Cours d’Histoire de la pédagogie








télécharger 97.31 Kb.
titreCours d’Histoire de la pédagogie
page3/3
date de publication23.10.2016
taille97.31 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > histoire > Cours
1   2   3

Rabelais ou Montaigne, Rabelais et Montaigne

Doit-on s’en tenir à une fausse querelle Rabelais-Montaigne. Qu’est-ce que ces auteurs ont en commun. C’est ce point que nous allons essayer de traiter brièvement.

Montaigne pédagogue est d'accord avec Rabelais sur plusieurs points. En réagissant contre l'éducation des collèges, il trace le plan d'une éducation individuelle. Il prône le complet développement du corps et de l'esprit :"Ce n'est pas assez de lui raidir l'âme ; il lui faut aussi raidir les muscles ..." -" Ce n'est pas une âme, ce n'est pas un corps qu'on dresse, c'est un homme ...". En s'élevant contre la méthode d'autorité en faveur au moyen-âge : Qu'il lui fasse tout passer par l'étamine (étoffe servant à filtrer. D'où le sens de la phrase : qu'il l'oblige à tout examiner soigneusement par lui-même), et ne loge rien en sa tête par simple autorité et à crédit. 

Par sa conception du but moral de l'éducation : Le gain de notre étude, c'est en être devenu meilleur et plus sage ".

Mais si Montaigne et Rabelais ont adopté vis -à -vis du passé une attitude semblable (puisqu'ils rejettent et condamnent tous les deux la vieille éducation).


Ils ne s'accordent plus ensemble quand il s'agit de préconiser pour l'avenir des méthodes nouvelles. Esquissons un parallèle entre ces deux pédagogues.

La pédagogie de Rabelais La pédagogie de Montaigne

Rabelais, s'adressant à la mémoire, cherche surtout à faire un érudit, un "abîme de science"

Le danger de la méthode de Rabelais serait de surcharger le jeune homme d'une foule de connaissances encombrantes et de submerger sous cet abus d'érudition sa personnalité naissante .;

Montaigne, songeant à façonner le jugement, vise plutôt à former un esprit cultivé, qui des sciences goûtera seulement "la croûte première".

Le danger de la méthode de Montaigne serait de faire de l'adolescent un esprit plus brillant que solide, un causeur aimable et superficiel dont le vernis aura du succès dans le "monde", mais un caractère fortement trempé et puissamment armé pour la lutte de la vie.


La pédagogie humaniste au siècle post-moderne, quel courant adopter ?

De ces deux pédagogies, qui auraient gagné de se compléter l'une par l'autre, la plus rapprochée de notre idéal moderne, volontiers positiviste et utilitaire, c'est plutôt, semble-t-il, celle de Rabelais, vu la plus grande part qu'elle fait à la science et aux connaissances pratiques.
Conclusion partielle : L’aventure de la Renaissance verra naître deux figures qui se complètent : l’utopie et le voyage. Si l’utopie fige l’homme la forme arrêtée d’une société parfaite, le voyage lui redonne mouvement et initiative (Delory-Momberger, 2004). Des interrogations sont formulées pour la prise en compte du corps de l’élève, la question de la discipline dans les deux sens du terme, du châtiment corporel en particulier. Ces interrogations vont se poursuivre au XVIIIe siècle en particulier avec Rousseau.

En définitive, peut-on parler de rupture ou de continuité dans l’éducation de l’Antiquité gréco-romaine à la Renaissance ? Notre parcours d’écriture ne nous a pas permis de réunir tous les éléments pour répondre à cette question. Tant seulement, nous avons cherché à saisir certaines idées pédagogiques ayant germé dans l’esprit des penseurs grecs de l’Antiquité et ceux de la Renaissance. Nous avons pu saisir de manière succincte comment sont émergées deux courants de pensée à la base de la civilisation moderne et la naissance de la pédagogie chez les grecs athéniens tout particulièrement. Nous avons également retenu les grandes divisions de l’éducation, et retrouvé quelques méthodes pédagogiques en usage à l’époque et qui inspireront les pédagogues modernes. Nous avons parfois discuté, critiqué commenté certaines conceptions qui non seulement ont nourri la pensée pédagogique du siècle contemporain mais continuent encore à faire débat comme la question de la discipline, la place de l’enfant, les enjeux que représente une éducation dépourvue d’idéal d’humanité. Nous engageons à présent sur la voie de la réflexion philosophique avec les Lumières pour mieux comprendre d’autres questions jusqu’alors ébauchés par les auteurs étudiés. Le débat national sur l’éducation s’annonce. L’ère pédagogique va commencer.

