Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant








télécharger 20.24 Kb.
titreCours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant
date de publication02.02.2018
taille20.24 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > loi > Cours
Les empires chrétiens du haut Moyen Age : exemple de mise en œuvre

Durée : 4 h

Plan de cours :
I) A l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant  (1,5h)
Partir d’une frise et d’une carte montrant le partage de l’empire romain en 395 (manuel Nathan 2005) => l’empire byzantin est l’héritier de l’empire romain d’Orient. Noter qu’il a duré du IVème s. jusqu’au XVème s.
Exemple d’entrée par les œuvres d’art : fiche d’activité en autonomie 
Objectifs : - faire apparaître les caractéristiques politiques (le basileus, représentant de Dieu sur Terre), religieuses (empire chrétien), culturelles et artistiques (usage du grec, art religieux : architecture et décor) de l’empire byzantin à travers des œuvres d’art => les élèves doivent pouvoir les décrire.

- caractériser les spécificités artistiques de l’empire byzantin = > les élèves doivent reconnaître des œuvres d’art byzantines.
DOC 1 : vue aérienne de Sainte Sophie de Constantinople (coupole, contreforts, minarets) Manuel HATIER 2005

DOC 2 : intérieur de Sainte Sophie (mosaïques, boucliers ajoutés par les Arables après 1456) Manuel HATIER 2005
DOC 3 : plan au sol de Sainte Sophie. Manuel HATIER 2005
DOC 4 : mosaïques de Ravenne (Justinien, les hauts fonctionnaires, les hommes d’Eglise et les soldats offrant des cadeaux à l’église Saint Vital) Manuel HATIER 2005
DOC 5 : ivoire du XIème siècle représentant Romanos et Eudoxie bénis par Jésus (hauteur : 24, 6 cm, B. N. F.).

Manuel HACHETTE 2005

DOC 1, 2, 3 : empire chrétien ; caractéristiques artistiques : plan en croix grecque surmontée d’une coupole ; intérieur décoré de mosaïques dorées ; minarets et boucliers => chute de l’empire.

DOC 4 : empire chrétien (chrisme, objets liturgiques) ; basileus nimbé, portant la pourpre, chef de l’Eglise ; technique de la mosaïque.

DOC 5 : écriture grecque ; empereur et impératrice nimbés, en tenue d’apparat, bénis par Jésus => le basileus est le représentant de Dieu sur Terre.

Autres entrées possibles : par les personnages de Justinien (monnaie, ivoire du Louvre, carte des conquêtes, mosaïques de Ravenne), de Théodora, d’Irène (monnaie)…


Transition : Irène, couronnée en même temps que son fils Constantin VI en 780, propose à Charlemagne d’unir leurs enfants, Constantin et Hermengarde, en 781. Après le couronnement de Charlemagne, elle propose à ce dernier de l’épouser dans le but de réunifier l’Empire romain, mais elle perd le pouvoir en 802.

II) A l’ouest, l’empire carolingien, récemment unifié autour d’un souverain unique, connaît un élan artistique et religieux (2,5 h)
A) Un vaste empire organisé
Cours dialogué à partir de documents + récit
Frise : chute de l’empire romain d’Occident, Mérovingiens, couronnement et règne de Charlemagne (manuel NATHAN 2005).

Carte de l’empire carolingien avec les étapes de sa formation (HATIER 2005).

Extrait des Annales royales (IXème siècle), racontant le couronnement de Charlemagne par le Pape (HATIER 2005).

Instructions aux missi, capitulaire du IXème siècle (HATIER 2005)
Montrer les pouvoirs de l’empereur et l’organisation de l’Empire. Les Carolingiens contrôlent un vaste empire chrétien en rétablissant les lois écrites, héritage romain.

