Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à








télécharger 98.3 Kb.
titreNous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à
date de publication20.03.2018
taille98.3 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Matrix

crossover

X-Files



Combattre l’Incroyable



Un petit mot de Trinity : Pour commencer, je tiens à dire que c’est le projet d’écriture dont je suis le plus fière. Même si ce n’est pas facile d’écrire sur des entités aussi complexe qu’ X-Files et surtout Matrix, mais faire un crossover des deux, c’est de la pure folie ! Mais j’ai la chance de pouvoir l’écrire avec ma meilleure amie, et je dois dire qu’on se complète bien.

Bon j’arrête là, j’espère que vous aurez autant de plaisir à lire cette fic que nous en avons eu à l’écrire !

Bonne lecture, j’attends avec impatience vos feeds !
Un petit mot de Tats : Bon, d’abord je me joins à tous ce qu’à dit Trinity sauf sur un fait : nous sommes meilleure ennemies ! (NDLR :je rigoles, ne te vexe pas Titi !)

Donc, c’est un projet très complexe et ambitieux que nous avons mit sur pied pour vous ! Je vous serez donc très reconnaissante de nous envoyez des feeds, bon ou mauvais.

Peut-être que certain de vous ont eu la folie et le courage de lire une de mes fics, vous serez sûrement contant de savoir que celle si et bien mieux grâce à nos deux sadique talents réunis. N’allez pas croire que toutes les méchantes choses sont de mon fait, la pas si innocente Trinity m’en a aussi fait baver !

Donc, j’ai l’immense honneur de vous présentez... (roulement de tambour)... la toute dernière création de deux talentueux auteur *un brin gonflé*.... (toujours les tambours)... de leur esprit sadique réunis... (encore les tambour)... bref un chef d’œuvre... *je suis très modeste, je sais* ... en conclusion de vous présentez... (les tambour qui commencent à nous casser les oreilles) ... Combattre l’incroyable

Madames et messieurs, attachez vos ceintures, nous allons nous préparez à décoller *Ca vas faire mal...*

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à :




Tats_Trinity_8687@hotmail.com



Chapitre premier


Mulder et Scully étaient New York, une nouvelle affaire avait été ouverte. Des personnes avaient dit voir un homme voler dans les airs et les témoignages étaient de plus de plus fréquents. Bien entendu, Scully avait trouvé que cette affaire n’avait aucun intérêt. Et... bien entendu, son partenaire avait ignoré ses propos et était impatient de savoir de quoi il en retournait. Les deux agents du FBI étaient dans l’ appartement d’un des témoins oculaires. Dana était assise sur le canapé est Fox était adossé au mûr. Le témoin en question était un homme âgé d’une quarantaine d’année. A priori, il avait tous pour être pris au sérieux. Il avait une place stable dans une entreprise renommée, père de famille et marié depuis quatorze ans. Rien ne lui aurait donner une raison de faire se genre de témoignage aberrant. Il avait enfin fini son récit et paraissait troublé par se qu’il venait de dire.

  • Donc, commença Scully, vous voulez nous dire que vous avez vu, il y a quelques jours, un homme voler dans les airs un peu à la façon de Superman ?

  • Oui, je sais que ça paraît dément mais.. je ne vous ment pas, je vous le jure..., l’homme était mal à l’aise et il ne cessait de tordre un bout de papier.

  • On s’en va Mulder, dit froidement la jeune femme en se dirigeant vers la porte.

  • Je vous jure que je n’invente rien ! se défendit l’homme.

  • Oui, je vous crois. Nous vous re-contacterons si nous avons encore besoin de vous. Au revoir Monsieur Denson.

  • Très bien, au revoir.

Mulder et Scully étaient dans le couloir et se dirigeaient vers l’ascenseur. Dana regarda son partenaire.

  • Mulder, t’y crois vraiment à cet histoire d’homme volant ?

  • Je ne sait pas Scully, je ne sait pas... mais ça vaut la peine de vérifier, non ?

Dana ne répondit mais elle lui adressa un sourire qui montrai son consentement.
Une fois dans la voiture...

  • Mulder, commença Scully, tu as déjà ta petite théorie, n’est ce pas ?

  • Je vais te surprendre pour une fois, Scully. Je n’ai aucune hypothèse, annonça Mulder

Dana le regarda en levant un sourcil.

  • Je suis sérieux, je ne sais pas du tout ce que ce phénomène pouvait être, continua Mulder

  • Je pense que cet homme a rêvé, dit Scully

  • Peut-être, supposons. Mais ça veut dire que toutes les personnes qui ont rapporté ce témoignage ont aussi rêvé, et que nous voilà dans un nouveau problème.

  • Lequel, demanda Scully

  • Il nous faut découvrir qui provoque ces rêves, dit Mulder

  • Je crois que nous allons oublier la théorie du rêve et nous baser sur les témoignages, dit Scully

  • Je savais que tu allais changer d’avis.


Dans le Nebuchadnezzar…
Trinity, Morpheus, Niobe, et Link étaient réunis autour d’une table. L’expression de leur visage ne présageait rien de bon. Une menace se préparait, et Neo n’était pas là pour les aider. Leur survie était presque impossible. Morpheus se leva et commença :

  • Ce soir, l’heure est grave. Les Sentinelles se préparent pour nous attaquer, et je crains que cette attaque nous soit fatale.

