C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau)








télécharger 151.52 Kb.
titreC’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau)
page1/3
date de publication21.10.2016
taille151.52 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3
Les écrits courts au cycle 3



http://gray.reseaumicros.fr/gray/?p=2009

Pourquoi des écrits courts ?
C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau)

Plus on écrit, plus on saura écrire :

  • Les écrits courts se pratiquent quotidiennement, au cahier du jour, dans un temps limité comme le calcul mental.

  • Avoir recours à l’écrit le plus souvent possible, au cahier de brouillon, à l’ardoise. On a trop tendance à rester dans l’oral dans une séance et recourir au tableau pour écrire les mots, les idées…

  • La programmation de rédaction doit se faire sur le cycle pour éviter les redondances. Elle doit confronter l’élève avec des types d’écrits fictionnels et fonctionnels : lettre, compte-rendu d’expériences, résumé, théâtre, bande dessinée, conte….

  • La plage horaire hebdomadaire « rédaction » doit être réservée à des projets longs sans excéder 7 à 8 séances. Ces projets permettront de répondre à la compétence 4 du tableau : enrichir sa production écrite grâce à l’étude des caractéristiques rédactionnelles et à travailler la grammaire de texte (usage des substituts, emploi des connecteurs, concordance des temps, cohérence du récit).

  • Les projets d’écrits fonctionnels doivent durer moins longtemps et être motivés par un besoin disciplinaire.


L’art naît de contraintes, vit de luttes et meurt de libertés (André Gide)

Ce sont les règles d’écriture imposées qui libèrent l’imagination.

  • Les écrits courts permettent de réinvestir des notions grammaticales, lexicales et orthographiques dans un contexte ludique. Les albums employés sont surtout utilisés comme amorce à un jeu d’écriture. On peut écrire, seul, à deux, en groupe classe. Les écrits individuels peuvent devenir des écrits de classe mis en page et valorisés grâce aux arts visuels et à l’utilisation des TICE.


Lecture, production d’écrits et travail sur les outils de la langue sont intimement liés et se renforcent mutuellement.


  • Il faut insister sur la correction des erreurs orthographiques et syntaxiques par les élèves eux-mêmes dans les écrits à l’exclusion des écrits de travail.



Quelles sont les compétences attendues à chaque palier du socle ?
Palier 1 : utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court

Ecrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes
Palier 2 : utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, mieux l’écrire

Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit

Rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte-rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire.

Quels sont les objectifs d’enseignement de la rédaction ?




Objectifs d’enseignement :



Objectifs d’apprentissage :



- Faire entrer (voie d’entrée ludique) les élèves dans la production d’écrits

- Amener les élèves à réfléchir sur la démarche d’une production d’écrits (contraintes, premier jet, amélioration, résolution de problèmes de « grammaire » à l’aide de référents divers …)

- Entretenir les automatismes liés à la production d’écrits et faciliter la production d’écrits plus longs (projets)

- Développer le plaisir des élèves à produire des écrits variés




- Ecrire en autonomie un écrit de une à cinq

phrases simples à complexes avec ou sans

contraintes

- Améliorer un premier écrit (gamme

d’exercices)

- Utiliser les divers référents de la classe pour résoudre des problèmes de » grammaire » (syntaxe, orthographe lexicale, orthographe grammaticale)

- Produire un écrit (entrée ludique) avec plaisir et rechercher un effet positif sur le (les) récepteur(s)






Quels écrits avec quelles activités ?





Objectifs d’enseignement


Quelles références aux programmes ?


Quelles exigences à avoir ?



Quelles situations d’écriture ?


1. Parvenir à organiser sa pensée


Dans les activités scolaires, noter des idées, des hypothèses, des informations utiles au travail scolaires


Acceptation des erreurs grammaticales ou orthographiques


Ecrits de travail (compréhension ou interprétation) en littérature

Essai de rédaction d’une procédure de résolution de problème

Explication d’une expérience scientifique

Prise de notes lors d’un exposé oral, d’une visite, d’une interview…

Emission d’hypothèses (situation problème, avis sur questions préalables…)



2. Organiser son récit en respectant les modalités du code, de présentation et de rigueur


Proposer une réponse écrite, explicite et énoncée dans une forme correcte


Phrases respectant les codes de l’écrit.


Formulation d’une réponse à une question dans toutes les disciplines.

Décrire une scène, un tableau en histoire, un paysage, cette photographie en géographie, ce tableau, cette sculpture en histoire des arts

Donne ton avis, tes impressions sur…



3. Enrichir sa production écrite grâce aux outils de la langue


Rédiger un court texte narratif en veillant à respecter sa cohérence temporelle (temps des verbes) et à sa précision (dans la nomination des personnages et par l’usage d’adjectifs qualificatifs), en évitant les répétitions par l’usage de synonymes et en respectant les contraintes orthographiques ainsi que la ponctuation.
Savoir amplifier par l’ajout d’éléments coordonnés

Améliorer (corriger et enrichir) un texte en fonction des remarques et aides du maître.



