A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté








télécharger 26.33 Kb.
titreA la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté
date de publication03.07.2017
taille26.33 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers

Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté

Au Nom et sous les Auspices de la Grande Loge de France


Liberté Egalité Fraternité

---------------


RL « Harmonie & Progrès »

GLDF N° 854

Or de Bandol




« Origines Opératives et Spéculatives de la Franc-maçonnerie »

Bruno Phelebon-Griolet 16 Janvier 2008

Vénérable Maître et vous tous mes frères :
« Origines Opératives et Spéculatives de la Franc-maçonnerie »


Historique de la Franc-maçonnerie :

Si l’on peut faire remonter la Tradition initiatique à l’aube de l’humanité, la retrouver aussi à travers les différentes civilisations qui nous ont précédées, l’association de métier semble trouver ses fondements officiels dans la Rome Antique (-700) qui régira toute collectivité corporative ou artistique par une structure religieuse ; ainsi les édifices consacrés aux cultes montrent des techniques qui appliquent l’Art du Trait, évoqué dans les livres d’architecture de Vitruve (mort vers 30 après J.-C.).
- Au VII° siècle, l’édit de Rothari (22 Novembre 643) sur les Collegia artificum Fabrorum constitue l’une des premières bases.
- De même, vers 926 à York, ancienne capitale de la Bretagne romaine, trouve-t-on sous l’égide du roi Athelstan une première organisation régulatrice et ordonnatrice, que l’on peut qualifier de Loge opérative. (Prince Edwin, le fils adoptif, maître d’œuvre)
- Les constructeurs de cathédrales à l’époque médiévale utiliseront les termes de loge, chambre ou cayenne (actuelle baraque de chantier) et les premières traces du terme de « Compagnons passants » datent de 1015.
- Vers 1146, avant la seconde croisade, apparaît le Saint Devoir de Dieu ; l’accroissement des chantiers et de l’essor architectural à partir de l’an mil conduisent à la réglementation des confréries telle que définies dans le Livre des Métiers (édité vers 1261-69, par Etienne Boileau, prévôt de Paris).
- En 1275, une assemblée constitue quatre grandes Loges (Strasbourg, Cologne, Vienne et Berne) pour définir les règles morales, religieuses et professionnelles. On peut donc penser que c’est vers cette époque que se soit formée progressivement une « Franc-maçonnerie opérative », utilisant les mêmes symboles et les même rites que le Compagnonnage, alors très florissant.
- En 1376, apparaît dans un document de la Guilde des Maçons de Londres le terme de « Franc-maçon » . Le mot freemason semble provenir de free stone mason, c'est-à-dire tailleur de pierre franche (extraite d’un « lit franc », saine et sans défaut et replacée dans la construction selon son plan d’extraction).
- Vers 1390, le Régius ou Manuscrit Halliwell (nom du 1er éditeur) est la plus ancienne charte connue sur les Anciens ou Vieux Devoirs (ou Anciennes Constitutions ou Old Charges, ou encore Constitutions gothiques) : poème écrit en vieil anglais, il fait référence à une transmission mythique de l’art de construire à partir d’Euclide et expose les sept Arts Libéraux. Ces textes fondamentaux s’adressent à des groupes de travailleurs itinérants ; ils comportent des prières, des invocations à Dieu, une histoire de la géométrie et de l’architecture, l’énumération des « Devoirs » moraux, religieux, sociaux, que les compagnons ont à respecter. Ils expriment aussi l’organisation du travail, l’embauchage, etc.
- Vers 1410, le Manuscrit Cooke (Matthew Cooke), écrit en prose, comporte quelques 19 articles sur l’histoire de la géométrie et de l’architecture, un exposé également sur les sept Arts Libéraux, l’énumération des « Devoirs » des compagnons, la morale, la religion, le social et l’organisation du travail.
- Avant 1440 : début de la Franc-maçonnerie en Ecosse.
- Vers 1459, il semble qu’apparaisse officiellement une Franc-maçonnerie opérative distincte du Compagnonnage (essaimage ou dédoublement), comprenant des patrons, des architectes, des sculpteurs, des entrepreneurs…etc. : on notera l’existence de la Grande Loge Opérative au sein du Saint-Empire (Sarasbourg).
- En 1492, d’après le document Harleian figurant dans les Old Charges, un membre extérieur au métier fut « Accepté ». Le Maçon Accepté est extérieur à la profession et admis du fait de ses qualités particulières et de ses apports possibles. Ainsi, dans les Loges opératives furent admises des personnalités (nobles, notables, prêtres), ce qui a conduit pour partie à la naissance de la Franc-maçonnerie spéculative. Apparition du terme de Maître-maçon (maister maissounis).
- En 1583, le Manuscrit Grand Lodge n°1 (York), propose quelques 130 versions des « Anciens Devoirs ».
- En 1589, création de la Loge de Kilwining, en Ecosse.
-Vers 1598-99, paraîtront les Statuts Schaw (Edimbourg) exprimant les observations que les Maçons sont tenus de respecter. C’est à cette époque également que les Loges écossaises prennent essor. William Shaw était, en 1583, surveillant général du mestier pour Jacques VI d’Ecosse (Stuart, Jacques Ier d’Angleterre) ; il réorganisa le métier en s’entourant de « Maître-maçons » (surveillants régionaux, responsables des travaux, souvent de haut rang = spéculatif).
- En 1634, on note la présence de non-opératifs au sein de la Loge d’Edimbourg (Ecosse).
- Vers 1637, apparaît le terme « mot du Maçon » (mots de reconnaissance et secrets).