  • Neo est capable de nous sauver, dit Trinity

  • Trinity, il faut que tu te rendes à l’évidence. Neo est dans le coma et personne ne sait si un jour il va se réveiller, dit Morpheus

  • Il reviendra parmi nous d’ici peu ! Mais que t’arrive-t-il Morpheus ? Toi qui avait toujours confiance en Neo, là tu commences à douter de lui ?

  • Tu sais très bien que je suis le premier à croire, mais j’ai un mauvais pressentiment cette fois ci, dit Morpheus

  • Quoi qu’il en soit, il nous faut de l’aide, dit Niobe

  • C’est justement la raison de notre réunion, ce soir, dit Morpheus

  • Vous voulez dire qu’il existe un héros qui pourrait nous sauver ? demanda Link

  • Je ne les qualifierai pas comme des héros, mais il se peut que l’un d’entre eux croie en notre histoire et accepte de nous aider, dit Morpheus

  • Et où peut-on trouver ces personnes ? demanda Niobe

  • Ils sont encore prisonnier de la Matrice. Ils ont une position qui pourrait nous être utile et surtout.. ils nous croiraient.

  • Et peut-ont savoir de qui il s’agit ? insista Niobe.

  • Des agents du FBI.

  • Du FBI ? répéta Link

  • Effectivement. Trinity, tu les contactera dès ce soir et nous les rencontrerons.

  • Est ce qu’on peut vraiment leur faire confiance ? demanda Niobe.

  • Est-ce que tu douterai encore de ma parole Niobe, demanda froidement Morpheus.

  • Non, bien sûr que non.

  • Qu’est ce qui les motive ? demanda Trinity.

  • La vérité, dit Morpheus.

  • Il vont être servis...

Ils se turent tous et finir de manger. Après le repas, Trinity se connecta à l’ordinateur privé de Fox Mulder.

Dans la Matrice, New York

Chambre d’hôtel de Mulder.
Fox Mulder était devant l’écran de son ordinateur, il n’écrivait rien et réfléchissait au témoignage qu’il avait écouter.

L’écran devint noir, Mulder ne pouvait rien changer, l’écran était bloquer. Quelque chose s’écrit en vert.

>Debout Mulder...

>Vous êtes dans la matrice...
Fox fixa l’écran, il n’en revenait pas. Il se frotta les yeux puis répondit.
>Qui êtes-vous ? demanda Mulder

>Voulez-vous connaître la vérité ?

>Oui.

>Prenez le premier Taxi avec votre partenaire...

>Toc, toc... Mulder
A ce moment, quelqu’un toqua à la porte et l’écran noir disparut laissant place à son fond d’écran. Il alla ouvrir. C’était Scully.

  • Mulder, tu viens, n’oublie pas que nous avons encore un dernier témoin à aller voir.

  • Ca attendra, viens.

  • Quoi ?

  • Viens, je t’expliquerai plus tard.

Ils descendirent, dehors il pleuvait des cordes. Un taxi passa et Mulder l’arrêta.

Ils monta accompagné de Scully. A l’intérieur du Taxi, il y avait Trinity.

  • Bonjour, agent Mulder, dit Trinity

  • Qui êtes-vous ? demanda Scully

  • Agent Scully, je vous demande simplement de m’écouter jusqu’à la fin, dit Trinity

  • Comment connaissez-vous mon nom ? demanda Scully

  • Ne posez pas trop de questions, conseilla Trinity


Scully n’aimait déjà pas la façon dont Trinity lui parlait. Elle sentait que ça n’allait pas coller entre elles, mais elle espérait qu’elle allait lui apporter les réponses aux questions qu’ils se posaient.

  • Etes-vous encore un témoin de l’homme volant ? demanda Scully

  • Agent Mulder, écoutez-moi très attentivement, parce que ce que je vais vous dire est très sérieux, dit Trinity

  • Vous n’avez pas répondu à ma question, continua Dana

  • Scully, laisse là parler, je veux l’entendre, dit Mulder

  • On vous écoute, soupira Scully

  • La réalité dans laquelle vous vivez n’est qu’une immense simulation créée par la Matrice, commença Trinity

  • Qu’est ce que vous dîtes ? demanda Mulder

  • Où nous emmenez-vous ? demanda Scully

  • Je vous emmène voir Morpheus, répondit Trinity

  • Le pirate informatique recherché par le FBI ? demanda Mulder

  • Appelez-le comme vous voulez, mais il va falloir le croire, dit Trinity

  • J’ai hâte de le rencontrer, dit Mulder

  • Un peu de patience, nous arrivons, dit Trinity


Le taxi s’arrêta devant une vieille usine désaffectée. Il faisait déjà nuit et froid. Trinity passa devant la première suivie de Mulder puis de Scully. Ils entrèrent dans le bâtiment et virent Morpheus regarder par la fenêtre, leur tournant le dos. Trinity engagea la conversation :

  • Morpheus, les voilà, dit-elle

Morpheus se retourna.

