Veille media








télécharger 360.19 Kb.
titreVeille media
page8/15
date de publication28.03.2017
taille360.19 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > histoire > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   15

NUCLEAIRE IRANIEN


  • Nucléaire : «l'Iran est prêt à coopérer» avec l'Occident

  • Le Figaro

    Par Georges Malbrunot
    13/01/2011 | Mise à jour : 14:57

    INTERVIEW - Le négociateur iranien Saïd Jalili affirme aborder les prochaines négociations dans un esprit constructif.

    Les 21 et 22 janvier prochains, Iraniens et Occidentaux se retrouveront à Istanbul pour tenter de régler le différend sur le programme nucléaire militaire, dont Téhéran chercherait à se doter, comme l'en accusent Washington et Paris. Après une rencontre à Genève début décembre entre le négociateur iranien, Saïd Jalili, et les représentants des «Six» (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU : États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine, plus l'Allemagne), le fossé reste grand entre les positions des uns et des autres. Dans une interview accordée au Figaro, Saïd Jalili affirme que l'Iran vient à Istanbul dans un esprit constructif, et qu'une «nouvelle coopération» peut voir le jour, pour faire baisser la tension entre Téhéran et l'Occident.

    LE FIGARO - Dans quel état d'esprit l'Iran aborde-t-il la rencontre d'Istanbul avec les 5+1 ?

    Saïd JALILI - Nous sommes sérieux. Nous nous sommes mis d'accord pour coopérer autour de questions d'intérêt commun. L'Iran a une vision stratégique de ce que doit être le dialogue autour de ces points communs. Si nos partenaires arrivent à Istanbul avec le même état d'esprit, il est fort probable qu'une nouvelle coopération pourra voir le jour. Un des points d'entente pourrait concerner le nucléaire pacifique. Des accords sont possibles, en matière de désarmement, par exemple : nous pouvons voir ensemble pourquoi ce désarmement ne s'est pas réalisé jusqu'à maintenant? Nous pouvons aussi parler de la présence de 250 ogives nucléaires sur le sol européen. Je suis persuadé que les peuples européens n'approuvent pas une telle présence.

    Comment faire pour qu'Istanbul marque le début d'un «nouveau processus de rapprochement» en l'Iran et l'Occident, comme certains l'espèrent ?

    Si nos interlocuteurs viennent avec une approche interactive, et non pas basée sur la confrontation, Istanbul sera le début d'un nouveau processus. Nous pourrons alors avoir des échanges utiles. Certains responsables occidentaux ont compris que l'idée d'une confrontation ne peut pas aboutir.

    L'interaction peut nous ouvrir de nouveaux horizons de coopération. La République islamique possède des capacités d'actions dans différents domaines qui sont indéniables.

    Comment réagissez-vous aux récents propos de la secrétaire d'État, Hilary Clinton, sur le droit accordé à l'Iran à une certaine dose d'enrichissement de l'uranium, si Téhéran respectait ses engagements ?

    Les droits nucléaires des peuples n'appartiennent à aucun responsable, ils sont inscrits dans le Traité de non prolifération (TNP). Le droit du peuple iranien à disposer du nucléaire est donc non négociable. Cela étant, il s'agit d'une déclaration positive, mais elle doit être suivie d'actions concrètes.

    Quel geste l'Iran serait prêt à consentir pour rétablir la confiance avec l'Occident, qui vous accuse de cacher un programme nucléaire militaire. Ralentir votre programme nucléaire ? Accorder aux inspecteurs de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) le droit de procéder à des visites plus approfondies ?

    Nous avons répondu positivement à toutes les demandes formulées par l'AIEA dans le cadre du TNP. Et de nombreux rapports de l'AIEA ont établi que l'Iran ne s'est jamais écarté de son programme nucléaire pacifique. Maintenant, c'est au tour des 5+1 de redonner confiance au peuple iranien sur le nucléaire, c'est à eux de prendre des initiatives. La France par exemple qui continue de coopérer avec des pays qui n'ont pas adhéré au TNP, et qui produisent même des armes nucléaires. Comment la France peut-elle justifier son attitude vis-à-vis de l'Inde par exemple.

    Le compromis basé sur un échange d'uranium faiblement enrichi contre du combustible nécessaire à votre réacteur de recherches médicales est-il toujours sur la table ?