Appliquer dans une courte situation d’écriture d’une notion, d’une règle étudiée en classe.

Etre capable de se corriger en référence à la règle

Etre capable de s’appuyer sur les aide-mémoire pour améliorer son écrit.



Situations d’écriture appliquées dans le cadre de l’enseignement de la langue : construction, transformation, substitution, ajout, suppression



4. Enrichir sa production écrite grâce à l’étude des caractéristiques rédactionnelles



Rédiger des textes courts de différents types en veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les répétitions.


Respecter les caractéristiques de l’écrit attendu, préalablement objet d’apprentissage




Projets ou ateliers d’écriture


5. Observer la langue en jouant avec les mots


Ecrire un texte poétique en répondant à une ou plusieurs consignes


A partir de contraintes ludiques, développer un travail sur la lettre, le mot, sa place dans la phrase, la syntaxe, les enchaînements, les rythmes, les constructions, les niveaux de langage… et de rendre notre langue vivante



Jeux d’écriture

Atelier d’écriture

Un jour, une phrase




Des exemples d’écrits courts :


    1. Enrichir sa production écrite grâce aux outils de la langue :





    1. Grammaire :



      • Jeu d’enrichissement de phrases :

:
On peut s’appuyer sur des petits albums qui proposeront des structures d’amorce ou des structures répétitives :









Travail sur les adjectifs que l’on choisit : rien n’est plus étonnant, cruel, marrant, ennuyeux

Choisir les mots qui plaisent dans les propositions et reformer une phrase avec la structure.



Ecrire notre album des pourquoi à partir d’une collection d’images avec des phrases qui vont s’emboiter

Trouver des réponses imaginaires ou proches du réel aux pourquoi ? du livre


Ecrire notre album des peut-être avec une construction qui permet de passer de passer de l’effet à la cause




      • Logorallye  grammatical :


Ecrire un texte en introduisant obligatoirement, dans un ordre précis ou non, les mots d’une liste établie à l’avance. La seule obligation est que les mots choisis appartiennent tous à une même classe grammaticale.

Ex : les adverbes

Demandez aux élèves de vous citer 9 adverbes que vous écrivez au fur et à mesure dans un tableau en les disposant sous la forme de 3 colonnes de 3 adverbes.
Donnez aux élèves la consigne suivante « Chacun va choisir un alignement de 3 adverbes et écrire ces mots sur sa feuillez »

Annoncez la durée du jeu : choisir un temps adapté à chaque élève mais qui impulse une certaine vitesse de réflexion

Donnez la consigne d’écriture «  Dès que le chrono démarre, vous écrivez un petit texte de 3 phrases avec, dans chaque phrase, un des adverbes que vous avez choisis et dans l’ordre où ils sont écrits.



toujours

jamais

lentement

paresseusement

obligatoirement

tristement

soudain

joyeusement

méchamment


« Un matin, je me levé paresseusement. Je n’avais pas envie mais je devais aller obligatoirement à l’école. Je suis parti tristement. »
Au gré des lectures ou thématiques abordés, vous pouvez préparer ce jeu à partir de différentes classes de mots :

Verbes : listés à un temps précis, à l’infinitif.

Ensuite vous laissez le choix du temps de conjugaison dans les textes ou vous demandez qu’ils soient employés à tel temps

Vous choisissez des verbes ayant telle particularité orthographique…

Adjectifs qualificatifs ou noms : choisis dans une famille orthographique, sémantique ou thématique

Mots de liaison : plus grande complexité de la production avec ces mots
On peut augmenter le nombre de mots en CM. On pourra varier les écrits à produire :

Un texte d’autant de phrases que de mots (donc une unité de sens)

Une seule phrase dans laquelle on trouvera tous les mots choisis

Les mots doivent être employés dans l’ordre alphabétique…


      • Jeu du cadavre exquis :


Ecrire une phrase à structure définie à l’aide de plusieurs champs grammaticaux utilisés successivement. Dans un travail de groupe, le 1er élève note un groupe nominal, replie la feuille de papier, la passe au 2ème élève qui note un verbe et ainsi de suite selon une structure proposée par l’enseignant.

Variante 1 : le nombre de fonctions dans la phrase

Variante 2 : travailler à partir de champs lexicaux précis

Variante 3 : Enrichir la phrase à l’aide de conjonctions (puisque, lorsque…) ou de pronoms relatifs (qui, où, dont…).


