Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone








télécharger 104.09 Kb.
titreSous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone
page1/3
date de publication20.10.2016
taille104.09 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3

Section _________

MUR DE SOUTÈNEMENT EN BLOCS DE BÉTON


SOUS-SECTION 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système KEYSTONE

PARTIE 1: GÉNÉRAL


1.1.01 Description

  1. Le travail consistera à concevoir, fournir en matériel et à construire un mur de soutènement en blocs de béton de type KEYSTONE en conformité avec les présentes spécifications et respectant le tracé, les niveaux, la conception, et les dimensions des plans. Aucun autre système mural ne sera pris en considération.



  1. Le travail comprend la préparation du sol de fondation, la fourniture et l'installation du coussin de support, du remblai de drainage, des drains, du remblai et de la membrane géotextile selon le tracé et les niveaux présentés sur les plans.



  1. Le travail inclut la fourniture et l'installation de géogrilles pour le renforcement des sols conformément au type, aux dimensions, à l'emplacement et à la longueur présentés sur les plans.



1.1.02 Sections connexes


  1. Section 02100 - Préparation du site




  1. Section 02200 - Terrassement



1.1.03 Documents de référence


  1. American Society for Testing and Materials (ASTM)




    1. ASTM C1372-09 Standard Specification for Segmental Retaining Wall Units

(Spécifications types pour les murs de soutènement segmentaires)

    1. ASTM D698-07e1 Standard Test Methods for Laboratory Compaction Characteristics of Soil using Standard Effort (600kN-m/m3)

(Méthodes d'essai normalisées des caractéristiques de

compaction des sols en laboratoire avec énergie normale de

compactage (600 kN-m/m3).

    1. ASTM D4318-05 Liquid Limit, Plastic Limit and Plasticity Index of Soils

(Limite de liquidité, de plasticité et index de plasticité des sols)

    1. ASTM D4595-09 Standard Test Method forTensile Properties of Geotextiles - Wide Width Strip (Méthode d'essai normalisée pour les propriétés de traction des géotextiles - type large)

    2. ASTM D5262-07 Standard Test Method for Evaluating the Unconfined Tension Creep and creep rupture Behavior of Geosynthetics (Méthode d'essai type pour évaluer l'extension des matériaux géosynthétiques sous une pression libre)

    3. ASTM D4475-02 (2008) Standard Test Method for Apparent Horizontal Shear Strength of Pultruded Reinforced Plastic Rods by the Short Beam Method

(Méthode d'essai type pour la résistance au cisaillement

de tiges pultrudées de plastique renforcé)

    1. ASTM C881/C881M-02 Standard Specification for Epoxy-Resin-Base Bonding Systems for Concrete (Spécifications types pour les systèmes adhésifs à base d'époxy et résine)

    2. ASTM D6706-01 (2007) Standard Test Method for Measuring Geosynthetic Pullout Resistance in soil (Méthode d'essai normalisée pour mesurer l'arrachement géosynthétique)

    3. ASTM D4101-09 Standard Specification for Polypropylene Injection and Extrusion Materials (Spécifications types pour les matériaux d'injection et d'extrusion de polypropylène)




  1. Geosynthetic Research Institute (GRI)




    1. GRI-GG4(a) Determination of Long Term Design Strength of Stiff Geogrids

(Calcul de la résistance à long terme des géogrilles rigides)

    1. GRI-GG4(b) Determination of Long Term Design Strength of Flexible Geogrids (Calcul de la résistance à long terme des géogrilles flexibles)




  1. National Concrete Masonry Association (NCMA)




    1. NCMA SRWU-1 Test Method for Determining Connection Strength of SRW

(Méthode pour déterminer la résistance des connexions des murs de soutènement segmentaires)

    1. NCMA SRWU-2 Test Method for Determining Shear Strength of SRW (Méthode

pour déterminer la résistance au cisaillement des murs de soutènement segmentaires)


