Examen plus serré des «confessions»








télécharger 1.13 Mb.
titreExamen plus serré des «confessions»
page2/59
date de publication11.07.2017
taille1.13 Mb.
typeExam
ar.21-bal.com > histoire > Exam
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   59

Aperçu du message en dix points





  1. Le sacrifice du Christ ne représente pas seulement une éventualité de salut, mais il est effectif pour le monde entier, si bien que la seule raison pour laquelle une personne sera perdue, c'est qu'elle aura choisi de résister à la grâce salutaire de Dieu. Pour ceux qui seront finalement sauvés, c'est Dieu qui en aura pris l'initiative; dans le cas de ceux qui seront perdus, ce sont eux qui en auront pris la décision. Le salut vient par la foi; la condamnation vient par l'incrédulité.




  1. Ainsi, le sacrifice de Christ a légalement justifié tout homme et a littéralement sauvé le monde d'une destruction prématurée. Tous les hommes lui doivent même leur vie physique, qu'ils soient croyants ou non. Chaque miche de pain est estampillée de sa croix. Lorsque le pécheur entend le pur Évangile et y croit, il est « justifié par la foi ».

Les perdus seront ceux qui auront délibérément nié la justification que Christ a déjà effectuée pour eux.


  1. La justification par la foi est, par conséquent, beaucoup plus qu'une déclaration légale d'acquittement; elle change le cœur. Le pécheur a maintenant reçu la réconciliation (par l'expiation) avec Dieu. Comme il est impossible d'être réconcilié avec Lui sans l'être aussi avec sa sainte loi, il s'ensuit que la véritable justification par la foi rend le croyant obéissant à tous les commandements de Dieu.




  1. Cette œuvre merveilleuse est accomplie par le ministère de la nouvelle alliance par laquelle le Seigneur inscrit effectivement Sa loi dans le cœur du croyant. L'obéissance est amour et cette nouvelle motivation transcende la peur d'être perdu ou l'espoir d'une récompense en étant sauvé. Chacune de ces motivations constitue ce que Paul appelle « être sous la loi ». L'Ancien et le Nouveau Testaments ne sont pas une affaire de temps, mais de condition. La foi d'Abraham lui permit de vivre sous la Nouvelle Alliance, tandis que des multitudes de chrétiens aujourd'hui vivent sous l'Ancienne Alliance, parce que leur motivation consiste à se sentir égocentriquement concernés.


L'Ancienne Alliance était la promesse du peuple d'être fidèle: « Nous ferons tout ce que l'Éternel a ordonné ». Sous la Nouvelle Alliance, le salut vient en croyant aux promesses de Dieu à notre égard et non en Lui faisant des promesses à Lui.



  1. L'amour de Dieu est actif et non seulement passif. En tant que Bon Berger, Christ cherche activement les brebis perdues. Notre salut ne dépend pas de notre recherche du Seigneur, mais de notre foi que c'est Lui qui nous cherche. Ceux qui seront perdus à la fin sont ceux qui auront résisté à l'attraction de son amour et l'auront méprisé. C'est là l'essence même de l'incrédulité.




  1. Ainsi, il est difficile d'être perdu et il est facile d'être sauvé si l'on comprend et croît « combien cette bonne nouvelle est excellente! ».


Le péché est une résistance continuelle à la grâce. Puisque Christ a déjà payé la pénalité pour le péché de tout homme (parabole de l'enfant prodigue), la seule raison pour laquelle on puisse être perdu, à la fin, réside dans une incrédulité continuelle, un refus d'accepter la rédemption déjà accomplie par Christ sur la croix et actualisée par Lui dans son ministère de Grand Prêtre céleste.
Le véritable Évangile dévoile cette incrédulité, ce manque de foi, et conduit à une repentance effective qui prépare pour le retour du Christ. L'orgueil et la fierté, la louange et la flatterie des êtres humains sont incompatibles avec la vraie foi en Christ, mais sont au contraire un signe certain d'une incrédulité prédominante, même dans l'Église.


  1. En cherchant l'humanité perdue, Christ fit tout le chemin, prenant sur Lui-même et assumant la nature pécheresse et déchue de l'homme après la chute. Cela, Il le fit afin qu'Il puisse être tenté en tous points comme nous le sommes, faisant cependant la démonstration d'une justice parfaite, dans « la similitude de la chair pécheresse ».


