Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’








titreNotes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’
page1/14
date de publication02.02.2018
taille1.2 Mb.
typeNote
ar.21-bal.com > loi > Note
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14
La lettre d’André Letowski – décembre 2015

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’andre.letowski@free.fr

L’actualité des TPE, PME et créations d’entreprises

Le texte développé des analyses figure dans la note mensuelle d’analyses

Ce mois-ci, cinq axes d’analyse :

  • La conjoncture de la création d’entreprises et quelques précisions sur les autoentrepreneurs

La tendance, en termes de création d’entreprise, demeure la même depuis plus d‘un an (hausse de 12% des non autoentrepreneurs et baisse de 19% des autoentrepreneurs), avec une baisse plus manifeste des autoentrepreneurs pour les activités où ceux-ci sont proportionnellement déjà peu nombreux (commerce, hôtels-cafés-restaurants et « industrie »)

Analyse André LETOWSKI à partir des données INSEE
61% des autoentrepreneurs ont une autre « activité » ou une autre source de revenu en parallèle

Ils sont salariés, retraités ou bénéficiaires de RSA, essentiellement dans le domaine des services ; Pour la moitié de l’ensemble des autoentrepreneurs, le revenu tiré de cette activité alimente moins de 30% le revenu de leur foyer ; la moitié ont par ailleurs 50 ans et plus ; si le régime devenait moins intéressant, 48% opteraient pour les formes juridiques classiques, 37% cesseraient et 13% poursuivraient leur activité mais moins formellement.

« Le droit de l’activité », Sondage Opinion Way pour l’Union des Auto-Entrepreneurs et la Fondation Le Roch‐Les Mousquetaires


  • L’entrepreneuriat

Les français et l’entrepreneuriat
Selon 1 000 cadres de PME et de grandes entreprises interrogés, 37% estiment leur entreprise dynamiques ou agiles, 30% statique et 33% en management non coopératif.

Cette observation visant à observer le lien entre confiance et croissance, est proche quelle que soit la taille de l’entreprise, l’âge ou le sexe du répondant. La dynamique entrepreneuriale serait-elle modérément présente en entreprise ?

« L’indice du capital confiance en entreprise », Confiance&Croisance, Institut Montaigne/Sofres
Ceci étant, une majorité des français perçoivent le travail comme une valeur positive, mais aussi comme une nécessité.

La structure jugée idéale pour travailler est plutôt la grande entreprise (23%), la PME (22%), la fonction publique (21%), moins les TPE (15%) ; pourtant 44% disent avoir envie de travailler comme indépendant (dont 15% tout à fait). Mais les freins bien connus sont évoqués, tels l’incertitude de la réussite, la perte de la protection sociale de salarié, les revenus incertains et faibles et le fait de devoir aller chercher le client.

« Les Français et le travail», Ipsos pour la 17ème journée du livre d’économie, novembre
43% de français pensent que leur pays est positif par rapport à l’entrepreneuriat, une perception qui nous classe dans la moyenne européenne (46%) et mondiale (53%)

Les moins de 35 ans sont encore plus positifs avec 53%.

Etre son propre patron, jouir de la liberté de décision, s’épanouir sont les 3 motivations principales pour créer son entreprise, mais 74% évoquent aussi la peur de l’échec.

« Etude mondiale AGER (Amway Global Entrepreneurship Report) 2015 sur l’entrepreneuriat », 6éme édition réalisée par GFK
L’entrepreneuriat vu du côté des jeunes
La junior-Entreprise, une modalité pédagogique qui met en contact étudiant et entreprise, en lui fournissant une rémunération modeste et une expérience concrète de l’entreprise

Les junior-entreprises sont au nombre de 177 en France (dont 38 en université) et sont administrées par 2 600 étudiants ; 17 600 étudiants y ont conduit des missions.

« Les Juniors-Entreprises essaiment dans les universités », Le Monde du 10 décembre
79 220 étudiants ont été inscrits dans des modules de sensibilisation en entrepreneuriat et en innovation, 30 722 dans des modules de spécialisation ; 9 159 ont été diplômés en entrepreneuriat ou innovation ; 645 sont sous statut étudiant-entrepreneur.