Johnson Chéry

M2 en Formation des adultes

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De l’Antiquité à la Renaissance : Rupture ou continuité au niveau de la pensée pédagogique, Cours d’histoire des idées pédagogiques, UNIQ. Le texte original est imprimé en Mars 2013, puis remanié pour le cours d’histoire de la pédagogie au CFEF en Novembre 2013.

Références bibliographiques et sitographiques

  1. Barnier G., Philosophie de l’éducation, Grands courants pédagogiques, conférence présentée à l’IUFM, mars-avril 2003.

  2. Boivin M., 1997, La pédagogie prospective : nouveau paradigme, Québec, PUQ.

  3. Buisson F. (1878-1887, 1911), Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, Paris, Hachette.

  4. Dalsuet A. et Vezin C., 2010, Arendt Annah. La crise de l’éducation (extrait de la crise de la culture), Barcelone, Folioplus philosophie.

  5. Delory-Momberger C., 2004. Les histoires de vie : De l’invention de soi au projet de formation. Paris, Anthropos.

  6. Delory-Momberger C., 2005. Les écritures biographiques du corps : de l’élève à l’adulte Pratiques de formation n°50 (décembre 2005) « Corps et formation ».

  7. Dortier J.-F. (dir), La philosophie en quatre questions, Revue sciences humaines, Hors série, No 16, Mai-Juin 2012, P. 18-20

  8. Jeanneret M., « « Amis lecteurs » » Rabelais, interprétation et éthique, Poétique, 2010/4 n° 164, p. 419-431. DOI : 10.3917/poeti.164.0419

  9. Langlois G., Vilemme G., 1996, Histoire de la civilisation occidentale, Québec, Beauchemin Itée

  10. Pierre A., Jacques G. R., 1995, Civilisation occidentale : histoire et héritage, Québec

  11. Pierre-André D., « La singularité éducative », Le Portique [En ligne], 4 | 1999, mis en ligne le 11 mars 2005, Consulté le 13 mai 2012. URL : http://leportique.revues.org/index277.html

  12. Rancière J., Le maître ignorant, cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle, Fayard 2012

  13. Vial J., 1998, Histoire de l’éducation, Paris, PUF.

  14. L’éducation selon Montaigne via le lien http://agora.qc.ca/documents/leducation_selon_montaigne (consulté le 23 novembre 2013)

  15. Une analyse de quelques idées pédagogiques dans Gargantua http://dias.kb.dk/downloads/dias:15?locale=da (Consulté le 23 novembre 2013)



1 A propos de la transmission, vous pouvez consulter un article Transmettre, oui... mais comment ? rédigé par Philippe Meirieu paru dans la revue Sciences Humaines disponible en ligne. Je vous recommande aussi l’article de Houssage que vous pouvez télécharger sur Cairn. info Houssaye Jean, « Les images de la transmission », La revue internationale de l'éducation familiale, 2007/2 n° 22, p. 87-96. DOI : 10.3917/rief.022.0087

2 Phrase reprise par Philipe Meirieu à la biennale internationale de l’éducation au CNAM en 2012.

3 Nous devons souligner les travaux des Egyptiens qui inventent la géométrie.

4 Platon a écrit une trentaine de dialogues : Banquet, République, Phèdre, Parménide, Sophiste, Lois…L’œuvre de Platon a influencé de nombreux courants de pensée épris d’idéal et de transcendance.