Le message de 1888 accepte l'expression « similitude » (likeness) comme signifiant exactement ce qu'elle dit et pas seulement « ressemblance ».
Le mot « justice » ne fut jamais appliqué à Adam avant la chute ni aux anges sans péché. Il ne put avoir une équivalence de sainteté qu'à la suite du conflit avec le péché dans la nature humaine déchue et de la victoire sur lui.
Ainsi, le message de la justice de Christ qu'Ellen White appuya avec tant d'enthousiasme dans la période de 1888 est enraciné dans cette conception unique de la nature du Christ. S'Il avait pris la nature d'Adam avant la chute, le terme « justice du Christ » serait une abstraction sans signification.
Les messagers de 1888 reconnaissaient que l'enseignement selon lequel Christ prit seulement la nature pécheresse d'Adam avant la chute n'était qu'un héritage du Romanisme, l'insigne distinctif du mystère de l'iniquité qui maintient Christ comme un être lointain et non pas « près de chacun de nous ».


  1. Ainsi, notre Sauveur a condamné le péché dans la chair de l'humanité déchue. Cela signifie qu'Il a mis le péché hors-la-loi; à la lumière de son ministère, le péché est devenu une non-nécessité. Il est impossible d'avoir une foi en Christ néo-testamentaire et de continuer à vivre dans le péché. Etre vraiment humain, c'est être semblable à Christ dans Son caractère, car Il est toujours pleinement homme aussi bien que divin.




  1. Il en résulte que le seul élément dont le peuple a vraiment besoin pour se préparer au retour de Jésus-Christ est cette foi authentique néo-testamentaire.


Mais c'est là précisément ce qui manque à l'Église. Elle s'imagine être elle-même doctrinalement et expérimentalement « riche et enrichie » de biens, alors qu'en fait, son péché fondamental est une incrédulité pathétique.
La justice vient de la foi; il est impossible d'avoir la foi et de ne pas montrer cette foi par une justice dans la vie courante parce que la vraie foi agit par amour. Les échecs moraux et spirituels sont le fruit d'une continuation de l'ancien péché d'incrédulité du peuple d'Israël jusqu'à nos jours par la confusion produite par une fausse justification par la foi.


  1. La justification par la foi depuis 1844 est « le message du troisième ange en vérité ». Ainsi, il est plus grand que ce que les Réformateurs enseignaient et ce que les églises populaires comprennent aujourd'hui. C'est un message de grâce surabondante, conséquente et compatible avec la vérité unique et spécifiquement adventiste de la purification du sanctuaire céleste, une œuvre relative avec la pleine purification des cœurs des enfants de Dieu sur la terre.



Il y a d'autres aspects au message de 1888, tels que la réforme dans le domaine de la santé et les méthodes d'éducation, mais notre affaire principale dans ce livre se situe au cœur même de ce message, telle qu'elle a été recommandée par E. G. White: la justice par la foi.
Il n'est pas exact d’affirmer que le message de 1888 était opposé à l'organisation de l'Église.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   59

similaire:

Examen plus serré des «confessions» iconSommaire
«à effet de serre» tels que le dioxyde de carbone ou le méthane. Cependant, plus généralement, l'effet de serre est un principe utilisé...

Examen plus serré des «confessions» iconAMÒri les confessions de capri

Examen plus serré des «confessions» iconExamen de culture générale en arabe et français ou anglais+ examen...

Examen plus serré des «confessions» iconLe verre et les économies d’énergie La réduction des émissions à...

Examen plus serré des «confessions» iconL’examen d’un placenta transmis sans aucune donnée clinique ne peut pas être informatif
...

Examen plus serré des «confessions» iconAnne F. Garréta Pas un jour À nulle
«Il faut des spec­tacles dans les métropoles de l'ère post­moderne, et des confessions aux peuples ido­lâtres. J'ai vu les mœurs...

Examen plus serré des «confessions» iconVéritables poumons de la planète, les forêts influencent le climat...

Examen plus serré des «confessions» iconComment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation
«je», récit réaliste, confessions, journal intime, récit d’événements personnels

Examen plus serré des «confessions» iconRésumé à l’intention des décideurs
«très probablement [c’est-à-dire avec une probabilité supérieure à 90 %] dû à l’augmentation des concentrations de gaz à effet de...

Examen plus serré des «confessions» iconExamen des offres 21








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com