  • Bonsoir, agent Mulder, bonsoir, agent Scully, dit-il

  • Vous savez comment je m’appelle ? demanda Mulder

  • Venez, nous allons nous asseoir, dit Morpheus en montrant quatre fauteuils et une table


Mulder était fasciné et curieux de savoir ce que Morpheus allait leur raconter. Il espérait qu’une partie de la vérité leur soit révélée. Quant à Scully, elle était douteuse, comme à chaque fois, elle savait très bien que tout ça n’était qu’un canular organisé pour les tromper. Les deux agents suivirent Morpheus et Trinity dans les fauteuils.

  • On vous écoute, dit Mulder

  • Tous ce que vous voyez, tous se qui vous entoure, n’est pas réel. Ce n’est qu’un monde virtuel créé et généré par la Matrice.

  • C’est quoi la Matrice ? demanda Scully, toujours aussi sceptique.

  • Ça. Vous êtes dans la Matrice. Tout ce que vous voyez, vous sentez, vous touchez n’est qu’illusion. Vous croyez que nous sommes en 2003 ?

  • Bien entendu, rétorqua Scully.

  • En réalité, nous sommes quelque part en 2199, personne ne sait la date exacte. L’ancien monde, celui qui n’est pas dans la Matrice, la planète n’a rien à voir avec celui-là. Une seule ville à survécu, elle est vers le milieu de la Terre, Zion.

  • C’est aberrant ! dit Scully.

  • Selon vous, nous évoluons dans un monde virtuel ? demanda Mulder intéressé.

  • Oui, répondit Morpheus

  • Où sommes nous, en réalité, ou son nos corps ?

  • Dans des champs.

  • Comment est ce que tout ça à pu se produire ?

  • L’IA, notre dépendance aux machines, elles ont pris le contrôle.

  • L’IA ? L’intelligence artificielle n’est que pure fiction ! continua Scully.

  • Je vous donne le choix, repris Morpheus en sortant de sa poche une boite métallisée où il y avait quatre pilules, deux étaient bleues et les deux autres, rouges, si vous prenez la pilule rouge je peux vous libérer de l’emprise de la Matrice, vous faire voir la vérité. Si vous prenez la bleue, vous ne vous souviendrez de rien et continuerez à vivre dans ce monde virtuel.


Mulder regarda les pilules que Morpheus tenait dans ses mains.

  • Mulder, si tu acceptes ce que Morpheus vient de dire ça veux dire que tu acceptes que la conspiration n’existe pas, le Syndicat ou encore les rebelles sans visage…

  • Cette conspiration donc vous parlez vise sûrement à cacher l’existence de la Matrice en vous faisant croire à des histoire d’extraterrestres. Les rebelles sans visage donc vous me parlez me font plus pensez l’Agent Smith qu’à autre chose, dit Morpheus

  • Alors ? s’impatienta Trinity.



Mulder prit la pilule rouge. Dana soupira.

  • Tu en es sûr Mulder, tu leur fait confiance ?

  • Si nous vivons vraiment dans un monde virtuel, je veux savoir la vérité.

  • Très bien, je te suis…

  • Attention, je n’ai pas dit que ce sera facile à accepter. Je vous offre simplement la vérité, dit Morpheus

Mulder avala la pilule rouge et Scully le fit aussi. Encore une fois, elle le suivait même si ça allait à l’encontre de ses opinions ou de son envie. Elle ne voulait pas le laisser seul, ni être seule…
Dans les champs…
Scully se réveilla. Elle ouvrit les yeux et vit qu’elle était dans l’eau. Ou pas tout à fait, elle était dans un liquide gluant et transparent, et son corps était transpercé par des tuyaux. Elle en avait sur les bras, dans le dos, sur la poitrine et sur le crâne. Elle sortit péniblement la tête hors de l’eau, et regarda autour d’elle, essayant de trouver Mulder. Elle vit des milliers de personnes, toutes dans le même état qu’elle. Mais elles étaient encore endormies. Elle ne savait pas où elle se trouvait et elle était horrifiée du spectacle.

  • Mulder ! cria-t-elle

Mais personne ne répondait. Soudain, les tuyaux de son corps s’enlevèrent tous et une machine vint la transporter hors des champs. Dana était trop faible pour dire quoi que ce soit.
Un peu plus tard...
Scully était maintenant dans une chambre. Elle se réveilla au sursaut et s’assit sur son lit. Elle ne savait où elle était, mais l’endroit était bizarre, froid et sombre. Elle regarda ses vêtements et les trouva étranges, un peu trop grands pour elle. En soulevant ses manches, elle vit que l’expérience qu’elle avait vécu n’était pas un rêve, et vomit. La porte s’ouvrit et Link entra accompagné de Mulder. Scully vit Fox et se jeta dans ses bras.

  • Mulder, qu’est ce qui nous arrive ? demanda-t-elle

  • Nous avons été sauvés, Scully, répondit Mulder

  • Je veux rentrer à la maison, dit Scully

  • Je crains qu’il n’existe pas de possibilité de retour.

