Dans le parc regional du haut languedoc








télécharger 13.54 Kb.
titreDans le parc regional du haut languedoc
date de publication05.07.2017
taille13.54 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
DANS LE PARC REGIONAL DU HAUT LANGUEDOC :

Les Monts de l’Espinouse et du Caroux

La province du Languedoc tient peut être son nom de la langue parlée dans le Sud de la France, la langue d’Oc.
Au cours de la préhistoire, seuls les causses du nord du Languedoc ont été peuplés et exploités, la plaine du Languedoc étant un lieu de paludisme. Installés dans le Haut Languedoc, les Saintponiens, vers 3 500 av. J.-C. ont laissé de nombreuses traces de leur passage, notamment les célèbres statues-menhirs qui font de cette région un haut lieu européen en ce qui concerne la statuaire primitive.

Le Languedoc correspond en grande partie à la « Narbonnaise première », province créée par les romains. Les traces de domination romaine, quoique pas aussi importantes que dans le département du Gard, y sont toutefois assez nombreuses (tronçons de la voie Domitienne, traces de camp romain à Saint-Thibéry, thermes en ruine, tombeaux, objets divers découverts…). Les Wisigoths, peuples germaniques, s’en emparèrent au Ve siècle et lui donnèrent le nom de « Gothie ». Au VIIIe siècle, les Sarrasins l’occupèrent un instant avant d’en être chassés par Charles Martel (vers 690 à 741), son fils Pépin le Bref (vers 715 à 768) puis Charlemagne (vers 742 à 814). Le Languedoc forma alors sous la domination des Francs le duché de Septimanie qui devint indépendant puis se confondit au Xe siècle avec le comté de Toulouse. La croisade des Albigeois se termina par l’annexion de ce dernier par le roi de France en 1271.

Traqués par l’inquisition, de nombreux cathares se réfugièrent dans les montagnes où leurs idées perdureront encore plusieurs générations. Les persécutions les obligèrent à organiser leur culte clandestin dans les « déserts » : Haut Languedoc et Cévennes, au nord-est. Terre de conviction, de refuge et de résistance, les Monts de l’Espinouse abriteront de nombreux maquis pendant la seconde guerre mondiale.
Le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Très fréquenté au Moyen âge, la via Arelatensis venue d’Arles, traverse le Haut Languedoc via Saint Gervais-sur-mare, Murat-sur-Vèbre, la Salvetat-sur-Azout, Anglès… De la vallée de l’Orb jusqu’au Sidobre, le chemin traverse aujourd’hui le parc naturel régional du Haut Languedoc.
Révolution industrielle

Les eaux de la Montagne noire (au sud-ouest des Monts de l’Espinouse) alimentent le canal du Midi dont la construction annonça un nouvel essor industriel. Dans le Haut Languedoc, ce dynamisme, souvent porté par une bourgeoisie protestante, se diffuse dans les vallées où s’installent filatures et mégisseries (tannage des peaux). Ce savoir-faire est encore très présent aujourd’hui.
Engagé dans une démarche de développement durable, le parc naturel régional du Haut Languedoc a souhaité valoriser les loisirs non motorisés. Installé sur les derniers contreforts du Massif Central, ce parc naturel bénéficie d’une situation géographique avantageuse : véritable balcon ouvert sur les plaines, ces « Montagnes du Sud » surplombent les coteaux céréaliers du Lauragais et le croissant viticole du Languedoc. La Méditerranée est toute proche. Bordé au sud par l’arc urbain qui relie Toulouse à Montpellier, il représente un lieu de nature privilégié à préserver.
Formant les reliefs des Cévennes méridionales, les massifs de l’Espinouse et du Caroux connaissent une existence quasi confidentielle. Avec des rochers, des landes de bruyères dominées par la callune, des genêts, la montagne se colorie de rose fuschia et d’or, du printemps à l’automne. Propice à la châtaigneraie, elle est fouettée quelques fois par la Tramontane, ce vent du nord froid et violent. Les torrents sillonnent les gorges. Terres du mouflon introduit depuis 1956, du sanglier, des chevreuils, des renards, des lièvres, des écureuils.

La population du mouflon compte aujourd’hui environ un millier d’individus. De mi-octobre à mi-décembre, les combats entre les mâles résonnent dans les gorges. Au printemps, c’est la naissance des petits.

