L’adresse du site








télécharger 138.98 Kb.
titreL’adresse du site
page1/4
date de publication21.10.2016
taille138.98 Kb.
typeAdresse
ar.21-bal.com > histoire > Adresse
  1   2   3   4
Texte anglais presentation video Graham Hancock :

Théorie alternative à l’origine des civilisations

Le film est en anglais et je le trouve particulièrement intéressant car tout ce que présente Graham Hancock est basé sur des recherches solides. Par ailleurs sa philosophie humaniste donne encore plus de valeur à ses exposes :

L’adresse du site

https://www.youtube.com/watch?v=KFjvgzpHr88

Graham Hancock Debunks Mainstream Science. 


Graham Hancock and Robert Bauval, authors of the best selling book The Sphinx Mystery, present startling evidence from our ancient past. One of the most intriguing pieces of evidence pointing to a forgotten period of time in human history is a series of ancient maps which show extremely accurate details of the Earth from at least 12000 years ago. The Orontius Phineas, Piri Reis, and Mercator map all show parts of the Earth that were only present during pre-deluvian times, as well as inexplicably accurate drawings of the topography of Antarctica.These drawings of what Antarctica looked like beneath the ice, could only have been achieved if ancient man had technology at least equal to what we have today. More on Mr. Graham Hancock: http://www.grahamhancock.com/archive/...
Sangstar1 Videos Presentations Channel has been created to bring you News and Opinions of Current Events. We also are bringing you Special Features News that are not Covered by Mainstream Media and Science Communities. Add to that we be Giving out Tips and Advice in the Use of Camera Video Recorders as well. Including Travel and Holidays Spots. 
So if you haven't Subscribe yet please take a moment and check our Videos let us know what you think of any Particular Subject You are Interested on. 

Compléments à la vidéo en français :

En complément de la vidéo, je présente ci-dessous un développement de certains des points présentes par Graham Hancock , pour ceux qui ne dominent pas l’anglais .(Quel dommage ,mais il n’est pas trop tard pour en apprendre les rudiments car ne pas comprendre l’anglais c’est se déconnecter de 90 % de sujets sur internet)

Que nous dit Graham Hancock :

1° LES MYTHES des anciennes civilisations

Les mythes de anciennes civilisations, nous parlent de cataclysmes ayant precipite la chute des civilisations humaines et initiant un nouveau départ pour les survivants.Certaines mythologie nous parlent de cycles de ces catastrophes (Mayas), ou de leur origine dans la colère des dieux. Le souvenir de ces évènements est parvenu jusqu’à notre époque, semant ses traces dans l’histoire ancienne.

Dans ces mythes, dans ces traces représentées par les constructions de l’impossible visibles sur notre planete il y a des détails qui ,sont une information astronomique reliée a la précession des equinoxes.Par exemple , l’érosion du sphinx de Gizeh et la relation des trois pyramides du plateau de gisey avec les trois Etoiles d’Orion sont les plus importantes découvertes dans le domaine de l’archeoastronomie.

De ce fait l’Age des pyramides estime à 4500 ans par la science officielle passe à 12000 ans. L’astronomie est la clef de tout ce mystère, car c’est le moyen utilise par nos ancêtres rescapes d’un cataclysme ayant anéanti la civilisation mondiale, mais néanmoins très avancés techniquement et culturellement, pour communiquer avec le futur. Il s’agit de la mémoire de l’Age d’or inscrite dans tous les mythes.IL y a des connections entre les civilisations d’Egypte et les civilisations précolombiennes ou plus largement d’amerique.Ces similitudes sont ignorées par la science qui ne cherche pas à les expliquer et surtout pas à les divulguer.

2° Le sphinx

Par exemple la face du sphinx a été remodelée par les égyptiens, le monument existait bien avant les dynasties egyptiennes.Le monument est des dizaines de milliers d’années plus vieux que le début de l’histoire de la civilisation égyptienne .

A l’origine c’était probablement une tête de lion comme l’atteste d’ailleurs son corps.


3° Similitudes entre les civilisations de l’Egypte et les civilisations des Amériques.

