Définition et caractérisations des espaces urbains








télécharger 143.82 Kb.
titreDéfinition et caractérisations des espaces urbains
page1/8
date de publication30.01.2018
taille143.82 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8
Les grands types de paysages

en France

On aura deux façons d’aborder l’espace français par les différents types de paysages (permanences et mutations) et par son organisation territoriale (région, département, commune).

Qu’est-ce qu’un paysage ? -C’est l’aspect visible de l’espace géographique.

-C’est une représentation de la réalité vue à travers une série de filtres sociaux et culturels, artistiques variables selon les observateurs.

Que permet l’étude d’un paysage ? permet de saisir l’action des sociétés humaines sur leur espace. Tout paysage est le reflet des choix de sociétés humaines.

Les facteurs de diversité du territoire français

-forme de relief/sol

-climats divers

-métropole/outre-mer (présence planétaire)

-paysages contrastés= ville/campagne avec des limites de plus en plus floues

Les paysages urbains

Définition et caractérisations des espaces urbains

Caractérisés par une grande concentration sur un espace limité :

-d’hommes

-de bâtiments

-de fonctions

Notion d’aire urbaine : ensemble géographique avec une ville-centre, des banlieues, couronne périurbaine. Critères : concentrer au moins 5000 emplois dans un pôle urbain et sa couronne périurbaine. Les aires urbaines rassemblent 75% des Français sur 30% du territoire

Organisation de l’espace urbain

Cf article suivant sur le net très bien fait avec carte à l’appui

http://data0.eklablog.com/envolversleprofessorat/mod_article2662636_3.pdf



Evolution et mutation des paysages urbains

Cf article bien résumé sur

http://envolversleprofessorat.eklablog.com/#/les-paysages-urbains-a2662636

I-Le centre ville, un espace original en mutation

1. Un espace original qui s'est construit progressivement en cours de l'histoire

A partir d'un noyau historique, le centre-ville s'est développé eu XIX° (industrialisation et urbanisation). Puis le quartier des affaires s'est construit à proximité du centre.

- centre historique: constructions serrées + monuments symboliques. Vieux quartiers parfois rénovés (zones piétonnes + commerces spécifiques) au détriment de l'habitat populaire ancien pour devenir des quartiers branchés (quartier Marais à Paris)

- centre-ville: conserve l'originalité héritée de l'urbanisation du XIX°, modèle haussmanien Paris, Lyon... Certains présentent une grande qualité culturelle et historique: île de la cité à Paris, place de la Comédie à Montpellier, Place Stanislas à nancy

- quartier des affaires: Bureaux dans des immeubles d'architecture contemporaine. Situé à des adresses prestigieuses pour exprimer le dynamisme et la modrnité: La Défense à Paris.

2. Un espace en mutation

Malgré les inconvénients, on continue à exercer une forte attractivité sur les activités tertiaires de haut niveau et sur les catégories sociales aisées.

A partir des années 70 - 80 > invention de solutions de rénovation ou de réhabilitation du tissu urbain

- rénovation: libérer entièrement les vastes terrains pour y développer des quartiers d'immeubles en rupture avec la tradition (dalles sur plusieurs niveaux de parking)

- réhabilitation: moderniser les centrres anciens en mettant en valeur les atouts culturels et paysagers (Vieux Nancy, Vieux Bordeaux)

Ces solutions voient l'arrivée de population aisée au détriment des classes moyennes (se loger en périphérie est moins cher). Cela a pour conséquence une baisse de l'effectif de la population au centre-ville >> gentrification

- amélioration des transports urbains pour le développement croissant des services et des fonctions > souci des aménageurs > solution TRAMWAY (aération du centre-ville)

II. La banlieue se transforme

Les banlieues se développent au contact du centre-ville, disposées en auréoles concentriques puis le lond des voies de circulation. Paysages variés (âge des constructions, types d'habitat...)

