Note preliminaire








télécharger 152.93 Kb.
titreNote preliminaire
page1/3
date de publication22.03.2018
taille152.93 Kb.
typeNote
ar.21-bal.com > loi > Note
  1   2   3





SCI LEVALLOIS RUE JULES VERNE

COMMUNE de LEVALLOIS-PERRET 92300
3/5/7 rue Jules Verne – 34/36 rue Victor Hugo

___________

NOTICE DESCRIPTIVE CONFORME A L'ARRETE DU 10 MAI 1968

Application de l'article R 261.13 du Code de la Construction et de l'Habitation

___________


CONSTRUCTION D’UN ENSEMBLE IMMOBILIER COMPRENANT

35 LOGEMENTS DU BATIMENT B + LOGEMENT A61
NOTICE ACCESSION

Cette notice ne traite que des appartements et leurs locaux annexes destinés à l’accession
___________

NOTE PRELIMINAIRE



Il est expressément prévu que, dans le cas où, pendant la construction, la fourniture ou la mise en œuvre de certains matériaux, équipements ou matériels se révèlerait impossible, difficile ou susceptible d'entraîner des désordres, et ce, pour un motif quelconque (par exemple : retard d'approvisionnement, défauts de fabrication, difficultés d'importation), la SCI pourra remplacer ces matériaux, équipements ou appareils par d'autres de qualité au moins équivalente. La SCI pourra également améliorer la qualité ou la présentation de tout ou partie de la construction.
Chaque fois que le nom d'un constructeur, qu'une appellation commerciale ou qu'un numéro de catalogue est donné en référence, il est bien entendu que tous les autres articles, pour autant qu'ils soient équivalents quant aux matériaux employés, aux applications ou à l'aspect des matériaux ou des appareils donnés en référence, pourront être utilisés.

GENERALITES



Le présent descriptif définit les travaux qui seront exécutés pour la réalisation du programme précisé en en-tête.
Seront admises de plein droit, toutes modifications de structure et de l'agencement intérieur ayant pour but de résoudre un problème technique et de compléter ou parfaire, soit l'effet architectural, soit l'harmonie du bâtiment et qui seraient apportées en cours de travaux par le constructeur en accord avec l'architecte.
Les tolérances d'usage seront admises en ce qui concerne les dimensions et surfaces.
Les tolérances d’exécution des ouvrages et leurs méthodes de mesure seront celles réglementées par les DTU ou leurs usages
Les indications de marques, de références, d'appareils ou autres spécifications sont données à titre indicatif, le Maître d'Ouvrage se réserve le droit de déterminer le type définitif suivant l'évolution des fabricants, les possibilités d'approvisionnement ou d'importation.
La possibilité est offerte aux acquéreurs de choisir les coloris, pour leur logement, des revêtements de sol, carrelage, moquette et faïences en fonction de l'avancement des travaux, ce dans les gammes proposées et disponibles.
Les différentes possibilités de choix de coloris qui seront offertes ne pourront être exercées que dans la limite de l'avancement du chantier.
La date limite pour exercer ce droit sera fixée par le Maître d'Ouvrage.


SOMMAIRE

CHAPITRE 1 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L’IMMEUBLE
CHAPITRE 2 : LOCAUX PRIVATIFS ET LEURS EQUIPEMENTS
CHAPITRE 3 : ANNEXES PRIVATIVES
CHAPITRE 4 : PARTIES COMMUNES INTERIEURES A L’IMMEUBLE
CHAPITRE 5 : EQUIPEMENTS GENERAUX DE L’IMMEUBLE
CHAPITRE 6 : PARTIES COMMUNES EXTERIEURES A L’IMMEUBLE ET LEURS EQUIPEMENTS 

CHAPITRE 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L’IMMEUBLE




1.1 - INFRASTRUCTURE
1.1.1 - Fouilles

Décapage de la terre végétale du site et mise en stock éventuelle pour réutilisation si le site le permet

Les fouilles sont exécutées en pleine masse pour création du sous-sol.