B) Un empire animé par une ferveur chrétienne et un renouveau intellectuel et artistique
L’expression « renaissance carolingienne », inventée par des historiens du XIXème siècle par analogie à la Renaissance des XIVème et XVème siècles, doit être utilisée avec précaution => les prémices de cette renaissance étaient anciens : sur les ruines de la culture romaine s’était depuis longtemps édifiée une culture d’inspiration chrétienne. Néanmoins, le tournant des VIIIème et XIème siècles est fondamental, les empereurs carolingiens donnant une impulsion décisive aux arts et aux lettres.

La « renaissance » carolingienne est la synthèse de l’héritage gréco-romain et des apports germaniques, mérovingiens ; elle revêt une dimension européenne.
Entrée par le site de la BNF => travail en salle informatique : questionnaire à remplir à partir du dossier de l’exposition.


Objectif : montrer que la ferveur chrétienne des Carolingiens va de pair avec un essor des lettres et des arts.

Autres entrées possibles :

    • le palais d’Aix-la-Chapelle : - reconstitution du palais d’après les fouilles archéologiques

- chapelle

=> empire chrétien ; inspiration byzantine (profusion de matériaux luxueux, plan de la chapelle, mosaïques) ; gouvernement unifié et centralisé.
- le personnage de Charlemagne : - extraits de la Vie de Charlemagne d’Eginhard (loisirs ; installation à Aix ; missi dominici ; goût pour les études et restructuration de l’enseignement). Montrer que c’est un panégyrique.

- extrait du couronnement.

- mosaïque du Latran (796-800, BNF), représentant saint Pierre, le Pape Léon III que Charlemagne vient de soutenir, et Charlemagne : saint Pierre donne le pallium (pouvoir spirituel) au pape Léon, à sa droite, et à Charlemagne l’étendard de la ville de Rome (pouvoir temporel), à sa gauche => Charlemagne, empereur de la chrétienté. On peut aussi utiliser la lithographie en couleur réalisée en 1860 d’après la mosaïque (HACHETTE 2005).

- carte de l’empire vers 800 (conquêtes).

- monnaie : http://expositions.bnf.fr/carolingiens/expo/salle1/01.htm

- les œuvres d’art : manuscrits enluminés et reliés, ivoires, orfèvrerie, statuette équestre du Louvre, peintures murales, architecture religieuse (plan théorique de l’abbaye de Saint-Gall, plan de l’abbaye de Fulda, église de Germiny-des-Prés) <=> utilisation possible du site du Louvre.


CONCLUSION : carte des deux chrétientés latine et orthodoxe.
F. DELHOMENE / I. RIBIERAS / Collège Treignac-Bugeat / 2009

similaire:

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconEn histoire la classe de cinquième permet d’étudier l’architecture...

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconL'installation des barbares et la fin de l'Empire romain
«foedus» → peuple fédéré Ils s'engagent a défendre l'empire romain en contrepartie d'argent

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconProgramme du voyage
«iii – Rome; Thème 1 – Des origines à la fin de la République : Fondation, organisation politique, conquêtes; Thème 2 – L’Empire...

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconIntroduction 2 Villes 2
«Byzance» au moment de sa fondation, «Constantinople» en l’honneur de l’Empereur romain Constantin, et aussi la deuxième Rome, dont...

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconDécouvrir et vivre Deauville, c’est marcher sur les Planches avec...
«3 D». IL n’est pas obtenu par une cuisson à plat, mais par une cuisson dans un moule fabriqué par un spécialiste, référent dans...

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«terra incognita» parcourue par des nomades chasseurs qui ne sont, pour la ville, qu’une vague menace. Le fort qui surveille la frontière...

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconLes troupes annamites du Cambodge
«Histoire de l’Indochine, la Perle de l’Empire, 1624 – 1984» par Philippe Héduy, éd. Albin Michel, Paris 1998

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconDes origines à la fondation de l’empire

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconI coups de pioche sous un empire

Cours : I a l’est, l’empire byzantin: un empire chrétien dirigé par un empereur tout-puissant iconLa Rome antique est le nom que l’on donne fréquemment à la civilisation...
«premier triumvirat». Mais le rêve de César est de gouverner seul. IL conquiert alors la Gaule dans le but d’augmenter son prestige...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com