Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L'italienne et les autres








télécharger 41.92 Kb.
titreDates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L'italienne et les autres
date de publication04.02.2018
taille41.92 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
HUMANISME & RENAISSANCE : UN SIÈCLE DE BOULEVERSEMENTS INTENSES
« Je suis né dans un siècle où la terre a été découverte [...] Les connaissances se sont étendues. [...] Que nous manque-t-il encore sinon de prendre possession du ciel ? »

Jérôme Cardan (1501-1576), médecin et mathématicien, Autobiographie.
Notions clés : retour aux textes, héliocentrisme, éducation, mouvement européen, guerres de religion, utopies, civilisation/barbarie, imitation, Pléiade

Personnages célèbres : Pétrarque, Érasme, Rabelais, Montaigne, Machiavel, More, Marguerite de Navarre, La Boétie, Ronsard, Scève, Du Bellay, Castiglione, Marot

Roi français de la renaissance : Charles VIII (1470-1498) ; Louis XII (1498-1515) ; François Ier (1515-1547), Henri II (1547-1559), Henri III (1547-1559)
DÉFINITIONS :

* du latin humanus, « humain », puis « instruit, cultivé »

* Même si le terme de Renaissance est employé pour la première fois par l’Italien Vasari dans les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes italiens en 1520 (RINASCITA) pour désigner le renouveau de l’art, cette notion est une construction du XIXe siècle.

* apparition du terme humaniste dans la seconde moitié du XIX, dans le sens que nous lui donnons aujourd’hui d’attitude philanthropique et philosophique qui met l’homme et les valeurs humaines au cœur de ses questionnements, qui place la personne humaine et ses valeurs au-dessus de toute autre valeur. Cf. Sartre, L’existentialisme est un humanisme, 1946.

*Renaissance : l’humanisme est un courant culturel européen, trouvant ses origines en Italie, principalement autour de Florence, qui marque une confiance nouvelle dans la capacité de l’homme à repousser les limites de la connaissance dans tous les domaines et à devenir homme grâce à l’éducation, à la culture. Les hommes de cette époque témoignent d’une volonté de rupture avec le Moyen Âge, se réapproprient les héritages de l’Antiquité et élaborent une culture nouvelle qui accorde à l’homme une place centrale.
DATES : UNE PÉRIODE DIFFICILE À DATER, CAR C’EST UN PHÉNOMÈNE EUROPÉEN QUI SE JOUE À PLUSIEURS ENDROITS. IL Y A 2 RENAISSANCES : L'ITALIENNE ET LES AUTRES.

Débuts : environ 1450

*XIVe : Mouvement de pensée né en Italie avec Pétrarque (1304-1374) qui prend sa source dans l'essor de la culture laïque qui éclot à cette époque dans les cités italiennes. Touchant différents arts dès cette époque (peinture, sculpture, littérature), il évolue rapidement et touche également la philosophie et la religion.

* la France découvre cette renaissance italienne pendant les guerres d’Italie (onze, de 1494 à 1559) pour faire valoir ses droits héréditaires sur le royaume de Naples, puis sur le duché de Milan.

*1453 : fin du conflit franco-anglais qui a contrarié et donc appauvri les relations entre intellectuels. La même année, prise de Constantinople par les Ottomans : un grand nombre de réfugiés arrive en Occident apportant avec eux des manuscrits anciens, grecs, dont on avait perdu la trace : retour direct aux textes antiques.

* milieu XVème siècle : imprimerie de Gutenberg : élargissement de la diffusion du savoir

* 1492 : découverte de l'Amérique par Christophe Colomb : élargissement de la vision du monde
Fins : fin XVIème,

*1598 : édit de Nantes qui marque la fin des guerres de religion

* 1610 : assassinat d'Henri IV
UN PHÉNOMÈNE EUROPÉEN : CIRCULATION DES IDÉES

*par une langue unique : le latin

*par les voyages dans nombreux pays, dont le voyage en Italie primordial pour se frotter aux idées et aux arts de la renaissance.

Didier Érasme : hollandais (1469-1536), a parcouru l’Europe : Angleterre, Italie, Bâle, Louvain, Paris. Éloge de la Folie, 1511. Projet européen d’échanges internationaux d’étudiants : ERASMUS

Thomas More (1478-1535) anglais, l’Utopie, en invente le mot (u/topos : lieu /qui n’existe pas) : il invente un État utopique ou communauté des biens et tolérance religieuse seraient un gage de paix perpétuelle.