Les oiseaux représentent plus de 247 espèces. On peut y observer des rapaces tels que l’aigle royal ou le vautour fauve.
Quelques villages traversés

  1. Labastide de rouairoux a été créé vers 1166. Au XVIIe siècle le fait marquant de ce village est l’affaire de Jean Calas condamné injustement à mort et dont Voltaire prit la défense en écrivant « le traité de la tolérance ». A la révolution, ce bourg de moyenne montagne utilisait les ressources locales :

la forêt pour la fabrication des sabots et des piquets de vigne, pour le chauffage, le mobilier et la construction, pour l’alimentation des fours à verre

les châtaignes pour la nourriture des hommes et des bêtes

les ressources minérales : fer, ardoises et lauzes

l’eau pour la mise en mouvement des moulins

les moutons pour la laine et l’industrie du tissage. La manufacture Armengaud créée en 1880 abrite aujourd’hui le musée départemental du textile ouvert en 1983 qui témoigne d’un passé régional important dans cette industrie.


  1. Olargues, village occitan du XIIe siècle, à 50 kms de Béziers est un des plus beaux villages de France. La vallée délimitant son territoire est irriguée par le Jaur qui rejoint à 6 kms en aval l’Orb. Ici, tout pousse : les cerisiers, la vigne, les oliviers, les pêchers, les abricotiers. Dominé par sa tour-clocher, on pénètre dans le village par le pont du Diable qui enjambe le Jaur. Il s’agit d’un pont roman du XIIIe siècle.




  1. Mons la Trivalle est situé à la porte des gorges d’Héric creusées par la rivière du même nom, dominé au nord par la haute muraille de l’Espinouse sur laquelle s’accroche le Caroux. Son nom signifie « mont des 3 vallées » car ce village se trouve au cœur des vallées de l’Héric, du Jaur et de l’Orb .


Architecture

Dans la montagne du Haut Languedoc, on bâtissait avec les matériaux trouvés sur place. Le granite (roche magmatique), le gneiss (roche métamorphique), et le schiste (roche naturellement stratifiée utilisée pour tailler la lauze) ont permis d’élever les murs et de couvrir les charpentes en bois de châtaigniers. Solidité et sécurité étaient les maîtres mots de ces constructions harmonieusement intégrées à leur environnement, faites pour durer et résister aux conditions climatiques rudes de ces montagnes.

Le sécadou : il s’agit d’un séchoir à châtaignes, en pierre, sur deux niveaux. Le principe était de maintenir au premier niveau une épaisse fumée pendant plusieurs semaines afin d’enfumer les châtaignes au dessus. Ainsi déshydratées, elles pouvaient se conserver plus facilement.
Gastronomie

La montagne du Haut Languedoc constituant un réservoir à champignons et à gibiers, les cèpes, girolles et autres morilles accompagnent avantageusement les chevreuils, sangliers, lièvres, faisans chassés sur place. Les poissons d’eau douce et notamment la truite sont également présents sur la table languedocienne. Châtaignes, fromages de chèvre et autres produits de la ferme entrent dans la composition de nombreux mets. Les traiteurs, pâtissiers et boulangers du Haut Languedoc confectionnent des spécialités locales comme le Châminoix, le Bisous de l’arbre à pain, l’Estroupat (gâteau du voyageur), le Pâté aux châtaignes et le Muscat de Saint Jean de Minervois, le Barbu (pain à la farine de variété ancienne), pains et brioches à la châtaigne.

similaire:

Dans le parc regional du haut languedoc iconLe journal du conseil régional du Languedoc-Roussillon

Dans le parc regional du haut languedoc iconPays Haut Languedoc et Vignobles

Dans le parc regional du haut languedoc iconJean-Christophe riviere nouveau Directeur Régional de pragma, filiale...
«Grand Centre» en 2010, IL permet à cirmad d’être lauréat de nombreux concours

Dans le parc regional du haut languedoc iconPetit-déjeuner/débat de l’arpe
«citoyenne». Et avec une quinzaine de Parcs en projet, le concept de Parc naturel régional séduit manifestement de plus en plus d’élus,...

Dans le parc regional du haut languedoc iconUne grande sculpture lumineuse pour un grand événement sportif
«Les arts dans le Parc», qui se tient dans le Parc olympique de Londres, devant le stade de handball, la société Zumtobel a créé,...

Dans le parc regional du haut languedoc iconExcursions facultatives au depart des hotels de playa de las americas
«Vilaflor», le plus haut village d'Espagne, et enfin au Parc National de las Canadas del Teide, classé au patrimoine mondial de l’Humanité...

Dans le parc regional du haut languedoc iconLa mise en œuvre d’une «mixité sociale» dans le parc hlm de la ville de Martigues

Dans le parc regional du haut languedoc iconPremier Ministre du Québec Monsieur Philippe couillard
«Marchés public» de la cci paris Ile-de-France, du Conseil Régional Ile-de-France, de l’ugap, de l’oif, du Conseil Régional Auvergne,...

Dans le parc regional du haut languedoc iconLanguedoc-Roussillon

Dans le parc regional du haut languedoc iconSciences et techniques du languedoc








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com