  1. Office des normes générales du Canada

    1. CAN/CGSB-8.2-[M88] Tamis de contrôle en treillis métallique, métriques




  1. Association canadienne de normalisation

    1. CAN/CSA-A23.1-09 Béton : constituants et exécution des travaux




  1. Code canadien sur le calcul des ponts routiers

    1. CAN/CSA-S6-06 Chapitre 6 - Fondations



  1. Bureau de Normalisation du Québec

    1. NQ 2560-114 Travaux de génie civil – granulats

    2. BNQ 3264-115-[2002] Tuyaux et raccords en polyéthylène (PE) - Tuyaux annelés flexibles pour le drainage - Caractéristiques et méthodes d'essais




  1. Cahier de Charges et Devis Généraux (CCDG) 2010




  1. Normes Du Ministère du Transport du Québec (MTQ)

    1. Tome VII Matériaux




  1. American Association of State Highway and Transportation Offices (AASHTO)

    1. AASHTO T236-08-UL Direct Shear Test of Soils under Consolidated Drained Conditions (Essai consolidé-drainé de cisaillement direct des sols)

    2. AASHTO-AGC-ARTBA Joint Committee « In Situ Soil Improvement Techniques », Task Force 27 Report, août 1990

1.1.04 Soumissions/Certification

  1. L'Entrepreneur devra soumettre, avant le début des travaux, la garantie du fabricant assurant que les composants du mur de soutènement répondent aux exigences de la présente spécification et de la conception de la structure.



  1. L'Entrepreneur devra soumettre pour le système de mur de soutènement des plans de construction et calculs de dimensionnement préparés et approuvés par un ingénieur professionnel accrédité dans la province de réalisation du projet. Les dimensionnements, techniques et évaluations de matériaux devront être conformes aux spécifications du manuel de conception Keystone Design Manual. Se référer à CCDG 2010, sections 15.12.1 et 15.12.2.

1.1.05 Assurance de la qualité


  1. L'Entrepreneur devra soumettre une liste de cinq (5) projets de dimension et importance similaires réalisés antérieurement par l'installateur et où le mur de soutènement en question a été construit avec succès. Des références (noms et numéros de téléphones) devront être soumises pour chacun de ces projets.




  1. L'Entrepreneur devra fournir les preuves que l'ingénieur concepteur possède un minimum de cinq années d'expérience dans la conception de structures de sol renforcé. L'ingénieur concepteur devra soumettre la preuve d'une assurance responsabilité professionnelle valide avec une limite totale de couverture au moins égale à 2 000 000$.



  1. Le Propriétaire devra fournir des analyses de sol et l'inspection d'assurance de la qualité pendant les opérations de terrassement et de construction du mur. L'Entrepreneur devra fournir toutes les vérifications ou inspections d'assurance de la qualité non fournies par le Propriétaire. Le programme assurance de la qualité du Propriétaire ne dégage pas L'Entrepreneur de sa responsabilité envers le contrôle de la qualité et la performance du mur.



  1. Se référer à CCDG 2010, section 15.12.4.

1.1.06 Livraison, entreposage et manutention


  1. L'Entrepreneur devra vérifier tous les matériaux au moment de leur livraison afin de s'assurer qu'ils sont du type, de la qualité et de la couleur requis et qu'ils sont adéquatement certifiés.



  1. L'Entrepreneur devra protéger tous les matériaux contre les dommages que pourraient occasionner les conditions sur le site et ce, conformément aux recommandations du fabricant. Les matériaux endommagés ne devront pas être utilisés dans l'ouvrage.



  1. Lors de la livraison et de l'entreposage, l'Entrepreneur devra protéger les géogrilles contre l'ensoleillement direct, le rayonnement ultraviolet, la chaleur excessive, la boue, les saletés, la poussière, les débris et les rongeurs.