Ce sont les premiers résultats du programme du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à travers notamment le programme Pépites.

Noter que les étudiants entrepreneurs, aux ¾ de niveau master et plus, sont en grande majorité encore étudiants. Beaucoup plus que l’ensemble des créateurs, ils se préparent à travailler en équipe (88%) et ont majoritairement projet pour développer de l’emploi (57%), là encore bien plus que l’ensemble des créateurs.

« 2éme prix pépite, tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant », dossier de presse ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, 7 décembre
Le fait de sortir d’une grande école, s’il est très bénéfique pour s’insérer dans l’emploi, conduit peu, à très court terme, à créer son entreprise

La promotion sortante, enquêtée quelques mois après leur sortie d‘études, est à 69% en emploi ou en volontariat, alors que 17% sont en recherche d’emploi et que 12% poursuivent leurs études ; ces chiffres sont respectivement pour l’avant dernière promotion, interrogée à la même date, de 82%, 6,5%, 10,1%. Les créateurs d’entreprise, diplômés en 2014 et enquêtés en 2015 sont 1,4% des ingénieurs et 3,1% des managers (51% des ingénieurs et 36% des managers sont en phase de projet). Il va de soi que ces observations doivent aussi être faites au moins 5 ans après la sortie de leurs études, pour une juste appréciation de l’impact de leurs études sur le fait de créer/reprendre une entreprise.

« L’insertion des diplômés des grandes écoles, enquête 2015 », Conférence des Grandes Ecoles, juin


  • Innovation


Au cours des années 2010 à 2012, 53% des sociétés marchandes de 10 salariés ou plus implantées en France, ont innové, au sens large ; 37% l’ont fait dans l’innovation technologique, mais aussi 34% dans l’organisation, 25% dans le marketing et seulement 24% dans des produits nouveaux 

L’innovation concerne plus largement les secteurs de l’information/communication (dont l’informatique), celui des activités scientifiques et technologiques en direction des entreprises et l’industrie, nettement moins le commerce de gros et les transports/entreposage, quelle que soit le type d’innovation 

Au fur et à mesure que la taille des entreprises augmente, il en est de même de la fréquence de l’innovation, quel que soit le type d’innovation : de 46% dans les 10-19 salariés à 81% dans les 250 salariés et plus ; l’appartenance à un groupe d’entreprises ou à une enseigne favorise le développement de l’innovation (60% d’innovantes contre 48 chez les indépendantes).

La moitié des entreprises technologiquement innovantes disent avoir bénéficié d’un soutien financier spécifique, avec de fortes différences selon les tranches de taille (de 38% pour les 10-19 salariés à 71% pour les 250 salariés et plus) ; ce soutien est très majoritairement le fait du crédit impôt recherche. 35% disent para ailleurs avoir bénéficié du soutien d’un partenaire (fournisseur, client, labo, entreprises du groupe)
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNotes mensuelle d’analyses de janvier 2016 d’
...

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNotes mensuelles d’analyses de juillet 2015 d’
«2éme trimestre 2015 : défaillances et sauvegardes d’entreprises en France», Altares, juillet

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNote mensuelle d’analyses de Février 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de Février 2016 d’

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNote mensuelle d’analyses de Février 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de Février 2016 d’

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconProgrammes école-collège, version consolidée conforme au bo du 24 décembre 2015

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNotes viendra rythmer l’Edition 2015 des Salons Solutions
«Offres pléthoriques en progiciels SaaS : faut-il croire au modèle des marketplaces ?»

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconNouvelle exposition temporaire au Centre Historique Minier 17 avril – 31 décembre 2015
...

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconIFusion Analytics et Interoute signent un partenariat pour des analyses Big Data à la source
«Déployer des outils d’analyse sur le réseau mondial d’Interoute composé de Virtual Data Centres interconnectés modifie la donne...

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconRéunion mensuelle

Notes mensuelle d’analyses de décembre 2015 d’ iconRéunion mensuelle








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com