Les terres excédentaires extraites des fouilles sont évacuées à la décharge, ou remises en remblai autour du bâtiment.
1.1.2 - Fondations

Les fondations sont constituées de semelles en béton armé, suivant le taux de travail du sol défini par l’étude géotechnique.

Au sous-sol, le dallage du parking est constitué d’une dalle en béton armé reposant sur le sol en place avec interposition d’un film anti-contaminant.

Le Maître d'Ouvrage se donne la possibilité de mettre en œuvre tout autre type de fondations suivant étude du BET, des normes en vigueur, selon les règles de l'art.
1.1.3 – Inondabilité des sous-sols

Suivant le rapport géotechnique G2 PRO établi par la société SAGA (rapport n°05496 V1 du 09/09/2015), le niveau de la crue décennale ou port de Clichy est défini à la cote 28,30 NGR. Le sous-sol du projet sera protégé des inondations jusqu’à cette cote. Il est prévu la réalisation d’un cuvelage jusqu’à cette cote.

Au-dessus du niveau de protection par cuvelage, il sera mis en œuvre des dispositifs pour rendre les sous-sols inondables de type barbacane, évents de compression,…
1.2 - MURS ET OSSATURE
1.2.1 - Murs en sous-sol

Les murs périphériques et les murs de refends élevés jusqu’au niveau du rez-de-chaussée sont des voiles en béton banché, ou de maçonnerie de parpaings, ou réalisés en conditions particulières (parois coulées contre terre) d’un aspect brut de décoffrage.

Ces murs ne sont pas considérés étanches aux infiltrations d’eau résiduelles.

Des cunettes en pied de murs sont dans ce cas aménagées suivant nécessité pour permettre la récupération de ces infiltrations résiduelles.
1.2.2 - Murs de façades

Les murs de façades sont réalisés en béton banché, agglomérés de ciment ou briques d’épaisseur conforme aux règles de calcul en vigueur. Le revêtement extérieur est constitué de pierres semi-porteuses, pierre agraphée ou pierre collée.

L'aspect de la pierre et les modénatures seront réalisées suivant les choix et les plans de façades de l'Architecte. Les coloris sont au choix de l'Architecte.
L'isolation thermique délimitant les parties habitables est appliquée sur les murs de pignons et façades côté intérieur du logement. Cette isolation thermique est constituée d'un complexe isolant comprenant un polystyrène collé sur une plaque de plâtre lisse ou tout autre produit de qualité équivalente.

Il pourra être dans certains cas fait appel à de l’isolation par l’extérieur.

La nature et l’épaisseur des matériaux d’isolation thermique des logements sont déterminées en conformité avec la réglementation thermique en vigueur à la date de dépôt du permis de construire ; ces caractéristiques techniques dépendent, en outre, de la situation et de l’exposition du logement, de son volume et du mode de chauffage.
Les appuis de fenêtres et les seuils des portes-fenêtres sont en béton, ou en pierre ou en aluminium laqué.
1.2.3 - Murs pignons

Les murs pignons sont réalisés à l'identique de ceux décrits au paragraphe 1.2.2.
1.2.4 - Murs mitoyens

Les murs mitoyens sont réalisés en béton banché, agglomérés de ciment ou brique d’épaisseur conforme aux règles de calcul en vigueur, avec interposition d’un résilient entre mur existant et mur du présent bâtiment. L’isolation thermique, en cas de mur mitoyen décalé, est assurée sur le mur en débord extérieur par un doublage thermique, du type Polyplaque, ou tout autre produit similaire.