- En 1646, le Manuscrit Sloane 3848, édité (par Sankey, Franc-maçon à Warrington), constitue une autre version des « Anciens Devoirs ».
- 1649 marquerait l’implantation de Loges Militaires en France. En effet, il semblerait que des régiments écossais et irlandais aient pu posséder leurs loges (en 1649 et 1688). Deux régiments accompagnent en effet Jacques II (Stuart, Jacques VII d’Ecosse) en exil à Saint-Germain-en-Laye, mais rien n’indique qu’ils seraient à l’origine de la Maçonnerie en France. Cependant il est indéniable que des groupes maçonniques existent dans le pays bien avant 1717.
- C’est en 1660, avec la protection de Charles II (Stuart, Restauration après Cromwell), que fut fondé la « Royal Society » dont de nombreux membres (Cf. le Gresham Collège qui l’hébergea à ses débuts), et néanmoins « frères » (Ashmole, Désaguliers, Moray, Ramsay, Wren, etc.) seront les précurseurs des idées de la Franc-maçonnerie spéculative moderne. Toutefois, cette docte assemblée s’inspira dans ses réunions des préceptes des Loges de l’époque, tels que l’interdiction de parler de politique et de religion, le mode de vote par boules… etc !
- En 1670, la Loge d’Aberdeen (Ecosse) coopte quelques 12 membres de l’Université, témoignant ainsi du glissement vers le spéculatif.
- L’année 1696 témoigne du premier texte rituel sur les moyens de reconnaissance et la circulation du mot de maçon (archives d’Edimbourg); nette transition encore, de l’Opératif vers le Spéculatif.
- En 1700, édition du Manuscrit Chetwode Crawley. Il semblerait que ce soit à cette date qu’apparaisse un 3° degré dans lequel figurent des éléments philosophiques et allégoriques (Mots, signes, attouchements de Maître).
- De 1702 à 1764,  une Loge d’Ecosse (à Haughfoot) fonctionne uniquement avec des non-opératifs.

- En 1705, création de La Grande Loge d’York (constitution officielle en 1725).
- Vers 1710, parution du Manuscrit Dumfries. Il existe alors au moins 25 Loges écossaises.
- En 1711, édition du Manuscrit Trinity Collège (Dublin). Attestation d’un système en 3 grades.
- Vers 1714/20, parution du Manuscrit Kevan. 

- Le 24 Juin 1717, création de la Grande Loge de Londres (ou de Westminster) par la fédération de 4 Loges spéculatives. Ce sont : L’Oie et le Gril (fondée en 1691), La Couronne (de 1712), Le Pommier (de 1716) et Le Grand verre et les Raisins (de 1716). Mais il existe à Londres bien d’autres Loges plus anciennes telle que celle de Saint-Paul, dirigée par Christopher Wren (1632-1723), membre fondateur de la Royal Society ! Au printemps 1719, la charge de l’Ordre sera confiée à Jean-Théophile Désaguliers.
Mais ceci est une autre histoire …..

Mes TCF,

VM, J’ai dit. BPG Janvier 08




similaire:

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-Maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté
«Ce que les philosophes s’efforcent d’atteindre par une voie détournée et comme par tâtonnement, IL faut y parvenir immédiatement,...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la gloire du grand architecte de l’univers a deus Meumque jus rite ecossais ancien et accepte
«Évoluer ou mourir», comme IL en est de quelque chose de transitoire : le lévite est symboliquement une fonction, celle de l’intelligence,...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la gloire du grand architecte de tous les mondes
...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la gloire du grand architecte de l’univers

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconThème : l'initié, est celui qui est admis à la connaissance, à la...
«Ordre» et «Initiatique», dans le cadre qui anime mes propos d’aujourd’hui, c’est-à-dire celui de la Grande Loge de France travaillant...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconRite Ecossais Ancien et Accepté Ordo Ab Chao Au Nom et Sous les Auspices...
«Gardez courage, j’ai vaincu le monde» Ev. XVI, 33. L’homme qui sait reconnaître sa médiocrité, lutter contre ses faiblesses, affronter...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la gloire du grand architecte de l’univers
«je te donnerai tout comme a tes descendants la terre promise, toutes les familles seront ainsi benies»

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la gloire du grand arcitecte de l’univers

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconA la Gloire du Grand Architecte de l’Univers
«Le parfum que vous faites là, vous n'en ferez pas pour vous-mêmes de même composition. IL sera saint pour toi, réservé à Yahvé…»...

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Francs-maçons de Rite Ecossais Ancien et Accepté iconPour laquelle on trouve un résumé
«petits ciseaux», mais n'y parvient pas. IL est donc à son tour jugé et condamné à mort. IL accepte avec réticence de se pourvoir...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com