En parlant de similitudes il faut évoquer la civilisation olmèque mère des civilisations Mayas et azteques.On ne sait pas grand-chose des olmèques. (Vers -1200 -1400).Les statues colossales trouvées semi enterres (17 a ce jour) révèlent un facies d’une morphologie très particulière que l’on associe à une morphologie noir africain

La deuxième morphologie de crânes allonges démesures qui cohabite avec le premiers, n’est pas moins..particuliere.

Dont ces olmeques ont un facies africain donc plus proche des civilisations égyptiennes de l’époque que des habitants de l’Amérique du sud.

On a trouvé à la venta cette stèle

http://realhistoryww.com/world_history/ancient/images_olmec/feathered_serpent.jpg

C’est peut être une scène de sacrifice ?  Par contre ce qui 'interpelle est le fait que le personnage ait à la main un petit sac. De quoi s'agit-il ? 
On peut de le rapprocher à d'autres type de petits sacs de nos fameux apkalu mésopotamiens...

Les Apkallu en akkadien ou les Abgals en sumérien sont sept sages sumériens qui ont été créés par le dieu Enki (Ea) pour apporter la civilisation à l'Humanité. Ils ont servi de prêtres à Enki et de conseillers ou de vizirs des premiers rois de Sumer avant le déluge.

http://mythologica.fr/mesopotamie/pic/abgal.jpg

Apkallu

Ils ont donné à l'humanité la Me (le code des lois), l'artisanat et les arts.

Anenlilda

Enmebulugga

Enmedugga

Enmegalamma

Uannadapa

Uanneugga

Utuabzu

On les dépeint sous la forme d'hommes - poissons qui ont émergé de l'eau douce (Apsu). Ils sont généralement représentés comme ayant le bas du corps en queue de poisson, ou habillés d'une peau de poisson. Ils apparaissent en tant que gardiens des palais sous la forme d'hommes à tête d'oiseau.

Le nom et l'apparence des sept sages différents selon les sources. 
Adapa est identifié soit à Uannadapa soit à Utuabzu



http://lampuzo.files.wordpress.com/2010/11/mushen-apkallu.jpg?w=300

http://img.xooimage.com/files9/b/2/3/cuneiforme-30e49f6.jpg

Solution proposée pour le sac dans le contexte mésopotamien et ses textes :

Méchant démon-Utukku, dans ta steppe ! Méchant démon-Âlu, dans ta steppe ! (…) Prends ta
gourde, prends ta pitance, prends ton sac de cuir. Ta place n’est pas à l’Est ; ta demeure n’est
pas à l’Ouest. Ta nourriture est la nourriture des revenants ; ta boisson est la boisson des
revenants. Contre l’homme fils de son dieu, ne te tiens plus constamment dans les coins, ni assis
dans les recoins, cesse de l’encercler constamment dans le noir au beau milieu de la ville, ou de
l’entourer dans la campagne. Va-t-en aux tréfonds des Enfers et à tes ténèbres. Sois conjuré par
les grands dieux et qu’enfin tu t’en ailles !

C'est un accessoire à relier aux pratiques d'exorcisme de démons.

On trouvé confirmation de ceci :
En effet sur la stèle de la venta il s'agit également d'un encensoir dans le contexte méso américain, un "sac à copal" exactement.

Ainsi la stèle olmèque numéro19 du site de La Venta apparaît comme la première représentation du dieu serpent à plumes, le Quetzalcóatl aztèque, figure particulièrement emblématique
du panthéon divin des anciens Mexicains. Cette stèle représente un prêtre, portant un masque de jaguar, assis dansles anneaux formés par le corps d’un serpent à sonnettes. Latête du reptile est ornée d’une coiffe de plumes et le prêtre est reconnaissable au sac à copal qu’il tient dans sa main. Le copal est de l’encens utilisé par les prêtres lors de toutes les cérémonies.










On identifié un accessoire à priori commun dans le contexte mésopotamien et mésoaméricain.
Accessoire qui est un attribut des apkallus (sage - pretre -exorciste) coté ancien monde, et un attribut des prêtres olmèques. 