Il pourra être fait appel dans certains cas à de l’isolation par l’extérieur.
1.2.5 - Murs extérieurs éventuels

Murets maçonnés et enduit ponctuels pour clôtures et pilastres d’entrée suivant plans de l’Architecte.
1.2.6 - Murs porteurs à l’intérieur des locaux

Les murs porteurs à l’intérieur des locaux sont réalisés soit en voiles de béton banché, soit en agglomérés de ciment ou briques d’épaisseur conforme aux règles de calcul en vigueur. Un enduit pelliculaire est appliqué sur la face intérieure de ces murs. En cas de murs décalés, l’isolation est assurée sur le mur en débord extérieur par un doublage thermique, du type Polyplaque, ou tout autre produit similaire.
1.2.7 - Murs ou cloisons séparatifs

Les murs séparatifs entre parties habitables et locaux communs ou circulation palière sont réalisés soit en voiles de béton banché, soit en agglomérés de ciment ou en briques d’épaisseur conforme aux règles de calcul en vigueur avec enduit pelliculaire.

Si nécessaire, et si la réglementation en vigueur l’exige, doublage pour isolation phonique contre la gaine d’ascenseur, les escaliers communs ou locaux communs.

1.3 - PLANCHERS
1.3.1 - Plancher sur étage courant

Les planchers sont réalisés en béton armé dont le dimensionnement et le ferraillage sont déterminés par l'étude, menée selon les règles en vigueur, notamment la Nouvelle Réglementation Acoustique, du calcul des structures en béton armé ou précontraint.

Le plancher haut du sous-sol, sous les parties habitables, recevra en sous-face un isolant du type flocage (ou tout autre matériau ou principe isolant offrant des caractéristiques similaires) ou en surface une chape thermo-acoustique.
1.3.2 - Plancher sous terrasse

Les planchers sous terrasse sont réalisés en béton armé dont le dimensionnement et le ferraillage sont déterminés par l'étude, menée selon les règles en vigueur, du calcul des structures en béton armé ou précontraint, et recevront une étanchéité et un isolant thermique.
1.3.3 - Plancher au-dessus de locaux collectifs, locaux techniques, entrée, circulation et locaux divers

Les planchers des halls d’entrée et locaux techniques sont réalisés en béton armé dont le dimensionnement et le ferraillage sont déterminés par l'étude, menée selon les règles en vigueur, notamment la Nouvelle Réglementation Acoustique, du calcul des structures en béton armé ou précontraint.

Les planchers haut de ces locaux recevront en sous-face, sous les parties habitables, un isolant du type flocage (ou tout autre matériau offrant des caractéristiques similaires).
1.3.4 - Plancher des parkings

La constitution du sol des parkings est en béton surfacé revêtu de peinture anti-poussière.

1.4 - CLOISONS DE DISTRIBUTION
1.4.1 - Entre pièces principales

Les cloisons intérieures sont réalisées en système Placostil de 70 mm d’épaisseur (ou 100 mm dans le cas des logements à RDC avec grande hauteur sous plafond), constitué d’une ossature en acier galvanisé et de plaques à parement plâtre de 1 cm d’épaisseur vissées sur l’ossature, ou ponctuellement pour les gaines techniques de 100 mm d’épaisseur suivant réglementation.

Il n’est pas prévu la mise en place de laine de verre à l’intérieur de ces cloisons.
1.4.2 - Entre pièces principales et pièces de service

Les cloisons intérieures sont de même constitution qu'au paragraphe 1.4.1. Afin d'éviter la remontée d'humidité par capillarité dans les cloisons en pièce humide, un profilé en PVC est inséré entre le sol et le bas de la cloison.

Au droit des bacs à douche et des baignoires dans les salles de bains et salles d’eau, avant pose de la faïence, application sur le parement d’un enduit étanche du côté de la pièce humide.

1.5 - ESCALIERS
1.5.1 – Escaliers privatifs des appartements en duplex

Escalier en bois (hêtre en lamellé collé) avec contremarches, garde-corps et main courante éventuelle. Compris habillage de trémie en médium à peindre.
1.5.2 - Escaliers communs

Les escaliers communs intérieurs du bâtiment sont en béton. Les finitions s’y rapportant sont décrites au paragraphe 4.3.2 & 4.4.

