Terminologie "Guerre des Mines"








télécharger 23.5 Kb.
titreTerminologie "Guerre des Mines"
date de publication20.10.2016
taille23.5 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Terminologie "Guerre des Mines"

Source : http://www.netmarine.net/bat/cm/lexique.htm

(D’après "La guerre des mines", Hubert de Blois ,1982 - Editions de la Cité.)

Autoprotection : Ensemble des mesures prises à bord d'un navire de lutte contre les mines pour réduire les risques vis-à-vis des mines.
Bande : Partie d'une zone ou d'un chenal couverte par une formation de dragueurs.
Boucle : Forme de drague magnétique.
Brin : Câble d'acier de la drague mécanique, servant également au remorquage de la drague acoustique et du divergent de la drague magnétique.
Cadenceur : Equipement servant à faire varier l'intensité de la drague magnétique, la puissance de la drague acoustique suivant un rythme prédéterminé.
Champ de mines : Etendue d'eau contenant des mines.
Champ de mines antidébarquement : Champ de mines disposé devant une plage pour s'opposer aux tentatives de débarquement.
Champ de mines anti-sous-marins : Champ de mines mouillé à des immersions dangereuses pour les sous-marins.
Champ de mines défensif : Champ de mines placé en eaux ou détroits internationaux avec l'intention déclarée de contrôler le trafic maritime, s'assurant ainsi des voies de communication.
Champ de mines offensif : Champ de mines mouillé dans les eaux territoriaies de l'ennemi ou dans les zones contrôlées par ce dernier.
Charge : Poids d'explosif d'une mine ; la puissance est actuellement mesurée en équivalent de TNT.
Chasse aux mines : Opération qui consiste à rechercher, localiser et rendre inoffensives les mines mouillées par l'adversaire ; la chasse peut être à vue, acoustique (ultrasons), par detecteur magnétique
Cisaille : Appareil placé sur les brins de dragues en vue de couper les orins des mines adverses ; on distingue les cisailles statiques munies de bords coupants et les cisailles explosives.
Classification : Opération qui consiste à déterminer si un écho sonar peut être considéré comme celui d'une mine.
Cochonnet : Flotteur destiné à soutenir des appareils de dragage au cours de leur remorquage; il existe plusieurs tailles de flotteurs, mesurées de 0 (les plus gros, ou "truies ") à 5.
Combinateur : Partie de mise de feu à influence où sont traitées les diverses influences reçues par les capteurs de la mine.
Compteur de navires : Système destiné à enregistrer les passages de navires pour lesquels la mine est réglée et à permettre la mise de feu après un nombre de passages choisi à l'avance.
Contact : Voir " mine à contact ".
Contreminer : Disposer une charge à proximité d'une mine en vue de la faire exploser " par sympathie".
Corne : Appendice sortant du flotteur d'une mine àcontact et servant à la mise de feu.
Crapaud : Bloc lesté servant à maintenir une mine à orin à sa position de mouillage et portant généralement le dispositif de prise d'immersion.
Degaussing : Terme anglais parfois utilisé pour " immunisation ".
Dépression : Type d'influence à laquelle une mine peut être rendue sensible.
Détection : Opération qui consiste à découvrir la présence de mines par sonar ou tout autre senseur (magnétomètre par ex.).
Dispositifs : susceptibles d'être montés sur des mines : http://www.netmarine.net/bat/cm/minelma.jpghttp://www.netmarine.net/bat/cm/mineorin.jpg

    • anticontreminage : empêche l'activation par choc;

    • antidéminage ou antirécupération;

    • de réceptivité différée (ou retard d'armement);

    • de réceptivité intermittente;

    • de sabordage (mines à orin);

    • de stérilisation.

Divergent : Appareil conçu pour déporter une drague remorquée d'un bord ou de l'autre de la route suivie par le dragueur.
Dragage : Opération qui consiste à rendre des mines inoffensives, soit en cisaillant leur orin (mines à orin), soit en reproduisant les influences auxquelles elles sont sensibles pour les faire exploser.
Dragues (types de)

    • à électrodes : type de drague magnétique,

    • asymétrique (gréement de dragues à influence).

    • à filets : type de drague mécanique,

    • à influence (acoustique ou magnétique) drague conçue pour reproduire un type d'influence engendré par un navire,

    • de fond : type de drague mécanique conçue, pour traîner sur le fond,

    • divergente : type de drague mécanique dont les brins sont tenus écartés du sillage du dragueur par des divergents,

    • explosive : type de drague acoustique où le bruit est produit par l'explosion de la charge,

    • mécanique : type de drague agissant sur les mines par action mécanique (cisaillement, déplacement, choc...).

