Examen plus serré des «confessions»








télécharger 1.13 Mb.
titreExamen plus serré des «confessions»
page9/59
date de publication11.07.2017
taille1.13 Mb.
typeExam
ar.21-bal.com > histoire > Exam
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   59

Le choix divin des messagers



En cette même année 1882, E. J. Waggoner s'orienta vers une formation qui était de toute évidence sous la direction du Saint-Esprit. Il fut préparé pour devenir l'instrument d'une œuvre spéciale. Plus tard, il relata son expérience:
« J'ai commencé à étudier réellement la Bible il y a trente quatre ans (1882). A ce moment-là, le Christ fut placé devant mes yeux 'manifestement crucifié' pour moi. J'étais assis un peu à l'écart de l'assemblée dans une grande tente lors d'un camp-meeting à Healdsburg (Californie), un sombre Sabbat après-midi. Je ne me rappelle pas quel était le sujet. Je n'ai retenu ni une parole ni un texte. Tout ce qui m'est resté, c'est ce que j'ai vu. Soudainement, une lumière m'environna, et la tente fut pour moi beaucoup plus illuminée que si le soleil était apparu à midi, et j'ai vu le Christ suspendu à la croix, crucifié pour moi. A ce moment-là, pour la première fois je pris conscience que Dieu m'aimait et que Christ était mort pour moi, et cette prise de conscience venait comme un flot irrésistible. Je n'étais conscient que de l'existence, dans l'univers, de Dieu et de moi-même. J'ai su, alors, visuellement, que Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même. J'étais le monde avec tous ses péchés. Je suis convaincu que l'expérience de Paul sur le chemin de Damas n'était pas plus réelle que la mienne…
« Je pris immédiatement la résolution d'étudier la Bible à la lumière de cette révélation, afin que je puisse en aider d'autres à voir cette même vérité. J'ai toujours cru que chaque partie de la Bible devait mettre en évidence avec plus ou moins de vivacité cette glorieuse vérité (Christ crucifié). » (Lettre du 16/5/1916, écrite juste avant sa mort soudaine).
Pendant les mêmes années précédant 1888, le Seigneur prépara son collègue. Ce message de vérité trouva A. T. Jones comme simple soldat dans l'armée des U. S. A. Quoique n'ayant pas fréquenté d'école, il étudia jour et nuit et amassa une grande connaissance biblique et historique. J. S. Washburn, qui l'a connu personnellement, le présentait comme une personne humble, sérieuse, sincère, très profondément sensible et dont les prières efficaces montraient à l'évidence qu'il connaissait le Seigneur (Interveiw du 4/6/1950).
La vive intelligence du jeune Jones se trouvait équilibrée par une foi chaleureuse, simple, enfantine. Pendant la période où Dieu l'employa, il fut puissant dans la prédication et dans le ministère personnel. Pendant les années qui suivirent 1888, il y eut des preuves marquantes que Dieu travaillait par lui, y compris un ministère spécial à Washington, au Sénat, pour faire échouer le projet de loi Blair sur le dimanche. En fait, le présent siècle de liberté religieuse continue dont jouissent les américains est un héritage des efforts effectifs, non reconnus et non honorés, de Jones et Waggoner, en opposition à l'intolérance religieuse de leur temps.
L'Esprit de Dieu préparait réellement ces deux jeunes gens à proclamer à l'Église du reste et au monde lui-même, le « commencement » du grand cri si longtemps attendu:
« Le Seigneur, dans sa grande miséricorde, envoya un très précieux message à son peuple, par les pasteurs Jones et Waggoner. Ce message devait mettre plus en évidence devant le monde le Sauveur élevé, le sacrifice pour les péchés du monde… Dieu a donné à ses messagers exactement ce dont le peuple avait besoin. » (TM, pp. 91, 95, 1895).
Pendant les huit années qui ont suivi 1888, Ellen White parlait souvent de ces deux hommes comme étant les « messagers du Seigneur », les appuyant en des termes jamais employés pour d'autres. Elle a laissé environ deux à trois cents déclarations enthousiastes à ce sujet. En 1890, elle dit:
« Supposez que vous supprimiez le témoignage qui est en cours ces deux dernières années, proclamant la justice de Christ, qui pouvez-vous désigner comme apportant la lumière spéciale pour le peuple? » (RH 18/3/1890).
En 1888, elle disait:
« Dieu présente à l'esprit d'hommes divinement désignés des perles de vérité, appropriées à notre temps. » (Ms. 8a, 1888, A. V. Olson, Through Crisis to Victory, p. 279).
« Le message qui nous est donné par A. T. Jones et E. J. Waggoner est le message de Dieu à l'église de Laodicée. » (Lettre S24, 1892).
Lorsque pour la première fois, elle entendit le message de Waggoner, elle perçut immédiatement sa véritable signification. Ce fut une révélation spéciale pour l'Église et le monde:
« La question m'a été posée: Que pensez-vous de la lumière que ces hommes présentent? Mais je vous l'ai présentée pendant les quarante-cinq années écoulées. Les charmes incomparables de Christ, voilà ce que je me suis efforcée de présenter à votre esprit. Lorsque frère Waggoner exposa ces idées à Minneapolis, c'était le premier enseignement clair que j'aie entendu à ce sujet sortant de lèvres humaines, excepté dans les conversations entre mon mari et moi. Je me suis dit: 'C'est parce que Dieu me l'a présenté en vision que je comprends si clairement et qu'ils ne peuvent le saisir aussi nettement car cela ne leur a pas été présenté.' Lorsque j'entendais cela, chaque fibre de mon cœur disait AMEN. » (Ms 5, 1889).
Dans notre terminologie moderne, nous dirions qu'E. White perçut le message comme une courroie de transmission qui transmet l'énergie du moteur aux roues qui tractent. Durant quarante-cinq années, elle a fait tourner le moteur, mais la puissance pour achever le mandat évangélique ne passait pas. Maintenant, elle a perçu que le nouveau message, en complétant l'ancien, préparerait le peuple de cette génération pour la venue du Seigneur. Rien d'étonnant qu'elle en fut heureuse!

1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   59

similaire:

Examen plus serré des «confessions» iconSommaire
«à effet de serre» tels que le dioxyde de carbone ou le méthane. Cependant, plus généralement, l'effet de serre est un principe utilisé...

Examen plus serré des «confessions» iconAMÒri les confessions de capri

Examen plus serré des «confessions» iconExamen de culture générale en arabe et français ou anglais+ examen...

Examen plus serré des «confessions» iconLe verre et les économies d’énergie La réduction des émissions à...

Examen plus serré des «confessions» iconL’examen d’un placenta transmis sans aucune donnée clinique ne peut pas être informatif
...

Examen plus serré des «confessions» iconAnne F. Garréta Pas un jour À nulle
«Il faut des spec­tacles dans les métropoles de l'ère post­moderne, et des confessions aux peuples ido­lâtres. J'ai vu les mœurs...

Examen plus serré des «confessions» iconVéritables poumons de la planète, les forêts influencent le climat...

Examen plus serré des «confessions» iconComment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation
«je», récit réaliste, confessions, journal intime, récit d’événements personnels

Examen plus serré des «confessions» iconRésumé à l’intention des décideurs
«très probablement [c’est-à-dire avec une probabilité supérieure à 90 %] dû à l’augmentation des concentrations de gaz à effet de...

Examen plus serré des «confessions» iconExamen des offres 21








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com