1.6 - CONDUIT DE FUMEE ET VENTILATION
1.6.1 - Conduits de fumée des locaux de l’immeuble

Sans objet.
1.6.2 - Conduits de ventilation des locaux de l’immeuble

La ventilation du parking en sous-sol est du type mécanique pour l’extraction et naturel pour l’amenée d’air, conformément à la réglementation incendie.
1.6.3 - Conduits d’air frais

L’aération des appartements est réalisée par un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). L’air frais pénètre par des bouches ou « hygro-réglables », suivant étude thermique, incorporées dans les parties hautes des baies, dans les coffres de volet roulant ou incorporées dans les murs des pièces sèches, suivant le cas. Après avoir « balayé » le logement, l’air est extrait par les bouches situées dans les pièces humides, reliées à un extracteur situé en terrasse ou en combles.
1.6.4 – Conduits de fumée de chaufferie

Sans objet.

1.7 – CHUTES ET GROSSES CANALISATIONS
1.7.1 - Canalisations d’eaux pluviales

Les chutes d'eaux pluviales sont situées à l'extérieur ou à l’intérieur des bâtiments ; les eaux pluviales sont collectées depuis la toiture (gouttières) ou depuis les terrasses étanchées par des descentes en PVC jusqu'au pied du bâtiment, où elles sont raccordées à un réseau horizontal vers les réseaux publics.
1.7.2 – Canalisations d’eaux usées

Les chutes d’eaux usées et eaux vannes, en PVC, sont situées à l’intérieur du bâtiment, dans des gaines techniques, jusqu’en pied de bâtiment où elles sont raccordées à un réseau horizontal vers les réseaux publics.
1.7.3 – Canalisations en sous-sol

Les eaux usées et eaux vannes et les eaux pluviales sont évacuées en sous-face du plancher haut du parking par des collecteurs en PVC.
1.7.4 - Branchements aux égouts

Le collecteur des eaux usées et eaux vannes est raccordé aux réseaux publics situés sous la voie publique, soit directement soit par l’intermédiaire d’un regard

Les eaux pluviales seront évacuées dans les mêmes conditions par une canalisation spécifique ; elles pourront, suivant imposition des services administratifs, transiter par un bassin ou bac de rétention avec éventuellement une pompe de relevage.


1.8 - TOITURES
1.8.1. - Charpente, couverture et accessoires

Sans objet.
1.8.2 - Etanchéité et accessoires

Les ouvrages suivants reçoivent un complexe d’étanchéité approprié avec toutes les sujétions nécessaires.
Terrasses inaccessibles en toiture :

Etanchéité type multicouche élastomère protégé par complexe de végétalisation, avec isolant thermique en mousse de polyuréthane haute densité (ou équivalent thermiquement) au-dessus des parties habitables.
Terrasses accessibles en étage et jardin à RDC  :

Etanchéité type multicouche élastomère, avec isolant thermique en mousse de polyuréthane haute densité au-dessus des parties habitable (ou équivalent thermiquement), protection par dalles de gravillons lavés, au choix de l’Architecte, posées sur plots.
Etanchéité « jardin » sous terre végétale :

Etanchéité type bicouche élastomère multifonctions, ou équivalent, avec complexe drainant et feutre filtrant, destiné à recevoir la terre végétale, pour les zones traitées en espaces verts.
1.8.3 - Souches de cheminées, ventilation et conduits divers

Les souches en toiture ou en jardin sont en maçonnerie enduite ou métalliques préfabriquées du commerce type POUJOLAT ou équivalent.


CHAPITRE 2 - LOCAUX PRIVATIFS ET LEURS EQUIPEMENTS

2.1 - SOLS ET PLINTHES
Les revêtements de sol seront collés ou posés « flottants » sur une chape rapportée sur le plancher béton avec interposition d’un résilient assurant la désolidarisation acoustique
2.1.1 - Sols et plinthes des pièces principales

Le sol des pièces sèches est revêtu de parquet massif 14mm d’épaisseur, de type TRADIDECO de chez CFP (largeur lame de 70mm, pose à bâtons rompus).