  1. L'Entrepreneur devra entreposer les géogrilles en polymère à des température au-dessus de moins 25°C.



  1. L'Entrepreneur devra empêcher l'écaillement et le craquelage des panneaux de façade en béton prémoulés et les dommages aux connecteurs encastrés pour les éléments de renforts des éléments. Remplacer les panneaux endommagés tel que requis par l'Ingénieur.



  1. L'Entrepreneur devra prévenir les taches ou autres dégradations des surfaces exposées de panneaux de façade pendant l'entreposage et la manutention. Réparer ou remplacer tel que requis par l'Ingénieur.

PARTIE 2: MATÉRIAUX

1.2.01 Définitions

  1. Bloc Keystone   un élément en béton du mur de soutènement fabriqué à la machine à partir de ciment Portland, d'eau et de granulats.



  1. Géogrille de structure   un élément de structure constitué d'un réseau uniforme d'éléments de traction connectés intégralement, comportant des orifices de dimension suffisante pour leur permettre de s'imbriquer au sol environnant, que ce soit à la roche ou à la terre, et qui sert principalement de renforcement.



  1. Remblai de drainage   granulats de drainage placés à l'intérieur et immédiatement derrière les blocs Keystone.



  1. Remblai renforcé   sol compacté placé à l'intérieur du volume de sol renforcé, tel que montré sur les plans.



  1. Se référer à CCDG 2010, section 15.12.3 et 15.12.4.

1.2.02 Blocs de béton Keystone du mur de soutènement

    1. Les blocs de béton Keystone devront se conformer aux exigences architecturales suivantes:

      1. Couleur de la surface exposée : le propriétaire peut spécifier une couleur tirée des couleurs standards du fabricant.

      2. Fini de la surface exposée : surface droite éclatée ou surface arrondie éclatée.

      3. Configuration de la liaison   liants essentiellement situés au centre d'un bloc verticalement adjacent, dans des alignements droits ou courbes.

      4. La surface exposée des blocs sera exempte d'ébréchures, de fentes ou autres imperfections visibles à 3 m de distance sous une lumière diffuse.



    1. Les constituants du béton Keystone devront être conformes aux exigences de l'ASTM C1372 - Standard Specifications for Segmental Retaining Wall Units.



    1. Les blocs de béton Keystone devront se conformer aux exigences géométriques et de structure suivantes mesurées d'après les références pertinentes:

      1. Résistance à la compression:  5000 psi (35 MPa);

      2. Durabilité du béton : perte  0.6 kg/m2, après 49 cycles de gel-dégel;

      3. Absorption:  8 % (6% en climat nordique) pour granulats de poids normal;

      4. Tolérances sur les dimensions: ± 3 mm de variance par rapport aux dimensions nominales d'un bloc, sans compter la surface non lissée de la face non exposée, ±1.5 mm en hauteur - plans supérieurs et inférieurs;

      5. Dimensions des blocs en millimètres : 203 (H) x 457 (L) x 304 (P);

      6. Inclinaison du mur en degré : 0° ou 9°;

      7. Hauteur maximale du mur de soutènement : 0,9 m sans géogrilles et 10 m avec géogrilles;

      8. Poids des blocs: 40 kg/bloc minimum avec granulats de poids normal;

      9. Résistance au cisaillement inter-bloc: 8 kN/m minimum à pression normale de 13 kPa;

      10. Force de connexion maximum géogrille/blocs: 7 kN/m minimum à pression normale de 13 kPa.



    1. Les blocs de béton Keystone devront se conformer aux exigences de constructibilité suivantes:

      1. Retrait vertical: 3 mm ± par rangée ou 25 mm ± par rangée selon la conception;

      2. Alignement et mécanisme de positionnement de la grille   tiges de fixation en fibre de verre, un minimum de deux par bloc;

      3. L'espace de joint horizontal maximum entre blocs érigés sera  13 mm.

1.2.03 Connexions de cisaillement

  1. Les connexions de cisaillement seront des tiges de renforcement en fibre de verre pultrudé-résine polyester isopthalique thermodurcissable de 12 mm de diamètre qui assureront la connexion entre les blocs verticalement ou horizontalement adjacents. La résistance au cisaillement entre des blocs adjacents verticalement sera applicable à une température de calcul de -10 à 40 degrés C.