"Zoroastre lui-même, dans l'Avesta, se réfère au serpent-à-tête-d ‘épervier qui est par excellence le Quetzalcóatl phénicien, nommé agathodaïmon"

Serpent à tête d'épervier d'un côté, serpent à plume de l’autre, prêtres qui se ballade avec des petits sacs porte encens d'un côté, porte copal de l'autre. Comment ne pas être interpellés par ce type d’analogies ??

Autres similitudes

Les Bateaux :

Les bateaux en roseaux utilises en Bolivie ressemblent aux bateaux égyptiens en tiges de papyrus.


http://blog.uniterre.com/uploads/p/patblanch/1200626.jpg

afficher l\'image d\'origine

4°Cartes du monde anciennes

Carte de Piri Reis

En 1929, on retrouve à Constantinople une carte incomplète, datée de 1513. Cette carte représente l’Amérique du Sud et l’Afrique sur des longitudes relatives correctes.
Cette exactitude est pourtant impossible car au XVIe siècle les connaissances cartographiques étaient minimes.
Notamment, on ne savait pas calculer les longitudes.
La carte de Piri Reis est devenue célèbre mais elle n’est pas la seule carte ancienne, et authentifiée, qui pose bien des problèmes aux scientifiques.

Quand l’Antarctique n’était pas recouvert de glace

Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Memmed, l’amiral Reis, est un Turc. Dans les notes qui accompagnent le document, il affirme que certaines des vingt cartes qui lui ont servi de sources datent d’Alexandre le Grand et que d’autres sont fondées sur les mathématiques.

Cette carte a été étudiée par le capitaine Mallery qui découvre que cette carte représente une partie de l’Antarctique. Ce continent est pourtant recouvert de glaces depuis au moins 10 000 ans et n’a été découvert officiellement qu’en 1818.

carte de piri reis

Carte de Piri Reis Zoom

Pourtant, la côte de la terre de la reine Maud est cartographiée sans glace ce qui est incroyable. Cette côte n’a pu être libre de glace que 4 000 ans av. J.-C.
D’après les géologues, il semble que ce littoral soit resté libre de glaces, de manière durable, durant au moins 9 000 ans avant qu’il n’ait été englouti par la calotte glaciaire.

Le développement des premières civilisations connues ne s’est produit que bien longtemps après cette date.

Finalement, la véritable énigme posée par cette carte de 1513 n’est pas tant le fait qu’elle comprenne un continent isolé et inconnu jusqu’au 19è siècle mais surtout qu’elle décrive une partie de sa côte dans des conditions climatiques qui ont pris fin il y a environ 6 000 ans et ne se sont jamais reproduites depuis.

La carte de Piri Reis

Piri Reis reconnaît qu’il n’est pas responsable du relevé et de la cartographie d’origine. Son rôle a été celui d’un compilateur et d’un copiste. Certaines cartes dont il s’est inspiré remontaient, d’après lui, au quatrième siècle av. J.-C., voire même avant.

Il ne connaissait pas l’identité des cartographes.

détail central de la carte de piri reis

Détail central de la carte de Piri Reis

La carte fut envoyée au Professeur Hapgood. Il arriva à une conclusion surprenante qu’il expliqua en 1966 dans son ouvrage Maps of the ancient sea kings « les cartes des anciens rois de la mer ».

Voici des extraits de ses conclusions :

« Il semble que des informations géographiques d’une grande précision se soient transmises de peuple en peuple. Ces cartes, selon toute vraisemblance, ont été dressées par un peuple inconnu, puis léguées à d’autres civilisations, peut-être les Crétois de l’époque de Minos et les Phéniciens ».

« La plupart de ces cartes concernaient la Méditerranée et la mer Noire. Certaines représentaient le continent américain, ainsi que les océans Arctique et Antarctique. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons la preuve qu’un peuple ancien a exploré l’Antarctique quand ce continent était encore libre de glaces.
Il est manifeste que ce peuple disposait d’une technologie nettement supérieure à toutes celles des peuples de l’Antiquité, du Moyen-Age et jusqu’à la seconde moitié du 18e siècle ».

Malgré le soutien d’Albert Einstein, Hapgood fut ridiculisé par ses Pères jusqu’à sa mort.