  • On va trouver un moyen, peut-être que tout ça n’est qu’un rêve, et que nous allons nous réveiller d’ici peu, pensa Dana

  • Scully, il faut te rendre à l’évidence, la réalité est telle que nous la voyons maintenant, dit Mulder

  • Non, Mulder. Ceci n’est qu’une conspiration ! Je ne serais même pas étonnée d’apprendre que tout ceci a été organisé par le Syndicat pour nous piéger.

  • Moi je crois plutôt que le monde dans lequel nous vivions avant n’était qu’illusion, je pense que Morpheus dit vrai.

  • Mais regarde autour de toi ! Regarde nos vêtements, regarde ces chambres, regarde ce qu’on a sur le corps ! Et tu trouves ça normal ? continua Scully en pleurant

  • Le monde a évolué, Scully.

  • Evolué ? Tu trouves que c’est une évolution ? Je pense plutôt que nous sommes retombés dans je ne sais quel siècle !

  • Arrête, je t’en supplie, Scully. On va aller voir Morpheus et il va répondre à nos questions, rassura Mulder


Il lui donna un baiser sur le front. Scully regarda Link étrangement et demanda :

  • Vous n’avez pas de...

  • De trous ? demanda Link

Dana hocha la tête.

  • Non, moi je suis né à Zion. Je suis de pure race, répondit Link

  • Je ne comprends plus rien, dit Scully


Les deux agents suivirent Link hors de la chambre pour se diriger dans la salle à manger où Morpheus les attendait.
Pendant ce temps...
Trinity était dans la pièce où se trouvait Neo. Elle se tenait debout au dessus de lui et ça faisait des heures qu’elle était à son chevet. Elle lui caressait les cheveux en passant sa main sur son visage. Il était si doux, se disait-elle.

  • Je t’en prie, Neo, réveille-toi.

  • ...

  • Ici tout le monde a besoin de toi, tu es notre seul espoir, continua-t-elle en laissant couler quelques larmes qui atterrirent sur le torse de Neo.


Morpheus entra à son tour, s’approcha de Trinity et posa sa main sur son épaule. Elle se retourna et sourit légèrement.

  • Comment va-t-il ? demanda Morpheus

  • Son état est stable, mais j’ai l’impression qu’il va se réveiller à chaque moment, répondit Trinity

  • Tu devrais le laisser se reposer. Les agents du FBI nous attendent, il faut qu’on leur parle.

  • D’accord, je t’accompagne.


Morpheus alla jusqu’à la porte. Trinity se pencha et déposa un baiser sur les lèvres de Neo. Ensuite, elle sortit de la pièce avec Morpheus. Ils allèrent rejoindre Niobe, Ghost, Link, Mulder et Scully dans la salle à manger. Morpheus s’installa en face de Mulder et Scully et à côté de Trinity. Link arriva avec six bols dans les mains qu’il distribua à tout le monde. Mulder regarda son contenu et grimaça, tout comme Scully.

  • Si vous fermez les yeux, vous aurez l’impression de manger du blanc d’œufs crus et ça passera mieux, dit Link

Scully se retint de vomir à nouveau.

  • Je sais que ça n’est pas facile pour vous, commença Morpheus, mais ça ne l’a été pour aucun de nous. Il va falloir vous y faire, mais on s’y habitue vite.

  • Où étions nous avant d’arriver ici ? demanda Scully

  • Dans les champs, répondit Morpheus

  • En quoi ça consiste ? demanda Mulder

  • Depuis l’existence de la Matrice, aucun être humain de vient au monde naturellement, continua Morpheus

  • Qu’est ce vous dîtes ? demanda Scully

  • En étant dans la Matrice, vous croyez comme tout le monde, que vous faîtes l’amour, que vous tombez enceinte et neuf mois plus tard, un nouvel être humain vient au monde.

  • Et c’est comme ça que ça ce passe ! dit Scully

  • Vous vous trompez, agent Scully, dit Morpheus

  • Ecoutez, j’ai un diplôme de médecine, et je peux vous certifier que vous avez tort !

  • Agent Scully, s’il vous plaît, ne soyez pas aussi têtue, ça peut vous coûter la vie, conseilla Morpheus

  • Si j’étais en possession de mon arme, je n’hésiterai pas espèce d’idiot ! dit Dana

  • Scully, je t’en supplie, calme-toi. Laisse les parler, ils peuvent dire vrai, dit Mulder

  • Je ne peux pas écouter ces conneries, Mulder !

  • C’est loin d’être des conneries, dit Trinity

  • Vous pouvez vous mettre tout ça où je pense et aller vous faire voir ! cria Scully

  • Scully, s’il te plaît, répéta Mulder

  • Je vous écoute, soupira Scully

  • Maintenant il va falloir vous entraîner, dit Morpheus

  • Pardon ? demanda Mulder

  • Il vous faut apprendre à vous défendre contre les Agents de la Matrice.

  • Et comment ? demanda Scully

  • Nous allons télécharger un programme de combat et vous tester, expliqua Morpheus


Puis il se leva et s’approcha de Mulder et Scully.

  • Suivez-moi s’il vous plaît, dit-il


Mulder et Scully se levèrent et s’apprêtèrent à le suivre.

  • Morpheus, dit Niobe

  • Oui.