2.1.2 - Sols et plinthes des pièces de service

Les sols des pièces de service (Cuisines, WC, Salles de bains, Salle d’eau) sont revêtus d'un revêtement carrelage 30 x 30cm de chez Desvres, Saloni ou équivalent (classement U2SP2 et U2SP3 pour la cuisine) pose collée sur la chape.

Le pourtour des pièces est habillé de plinthes en carrelage, dito sol de 7 cm de hauteur.

Il n’est pas prévu de revêtement de sol sous la baignoire ni sous le receveur de douche

Barre de seuil à chaque changement de matériau.

Le choix s’effectuera suivant avancement du chantier sur la base de 3 harmonies sol /mur prédéfinies à raison de 2 choix possibles par logement
2.1.3 - Sols des escaliers privatifs

Les escaliers en bois seront vernis in-situ ( teinte incolore).
2.1.4 - Sols des balcons, loggias
Revêtement dalles de gravillons lavés ou carrelage grès cérame au choix de l’architecte posé sur plots.

2.2 - REVETEMENT MURAUX (AUTRE QU’ENDUITS, PEINTURES, PAPIERS PEINTS ET TENTURES)
2.2.1 - Revêtements muraux des pièces de service

Salle de bain et salle d’eau :

Les parois verticales suivantes sont partiellement revêtues de carreaux de faïence collés 20x25 série de chez Desvres, Saloni ou équivalent avec un listel décoratif :

  • Sur tous les murs des salles de bain et salles d’eau et sur une hauteur de 2.05 m environ à partir du sol.

  • sur le tablier de baignoire, avec trappe de visite carrelée dito.

Il n’est pas prévu de revêtement faïence sous la baignoire, le receveur de douche ou derrière les appareils sanitaires

Le choix s’effectuera suivant avancement du chantier sur la base de 3 harmonies sol /mur prédéfinies à raison de 2 choix possibles par logement.
Cuisine :

Pas de Faïence murale prévue sur les murs
2.2.2 - Revêtements muraux des autres pièces

Sans objet.
2.3 - PLAFONDS (SAUF PEINTURES, TENTURES)
2.3.1 - Plafonds des pièces intérieures

Pour les étages courants, les plafonds sont constitués par la sous-face des dalles béton sur laquelle est appliqué un enduit pelliculaire.

Ponctuellement, il pourra être fait usage de faux plafond en plaque de plâtre pour passage des réseaux hydrauliques ou aérauliques ( VMC ou évacuations EU/EV/EP).
2.3.2 - Sous-face des loggias

Les sous-faces des loggias sont en béton brut de décoffrage. Elles seront recouvertes d’une couche de peinture, finition dite courante. Il pourra être fait usage de béton blanc. Dans ce cas, les sous faces ne seront pas peints.
2.3.3. - Sous-face des balcons

Les sous-faces des balcons sont en béton brut de décoffrage. Elles seront recouvertes d’une couche de peinture,, finition dite courante. Dito 2.3.2.

2.4 - MENUISERIES EXTERIEURES
2.4.1 - Menuiseries extérieures des pièces principales

Les baies des pièces principales sont équipées de fenêtres ou de portes-fenêtres en système mixte bois/aluminium. Le mode d'ouverture est à la française. Les vitrages sont isolants du type "double vitrage" .

La face intérieure des menuiseries recevra 2 couches de peinture blanche.
2.4.2 - Menuiseries extérieures des pièces de service

Les menuiseries extérieures des pièces de service sont analogues à celles des pièces principales telles qu'elles sont décrites au paragraphe précédent.

2.5 - FERMETURES EXTERIEURES ET OCCULTATIONS, PROTECTION ANTISOLAIRE
Toutes les baies sont équipées de volets roulants en PVC blanc, suivant localisation des plans de l’architecte.