- quartiers de résidences pavillonnaires: développés eu XX°, occupés par les classes moyennes et aisées (Neuilly)

- architecture en barres et tours: 1960 > création de quartiers populaires > a donné un sentiment d'isolement pour ses habitants, à l'origine du mal vivre (Sarcelles)

- fonctions passées et actuelles génèrent la juxtaposition de friches industrielles, zones d'activités industrielles, zones commerciales avec des hypermarchés, entrepôts sans souci paysager.

III. Le périurbain s'étale

1. Espace périurbain

= zone d'agglomérations regroupant les petites et moyennes communes qui gravitent autour d'une grande ville + espace rural qui les entoure.

Cet espace cumule de nombreuses fonctions et juxtapose les paysages d'une grande diversité.

- fonction résidentielle: habitat pavillonnaire, petits collectifs isolés ou groupés, les habitants ont un mode de vie urbain et ont les mêmes activités professionnelles que ceux de la ville-centre > recherche d'un cadre de vie plus agréable, prix moins élevé qu'en ville.

- fonction industrielles, commerciales et de services: paysages contemporains > locaux simples, couleurs hétérogènes;  parcs scientifiques, technologiques, récréatifs > meilleure qualité paysagère

2. Les habitants de l'expansion périurbaine pratiquent un mode de vie urbain

Ils font le trajet domicile-travail > navetteurs. Extension de l'espace périurbain: 60 à 70km (Paris), 15 à 20km (Toulouse, Lyon)

Rurbanisation (1960): installation dans les communes rurales de gens venant de la ville et qui conserve leur emploi. Constructions de pavillons, petits immeubles collectifs, habitat rural traditionnel.é

IV Les villes nouvelles

http://data0.eklablog.com/envolversleprofessorat/mod_article2662636_2.pdf

1960: étalement urbain et fort développement de périphéries urbaines. Villes nouvelles pour contrôler la croissance urbaine et restructurer banlieue.

  • les villes nouvelles résultent de décisions prises dans le cadre de la politique d'aménagement du territoire pour réduire le déséquilibre du territoire (Paris/Province). 1966: SDAU crée des villes nouvelles pour faire contrepoids à la puissance urbaine parisienne qui étouffe la dynamique des villes moyennes alentours.

  • les villes nouvelles, construites dans des zones éloignées les unes des autres, devaient constituter des villes idéales: architecture moderne diversifiée. La ville comprend des immeubles de bureaux, d'habitat collectif (qq étages), lotissement pavillonnaire, espaces verts. Ville de Cergy (sur le bord de l'Oise)

  • les villes nouvelles (5 dans la périphérie parisienne et 4 en Province) présentent des développements contrastés:

- les 5 villes nouvelles d'Île de France (Cergy-Pontoise, Marne la Vallée, Melun-Sénart, Evry, Saint Quentin en Yvelines) ont absorbé plus de la moitié de la croissance démographique régionale des 30 dernières années

- les 3 villes nouvelles de province trop éloignées d'un pôle urbain ont connu des difficultés: L'Isle d'Abeau, Rives de l'Etang de Berre et Vaudreuil (Normandie). Elles se placent du côté d'un urbanisme manqué (situation d'inopportunité de leur intégration dans le tissu économique et urabain local). Elles n'ont pas connu de progression en partie à cause de l'incapacité des aménageurs à créer suffisamment d'emplois.

- Villeneuve d'Ascq (proche métropole Lilloise) bien développé. Elle a profité du pôle technologique et scientifique Lillois et attire 50 000 étudiants.

>> L'urbanisme des villes nouvelles n'a pas suffi à retenir les habitants, ni à favoriser les emplois dans les zones éloignées des grands pôles urbains en province. Dans la périphérie parisienne, les villes nouvelles ont renforcé la grande couronne.

Les paysages ruraux

Définition

Paysage qui n’est pas urbain et qui n'est pas forcément un paysage agricole.

Paysage rural = paysage de campagne où les activités pratiquées ne se limitent plus aux activités agricoles mais où de nouvelles activités se développent.

Communes rurales regroupent environ 25% de la population sur 85% du territoire

Espace rural relève théoriquement des communes ayant moins de 2000 hbts.