Baldassare Castiglione, (1478-1529), Le Livre du courtisan, 1528 : décrit le « courtisan idéal », le Courtisan de Castiglione réunit en lui toutes les vertus que la Renaissance exige de l'homme individuel et social. L'idéal chevaleresque du Moyen Âge et l'idéal culturel de l'Humanisme, les armes et les lettres, s'unissent pour former un modèle qui inspirera ensuite de nombreuses variations.

Nicolas Machiavel (1469-1527) : florentin, Le Prince (Il Principe), 1532.

Michel de Montaigne (1533-1592) : français, voyage en Suisse, Allemagne, Italie, Essais, 4 versions : 3 augmentations du texte par excroissance des §, 1580, 1582, 1587, 1588.

François Rabelais, (1494-1553) : français, Pantagruel, 1532 ; Gargantua, 1534, Le Tiers Livre, 1546, Le Quart Livre, 1548, Le Cinquième Livre, 1562.
Architectures célèbres :

Châteaux de la vallée de la Loire

- château de Chenonceau, construit en 1513, bâti sur le Cher.

- château de Chambord, construit en 1519 à la demande de François Ier.

- château de Blois, célèbre pour avoir été l'une des résidences de François Ier.

- Le château d'Amboise, qui abrite le tombeau de Léonard de Vinci, fut l'une des résidences royales de Charles VIII, puis Louis XII, puis François Ier.

- le château du Clos Lucé réputé pour avoir hébergé Léonard de Vinci.

=> C'est d'abord à la décoration italienne que les Français sont sensibles : Charles VIII ramène d'Italie des artisans et des ébénistes, à qui il demande de décorer ses châteaux d'Amboise et de Blois. Puis s'ouvre l’époque de la construction de châteaux édifiés le long de la Loire. Ces châteaux, comme ceux d'Azay-le-Rideau ou de Chambord, mêlent le style français au style italien. À Chambord par exemple, la structure reste celle d'un château fort, mais les motifs de décoration et les terrasses sont typiquement italiens. Le roi François Ier tente d'acclimater l'art italien en France, il fait venir Léonard de Vinci, mais le peintre meurt peu après son arrivée en France. C'est à Fontainebleau que le roi réussit à réunir une équipe d'artistes italiens qui font triompher la Renaissance italienne en France.

Bourges :

Hôtel Lallemant : après incendie reconstruit entre 1495 et 1518

Hôtel des Échevins, à côté du parking Cujas.

PEINTRES ITALIENS CÉLÈBRES DE LA RENAISSANCE :

Piero della Francesca (1416-1492) 

Botticelli (1445-1510) 

Léonard de Vinci (1452-1519)

Michel-Ange (1475- 1564) 

Raphaël (1483-1520)



La Cité idéale, 1480-1490
La Flagellation du Christ



La Naissance de Vénus, 1486


Le Printemps, 1482





La Dame à l'hermine,

vers 1485,


David, 1501-1504

David

David




La Belle Jardinière, 150-1508



PEINTRES FRANÇAIS CÉLÈBRES DE LA RENAISSANCE :


 École de Fontainebleau

Jean Clouet (1480-1541) 

François Clouet (1520-1572)