Elle lui fit signe de la suivre. Ils allèrent dans la pièce à côté et Niobe ferma la porte.

  • Qu’est ce que tu fais ? demanda Morpheus

  • Je voulais simplement te dire que moi j’ai foi en toi et je sais que les choses vont changer, dit-elle

Elle s’approcha de lui et l’embrassa légèrement.

  • Les choses vont changer, répéta Morpheus


Ils retournèrent dans la salle à manger rejoindre les autres.

  • Trinity, je te laisse t’occuper de Scully, dit Morpheus

  • Suivez-moi, dit Trinity en prenant Scully par le bras


Mais avant de quitter la pièce, Morpheus et Trinity entendirent un cri.

  • Trinity !


C’était la voix de Neo. Elle courut jusqu’à la chambre de son amant, suivie de Morpheus. Quand ils arrivèrent, Neo était assis sur la table et tout affolé. Trinity se jeta dans ses bras.

  • Je savais que tu allais revenir, dit elle

  • Je ne me souviens pas de grand chose, répondit Neo

  • Nous allons tout te raconter, dit Morpheus


Quelques heures plus tard...
Après être resté avec Neo en lui racontant toute l’histoire, Morpheus alla trouver Mulder dans sa chambre.

  • Venez, nous y allons, dit-il

  • Nous allons où ? demanda Mulder

  • Nous allons nous entraîner, dit Morpheus en souriant


Morpheus fit asseoir Mulder et Scully dans des chaises qui ressemblaient à celles des dentistes. Trinity et Morpheus les branchèrent au programme. Link leur téléchargea les connaissances pour les pratiques des arts martiaux. Puis, l’heure du vrai entraînement arriva.
Mulder et Scully se trouvaient dans un salle ou les arts martiaux sont pratiqués, Morpheus, Neo et Trinity y étaient eux aussi. Ils étaient tous habillés pour le combat. Morpheus se mit en position en fit signe à Mulder de l’attaquer. Fox fit de son mieux mais n’arriva pas à battre Morpheus. Neo eu un sourire au coin du visage car il se souvenait de ses débuts dans cette aventure. Trinity s’approcha de Scully qui allait lui demander où est-ce qu’ils étaient et comment tous ceci était possible mais elle ce rétracta. Elle commençait à comprendre et à accepter. Et si ce n’était pas la réalité, c’était un mauvais rêve. Dans le cas où tous ceci était vrai, elle consentait à aider et à suivre, une fois de plus, son partenaire.

Trinity lui fit signe d’approcher, les deux femmes s’affrontèrent. Bien que Scully eu perdu, c’était un beau spectacle de grâce et d’adresse qui s’était déroulé sous les yeux admiratifs de Morpheus, Neo et Mulder.

Dana prenait gentiment goût au combat et gagnait en vitesse et en agilité, Mulder s’améliorait lui aussi. Arriva le moment ou Mulder affronta Neo et où il eu la plus admirable défaite de toute sa vie.

Après cela, Neo et Morpheus s’affrontèrent. Les deux agents restèrent bouche bée. Aucun des deux avait l’avantage et le combat était à couper le souffle. Dana avait de la peine à croire que Neo sortait d’un coma. Elle se demandait ce que sa devait être quand il était en pleine forme. Il n’y eu pas de gagnant à ce combat car les deux s’arrêtèrent puis se saluèrent.

  • Quand vous serez capables de faire ça, commença Morpheus, vous n’auriez rien à craindre des agents de la Matrice.

Mulder et Scully ne dirent rien. Ils se demandaient si un jour ils seraient capables d’un tel exploit.

  • Et si on leur mettait la simulation de sauts ? demanda Trinity.

  • Très bonne idée, dit Neo.


Ils se retrouvèrent sur le toit d’un immeuble.

  • Qu’est ce qu’il faut faire ? demanda Mulder.

  • Sauter, répondit Neo.

  • Pardon ? demanda Scully.

Neo sauta du toit de l’immeuble où ils se trouvaient jusqu’à l’immeuble prochain.

  • Sauter, répéta Neo.

Trinity sauta elle aussi jusqu’à l’autre immeuble et alla embrasser Neo.

Mulder se concentra et fixa l’autre immeuble.

  • Ne regarde pas en bas, ne regarde pas en bas… se disait-il pour lui-même.

Il sauta puis s’écrasa sur le sol qui se déforma quand il le toucha pour après reprendre la même forme.

- Ouah ! s’exclama-t-il.

  • Mulder ! hurla Scully en regardant en bas de l’immeuble.

  • Je n’ai rien, vas-y, lui cria-t-il.

Dana aussi s’écrasa. Même une fois que Mulder eu réussi à faire le grand saut, Scully, elle tombait à chaque fois.

  • Abandonnez votre visions de la réalité, de l’attraction terrestre ou de toutes les notions que vous connaissiez, dit Neo

Cette fois-ci Dana réussit.
Après l’entraînement Scully et Mulder étaient dans leur chambre. Ils ne dirent pas un mot et réfléchirent à ce qu’ils leur était arrivé en si peu de temps. C’est Mulder qui rompit le silence.

