Victor hugo : les romans








télécharger 11.84 Kb.
titreVictor hugo : les romans
date de publication18.03.2018
taille11.84 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
VICTOR HUGO : LES ROMANS

Les misérables

Victor Hugo a commencé Les Misérables en 1845 sous le titre Les Misères. Puis il "les" a abandonné pendant quinze ans. Il les reprend en 1860, et la première partie du livre paraît le 3 avril 1862. Le 15 mai, publication des deuxièmes et troisièmes Parties du roman (immense succès populaire, la foule s'amasse dès 6 heures du matin devant les grilles des librairies). Le 30 juin paraissent les deux dernières parties.

Dans une lettre à Lacroix du 23 mars 1862, Victor Hugo écrit : Ma conviction est que ce livre sera un des principaux sommets, sinon le principal de mon œuvre.

Cette œuvre est bâtie en cinq parties et le récit s'organise au tour de Jean Valjean, ancien forçat  (Personne condamnée aux travaux forcés). depuis sa sortie de prison en 1815 jusqu'à sa mort, en 1833, dans les bras de Cosette et de Marius. Mais autour de Jean Valjean, apparaissent aussi les destinées d'autres misérables ; Fantine, ouvrière obligée de confier Cosette, sa fille, à des inconnus, les Thénardier qui la traiteront comme un esclave. Marius, qui tombe amoureux de Cosette, et qui s'engagera sur les barricades lors de l'insurrection de 1832. Gavroche, gamin de Paris, qui sera tué, en chantant, sur une barricade.

Depuis leur parution, Les Misérables sont l'œuvre la plus célèbre et la plus lue de Victor Hugo. Jean Valjean, Cosette, Gavroche, font maintenant parti des personnages connus.

Les Misérables apparaissent comme "livre unique" dont rêvait le dix-neuvième siècle. L'ambition démesurée de Victor Hugo est explicite, il dit clairement ce qu’il pense : " Ce livre est un drame dont le premier personnage est l'infini. L'homme est le second".

Certains ont été tentés de critiquer Les Misérables pour la faiblesse de sa psychologie et sa simplification caricaturale de la société. L’on constate, plus de cent trente ans après sa sortie, sa vigueur et de saluer cette œuvre, qui selon Victor Hugo lui-même, visait à dénoncer la dégradation de l'homme par le prolétariat (les ouvriers) la déchéance de la femme par la faim, donc à cause de la pauvreté l’enfant ne peux pas grandir correctement.

Victor Hugo qui, dans la préface des Misérables, affirme d'ailleurs la mission morale, sociale, et politique qu'il s'est fixé en écrivant ce livre: "Tant qu'il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers et compliquant d'une fatalité humaine, la destinée qui est divine… tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres comme celui-ci pourront ne pas être inutiles.

image illustrative de l\'article les misérableshttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/cheret%2c_jules_-_les_miserables.jpg/220px-cheret%2c_jules_-_les_miserables.jpg

Notre dame de Paris

Le roman se compose de 59 chapitres répartis en onze livres de longueur inégale. Dans la première édition du roman, paru chez Charles Gosselin en mars 1831, trois chapitres sont coupés en raison des contraintes de longueur imposées par l'éditeur.

Dès 1828 Hugo se rend plusieurs fois à la cathédrale afin de s’inspirer de son architecture pour son nouveau roman. Notre-Dame de Paris retrace la destinée tragique au Moyen Âge d'une jeune bohémienne, Esméralda, victime du désir qu'elle inspire à trois hommes. Convoitée par l'archidiacre Frollo, elle est enlevée par le sonneur de cloches difforme de Notre-Dame, Quasimodo, puis est sauvée par le beau capitaine Phoebus dont elle s'éprend. Mais Frollo, jaloux, poignarde Phoebus, et n'intervient pas lorsqu’Esméralda est accusée de ce meurtre. Elle est emprisonnée, puis délivrée, cette fois, par Quasimodo, épris d'elle, qui l'entraîne dans la cathédrale. Les truands (méchants) de la cour des Miracles, inquiets de sa disparition, assaillent l'édifice, et livrent, sans s'en douter, Esméralda à son pire ennemi, Frollo. Arrêtée, la jeune fille sera pendue. Quasimodo, enfin édifié sur son «bienfaiteur» Frollo, le précipite du haut des tours de Notre-Dame, et se laisse ensuite mourir dans les bras d'Esméralda dans le charnier où elle repose.

Plusieurs critiques et écrivains, tout en formulant des avis favorables à propos du roman, lui reprochent un manque de spiritualité dans son évocation de la cathédrale et de la religion.

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/350/1011288-notre-dame-de-paris-de-victor-hugo.jpg http://www.localnomad.com/fr/blog/wp-content/uploads/2012/08/notre-dame-cathedrale.jpg

L'avis le plus sévère est celui du romancier Honoré de Balzac, qui écrit à Berthoud le 19 mars 183115 : « Je viens de lire Notre-Dame— ce n'est pas de M. Victor Hugo auteur de quelques bonnes odes, c'est de M. Hugo auteur d’Hernani — deux belles scènes, trois mots, le tout invraisemblable, deux descriptions, la belle et la bête, et un déluge de mauvais goût — une fable sans possibilité et par-dessus tout un ouvrage ennuyeux, vide, plein de prétention architecturale — voilà où nous mène l'amour-propre excessif.

CONCLUSION

En effet, on ne compte pas moins de 157 adaptations officielles - entre films de cinéma, productions télévisuelles et captations théâtrales. 

similaire:

Victor hugo : les romans iconComment jouer le théÂtre de victor hugo ?

Victor hugo : les romans iconDijon hotel des ventes victor hugo

Victor hugo : les romans iconDijon hotel des ventes victor hugo

Victor hugo : les romans iconDijon hotel des ventes victor hugo

Victor hugo : les romans iconRésumé de ' Le dernier jour d'un condamné' de Victor hugo

Victor hugo : les romans iconTexte : fantine, de Victor Hugo, «Les misérables», Livre V, Chapitre X
«une mansarde» est le type de logement obtenu dans soupente d’un toit créé par l’architecte Mansart

Victor hugo : les romans iconEst né le 26 Février 1802 à Besançon en France. Poète, romancier...

Victor hugo : les romans iconPremière phase de la
«Coin des poètes» pour ses portraits de Victor Hugo, Cervantès et Shakespeare. Ces structures sont nettoyées par sablage à l’eau...

Victor hugo : les romans iconIx le manuscrit (suite)
«Création et rédemption» comprend les romans suivants : Le docteur mystérieux et La fille du marquis. Ces deux romans sont ici présentés...

Victor hugo : les romans iconI une ville du Berri
«Création et rédemption» comprend les romans suivants : Le docteur mystérieux et La fille du marquis. Ces deux romans sont ici présentés...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com