Cours marocain








télécharger 284.81 Kb.
titreCours marocain
page4/6
date de publication03.07.2017
taille284.81 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > loi > Cours
1   2   3   4   5   6

b.2.2 Les Facteurs Externes :
b.2.2.1 l’influence de la Culture sur le comportement des touristes balnéaires :
La culture est l’ensemble de valeurs, de croyances, de symboles, de mythes, de coutumes et de traditions partagées par des individus à un moment et dans un espace donné.

Le touriste assimile le système de valeurs de sa culture, qui résulte des efforts passés de la société pour s'adapter à son environnement. Il existe aussi, au sein de toute société, un certain nombre de groupes culturels, ou sous-culturels, qui permettent à leurs membres de s'identifier de façon plus précise à un modèle de comportement donné. On distingue en général quatre types de sous-cultures :

  • Les groupes de nationalités;

  • Les groupes religieux;

  • Les groupes ethniques (blancs, noirs...);

  • Les groupes régionaux.


Exemples des coutumes des touristes balnéaires selon les pays :

  • Français : Activité culturelle, contacts faciles mais superficiels. Ils aiment la courtoisie et respectent des règles strictes ;

  • Allemands: Ponctuels, respectueux de l’environnement et directs. Bruyant lorsqu’ils sont en groupe et n’expriment pas toujours leur mécontentement ;

  • Anglais : Sens de l’humour Discret, traditionaliste et pragmatique. Poignée de main réservée pour la première rencontre. Ils acceptent une tenue soignée pour le restaurant ;

  • Italiens: Conviviaux, fantaisistes mais imprévisibles. Contact facile et spontané. Tutoiement facile même s’ils adorent les formules pompeuses au premier abord. Poignée de main habituelle ;

  • Américains : Pragmatiques, conviviaux et aiment l’innovation. Rapports très directs et contacts faciles. Aiment le style décontracté et la poignée de main est réservée au milieu professionnel.

  • Japonais : Aiment l’ordre et l’exactitude, très exigeants pour la propreté et n’aiment pas les imprévus. Saluent en s’inclinant, pas de poignée de main sauf pour le milieu professionnel. Ne pas les regarder dans les yeux. Ne jamais élever la voix.


b.2.2.2 l’influence de la classe sociale sur le comportement des touristes balnéaires :
On appelle classe sociale ; des groupes relativement homogènes et permanents, ordonnés les uns par rapport aux autres et dont les membres partagent le système de valeurs, le mode de vie, les intérêts et le comportement : profession, revenu, patrimoine, zone d’habitation ou niveau d’instruction.

Selon ces caractéristiques, on retrouve des stations balnéaires qui ciblent une classe sociale donnée, ce qui permet de mieux répondre à leurs besoins (exemples ci-dessus des stations balnéaires marocaines dont la cible est différente selon les classes sociales qu’elles visent).
b.2.2.3 l’influence de la famille sur le comportement des touristes balnéaires :
La famille intervient par sa composition et par le pouvoir exercé par ses différents membres. Par exemple, l’influence relative des époux dans les décisions d’achat dépend de la composition du produit balnéaire acheté :

  • Mari : Assurances, Épargne pour voyage… ;

  • Femme : Linge de l’hôtel, le mobilier de l’hôtel, … ;

  • Décision conjointe : Destination balnéaire, l’agence de voyage…


2. Le Mix Marketing du Tourisme Balnéaire :

a. La politique du Produit Touristique Balnéaire :
Le dictionnaire LE PETIT LAROUSSE définit le balnéaire comme suit: « du latin balnearis. Se dit d’un lieu de séjour situé au bord de la mer et généralement aménagé pour l’accueil des vacanciers ». Et par tourisme balnéaire, on entend le type de tourisme de bord de mer, alors que par station balnéaire ; une ville littorale aménagée en vue d'une activité principale : le tourisme des bains de mer.

Nous remarquons qu’en France et dans d’autres régions, on ne parle pas du tourisme balnéaire, mais du tourisme littoral puisqu’il s'étend, en plus de l'endroit qui se trouve au bord d'une mer, d'un océan, d'un lac, de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres de part et d'autre de la limite terre-eau.

En effet, un touriste choisissant une destination balnéaire ne se contente pas, aujourd’hui, que des 3S ([Sun, Sea and Sund] soleil, mer et sable) principales compositions de l’ancien produit balnéaire, mais il mêle à cela plusieurs formules qui complètent sa conception « fantastique » de son voyage. Ce qui nous pousse à chercher une définition du produit balnéaire.
a.1 Définition du produit touristique balnéaire :

Reprenons une définition générale de la notion de « produit » : « le produit est une entité susceptible de satisfaire un besoin ou un désir ». Le produit touristique balnéaire, comme tout produit touristique, est un service ou un ensemble complexe de services hétérogènes, soit :

  • Des éléments naturels (mer, plage, sable, climat, paysage, faune, flore, situation,…) ;

  • Des activités humaines (langue, région, culture, folklore,…) ;

  • Des infrastructures (modes de transport, communication,…)

  • Des équipements touristiques (hébergement, restauration, équipements culturels, de loisirs et sportifs,…).