  • Alors ? demanda-t-il.

  • Alors quoi ?

  • Qu’est ce que tu pense de tout ça ?

  • Eh bien…, commença-t-elle en faisant semblant de maîtriser la situation comme à son habitude puis elle se rétracta car avec lui elle pouvait être franche, je ne sais pas Mulder… pour être honnête avec toi, je n’en sais rien. Tous ça et bien trop rapide.

Mulder posa sa main sur la jambe de Scully mais elle se leva. Fox se demanda si s’était son geste qui avait déplu. Il la suivit.

Dana se dirigea vers Morpheus.

  • Quel est notre rôle dans tout ça ? demanda-t-elle.

  • …, il ne sut quoi répondre car c’était expressément en l’absence de Neo qu’ils en avaient eu besoin mais il pensa vite que ces deux là allaient avoir un rôle décisif.

  • Alors ? insista Dana.

  • Je suis sûr que vous aurez un rôle à jouer. Vous nous aiderez à sauvez Zion. Maintenant vous connaissez la vérité et vous pourrez aisément nous aider dans nos missions dans la Matrice.

  • Vous pouvez aller et revenir de la Matrice ?

  • Oui.

  • Mais si on meurt dans la Matrice ?

  • Ici aussi, car on ne peut survivre sans son esprit.


Il y eu un silence. Neo alla dans sa chambre suivi de Trinity.

  • Qu’est ce qu’il y a, lui demanda-t-elle.

Il venait de se rappeler… ce qui s’était passer avant qu’il sauve Trinity. Le rôle de l’Elu. Non pas de sauver Zion mais de les remettre au point de départ. Le fait que tout était peut-être perdu et qu’il n’y avait peut-être aucun espoir. Qu’il ne savait si s’était possible de sauvez réellement les hommes des machines. Il se souvint de la manière dont il était arrivé, de se qu’il avait ressenti alors que les sentinelles approchaient… il se souvenait de tout. Il avait toutes les questions mais n’avait aucune réponse. Trinity le regardait avec insistance. Que pouvait-il lui dire ? Que tout était perdu ? Que par le choix qu’il avait fait peut-être que les hommes étaient perdus ou qu’il n’y avait pas d’Elu et que tout n’était qu’une machination dont il était la pièce maîtresse ? Qu’en fin de compte, la Matrice avait déjà gagné avant même que le combat ne commence.

  • Neo ? demanda Trinity en passant sa main sur le visage de l’Elu.

  • Il faut que j’aille voir l’Oracle, dit-il simplement.

Seule elle pouvait avoir les réponses. Ils demandèrent aux deux agents du FBI de venir pour que la vielle femme puisse leur révéler leur rôle dans la Matrice.
Neo fit par de son intention à Morpheus qui approuva.
Dans la Matrice, cabine téléphonique de New York.
Neo sortit de la cabine suivi de Trinity, Mulder puis de Scully.

Mulder portait un pantalon noir, un T-shirt et un manteau qu’il laissait ouvert de la même couleur. Il portait aussi des lunette et ses cheveux était en arrière avec du gel. Scully portait un pantalon en cuir, un décolleté en V et un manteau ainsi que des lunette noires. Ses cheveux était plus long que d’habitude et attachés en une queue de cheval haute. Quand Mulder passa à côté d’elle il lui murmura :

  • Tu es très sexy comme ça.

  • Toi aussi, lui dit-elle.

  • Nous allons voir l’Oracle, dit Neo en se retournant vers les deux agents.

  • Où est-elle ? demanda Scully.

  • Jamais au même endroit, se contenta-t-il de répondre.


Neo prit son téléphone et appela Link.

  • Opérateur ?

  • Link, j’ai besoin que tu me localises l’Oracle, dit Neo

  • J’aimerais bien mais il y a comme un petit problème, dit Link

  • Smith n’est pas loin, je crois même qu’il sait que vous êtes là.

  • A quelle distance ? demanda Neo

  • Quelques mètres... il s’approche de toi, répondit Link

  • Je le vois, annonça Neo


Puis il raccrocha. Trinity savait très bien ce qui allait se passer. Smith arriva du coin de la ruelle. Neo se retourna vers Trinity.

  • Vas-y, je m’occupe de lui, dit-il

Trinity prit les deux agents par le bras et les tira dans une ruelle afin de les cacher.

  • Restez là, et admirez le spectacle. Ne sortez sous aucun prétexte, dit-elle


Smith approchait lentement de Neo.

  • Monsieur Anderson, comment allez-vous depuis notre dernière rencontre ? demanda-t-il

  • ...

  • Vous n’êtes pas très bavard, Monsieur Anderson, ajouta Smith

  • C’est que je n’ai rien à vous dire, à part le fait que j’ai envie de vous tuer, répondit Neo

  • Monsieur Anderson, rendez-vous à l’évidence. Vous m’avez déjà tué... combien de fois ? Trois je crois. Mais vous savez que je ne peux pas mourir. Alors pourquoi persistez-vous à croire qu’un jour vous allez y arriver ?

  • Parce que j’ai la foi, murmura Neo

  • Mmm, j’ai déjà entendu ça quelque part, Monsieur Anderson. Qui avait dit ça ?