Il est à noter qu’aucun chercheur depuis ne s’est penché sérieusement sur ces cartes.

copie de la carte de piri reis en couleur

Copie de la carte de Piri Reis en couleur

Pourtant, ces cartes représentent les continents européens et africains avec une incroyable précision à une époque où le calcul de la longitude est inconnu.
En Amérique, l’énorme île de Marajo, découverte seulement en 1543 et très mal cartographiée jusqu’à la fin du 16e siècle, est dessinée avec exactitude.

On y trouve également les Andes ; un lama figure dans l’ornementation alors que les Européens n’ont encore jamais vu cet animal.

D’autres points sont encore plus intrigants. Il y a, par exemple, deux grandes îles au-dessus de l’équateur qui n’existent plus de nos jours.
La localisation de l’une d’elle correspond au plateau sous-marin situé sous les îlots Saint-Pierre et Saint-Paul.

D’autres îles figurent au Pôle Sud, cachées sous la glace qui ne seront connues qu’en 1958.

Si la carte de Piri Reis était unique, on pourrait sans doute être sceptique et parler de coïncidences. Mais, cette carte est loin d’être la seule.
D’autres cartographes ont partagé les mêmes secrets.

Les cartes du mystère

La carte d’Oronce Fine (Oronteus Finaeus) datée de 1531 est tout aussi incroyable. Cette carte donne les précisions suivantes :

Plusieurs régions côtières de l’Antarctique sont représentées libres de glaces.

Le profil du terrain et les accidents du relief visibles correspondent parfaitement aux cartes de relevé sismique de la surface terrestre subglaciale de l’Antarctique.

La mer Ross est représentée, là où aujourd’hui, les grands glaciers Beardmore et Scott se déversent dans la mer. La carte fait apparaître à cet endroit des estuaires, des fjords et des cours d’eau.
De nos jours, toutes ces côtes sont enfouies sous 1 500 m de glace.

carte d\'oronce fine

Carte d'Oronce Fine qui montre l'Antarctique avec des fleuves, des chaînes de montagnes et des côtes libres de glaces

En utilisant la méthode de datation à l’ionium, des chercheurs américains ont pu établir que de grands fleuves ont effectivement coulé dans l’Antarctique jusqu’en 6 000 ans avant notre ère.
Ce n’est que vers 4 000 ans avant notre ère que des sédiments de type glaciaire ont commencé à se déposer au fond de la mer Ross.
Les carottages indiquent qu’un climat chaud a régné pendant longtemps avant cette date.

http://www.dinosoria.com/enigmes/carte_meditera.jpg

Carte de la méditerranée avec des détails totalement inexpliqués

Et que dire de la carte d’Hadji Ahmed datée de 1559 qui représente une cartographie très moderne des Amériques et surtout de leurs côtes ouest. La forme actuelle des Etats-Unis y est parfaitement reproduite. Cette perfection ne sera atteinte que deux siècles plus tard.
Cette carte représente également une bande de terre large de plus de 1 500 km, reliant l’Alaska à la Sibérie. Ce pont a bel et bien existé (actuel détroit de Behring) mais il a été submergé par la montée des eaux à la fin de la dernière période glaciaire.

projection de la carte de piri reis

Projection de la carte de Piri Reis qui confirme pour centre la ville du Caire

Ibn ben Zara (1487) et Benincasa (1508), cartographes arabe et portugais montrent l’Europe du Nord recouverte d’un glacier ressemblant à celui qui existait 12 000 ans avant notre ère.

La liste des cartes existantes serait trop longue à détailler. Une chose est certaine, ces cartes ne sont pas le fruit du hasard et ont toutes la même source.

Impossible et pourtant vrai

Ces cartes sont connues et répertoriées par les organismes spécialisés. On les trouve également dans des atlas, comme celui de Nordenskjöld de 1889.
La falsification a été écartée par les scientifiques mais ils préfèrent malgré tout ignorer le sujet. Le seul qui s’y est penché est Paul Emile Victor quand il s’est aperçu en 1950 que la carte de l’italien Zeno avait plusieurs siècles d’avance sur ses découvertes en montrant le sous-sol rocheux du Groenland.

http://www.dinosoria.com/enigmes/carte_urss.jpg

Carte russe du début du 19e siècle qui montre que l'Antarctique était inconnu à cette époque

Alors pourquoi la communauté scientifique se montre-t-elle aussi sourde et aveugle devant des preuves irréfutables ?