L’insee introduit la notion d’ « espace à dominante rural », hors aires urbaines et communes multipolarisées=communes offrent moins de 5000 emplois et ne se trouvent pas sous la dépendance d’un pôle urbain= 26% de la population, 64% des communes, et plus de 70% du territoire.

Espace rural présente une grande diversité et de profondes disparités.

Plusieurs espaces à dominante rurale :

-rural sous faible influence urbaine 20% à 40% des actifs vont travailler dans un pôle urbain=périurbanisation lointaine

-pôles ruraux avec des communes appartenant à l’espace à dominante rurale et offrent 2000 à 5000 emplois

-périphéries des pôles ruraux 20% des actifs travaillent dans le pôle rural

-rural isolé= autres situations avec perte de la population, des emplois, des services publiques

La diversité des paysages ruraux

Les paysages ruraux ont été modelés par les paysans depuis des siècles.

Trois grands types de paysage :

-le bocage, paysage avec des champs de petite taille et moyenne enclos de haies d’arbres et d’arbustes dans l’ouest

-l’openfield, paysage de champs de forme géométrique et sans clôtures dans le bassin parisien et l’est

-les terrasses soutenues par des murettes qui retiennent la terre dans le Midi méditerranéen.

Le bocage

Qu’est-ce que c’est ? et où le trouve-t-on ? On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes, et où l'habitat est dispersé généralement en fermes et en hameaux.





Le bocage traditionnel (ici du
Cotentin, en France, vers 1945) offrait un compromis intéressant entre protection et exploitation des sols et des agro- et éco-systèmes. Souvent associé à la culture de fruitiers et à l'élevage laitier, il permettait des systèmes polyculture-élevages autonomes et résilients, fonctionnant en boucle fermée, c’est-à-dire sans intrants, et sans déchets.

Le bocage occupait une large part de la façade atlantique européenne, mais il était également présent à l'intérieur des terres. On en trouve encore dans le Nord-Ouest du Royaume-Uni et en France dans certaines parties de la Bretagne, de la Normandie et ponctuellement dans le nord. Le « bocage normand » est ainsi presque devenu un pléonasme. Quand il est reconstitué et rendu « compatible » avec l'agriculture industrielle et ses engins agricoles de grande taille, on parle parfois de néobocage. Il peut être associé à une agroforesterie.





Bocage du Boulonnais, Nord de la France

C'est un élément important du
réseau écologique. Ses réseaux imbriqués de prairies, haies, talus et fossés sont autant d'éléments jouant un rôle de corridors biologiques.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Définition et caractérisations des espaces urbains iconActiu présente à Habitat 2015 «Des espaces qui nous inspirent»
«Espaces de travail ou espaces pour travailler». Différents professionnels du secteur du design, de l'architecture d'intérieur ou...

Définition et caractérisations des espaces urbains iconEtudes des flux piéton en gare
«Espaces de vie, espaces enjeux: entre investissements ordinaires et mobilisations politiques» organisé par les unités de recherche...

Définition et caractérisations des espaces urbains iconChapitre La définition du domaine public Section Définition légale

Définition et caractérisations des espaces urbains iconLe programme de cette opération prévoit une extension d’environ 600...
«opus 5» constitué de opus 5 (Architecte mandataire / Architecte en Chef des Monuments Historiques), Luc perrier (Scénographe), impedance...

Définition et caractérisations des espaces urbains iconContribution des caue à la sensibilisation des publics aux paysages
«L'architecture est une expression de la culture. La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse...

Définition et caractérisations des espaces urbains iconL’actu : Montpellier lance ses dialogues urbains

Définition et caractérisations des espaces urbains iconDes espaces pour le travail collaboratif

Définition et caractérisations des espaces urbains iconAménagement des espaces publics de la place et des allées du champ de foire

Définition et caractérisations des espaces urbains iconFriches industrielles fertiles
«C’est un site exceptionnel par sa valeur symbolique et historique. IL fallait éviter de le raser», explique Stanislas Dendievel,...

Définition et caractérisations des espaces urbains iconI – DÉfinition des virus








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com