Diane chasseresse, Anonyme, 1550-1560


Gabrielle d'Estrées, (femme d’Henry IV, enceinte), 1594



Portrait de François Ier, vers 1530 Portrait de Charlotte de Valois, 1522



François Ier en saint Jean-Baptiste, 1518



Le Bain de Diane, vers 1565

Portrait de Charles IX




CARACTÉRISTIQUES
*l’opposition au Moyen âge, l’âge sombre, dark ages, selon l’historiographie du XVI et du XIX, mais cette vision est exagérée. Les contemporains du XVI surnomment avec mépris la période précédente à la renaissance de « gothique » ou encore de « barbare ». Pour les humanistes, le Moyen Âge est un âge de léthargie et de décadence. L'Église y a exercé une autorité excessive qui a entraîné la dégénérescence de tous les arts. Le XIVe siècle, le dernier siècle du Moyen Âge, avait tout pour être nommé "âge des ténèbres". Apparaissant pour la première fois depuis le VIe siècle, la peste (la mort noire) qui commence en 1347 fera mourir en 3 ans entre le quart et le tiers de la population de l'Europe. Les crises économiques, les famines, les émeutes, les jacqueries, les guerres se succèdent tout au long de ce siècle. À titre d'exemple, voici l'extrait d'une lettre que le géant Gargantua écrit à son fils Pantagruel dans Les Horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel, livre de François Rabelais (1494-1553) paru en 1532.
Le temps était encore ténébreux et sentant l'infélicité et calamité des Goths, qui avaient mis à destruction toute bonne littérature ; mais, par la bonté divine, la lumière et dignité a esté de mon âge rendue ès lettres [...] Maintenant toutes disciplines sont restituées, les langues instaurées, grecque, sans laquelle c'est honte que une personne se die savant, Hébraïque, Chaldaïque, Latine ; les impressions tant élégantes et correctes en usance, qui ont été inventées de mon âge par inspiration divine [...].
*le retour à la culture antique par-dessus le Moyen âge, dégagé des commentaires superflus des lettrés médiévaux : un travail philologique (étude de la langue) est effectué sur les textes antiques. Au sens strict, l’humaniste est celui qui fait revivre en lui la culture antique : retour aux textes originaux, retour aux sources de la pensée. Selon les humanistes, les textes des auteurs anciens ont été traduits, copiés et corrigés par des générations de copistes, qui se sont progressivement beaucoup éloignés des textes originaux. Ils veulent donc retrouver les véritables textes, et les lire dans leur langue d'origine. La connaissance des langues latine et grecque leur apparaît donc indispensable. Les lettrés partent ainsi à la recherche des textes, les rééditent et les commentent de façon tout à fait nouvelle, comme le firent Marsile Ficin ou Pic de la Mirandole à Florence, à la cour de Laurent de Médicis.

- Pétrarque (1304- 1374), érudit, poète (cf. Le Canzoniere (Chansonnier), 366 poèmes en italien et non pas en latin, perfection de sa poésie qui met en vers son amour pour Laure rencontrée à Avignon) et humaniste italien, recueille les inscriptions sur les vieilles pierres de Rome et poursuit dans les manuscrits sa quête des Anciens. Il retrouve ainsi des lettres perdues de Cicéron ; recompose la première et la quatrième décade de l'Histoire Romaine de Tite-Live à partir de fragments et restaure certains textes de Virgile.

- On redécouvre les œuvres complètes de Platon rapportées de Constantinople

- Thomas More traduit les Dialogues de Lucien (125-180)

- Au programme des études de Pantagruel, Rabelais inscrit les langues grecques, latines, hébraïques

- Des collèges trilingues sont ouverts à Louvain (1517), Oxford (1517 et 1525), Paris (1530); ce dernier deviendra le Collège de France.

- C’est en déchiffrant tous les textes grecs sur la constitution de l’univers que Copernic trouve des auteurs qui parlent du mouvement de la Terre. Il retient et étudie cette conception qui l’amènera à développer ses théories sur le mouvement de la Terre et des planètes.

-Guillaume Budé, français (mort en 1540) avait embrassé toutes les sciences, théologie, jurisprudence, mathématiques, philologie ; mais c'est surtout comme le plus grand helléniste de son temps qu'il est connu.

=> Cet état d’esprit conduit certains vers des positions de plus en plus nettes, rejoignant celle de la réforme (rupture avec l’église de Rome) : le retour aux textes permet de prendre du recul sur la tradition.

*la volonté d’une langue nationale, vernaculaire (indigène), autre que le latin

-le groupe de La Pléiade : 7 poètes français dont Joachim du Bellay (1522-1560) et Pierre de Ronsard (1524-1585). Leur but est de rénover les formes poétiques, d’enrichir et moderniser la langue française par des emprunts aux langues régionales, européennes, aux patois, par la fabrication de néologismes, le rappel de mots disparus et de faire reculer le « Monstre Ignorance » par la diffusion de la culture antique.

Jacques Lefebvre d’Etaples (mort en 1536) : 1ere publication d’une bible en français en 1530, en s’appuyant sur le grec et le latin, ce qui fait scandale.