  1. Les connexions de cisaillement devront être en mesure de maintenir la géogrille en position pendant le pré-tensionnement de la grille et durant le remblayage.

1.2.04 Composition du coussin de support


  1. Le coussin de support doit être constitué d’un matériau granulaire de type MG 56 conforme à la norme NQ 2560-114.

1.2.05 Remblai de drainage

  1. Le remblai de drainage doit être constitué d’un granulat BC 5-20 conforme aux exigences de la norme NQ 2560-114 « Travaux de génie civil – Granulats », « Partie IV : Béton de masse volumique normale ».

1.2.06 Remblai renforcé

A. Le remblai renforcé devra être composé d’un granulat conforme et exempt de corps étrangers. Se référer à la section 15.12.3.1 du CCDG 2010 pour la granulométrie.

B. La grosseur maximale des granulats sera limitée à 19 mm, à moins que des essais du sol aient été effectués afin d'évaluer la perte de résistance potentielle de l'ouvrage par rapport aux plans engendrée par des dommages subits lors de la construction.

C. Les sols extraits sur le site peuvent être utilisés s'ils sont conformes aux exigences susmentionnées. Les sols impropres au remblayage (argiles à haute plasticité ou sols organiques) ne pourront être introduits dans le remblai ou dans la masse de sol renforcé.

D. L'Entrepreneur devra soumettre à l'approbation de l'Architecte/Ingénieur des échantillons du remblai renforcé et les résultats des essais en laboratoire avant l'utilisation de tout matériau pour le remblayage renforcé.

1.2.07 Géogrille servant au renforcement des sols
A. Les géogrilles doivent être conformes aux exigences du document « In Situ Soil Improvement Techniques », Task Force 27 Report AASHTO-AGC-ARTBA Joint Committee, août 1990, dans le chapitre intitulé « Design Guidelines for Use of Extensible Reinforcements (Geosynthetic) for Mechanically Stabilized Earth Walls in Permanent Application ». Se référer au CCDG 2010 Section 15.12.3 et 15.12.4.
B. Le renforcement géosynthétique est constitué de géogrilles fabriquées expressément pour les travaux de renforcement des sols et devra être fait de fil en polyester haute ténacité ou en polyéthylène haute densité. La géogrille en polyester sera tissée de fils de filament de polyester haute ténacité dont la masse moléculaire est de plus de 25,000 g/m et dont la valeur terminale de carboxyle est inférieure à 30. La géogrille en polyester devra être revêtue d'un enduit en PVC imprégné qui résiste au décollement, au craquelage et au décapage.

C. La Ta, charge prévue de traction admissible à long terme, du matériau formant la géogrille sera déterminée comme suit:

Ta = Tult / (RFcr*RFd*RFid)

La Ta sera évaluée en fonction d'une durée de vie prévue de 75 années.

1. Tult, Résistance à la traction maximale à court terme

Tult est calculé d'après les valeurs de roulement moyennes minimales (minimum average roll values - MARV)
2. RFcr, Facteur de réduction du fluage en traction à long terme

RFcr sera calculé à partir de 10 000 heures d'essais de fluage effectués en conformité avec ASTM D5262. Valeur de réduction = 1,50 minimum.

3. RFd, Facteur de réduction de la durabilité

RFd sera calculé à partir d'essais de durabilité des polymères couvrant toute la gamme des types de sols prévus. RFd = 1,10 minimum.
4. RFid, Facteur de réduction des dommages occasionnés lors de l'installation

RFid sera calculé à partir d'essais sur les dommages spécifiques au produit encourus lors de la construction effectués en conformité avec GRI GG4. Des résultats d'essais pour des types de sols particuliers au projet ou encore plus exigeants devront être soumis pour chaque produit utilisé. RFid = 1,05 minimum.