  • ...

  • Oh ça y est, je me souviens. Morpheus !

  • ...

  • Ce cher Morpheus, comment va-t-il depuis notre dernière rencontre ?

  • Il nourrit la même envie que moi, espèce de connard ! dit Neo

  • Monsieur Anderson, je n’aime pas les gens vulgaires, vous avez besoin d’une correction, dit Smith


Smith sortit son arme et commença à faire feu. Neo se baissa en arrière pour l’éviter et se rendit compte que cette fois, il y arriva sans tomber. Les pouvoirs de l’Elu augmentaient. Trinity le regardait avec fierté. Neo se releva et sortit son arme, mais Smith jeta la sienne.

  • Je vois que vous voulez faire ça à main nues..., dit Neo

Il jeta son arme, lui aussi. Smith l’attaqua. Neo commença à se défendre, d’une certaine classe au yeux de Trinity. Il sauta en l’air et retomba sur Smith. Mais celui-ci le piégea, le plaqua au sol et lui mit les mains dans le dos. Puis il s’approcha du visage de l’Elu.

  • Rendez-vous à l’évidence, Monsieur Anderson, vous ne pouvez pas gagner, nous sommes trop puissants et Zion va être détruite d’ici peu, dit Smith

  • Mon nom est Neo ! dit-il en essayant de se débarrasser de lui.


Mulder ne pouvait plus voir l’Elu souffrir plus longtemps. Il sortit son arme et tira sur Smith. Le sang gicla par terre, et Neo pu se relever. Smith partit en courant et en se tenant par le bras. Trinity, Mulder, et Scully allèrent rejoindre Neo.

  • Ca va ? demanda Trinity

  • Ouais, ça va aller, répondit Neo

  • Tu es encore trop faible pour combattre.

  • Non, il y a autre chose, dit Neo

  • Laquelle ?

  • Mulder a réussi à le blesser.

  • Et alors ? demanda Mulder

  • Avant, on ne pouvait pas le toucher par balle, dit Neo

  • Ce qui veut dire ? demanda Scully

  • Ce qui veux dire qu’il y a eu des mises à jour dans leur programme. Smith est plus puissant physiquement, mais je pense qu’il y a eu un bug, et qu’il ne peut plus se multiplier, et qu’il peut se faire blesser, expliqua Neo

  • Je vous demande pardon ? demanda Scully en n’ayant pas compris l’histoire de multiplication

  • C’est une longue histoire, répondit Trinity

Scully la regarda amèrement.
Neo prit son téléphone et appela à nouveau Link.

  • Opérateur ?

  • Link, c’est moi, dit Neo

  • Oh, c’est bon de t’entendre vieux, dit Link

  • Trouve-moi l’Oracle, demanda Neo

  • C’est comme si c’était fait !

...

  • Ca y est, je l’ai, dit Link

  • Où ça ?

  • Au Central Park.

  • Tu rigoles ?

  • Non.


Central Park
Neo était en tête, suivi de Trinity et de Mulder et Scully. Il marchait rapidement en essayant de trouver l’Oracle. Elle était assise sur un banc et regardait des petits enfants jouer. Neo s’approcha de la vieille femme et posa la main sur son épaule. Elle posa la sienne par dessus et dit simplement :

  • Je t’attendais, mon petit.

Neo alla s’asseoir à côté d’elle. Elle le prit par les deux mains.

  • Tu es de plus en plus beau à chaque fois que l’on se voit, dit-elle

Neo baissa les yeux.

  • Ce sont eux les nouveaux ? demanda-t-elle

  • Oui, Mulder et Scully, répondit Neo

  • Pas mal, Morpheus n’a pas choisi les pires.

  • Ils commencent à se faire au monde réel, dit Trinity

  • Vous voulez savoir pourquoi vous êtes là, n’est ce pas ? demanda l’Oracle

  • Oui, dit Mulder

  • Asseyez-vous.

Les deux agents s’assirent.

  • Vous avez été contactés par Morpheus parce qu’il ne restait aucun espoir de survie sans Neo.

  • Ce qui veut dire qu’on peut rentrer chez nous ? demanda Scully

  • Pas encore, ma chérie. Vous n’êtes pas tout à fait inutiles à leurs côtés, répondit-elle

  • Que devra-t-on faire ? demanda Mulder

  • Combattre pour sauver Zion.

  • Mais on vient de commencer à apprendre, et que M. Anderson fait... pardon, ce que Neo fait, je serai incapable de le faire, dit Scully

  • Le moment viendra, il vous faut un peu de patience. Vous allez contribuer à la survie de Zion.

  • Et on pourra rentrer chez nous ? demanda Scully

  • Une fois que tout sera terminé, oui, répondit l’Oracle

  • ...

  • Allez, maintenant, je veux qu’on me laisse seule avec Neo, dit-elle

  • Venez, dit Trinity

Les deux agents et Trinity s’éloignèrent.

  • Vous vouliez me parler ? demanda Neo

  • Comment te sens-tu ?

  • Je vais bien, répondit Neo

  • Smith est plus puissant.

  • Je l’ai constaté par moi-même.

  • ...

