec encore des rires au dessus de nos têtes, comme si le premier amour était une condamnation à perpétuité »
On Chesil Beach by Ian McEwan

« It is July 1962. Edward and Florence, young innocents married that morning, arrive at a hotel on the Dorset coast. At dinner in their rooms they struggle to suppress their private fears of the wedding night to come…”
Parias de Pascal Bruckner

« Un jeune fonctionnaire français part en mission pour l'Inde, cette terre où "tout enfantement est marqué par la mort ", et se trouve bientôt déchiré entre sa fascination pour ce pays et son incapacité à le comprendre.
De tous les personnages qu'il croise, aucun ne sortira indemne de l'affrontement ; l'un d'eux, en particulier, un agronome américain cynique et brillant, le captive par le monstrueux projet dont il est habité. Mais le vrai sujet de Parias, c'est évidemment l'Inde : Mother India. Une Inde imaginaire, fantasmatique autant que réelle, aimée autant que détestée et dont les démesures et la misère n'effacent jamais la séduction magique, quasi merveilleuse, qu'elle exerce sur les étrangers. »


Quand j’avais cinq ans je m’ai tué d’Howard Buten

« Gil n'a que huit ans. Mais son petit cœur a déjà connu de bien grands sentiments. Trop grands. Trop forts... A cause de ce qu'il a fait à Jessica, le voici dans une résidence spécialisée. Seul, face à la bêtise des adultes qui transforment ses rêves en symptômes cliniques, et son amour en attentat. Seul dans une forteresse de silence. Qui pourra l'y rechercher ? Une émotion pure, dans une langue merveilleusement préservée.
Howard Buten est l'auteur de plusieurs romans parmi lesquels Le Cœur sous le rouleau compresseur, où l'on retrouve Gil, Mr Butterfly ou, plus récemment, Quand est-ce qu'on arrive ? Psychologue clinicien, il est spécialiste des enfants autistes. Clown, il est le créateur de Buffo... »

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

« Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. »
Robe de ma rié de Pierre Lemaître

« Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite ; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape…

Les ombres d’Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique. »
Room by Emma Donoghue

Shortlisted for the Man Booker Prize 2010. This is a truly remarkable novel. It presents an utterly unique way to talk about love, all the while giving us a fresh, expansive eye on the world in which we live’ New York Times Book Review
Room d’Emma Donoghue

« Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des enfants de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à ses questions. Celle-ci occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il vit seul avec elle dans la même pièce, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du grand méchant Nick, mais la mère fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec lui. Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle ne peut pas continuer à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir. »
Sa majesté des mouches de William Golding

« Après un accident d'avion, des collégiens britanniques se retrouvent seuls, sans adultes, sur une île du Pacifique. Obéissant à Ralph, le chef qu'ils ont élu, ils s'organisent pour survivre. Mais, la nuit, leur sommeil se peuple de rêves terrifiants. Et s'il y avait vraiment une étrange créature tapie dans la jungle ? Sous la conduite de Jack, la chasse au monstre est lancée. Les clans de Jack et de Ralph ne vont pas tarder à s'affronter cruellement. A travers les aventures d'un groupe d'enfants livrés à eux-mêmes, William Golding nous raconte la terrifiante évolution de la civilisation vers la sauvagerie. »
Soie d’ Alessandro Baricco

« Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des œufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

Soie, publié en Italie en 1996 et en France en 1997, est devenu en quelques mois un roman culte- succès mérité pour le plus raffiné des jeunes écrivains italiens. »
1   2   3   4

similaire:

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconMais qu’entendons-nous par «chant choral amateur ?»
«chant choral amateur ?» : IL s’agit d’une pratique artistique de groupe exercée par des gens qui ne sont pas rémunérés et qui chantent...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconExamen plus serré des «confessions»
«Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction à nous qui sommes parvenus...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconDe tous les plaisirs, le voyage est le plus triste. Qui est curieux...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage icon1usageS du numérique mise à jour juillet 2014
«Les élèves, témoigne une enseignante, ont apprécié ce travail qu'ils ont mené en groupe et en autonomie pour ce qui concerne le...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconPhase un Etat des lieux : nécessité et outils
«non fréquentants», c’est-à-dire tous ceux à qui la bm ou la bdp sont susceptible de s’adresser (les habitants de la ville, du département,...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconPhase un Etat des lieux : nécessité et outils
«non fréquentants», c’est-à-dire tous ceux à qui la bm ou la bdp sont susceptible de s’adresser (les habitants de la ville, du département,...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconPhase un Etat des lieux : nécessité et outils
«non fréquentants», c’est-à-dire tous ceux à qui la bm ou la bdp sont susceptible de s’adresser (les habitants de la ville, du département,...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconI – presentation generale I – 1 – Introduction
«nomades», comme leur nom l’indique, ils n’ont pas d’affectation particulière. Ils sont principalement destinés à être utilisés par...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconC’est en 2009, lorsque je songeais, pour la première fois sérieusement,...
«Grâce leur soit rendue», que j’avais en friche depuis déjà trois ans. Je me suis donc rendue au Chili en décembre 2010 pour un voyage...

En jaune des livres qui ont commencé leur voyage et qui sont de passage chez nous avec des carnets contenant généralement des créations. Tous les autres sont disponibles également et n’ont pas commencé leur voyage iconManuel et le Comité ont également pu obtenir des subventions qui...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com