D. Soil Interaction Coefficient, Ci (Coefficient d'interaction des sols)

Les valeurs Ci seront déterminées selon GRI-GG4 avec un déplacement maximal de 19 mm.

E. Contrôle de la qualité de fabrication

Le fabricant de la géogrille devra disposer d'un programme de contrôle de la qualité qui comprend des essais du contrôle de la qualité effectués par un laboratoire indépendant.

Les essais de contrôle de la qualité doivent inclure:

Des essais de résistance à la traction

Indice de fluidité (HDPE)

Masse moléculaire (Polyester)

1.2.08 Tuyau de drain


  1. Le tuyau de drain sera un tuyau perforé ou à fentes en PVC fabriqué en conformité avec BNQ 3264-115-[2002].

PARTIE 3: EXÉCUTION

      1. Référence 

Se référer au CCDG 2010, section 15.12.5.

      1. Excavation



  1. L'Entrepreneur devra creuser selon le tracé et les niveaux énoncés sur les plans de construction. Un représentant du Propriétaire devra inspecter l'excavation et donner son approbation avant l'ajout de matériau de nivellement ou de sols de remblayage.



  1. La fondation doit être régalée sur une largeur minimale égale à la longueur des géogrilles, plus 300mm. Avant la construction de l’ouvrage, le sol de fondation doit être densifié à l’aide d’un rouleau compresseur. Si des lentilles sont rencontrées, elles doivent être enlevées et remplacées.



  1. L'excavation en profondeur et le retrait des sols impropres à une fondation et le remplacement par un remblayage compacté approuvé sera dédommagé tel que convenu avec le Propriétaire.



  1. Se référer au CCDG 2010, section 11.

1.3.03 Coussin de support

  1. Un coussin de support d’une épaisseur minimale de 300 mm doit être mis en place à l’élévation indiquée sur les plans avant de poser la première rangée de blocs. Le coussin de support est densifié par couches uniformes de 150 mm d’épaisseur, à 95% de la masse volumique maximale du Proctor modifié conforme au ASTM D698.



  1. Le matériau composant le coussin de support s'étendra latéralement un minimum de 150 mm en avant et en arrière du mur Keystone.



  1. Le coussin de support sera préparé de manière à assurer un plein contact entre la fondation et le dessous des blocs de béton.

1.3.04 Installation des blocs Keystone

  1. L’entrepreneur doit exécuter les travaux avec l’assistance d’un représentant qualifié des différents fournisseurs. Le représentant doit être présent sur le chantier au début de la mise en place des blocs, des géogrilles et du remblai et au besoin, par la suite.



  1. La première rangée de blocs sera placée sur le coussin de support suivant le tracé et le niveau appropriés. L'alignement et le niveau devront être vérifiés dans toutes les directions et il faudra s'assurer que tous les blocs sont en contact étroit avec le coussin de support et stables.



  1. Placer la face exposée des blocs côte à côte. Ne pas laisser d'espace entre les blocs adjacents. La disposition des coins et des courbes devra se conformer aux recommandations du fabriquant.



  1. Installer les dispositifs de connexion de cisaillement selon les recommandations du fabriquant.



  1. Les vides entre les blocs et le géotextile doivent être remplis avec un remblai de drainage type granulat BC 5-20 conforme aux exigences de la norme NQ 2560-114.



  1. Ajouter et compacter le sol de remblayage (remblai renforcé) derrière le remblai de drainage. Faire suivre étroitement l'érection du mur et le remblai de drainage par le remblai de structure. Le remblai de drainage et le sol de remblayage doivent être séparés par une toile géotextile.



  1. L’installateur devra mettre en place des garnitures de joints étanches, des géotextiles ou tout autre système, tel que recommandé par le fournisseur, afin de prévenir le lessivage du remblai à travers les joints



  1. La hauteur maximale du mur, avant le placement et le compactage du remblai de drainage et du remblai de structure, ne devra pas excéder deux rangées de blocs.