  • Vous leur avez dit qu’ils pourront être réinsérés dans la Matrice ?

  • C’est exact.

  • Mais vous avez aussi dit que Zion survivrai, continua Neo

  • Oui.

  • Je ne comprends pas.

  • Neo, Zion survivra. Vous allez combattre ces machines et les vaincre. Ce ne sera pas facile, et il te faudra faire des sacrifices. Mais vous n’allez pas détruire la Matrice. Elle existera toujours, pour ceux qui refusent de voir la vérité, comme les deux agents. Simplement, elle ne sera plus contrôlée par aucun programme, ni aucun virus.

  • Comment va-t-on réussir, si les Agents sont de plus en plus puissants ? demanda Neo

  • Qu’est ce que Morpheus répète toujours ?

  • Qu’il faut avoir la foi.

  • Exactement !

  • ...

  • Mon cher Neo, Morpheus c’est donné du mal pour te trouver. Maintenant que tu es là, tout va s’arranger.

  • Alors je suis réellement l’Elu ?

  • Oui. Fais attention Neo, parce que si tu veux changer ton destin, c’est maintenant qu’il faut le faire.

  • Que voulez-vous dire ? demanda Neo

  • Morpheus croit en toi. Il sait que tu es l’Elu et il fera tout pour te protéger, il ira même jusqu’à la mort.

  • C’est ça le sacrifice ? demanda Neo

  • Entre autre.

  • Je ne veux pas qu’il meure.

  • C’est pourtant ce qui va arriver, Neo. A moins que tu ne découvres comment changer les lignes de ton destin, expliqua la vielle femme.

  • Je ne crois pas au destin.

  • C’est pour ça que ce sera encore plus difficile.


Elle se leva et raccrocha son manteau.

  • Il faut que j’y aille mon petit, bonne chance, dit-elle en prenant Neo dans ses bras.

Neo ne répondit rien, mais se contenta de la serrer fort contre lui. Puis soudain il entendit un coup de feu, et en regardant ses mains, il les vit pleines de sang.

Un « dernier » petit mot de Trinity : Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, NA !!!!!!!! Bien sûr, je ne vous dirais pas la suite, même sous torture ! Jusqu’à la prochaine partie, (qui est déjà écrite et n’attend plus que vos feeds... yarck yarck yarck !!!) vous ne saurez PAS à qui le sang appartient na na na nanère...
Un dernier « petit » mot de tats : trinity vient de prouver qu’elle était tous aussi sadique que moi !!! Donc, ce qu’elle a dit est vrai (en plus). Donc, je vous souhaite de bien languir d’impatience, de vous torturez l’esprit à fin de savoir ce qui ce passerai (et à qui appartient le sang) (je remue un peu le couteau dans la plaie que lock vous avez déjà entaillée. Mdr.) Bref, si vous voulez la suite dans de plus bref délais , veuillez avoir l’extrême obligeance de nous envoyez des FEEDBACK !!! bande de larve !!

(Pardon, Gollum prend le dessus sur ma pauvre petit personne !) (NDLR de Trinity : hahahahah ahahah hahah)

«  Mais nous voulez aider l’architecte ! oui, gentil Sméagol aide toujours ! oui, il aide le gentils élu ! oh oui, mon précieux, oui, il aide...... ect....* couchez Sméagol !
Bref, je vais continuez le débat entre mon « cerveau » gauche et droite toute seule, enfin, avec Trinity...

By et @+,

Tats et Trinity (Titi)

similaire:

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconSujet: Compétition d’architecture
«Khéops»; vous pourrez également visiter nos installations, près de la gare. Prenez le train! Nous attendons votre coup de fil pour...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconNous nous sommes longtemps questionnées sur le thème à aborder pour...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconNous avons rendez-vous en ce matin frisquet, derrière l’ancien Palais...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à icon40 Le déjeuner
Mon cher comte, dit-il, vous me voyez atteint d’une crainte, c’est que la cuisine de la rue du Helder ne vous plaise pas autant que...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconL’Ombre : Depuis Venise, nous nous étions perdus de vue. Mais que...
«polémos». En êtes-vous encore à croiser le fer avec l’esprit du temps, avec ces «Modernes» qui ne comprennent rien à vos propos...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconThe Crucible" dans le catalogue de l'exposition "
«Legros m’en a dit des merveilles, et j’ai été vraiment fâché de savoir que vous ne pouviez pas me les confier. D’ici peu vous recevrez...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconBonjour à vous ! Nous voici au troisième message. Depuis le 19 septembre,...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconAfin de vous aider dans la rédaction des articles descriptifs de...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconNous vous présentons ce que les Amis du Parc ont fait en novembre...
«retours» à la fois pour alimenter le site et pour ne pas travailler «dans le vide». Cette lettre a été envoyée le 27 novembre sans...

Nous serions vous serions extrêmement reconnaissantes si vous nous feriez l’honneur de sacrifiez un peu de votre temps précieux, ô cher lecteur pour nous envoyez un feedback à iconLittérature québécoise
«Arma virumque cano» lorsque nous nous sommes rappelé, fort à propos, une préface toute faite que nous avions déjà eu l’honneur de...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com