1539 : Édit de Villers Cotteret : tout acte officiel sera rédigé dorénavant non plus en latin mais en langue vulgaire : le français devient la langue nationale administrative

1549 : Du Bellay : Défense et illustration de la langue française
*élargissement de l’univers connu -> relativité et critique des savoirs

-les grandes découvertes : exploration intensive de la Terre, cartographie du monde, contacts directs avec l'Afrique, l'Amérique, l'Asie et l'Océanie.

Au début du XVe, les Européens ont une très bonne idée de l'Europe et du bassin Méditerranéen, et quelques notions du reste de l'Afrique et de l'Asie, mais ces dernières restent confuses. Ils se doutent aussi que la Terre est ronde mais ne connaissent pas bien ses dimensions. À la fin du XVIe siècle, les Hommes ont découvert l'Amérique de l'est et du centre, les littoraux de l'Amérique du sud et de l'Afrique, ainsi qu'une grande partie de l'Asie (Russie, Empire Mongole). À la fin du siècle, il reste encore beaucoup de territoires inconnus comme l'Australie, le Centre de l'Afrique, mais la civilisation Européenne à une connaissance globale des continents du monde, les cartes sont beaucoup plus précises

1418 : les Portugais commencent à explorer la côte atlantique de l'Afrique

1492 : découverte des Amériques et de ses « Indiens »

1498 : le Portugais Vasco de Gama établit une liaison maritime avec l'Inde en navigant autour de l'Afrique.

1500 : découverte des côtes du Brésil

1513 : liaisons maritimes avec la Chine

1522 : le Portugais Fernand de Magellan réalise la première circumnavigation de la Terre

1534 : Jacques Cartier découvre une nouvelle France (Canada).

-par la transmission européenne des savoirs

-imprimerie : 1453, première édition latine de la Bible dite de la Bible à 42 lignes par Gutenberg. Sur 180 exemplaires, il nous reste 16 complets

Des presses s'installent rapidement dans les grandes villes d'Europe : Cologne (1464), Bâle (1466), Rome (1467), Venise (1469), Paris (1470), Lyon (1473), Bruges (1474), Genève (1478), Londres (1480), Anvers (1481) et des centaines d'autres. En 1500, on comptait plus de 200 ateliers d'imprimerie dans la seule Allemagne. Les historiens estiment qu'il s'est imprimé 20 millions de livres en Europe dans les 50 premières années qui ont suivi l'invention de Gutenberg, alors que la population était alors d'environ 100 millions d'habitants. On nomme incunable les 30 000 livres du début de l'ère Gutenberg édités entre 1450 et 1500.

vulgarisation de tous les savoirs, dont religieux ;

la parole divine doit être accessible à toute personne, quelles que soient ses origines ou sa langue (traduction de la Bible en latin par Érasme en 1516).

* Mise en avant d’un modèle de perfection humaine :

- l’Homme est en possession de capacités intellectuelles potentiellement illimitées

« si nous ne t'avons donné, Adam, ni une place déterminée, ni un aspect qui te soit propre, ni aucun don particulier, c'est afin que la place, l'aspect, les dons que toi-même aurais souhaités, tu les aies et les possèdes selon ton vu, à ton idée. Pour les autres, leur nature définie est tenue en bride par des lois que nous avons prescrites : toi, aucune restriction ne te bride, c'est ton propre jugement, auquel je t'ai confié, qui te permettra de définir ta nature. Si je t'ai mis dans le monde en position intermédiaire, c'est pour que de là tu examines plus à ton aise tout ce qui se trouve dans le monde alentour. Si nous ne t'avons fait ni céleste ni terrestre, ni mortel ni immortel, c'est afin que, doté pour ainsi dire du pouvoir arbitral et honorifique de te modeler et de te façonner toi-même, tu te donnes la forme qui aurait eu ta préférence. Tu pourras dégénérer en formes inférieures, qui sont bestiales ; tu pourras, par décision de ton esprit, te régénérer en formes supérieures, qui sont divines. », Pic de la Mirandole, De la dignité de l'homme, 1486.
-vision du monde centrée sur l’être humain.

* - Protagoras (-Ve), philosophe grec : « l’homme est la mesure de toute chose. »

* Térence (-II), poète comique latin, « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger », (Homo sum, et humani nihil a me alienum puto)

* 1486, Pic de la Mirandole in « De dignitate hominis »: « j’ai lu, dans les livres des arabes, qu’on ne peut rien voir de plus admirable dans le monde que l’homme ».