1.3.05 Installation de la géogrille de structure

  1. La géogrille devra être orientée selon l'axe de force maximale perpendiculaire à l'alignement du mur.



  1. Les géogrilles doivent être placées directement sur les matériaux de remblai une fois atteinte l’élévation requise, après le régalage et le compactage, pour le niveau du lit de géogrilles considéré.



  1. Les géogrilles doivent être placées horizontalement sur le remblai compacté et attachées aux blocs Keystone. Positionner la prochaine rangée de blocs de béton par-dessus la géogrille.



  1. Les géogrilles doivent être tendues et la tension maintenue de façon à empêcher la formation de mou ou de plis, et ce, tant qu’il n’y a pas suffisamment de matériaux de remblai de déversés pour maintenir la tension dans les géogrilles. Cette étape est nécessaire pour assurer l’alignement du mur. L’Entrepreneur doit informer le Maître d’œuvre de la méthode qu’il entend utiliser pour la mise en tension des géogrilles.



  1. Les géogrilles de renforcement doivent être ininterrompues d'un bout à l'autre de leurs longueurs d'enfouissement et placée côte à côte pour s'assurer de couvrir 100% de la surface à chaque niveau. Des assemblages éclissés entre des fragments de géogrille ou les espaces entre sections adjacentes de géogrille ne sont pas permis.

1.3.06 Placement du remblai renforcé

  1. Le remblai renforcé sera placé, étendu, et compacté de manière à minimiser l'apparition de jeu dans la géogrille et les dommages dus à l'installation.



  1. Les matériaux gelés ne doivent pas être incorporés dans l'ouvrage. Les matériaux ne doivent pas être placés sur un sol gelé, la glace, ou la neige.



  1. La largeur minimale du remblai doit être égale à la longueur de la géogrille, plus 300mm, et la hauteur doit correspondre au niveau du terrain projeté ou de l’infrastructure de la route.



  1. Le déchargement des matériaux de remblai sur un lit de géogrilles doit être fait en commençant par le centre des premières géogrilles rencontrées par l’engin de transport.



  1. Le régalage et le compactage doivent être faits par bandes parallèles à la paroi en commençant par le centre du massif vers l’arrière d’abord, puis en allant vers la paroi. Les matériaux ne doivent pas être poussés parallèlement aux géogrilles en partant de l’intérieur du remblai vers la paroi.



  1. Le remblai renforcé doit être placé et compacté en levées n'excédant pas 150 mm lorsque le compactage est fait à la main, ou 200 à 250 mm lorsque des équipements lourds de compactage sont utilisés. L'épaisseur des levées devra être réduite de façon à atteindre la densité requise.



  1. Le remblai renforcé devra être compacté à 95% de la densité maximale tel que requis par ASTM D698. Le taux d'humidité du matériau de remblai, avant et pendant le compactage, doit être uniformément distribué dans chaque couche et doit être à l'optimum, + 0%, - 3%.



  1. Dans la zone adjacente à la paroi, sur 1500 mm de largeur, le compactage doit être fait avec des compacteurs dynamiques, des plaques vibrantes ou des rouleaux vibrants dont le poids par mètre de rouleau est inférieur à 800 kg.



  1. Toute circulation d’engins de transport et de compacteurs dynamiques est interdite sur les géogrilles.



  1. Les équipements de construction ne doivent pas être manœuvrés directement sur le sol de renforcement. Une épaisseur de remblai minimum de 150 mm est requise avant de pouvoir opérer des véhicules sur la géogrille. L'emploi de véhicules tournants doit être limité au minimum afin d'éviter que les pistes ne déplacent le remplissage et n'endommage la géogrille.



  1. À la fin de chaque journée de travail, l'Entrepreneur doit taluter la dernière levée de remblai renforcé vers l'extérieur du mur de manière à éloigner l'eau de ruissellement de la façade du mur. L'Entrepreneur ne doit pas permettre au ruissellement de surface en provenance d'endroits adjacents de pénétrer le site de construction du mur.