La réponse est simple : admettre l’existence de ces cartes signifie remettre totalement en cause l’évolution de l’espèce humaine.

Comment, en effet, expliquer, que des hommes aient pu explorer le globe il y a au moins 10 000 ans, à une époque où l’Europe n’était qu’au stade préhistorique ?

Pire encore, le bras de mer reliant les mers de Ross, Weddell et Bellingshausen, représenté sur plusieurs cartes anciennes, prouve que ces cartes ont été établies alors que l’Antarctique était totalement dépourvu de glaces.
Les géologues sont affirmatifs. Ce continent n’a été entièrement libre de glace qu’à une date très reculée estimée à des millions d’années.

Qui étaient ces mystérieux cartographes ?

Le jour où les scientifiques admettront officiellement que ces cartes existent, ils devront également admettre que la théorie de Darwin est fausse.

Pourtant, les preuves fossiles existent. Toumai, Orrorin, les australopithèques ont bien existé. Tous les fossiles nous prouvent que l’homme était très peu évolué il y a seulement 3 millions d’années.

Certains ne manqueront pas de remettre au goût du jour les petits hommes verts toujours aussi fascinés par notre belle planète. Personnellement, je ne crois pas un instant à une intervention extraterrestre. Thor ou E.T ont certainement des tâches plus importantes que de cartographier la planète bleue, en prenant soin de nous laisser le fruit de leurs découvertes.

Alors, que penser de tout ça ?

En fait, si on écarte toutes les possibilités farfelues et invraisemblables, il n’en reste qu’une qui colle aux énigmes qui jalonnent notre histoire.

Il semble évident que les différentes cartes sont le fruit d’un travail de topographie établi sur une très longue période, plusieurs milliers d’années.
Les cartes montrent par exemple l’Antarctique à différentes périodes de sa progressive glaciation.

carte de piri reis simplifiée

Carte de Piri Reis simplifiée

Pour reprendre les conclusions d’Hapgood, l’Antarctique a été visité et peuplé par l’homme à une époque où il n’était pas censé exister.
En résumé, on peut dire que :

L’Antarctique jouissait d’un climat chaud à une époque où il était situé à environ 3 000 km au nord du cercle antarctique actuel. (Fait prouvé par les découvertes récentes).

L’Antarctique n’a trouvé sa position actuelle que sous l’effet du déplacement de l’écorce terrestre. Cette théorie ne doit pas être confondue avec la théorie de la tectonique des plaques et de la dérive des continents.
Ce mécanisme démontre que l’ensemble de la croûte terrestre (lithosphère) peut basculer de temps en temps. (Théorie défendue par A.Einstein)

Le glissement de l’Antarctique vers le sud a provoqué un refroidissement progressif ainsi que la formation d’une calotte glaciaire.

Albert Einstein a parfaitement résumé le processus :

Un dépôt continuel de glace s’opère dans les régions polaires. Cette glace ne se répartit pas de manière égale autour du pôle. La rotation de la Terre agit sur ces dépôts dissymétriques imprime une force centrifuge qui agit sur la croûte rigide de la Terre.

Cette force centrifuge induit, à partir d’un certain seuil, un déplacement de la croûte terrestre sur le reste du globe.

Les conséquences d’un tel déplacement ont dû être considérables sur l’ensemble de la planète : extinctions massives d’espèces animales, séismes, inondations, changement radical de climat sur les continents …
Sans être alarmiste, si un tel déplacement devait à nouveau se produire, il ne resterait rien de notre civilisation.

http://www.dinosoria.com/enigmes/antarctique_carte.jpg

Carte reproduisant parfaitement l'Antarctique et datant de 1537

En 1953, A.Einstein écrivait : « Le mécanisme du déplacement de la croûte terrestre aurait pour effet de déplacer les régions polaires vers l’équateur ».