-l’art profane du portrait individuel se multiplie, par rapport aux tableaux religieux du Moyen âge : l'homme est désormais un sujet digne d'étude. L'art de la Renaissance se définit donc d'abord par son caractère profondément humain : jusque-là, les artistes du Moyen Age cherchaient surtout à honorer Dieu à travers leurs œuvres. Désormais, les peintres et sculpteurs du Quattrocento italien (quinzième siècle italien) placent l'homme au centre de leur art. Les sujets religieux ne sont pas abandonnés, mais les personnages bibliques apparaissent profondément humains, par exemple l'enfant Jésus est représenté sous les traits d'un vrai bébé, et non plus d'un homme miniature.
Bilan

Avec l’humanisme, l’homme se place au cœur de l’univers. Il le juge, le modèle et le conquiert. Il maîtrise son destin grâce à la connaissance. En matière de religion, l’homme ne conteste pas la puissance de Dieu mais il n’est plus soumis à sa seule volonté. Il peut entretenir avec lui des liens directs grâce à l’étude des textes bibliques en latin, rétablis dans leur version d’origine, puis grâce à leur traduction en langue vernaculaire. Ce retour aux Écritures est un des fondements de la Réforme protestante. La découverte de l’Amérique amène les Européens à se poser la question de l’universalité. L’imprimerie établit et généralise des savoirs, diffuse les textes et la pensée des humanistes. Dans le domaine des sciences et des techniques, on fonde l’acquisition des savoirs sur l’expérimentation, on confronte la pensée antique aux nouvelles observations. Dans le domaine artistique, poètes, peintres et sculpteurs s’emparent des thèmes mythologiques qui renouvellent la culture profane. Les architectes se nourrissent des éléments architecturaux antiques. Les artistes adoptent la technique de la peinture à l’huile, construisent une nouvelle représentation de l’espace avec la perspective, font de l’homme le sujet central de l’œuvre d’art.

Le Renaissant est un homme libre et créateur qui devant les caprices de la fortune sait quand user de la ruse, de la prudence ou de la force. Il a été éduqué dans l'esprit des humanistes, il veut tout connaître, faire l'expérience de tous les savoirs. C'est un fils de la chrétienté, il est parfois rebelle à sa religion, mais il veut qu'elle soit partagée par tous les habitants de la terre. Il est blanc, il accumule des capitaux, construit des caravelles et a commencé à coloniser le Nouveau Monde et à faire la traite des esclaves.

similaire:

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur une période...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Vers une nouvelle République Démocratique du Congo
«Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'obligent, envers une ou plusieurs autres à donner, à faire...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Comment nous connaissons-nous les uns les autres comment percevons-nous...
«l’être avec lequel je parle est-il d'une façon ou d'une autre conscient ou intelligent ?», n’est plus une question rhétorique posée...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Le «nombre d’or» est un phénomène humain qui intéresse les artistes,...
«nombre d’or» est un phénomène humain qui intéresse les artistes, les mathématiciens, les croyants, les curieux et les chercheurs....

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Refonte de la plate forme architecturale du patrimoine applicatif
«Faire aisément ce qui est difficile aux autres, voilà le talent; faire ce qui est impossible au talent, voilà le génie.»

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Né en 1959 à Issy les Moulineaux, j’ai fait mes premiers pas dans la peinture en arpentant
«les Anthropocages», qui fut l’objet de ma première exposition personnelle à Paris en 1983. Après une période de doute de plusieurs...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Autres villes importantes
«ville rose» est un centre universitaire important. On y fabrique les avions de l’Airbus Industrie, ce qui fait de la ville le centre...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Rapport de laboratoire
«Immutable», «Factory», «Mediator», «Memento», «Null object» et «Strategy». Toutefois, ce n’est qu’une liste exhaustive des patrons...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Première partie 1 Le pigeon voyageur
«Quelle heure est-il ?» demanda Zirone, dans cette langue italienne, que son compagnon parlait aussi couramment que les autres idiomes...

Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen qui se joue à plusieurs endroits. IL y a 2 renaissances : L\Les dates clés de l’histoire de la securite sociale
«pauvres invalides», dont le sort en revanche est considéré comme une volonté divine et à qui, en conséquence, la société doit fournir...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com