      • Acrostiche grammatical


- L'écrit à produire peut être constitué d'un ensemble de phrases n'ayant pas de lien de sens entre elles mais pouvant former un écrit unitaire dans le genre comptine ou poésie si les phrases obéissent toutes à la même règle de formation. C'est, par exemple, celui que l'on pourra produire après un travail grammatical (Cf ci-dessus).

Bien sûr, progressivement, et selon les situations, on valorisera la production de textes: le type "consignes" convient bien.
Exemple:

- Pour travailler sur les phrases qui commencent par un verbe à l'infinitif:

1- Constituer une réserve de verbes à l'infinitif.

2- Les classer par ordre alphabétique (selon la première lettre au moins)

3- Choisir un verbe par lettre et faire une phrase avec chacun d'eux.

Apprendre ses leçons c'est difficile.

Boire de la bière fait tourner la tête.

Courir vite rend parfois service.

Etc..."
- Pour travailler sur des phrases impératives:

On recherchera des types de phrases qui emploient l'impératif, puis, en ayant choisi un, les enfants écriront en classant ces verbes en ordre alphabétique.
-"Débrouille-toi pour tes devoirs," dit le père à son enfant.

-"Fonce en avant", dit l'entraîneur de rugby à son joueur.

-"Gérez votre argent", dit le banquier à son client.

-"Hache cette viande", dit le boucher à son employé.

- Etc...

(C.E.2)


      • Jeu du M+ X

On choisit une catégorie de mots M que l'on va remplacer, dans le texte choisi, par le Xème mot de même nature, qui le suit ou qui le précède dans le dictionnaire.
1/ Chaque enfant souligne tous les mots de la catégorie annoncée, dans le texte de base.

2/ Il recherche le 1er mot souligné dans le dictionnaire puis avance ou recule de X mots de même nature (selon la consigne) et remplace le mot souligné par le mot trouvé. Il recommence pour chaque mot souligné.

3/ Il fait les accords orthographiques si nécessaire.
La difficulté varie selon la catégorie de mot choisie:

- Le changement des noms implique d'accorder le nouveau nom.

- Le changement des adjectifs qualificatifs implique de repérer le nom avec lequel il s'accorde pour ensuite faire les transformations nécessaires. De plus ils sont toujours notés au masc.-sing. dans le dictionnaire: une 1ère transformation est peut-être déjà nécessaire pour le repérer.

- Le changement des verbes implique de trouver d'abord l'infinitif du verbe du texte pour repérer celui-ci dans le dictionnaire, puis de conjuguer le verbe trouvé pour le placer dans le texte...
La difficulté varie également selon le nombre de mots à remplacer.

Les enfants peuvent jouer individuellement ou par deux.

Si l'on veut transformer une chanson, il faut remplacer la règle: "avancer ou reculer de x" par: "trouver dans le dictionnaire le mot de même nature qui suit (ou qui précède) et qui a le même nombre de syllabes".




1.2 Conjugaison



      • Ecriture de rêves, de projets imaginaires ou de souvenirs : emploi de l’imparfait, le conditionnel, le futur…


J’ai rêvé que…

Quand je serai grand(e)…

Quand j’étais petit…

Quand maman était petite…

Au cycle 3 on peut trouver une chute à l’histoire.







  1   2   3

similaire:

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconLa notion de mondialisation : internationalisation et interdépendance des économies
«mondialisation et globalisation». Dans le Harper Collins Dictionary of sociology, la mondialisation est définie comme «un processus...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconFonds raymond maillet (1927-1994)

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconLà, déjà, rien qu’en écrivant le titre, je viens de m’aliéner soixante...
«La nature maintient les rouages de l’équilibre du monde par la faim et par l’amour»

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconPrésentation de l’esthétique générale
«La beauté est convulsive» = antipode de la beauté classique = tout peut être beau, elle se répand partout et devient un critère...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconExposé de Shirley Mac Doom 4
«infâmes» et souvent privés du droit de cité romain. Quand un citoyen romain devient acteur, IL est obligatoirement privé de ses...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconC’est en lisant qu’on devient liseron
«couper les gaz», nous laisse étourdis, un peu vacillants sur notre lancée, comme en proie à un début de nausée et à cette sensation...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconL'université Libre Internationale de la Moldovie
«louche», analogue à celle du pastis. Au début du xixe siècle, Henri Louis Pernod se lance dans sa fabrication. L'enthousiasme est...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconN° 2014/58 : installation d’un nouveau conseiller municipal
«Vivre ensemble au Village» conduite par M. Gibaru bernard, immédiatement après le dernier élu est appelé à remplacer le Conseiller...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconActivités nature
«tout artiste vrai est un inspiré». L’église, qui devait être «une modeste église de montagne», devient un manifeste de l’art sacré...

C’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau) iconBibliographies
«Some historiographical notes on the islamic city with particuliar reference to the visual representation of the built city», jayyusi...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com