5 Le constructivisme se retrouve aussi au niveau de l’art.

6 Quelqu’un n’a-t-il pas dit : ‘’que tout ce que je sais n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan du savoir’’ ?

7 Barnier op. cit.

8 Pratique répandue en Occident à partir du Xe et du XIe siècle. Il s’agit de groupes de personnes qui se mettent librement au service d’un baron (seigneur) en vue de leur protection et de la protection de leurs biens (terres…).

9 L’occident désigne la civilisation développée par les pays d’Europe de l’ouest qui sera étendue en Amérique du nord par opposition aux civilisations d’Afrique, d’Orient et d’Amérique latine.

10 Au cours du Moyen-âge vers 1200 est née l’université. C’est une institution ecclésiastique jouissant de privilèges royaux (empereur, rois, princes) et pontificaux (le Pape) et chargée de l’enseignement. A l’époque, l’université est aussi une corporation de maîtres et d’étudiants. On doit retenir l’université de Paris comme étant la plus célèbre. D’autres universités surgissent comme Oxford et Cambridge (Angleterre), celles d’Allemagne ; de Louvain (Belgique) etc… Aujourd’hui, l’université est un établissement d’enseignement supérieur groupant plusieurs unités de formation et de recherches, ou un ensemble du corps enseignant reconnus par l’Etat.

11 Adjectif dont l’étymologie latine est perennis et signifie ce qui dure longtemps ou depuis longtemps. Il s’emploie aussi pour désigner un cours d'eau, une source qui ne sont jamais à sec (Larousse).

12 Pour de plus amples informations sur les Jésuites consulte un court article du Monde de Nicolas Chapuis via ce lien : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/14/qui-sont-les-jesuites_1847826_3214.html

13 Larmat, Jean: Le moyen âge dans le Gargantua de Rabelais, Association des publications de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Nice, 1973, p. 311

14 Ce paragraphe et le précédent sont récemment ajoutés au texte avec de légères modifications au point de vue du contenu original. Voir la référence à la note suivante.

15 Le thème éducatif chez Rabelais, Une analyse de quelques idées pédagogiques dans Gargantua http://dias.kb.dk/downloads/dias:15?locale=da (Consulté le 23 novembre 2013)

16


17 Le texte a été enrichi et légèrement modifié.






1   2   3

similaire:

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCours de M. Jérôme Kerlouegan () Mme Christine Nguyen Tri chi 003...
«Initiation à la civilisation et à l’histoire de la Chine ancienne et impériale». Ce n’est pas que l’histoire politique mais aussi...

Cours d’Histoire de la pédagogie iconApports des neurosciences et pedagogie du langage ecrit

Cours d’Histoire de la pédagogie icon1 Des fondements pour une pédagogie active et la technologie

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19:...
«successeur» (sous-entendu du Prophète), terme dérivé du verbe khalafa (xalafa, خَلَفَ) signifiant «succéder»

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCours et séminaire de monsieur le professeur Jean-Marie Delmaire...
«Langue, civilisation hébraïques et histoire du judaïsme», Université de Lille III, 1986-1987 à 1988-1989

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4)
«Arts Etats et Pouvoir», l’engagement dans l’art. Voir fiche associée et sujet, pp2 à 5

Cours d’Histoire de la pédagogie iconSelon Marc bru et Louis not, la pédagogie de projet peut combiner...

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCe cours nous conduira de l'Egypte ancienne à l'époque contemporaine
«sommes» abondamment documentées et richement illustrées : Histoire Naturelle, Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Cours d’Histoire de la pédagogie iconCours d’histoire du Japon en 15 leçons. Périodisation traditionnelle et japonaise
«Etat» japonais (de 10 000 av j-c au Vième siècle après j-c.) [ époques Jômon, Yayoi, Kofun ]

Cours d’Histoire de la pédagogie iconAndré Le Saout telecom bretagne De l’appréhension de la terminologie...
«Civilisation européenne universelle» («D’où vient l’Europe», Carrefour des littératures El País)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com