    Le TNP et l'AIEA nous autorisent à acheter ce combustible pour l'usage médical que l'on réclame, et les pays qui en disposent doivent nous en vendre. Pourquoi ne l'ont-ils pas fait ? L'an dernier, les ministres turc et brésilien des Affaires étrangères sont venus nous convaincre d'accepter une telle formule d'échange, mais elle a été rejetée ensuite par les Occidentaux. Pour quelles raisons ? Voilà un sujet sur lequel les 5+1 ont à rétablir la confiance. Malgré cela, cette offre peut figurer parmi les points de coopération que j'évoquais. Mais comme nous l'avions dit l'an dernier après le refus occidental, si vous ne nous donnez pas le combustible pour notre réacteur de recherches médicales, nous allons le produire. Et c'est ce qui s'est passé, nous l'avons produit.

    Dans son dernier rapport, l'AIEA s'inquiète de voir l'Iran disposer d'une nouvelle génération de centrifugeuses ?

    C'est vrai. Nous disposons désormais de nouvelles centrifugeuses qui prouvent les progrès sensibles que nous avons réalisés dans ce domaine, mais toujours sous la surveillance de l'AIEA.

    L'Iran a discuté avec les États-Unis en Irak. Voyez-vous d'autres sujets de discussions possibles entre vous et les Américains ?

    En Irak, notre coopération avec les Américains était dans l'intérêt du peuple irakien. Les Américains se trouvaient dans un piège et le peuple irakien en souffrait. Nous avons essayé de l'aider, après que les Américains nous l'aient demandé.

    Est-ce envisageable en Afghanistan ?

    Nous avons évoqué cette question à Genève. Voilà un autre domaine de coopération commune. Nous sommes prêts à continuer à en discuter à Istanbul. Mais au préalable, les Américains doivent changer d'approche. Pour nous, l'occupation militaire d'un pays n'est pas une solution.

    Quelles conséquences auraient des frappes militaires contre les installations nucléaires iraniennes ?

    Cela coûterait cher à celui qui les entreprendrait. Et en plus elles seraient inutiles. Car nous avons domestiqué le savoir nucléaire, qui nous est autorisé.

    Dans combien de temps pensez-vous annoncer votre premier test nucléaire ?

    Jamais. Nous n'y pensons même pas. Nous sommes à la recherche de désarmement nucléaire. Je vous le répète : nous avons cette ferme conviction que l'arme nucléaire n'apporte pas la sécurité, et ne règle aucun problème. Est-ce que l'arme nucléaire dont dispose la France permet de régler toutes les difficultés auxquelles vous êtes confronté ? Est-ce que la France en fournissant l'arme nucléaire à Israël a contribué à régler les problèmes au Moyen-Orient?

    Quel fut l'impact des actions de sabotage et des assassinats de vos scientifiques sur votre programme nucléaire ?

    Nous ne sommes plus au Moyen-Âge, où l'on pouvait priver un peuple de ses droits à la connaissance. Pourtant, la communauté internationale n'a pas hésité à citer des scientifiques dans des résolutions de l'ONU contre l'Iran, exposant ces personnes aux terroristes. Nous avons arrêté les assassins du savant iranien Ali Mohammadi, tué au début de l'an dernier. Ils ont été entraînés en Israel, avant d'être téléguidés par ce pays. Nous attendons la réaction de la communauté internationale face à ces actes de terrorisme qu'elle prétend pourtant combattre. C'est un mélange de fascisme et de pensée moyen-ageuse que de nommer des savants dans des résolutions de l'Onu pour les exposer ensuite à l'action des terroristes. Je suis persuadé que le peuple français condamne ce type d'actions. Maintenant il faut savoir si le gouvernement français est prêt à condamner ces actions ?

    Par Georges Malbrunot

    http://www.lefigaro.fr/international/2011/01/13/01003-20110113ARTFIG00623-nucleaire-l-iran-est-pret-a-cooperer-avec-l-occident.php
    http://collectifvan.org/article.php?r=4&id=50996


  • 1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   15

    similaire:

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media

    Veille media iconVeille media








    Tous droits réservés. Copyright © 2016
    contacts
    ar.21-bal.com