Ainsi, on convient que ce n’est pas à une seule organisation ou association de tourisme, de fournir ce produit complet.
De ce fait, le produit touristique balnéaire apparaît comme une véritable variable stratégique. Dans un univers fortement concurrentiel, il doit comporter au moins un élément de différenciation et de supériorité marginale qui va décider le client actuel ou potentiel à le choisir et à l’adopter.
a.2 La dynamique de conception des produits touristiques balnéaires :
Pour comprendre la nature des produits touristiques balnéaires et dans quel schéma dynamique ils se créaient, il faut mettre en relation trois éléments : le professionnel du tourisme, le client et le produit.

Axe Intangible Motivations

Axe Technique Conception

Axe Commercial Négociation

Professionnel du tourisme (il produit et vend)

Le produit (dynamique propre)

Le client (consomme pour satisfaire un besoin)

Schéma 1 : Schéma dynamique de compréhension de la nature des produits dans la relation tripartie professionnel, client et produit8
1. Axe technique : Relation Professionnel/Produit

Le professionnel conçoit les produits pour les vendre. Relation technique, elle met en œuvre les méthodes de production suivantes : négociations entre le producteur et les prestataires de service (hôtelier, transporteur, …), création du produit (programmation, animation, sport nautique, …), création des documents de vente, etc.
2. Axe commercial : Relations Professionnel/Client

Ces relations ont pour objectifs :

Pour le professionnel, de vendre son produit ;

Pour le client, d’acheter un produit qui puisse satisfaire son besoin.

Le professionnel peut accorder des bénéfices supplémentaires au client pour conclure la vente et que le client doit faire certains choix économiques afin d’acquérir le produit qui correspond à sa demande ;
3. Axe Intangible : Relations Client/Produit

Cet axe, de nature psychosociologique, exprime le besoin ressenti par le client et que nous avons abordé précédemment.
a.3 Les types des produits touristiques balnéaires :
Les produits de conception classique coexistent avec les produits de conception plus nouvelle. La tendance générale de ces évolutions est marquée par l’idée que le consommateur devient un acteur dans la programmation de son voyage. Ces produits sont conçus soit pour une seule personne (Produit individuel), soit pour un groupe d’amis, de famille,… (Produit de groupe). On parle, aussi, de produit sur mesure qui répond à une demande précise d’un client identifié, alors le professionnel élabore un produit particulier, ou bien, de produit à la carte où le client devient acteur dans la construction de son voyage vers la destination balnéaire, et les prestations sont proposées séparément.

De ce fait, les auteurs ont identifié ces principaux types de produits :


  • Les séjours : ce sont des produits qui proposent au client de résider dans un lieu pendant un certain temps. La durée de séjours varie du long séjour (2 à 3 semaine) au court séjour (week-end, quelques jours en milieu de semaine), dans des hôtels, villas, bungalows, hôtels clubs, résidences de tourisme, etc. Ces séjours balnéaires peuvent être à thème (exemple : la balnéothérapie) ;




  • Les circuits : c’est un voyage itinérant qui permet de découvrir une région, un pays. Cette découverte peut être générale ou thématique (exemple : visites des plages vierges approximatives à la station balnéaire). Différents moyens de transport peuvent être utilisés selon les distances (pédestre, à cheval, chameau, bicyclette, à voile, etc.) ;



  • Les croisières : circuit par voie maritime ou fluviale. Elles associent la notion de séjour à bord d’un paquebot et la notion de circuit découverte grâce aux différentes escales (exemple : croisières Caraïbes) ;



  • Les combinés : les produits combinés proposent aux clients l’association de deux types de produits (exemples : les combinés inter-îles : Mikonos-Paros-Santorin, en Grèce, les combinés croisière-séjour, etc.) ;



  • Les extensions : une base de produit est proposée au client, et une extension est possible pour ceux qui le désirent éventuellement.


a.4 Les décisions liées à la politique du produit :

a.4.1 Le concept de positionnement du produit :
Il sert de repère au touriste et revêt deux aspects :

  • L’image qu’il occupe dans l’esprit du touriste actuel et potentiel ;

  • La place que l’on veut que le produit occupe dans l’esprit du segment auquel on le destine par rapport à l’image que l’entreprise veut véhiculer et à l’offre touristique qu’elle propose.

Il est primordial de bien choisir son positionnement, car ne pas en avoir est dangereux, mal le choisir peut s’avérer désastreux. Comme on a pu le constater, le produit balnéaire est devenu diversifié, et c’est sur ce point de différence que les destinations balnéaires jouent afin d’attirer davantage de touristes.