1.3.07 Installation des blocs de couronnement


  1. Des blocs de couronnement doivent être collés aux blocs sous-jacents à l'aide d'une colle pour revêtements extérieurs recommandée par le manufacturier, telle que la colle Permapro ou équivalent approuvé.



  1. Le couronnement en béton doit être relié à la dernière rangée de blocs à l’aide d’une colle époxy conforme à la norme ASTM C881 « Standard Specification for Epoxy-Resin-Base Bonding Systems for Concrete ».

1.3.08 Tolérances de l'ouvrage fini


  1. Le parement du mur doit être uni, sans aspérités ni bombements vers l’extérieur.




  1. L’alignement horizontal des blocs de béton ne doit pas dévier de plus de 15 mm de la ligne théorique sur une longueur de 3 m. L’écart d’inclinaison permis de la paroi est de 15 mm pour chaque hauteur de 3 m.




  1. Inclinaison du mur: à moins de 2 degrés de l'inclinaison de calcul.




  1. Coins, replis et courbes: ± 300 mm de l'emplacement théorique.




  1. L'espace horizontal maximal entre les blocs érigés sera  13 mm.


1.3.09 Contrôle de la qualité sur le site


  1. Assurance de la qualité - Le Propriétaire devra/pourra engager des services d'inspection et d'essai, incluant des laboratoires indépendants, afin de fournir des services d'assurance de la qualité et d'inspection au cours de la construction. Cela ne dégage pas l'Entrepreneur de sa responsabilité d'assurer les essais requis de contrôle de la qualité.



  1. L'assurance de la qualité inclut l'inspection des sols, la vérification des paramètres du dimensionnement géotechnique et la vérification que les essais de contrôle de la qualité de l'Entrepreneur sont adéquats, au minimum. L'assurance de la qualité devra également inclure le contrôle de la construction en regard de la conformité avec les plans de dimensionnement et les spécifications techniques. (Il est généralement préférable que l'assurance de la qualité soit réalisée par l'ingénieur géotechnicien)



  1. Contrôle de la qualité – L'Entrepreneur devra engager des services d'inspection et d'essai pour effectuer les essais minimum de contrôle de la qualité décris dans les plans de dimensionnement du mur et dans les spécifications. Seuls des techniciens et ingénieurs qualifiés pourront fournir les services d'essai et d'inspection.



  1. Les essais de contrôle de la qualité incluent des tests de sol et de remblai pour examiner les types de sols et le compactage et vérifier que le mur de soutènement est construit en conformité avec les plans et les spécifications du projet.



  1. Se référer au CCDG 2010, section 15.12.4.

SOUS-SECTION 2 : Murs de soutènement de type gravitaire

CELTIK / LAFAYETTE / GRANDE




  1   2   3

similaire:

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconPartie 1Généralités 1contenu de la section. 1Panneaux architecturaux...

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconPartie 1Généralités 1contenu de la section. 1Panneaux architecturaux...

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone icon1 La présente section doit être utilisée conjointement avec la section 15010

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone icon1 3 Les coffrages d’interruption et l’isolation acoustique au-dessus,...

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconDuralkote 240 est un système de revêtement époxydique à deux composantes,...

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconSection 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé
«Conditions générales et supplémentaires» et autres sections traitant des «Spécifications connexes»

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconMurs capteurs, Murs Trombe

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconI. Notion de système d’information : Une proposition de définition
«Un Système d’information (SI) est un ensemble organisé de ressources : matériel, logiciel, personnel, données, procédures… permettant...

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconMaçonnerie d’élévation en brique terre cuite perforée, du type Thermobloc système de collage
«U» pour maçonnerie non-protégée (ou protégée) dans murs, poteaux et cloisons en maçonnerie (selon nbn en 771-1)

Sous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone iconVente avec livraison directe par sous-traitant avec avis d'expédition (107)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com