Si on rassemble toutes ces preuves, on ne peut qu’en déduire qu’une civilisation technologiquement avancée a existé bien avant la nôtre.
Cette civilisation semble s’être développée vers 13 000 ans avant notre ère pour disparaître ensuite.
Toutes les parties du monde ont été cartographiée entre environ – 13 000 et – 4 000 ans.

A ce jour, le seul continent qui n’a pu être exploré à cause de la couche de glace qui le recouvre est l’Antarctique.

http://www.dinosoria.com/enigmes/antarctique_jour.jpg

Carte moderne de l'Antarctique

Est-il possible que sous cette glace se cachent les vestiges de cette civilisation ? Peut-être mais ce continent dont la superficie est d’une fois et demi celui de l’Europe est recouvert d’une couche de glace pouvant aller jusqu’à 6 km d’épaisseur. Cette glace recouvre des montagnes aussi hautes que les Alpes.
Autant dire que l’exploration des sous-sols demanderait des moyens colossaux.

Quand les légendes deviennent réalité

De nombreuses découvertes ont été effectuées ces dernières années qui prouvent formellement que l’Antarctique a bénéficié d’un climat tempéré il y a seulement 100 000 ans. La mobilité de l’Antarctique ne fait plus aucun doute car aucun arbre ne peut pousser sur une terre plongée dans l’obscurité six mois de l’année.
La forêt côtière fossilisée découverte en 1990 ne datait que de deux à trois millions d’années.

carte de mercator de 1569

Carte de Mercator de 1569 qui montrent les fleuves et les montagnes de l'Antarctique couverts de glace

Nous ne savons pas si ce déplacement est dû au déplacement de la croûte terrestre ou de la dérive des continents. Ce déplacement se reproduira-t-il ?

Je laisse de côté la date fatidique de 2012 inscrite notamment dans le calendrier maya qui prédit une nouvelle catastrophe planétaire. Je cite : « les anciens disaient qu’il y aurait un mouvement de la Terre et que nous en péririons tous. Ce jour sera le 4 Ahua 3 kankin (21 ou 23 décembre 2012 selon les auteurs) ».

À tord ou à raison, je suis profondément scientifique et je préfère me baser sur ce qui est formellement prouvé.
D’autres catastrophes planétaires ont été prédites et, à ma connaissance, nous sommes toujours là.

Par contre, je suis intimement persuadée que notre histoire telle qu’elle nous est enseignée comporte trop de contradictions pour refléter toute la vérité. A travers ce site, je continue pourtant à perpétrer ces
« acquis ».
Oui, car faute d’éléments suffisants, je me vois mal inventer l’histoire de la Terre en me basant sur des mythes et des légendes.

Cependant, je ne rejette pas les pièces à conviction dérangeantes. Ces cartes existent et nous ne pouvons pas les ignorer.

V. Battaglia (03.2004)

Ces carte anciennes stres précises réalisées a une époque réputée incapable de les réaliser proviennent peut être d’un ancien n savoir stocke a la bib liotheque d’Alexandrie désormais disparue, mais dont un partie seraient parvenus jusqu’à notre époque.
  1   2   3   4

similaire:

L’adresse du site iconAdresse ip : Définition
«masque» sur une adresse ip. Le but d'un nom de domaine est de retenir et communiquer facilement l'adresse d'un ensemble de serveurs...

L’adresse du site iconAdresse (du site de formation)

L’adresse du site iconAdresse (du site de formation)

L’adresse du site iconAdresse (du site de formation) : Tél. Fax : @ :  responsable pedagogique

L’adresse du site iconAdresse Wembley Londres ha9 0WS
«Une solution permettant l’accès au réseau de l’entreprise de l’extérieur du site principal.»

L’adresse du site iconAtelier sera
...

L’adresse du site iconProjet archi-site architecture pour l'accueil du site de suivi de frais de remboursement

L’adresse du site iconProjet archi-site architecture pour l'accueil du site de suivi de...

L’adresse du site icon1. 1Contexte fonctionnel
«usine à site» basée sur les principes d’un générateur de site web et de modèle métier

L’adresse du site iconLe site portail du professeur de fle
«rues commerçantes». La recherche peut se faire par adresse, par thème et par recherche cartographique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com