Exemple : positionnement des stations balnéaires marocaines :

Culture

Nature

SAIDIA

TAGHAZOUT

MOGADOR

LIXUS

PLAGE BLANCHE

MAZAGAN

a.4.2 la gamme de produits touristiques balnéaires :
Une gamme est un ensemble homogène de produits défini autour d’un marché. La politique de gamme offre de nombreux avantages à une entreprise touristique offrant un produit balnéaire en lui permettant de :

  • Diversifier son offre et de mettre à la disposition de publics différents des produits adaptés (dans la station MEDITERRANIA- SAIDIA, FADESA a prévu des appartements et des villas deux types d’habitats différents pour deux types de clients différents) ;

  • Toucher des clientèles spécifiques, plus pointues dans la recherches d’activités (exemples : Golf, Ski nautique, Pêche, etc.) ;

  • Élargir la saison touristique (exemple : villages vacances l’hiver…)…


a. 5 Le cycle de vie du produit touristique balnéaire :
Une fois lancée, tout produit suit un cycle de vie caractérisé par différentes sortes de problèmes et d’opportunités. Ainsi, comme tout bien et service, chaque produit touristique passe perpétuellement par les cinq phases suivantes : Développement, Lancement, Croissance, Maturité et Déclin.
Quantité

Temps

Déclin

Croissance

Maturité

Développement

Profit

Ventes

Lancement

a. 5.1 La phase de Développement :

Cette phase de mise au point est une phase de recherche, à ce moment le produit doit pouvoir se décrire, son coût doit être défini pour une période donnée et la façon de communiquer et d’informer le public et les professionnels du tourisme doit être connue.
a. 5.2 La phase du lancement :

Tous les produits de la station balnéaire posent un dilemme dans la mesure où la plus grande incertitude règne sur le devenir. Cette phase ne donne pas de soucis de productivité ni de rentabilité, bien que cette dernière soit très faible : à ce stade de la mise en production, les deux seules questions d’importance sont celles de leur survie et du financement de leur lancement ;
a. 5.3 La phase de croissance :

Les produits acquièrent une position de locomotive qui leur assure une notoriété de « star ». Dans cette phase, la station parie sur l’avenir : la rentabilité du produit devient excellente, la productivité de l’outil reste forte et couvre les grands besoins financiers ;
a. 5.4 La phase de maturité :

À ce moment, le produit atteint sa plus forte rentabilité, mais également, il convient de préparer sa relance ou son remplacement, avant même que les premiers signes d’essoufflement apparaissent. En effet, dans cette phase, les gains de productivité tendent vers zéro, la rentabilité diminue en même temps que les besoins financiers ;
a. 5.5 La phase de déclin :

Cette dernière phase pose le problème du positionnement ou du repositionnement du produit. Il devient coûteux pour la station de le maintenir tant sa rentabilité est faible. La productivité chute fortement, les besoins financiers de maintien sont parfois faibles, ce qui explique, par exemple, que la clientèle balnéaire se tourne vers un tourisme balnéaire et culturel ou un tourisme balnéaire exotique (Caraïbes, Afrique de l’Ouest, îles de l’océan Indien). Chaque produit vendu par la station fait, ainsi, l’objet d’une analyse de son cycle de vie. Il s’agit de préciser, avec certitude la situation de chaque couple produit/client, ce qui permet aux décideurs d’adopter des politiques d’amélioration, de diversification de produits ou de reconversion pour s’adapter aux nouveaux besoins. Par exemple une politique d’animation appropriée redonne souvent un second souffle à certaines stations balnéaires ou thermales.
Le produit touristique est donc un élément complexe car il englobe à la fois le produit lui-même et les services qui lui sont associés. De plus, il comprend des facteurs matériels et psychologiques qui rendent chaque produit particulier. Pour faire preuve de succès, le produit doit correspondre aux attentes du marché et d’intégrer dans un environnement concurrentiel universel en fonction de son cycle de vie. Tous ces paramètres doivent être parfaitement maîtrisés par le responsable marketing afin de mettre à la disposition du touriste le bon produit au bon moment selon ses attentes et ses exigences.
b. La politique du prix touristique balnéaire :
Pour la vente d’un produit touristique balnéaire, l’élément prix est une caractéristique très importante. Il procure à l’entreprise touristique des sources de revenu et constitue un élément décisif dans le choix, qu’il soit stratégique pour l’entreprise ou psychologique pour le touriste. C’est un facteur de positionnement du produit balnéaire, il peut être un argument incitatif ou au contraire dissuasif.
1   2   3   4   5   6

similaire:

Cours marocain iconLa Mission a réalisé avec succès tous les objectifs fixés dans le Plan d’Action pour le mandat
«identité d'un front», du réalisateur marocain Hassan El Bouharrouti -13 mars 2014

Cours marocain iconCours de croquis en cours du soir aux Beaux-Arts de Tournai

Cours marocain iconCours n°2 L’hematopoiese
Vous avez 6 cours magistraux, à connaitre avant les séances d’app. En ce concerne les cours, IL y a une séance de révision à la fin...

Cours marocain iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Cours marocain iconCours 1 : Les composantes d’un si objectif du cours

Cours marocain iconCours 1 : Les composantes d’un si objectif du cours

Cours marocain iconCours de Maintenance informatique plan du cours

Cours marocain iconCours d'espagnol avec des professeurs hautement qualifiés. Des cours...

Cours marocain iconCours Cours d’anglais professionnel

Cours marocain iconCours de français à Alliance française de Dnipropetrovsk, cours privés...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com