Enveloppe : Partie extérieure de la mine qui contient la charge d'explosif, la mise de feu et ses accessoires.
EVEC : Ensemble de visualisation et d'enregistrement de la chasse aux mines.
Flotteur : Dragage : voir " cochonnet". Mines : partie de la mine, à flottabilité positive, qui contient la charge et la mise de feu (mines à orin).
Formation : En dragage, groupe de dragueurs rangés dans des positions relatives déterminées en vue d'exécuter une opération de dragage.
Gouvernail actif : Gouvernail portant une hélice de propulsion auxiliaire.
Guide Rope : Morceau de chaîne ou de tube souple lesté que l'on pend sous un appareil de flottabilité positive pour le maintenir à une altitude constante au-dessus du fond.
Immunisation : Procédé qui, grâce à des circuits spécialement réglés, permet de réduire la signature magnétique d'un navire.
Influence : Phénomène physique produit par le passage d'un navire, qui peut être utilisé pour actionner la mise de feu d'une mine.
Intercept : Largeur de la bande balayée par une drague, mesurée perpendiculairement à la route sur le fond.
Marteau : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Moyenne fréquence.)
Mine : Engin explosif mouillé en vue d'endommager ou de couler des navires, ou d'interdire une zone au trafic maritime. Ce terme ne s'étend pas aux engins de sabotage fixés aux coques ou installations portuaires.
Mine à antennes : Mine à contact équipée d'antennes
Mine à contact : Mine qui explose au contact.
Mine acoustique : Mine dont la mise de feu est actionnée par une influence acoustique.
Mine à dépression : Mine dont la mise de feu est sensible à la dépression hydrodynamique provoquée par le passage d'un navire.
Mine à influence : Mine qui fonctionne sous l'effet des modifications apportées par un navire soit à certaines conditions ambiantes, soit à des radiations émises par la mine elle-même.
Mine à ligne flottante : Mine à contact dont l'une des cornes est reliée à une ligne flottante qui peut être accrochée par un bâtiment.
Mine antidragueur : Mine sensible réglée pour exploser sous les navires de lutte contre les mines.
Mine à orin : Mine de flottabilité positive maintenue sous la surface par un orin fixé à un crapaud reposant sur le fond.
Mine bouquet : Ensemble de mines à orin fixées au même crapaud; quand un orin est coupé par une drague, une autre mine se détache du crapaud pour prendre la place de la précédente.
Mine combinée : Mine conçue pour n'être influencée que par la réception simultanée ou successive de deux ou plusieurs influences.
Mine de fond : Mine à flottabilité négative qui repose sur le fond.
Mine dérivante : Mine flottante qui se déplace au gré du vent ou du courant.
Mine ludion : Mine dont l'immersion est assurée par un système de contrôle hydrostatique qui la maintient à une profondeur prédéterminée.
Mine magnétique : Mine dont la mise de feu est actionnée par une influence magnétique.
Mine rampante : Mine flottante, maintenue sous la surface par un lest, qui se déplace librement dans le courant.
Mise de feu : Mécanisme qui commande l'explosion de la mine ; on distingue les mises de feu à contact et les mises de feu à influence, combinées ou non.
Neutralisation : En chasse aux mines, opération qui consiste àrendre une mine inoffensive. En construction navale, opération visant àdiminuer la signature magnétique par un traitement à caractère semi-permanent.
Obstructeurs : Engins disposés dans un champ de mines pour saturer ou détériorer les dragues.
Orin : Câble reliant le flotteur d'une mine à son crapaud.
Oscillateur : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Moyenne fréquence.)
P.A.P. : Poisson autopropulsé utilisé en chasse aux mines.
Pendeur : Câble servant à suspendre une drague sous un flotteur.
Piston : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Basse fréquence.)
Plongeur : Appareil servant à donner son immersion à la drague mécanique à l'extrémité dragueur.
Quadripole : Section de la drague magnétique reliant l'arrière du dragueur à la boucle proprement dite, comprenant 4 brins torsadés pour éviter la production d'un champ magnétique dangereux à proximité du dragueur.
Queue droite : Montage particulier d'une drague magnétique à électrodes dont tous les éléments sont alignés dans les eaux du dragueur.
Roue à rochet : Mécanisme, monté sur l'orin d'une mine, qui se laisse traverser par les brins des dragues mécaniques. Signature (d'un navire) : Modification de certains paramètres de l'environnement (champ magnétique, bruit, pression...), provoquée par le passage de ce navire.
Sonar : Système de détection par ultrasons, utilisé en chasse aux mines.http://www.netmarine.net/bat/cm/wreck01.jpghttp://www.netmarine.net/bat/cm/wreck02.jpg

similaire:

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconNote. Le président sur tous les fronts depuis l’élection de Nicolas...
«Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes...

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconLa guerre civile espagnole (1936-1939) révèle : la montée du nazisme en Europe
«Ce grand crime de guerre (Auschwitz), est dans mon subconscient depuis la guerre où j’assistais enfant à la destruction du ghetto...

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconPolytechnicien et ingénieur des Mines, expert auprès de l’ocde

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconTorcy, le 11 janvier 2016
«Les Indochinois dans la Grande Guerre» qui s’est déroulée au Musée de l’Histoire vivante à Montreuil de septembre à novembre 2014,...

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconChapitre 6 : L’affrontement bipolaire (1945-1991)
«paix improbable, guerre impossible» : la guerre est impossible car on a l’arme absolue et paix improbable parce qu’on continue à...

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconTraduction, rédaction, terminologie, enseignement universitaire

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconIntroduction générale premiere partie : la terminologie et la terminotique

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconLa vie des civils à Arras pendant la Grande Guerre

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconUn festival au cœur
«Reines» des villes voisines, au profit des veuves de la guerre de 1914. Devant le succès rencontré par cette manifestation, IL décide...

Terminologie \"Guerre des Mines\" iconTerminologie
«Internet» a été dérivé du concept d'internetting (en français : «interconnecter des réseaux») dont la première utilisation documentée...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com