Il pourra être fait appel à des volets roulant aluminium pour les grandes dimensions.

2.6 - MENUISERIES INTERIEURES
2.6.1 - Huisseries et bâtis

Les huisseries sont métalliques et peintes.
2.6.2 - Portes intérieures

Les portes intérieures sont de type isoplanes à âme alvéolaire laquées usine. Le bas de la porte est détalonné de 1 à 3 cm pour laisser passer librement l'air afin d'assurer une bonne ventilation de toutes les pièces.

Les portes des WC, salles de bains et salles d'eau sont équipées de condamnation.

Les portes des chambres sont équipées de serrures bec de cane avec clef

Toutes les autres portes intérieures sont équipées de serrures bec de canne sans clef.

Les poignées des portes sont en laiton ou alu brossé .

Butoirs au sol
2.6.3 - Impostes en menuiseries

Sans objet.
2.6.4 - Portes Palières

La porte d'entrée est composée d'une huisserie métallique, intégrée à la maçonnerie, peinte sur chantier.

L’huisserie reçoit l’ouvrant de la porte, en aggloméré est à âme pleine. Le revêtement de l’ouvrant sera soit de type rainuré façon FIBER ZEN de chez MALERBA, soit moulures rapportées (2 ou 3 cadres) recevant une peinture teinte au choix de l’architecte.

Joints d'étanchéité périphériques et seuil dit « à la suisse en bois lasuré.

Habillage de l’huisserie coté palier par une moulure en bois peint.

La quincaillerie de la porte d'entrée comprend les paumelles, la serrure 3 points A2P2* incorporée au vantail (type VACHETTE ou équivalent), 3 ergots anti-dégondage, le cylindre sur organigramme, un pommeau en laiton poli et une béquille sur la face extérieure, un micro-viseur.

Butoir au sol
2.6.5 - Portes de placards

Suivant indication des plans, porte coulissante ou ouvrant à la française suivant dimensions, épaisseur 12 mm minimum.

  • Les Placards seront posés sur socle en bois.

  • Les façades de placards situés dans les entrées seront de type miroir

2.6.6 - Moulures et habillage

Le recouvrement du doublage est assuré soit par le dormant de la menuiserie extérieure, soit par une baguette d'habillage.
2.6.7 –Tabliers de baignoire

Cf article 2.2.1.
2.6.8. Tablette bar cuisine/séjour

Sans objet.

2.7 - SERRURERIE ET GARDE-CORPS
2.7.1 - Garde-corps et barre d’appui

Les baies des porte-fenêtres et fenêtres, suivant hauteur d'allège, sont équipées de garde-corps ou de barres d’appui métalliques, soit peints, soit anodisés ou thermolaqués.

Les balcons sont équipés de garde-corps métalliques dito ci-dessus avec remplissage en partie basse.

Il pourra être fait appel pour ces ouvrages à des matériels préfabriqués du commerce.


2.7.2 – Grilles de protection des baies

Sans objet
2.7.3 - Ouvrages divers

Sans objet.
2.8 - PEINTURES, PAPIERS, TENTURES
2.8.1 - Peintures extérieures et vernis
2.8.1.1 - Sur menuiseries extérieures

Les menuiseries sont de type mixte bois/aluminium, elle recevront de couches de peinture blanche sur la face intérieure.
2.8.1.2 - Sur fermetures et protections

Sans objet pour les fermetures ou volets roulants en PVC.
2.8.1.3 - Sur serrureries

Les garde-corps reçoivent une couche d'antirouille et deux couches de peinture glycérophtalique brillante, teinte au choix de l'Architecte. Ce traitement pourra être éventuellement remplacé par une anodisation ou un thermolaquage réalisé en usine.
2.8.1.4 - Sur éléments de façades

Les planches de rive et sous-faces apparentes éventuelles, reçoivent lors de leur fabrication une couche d'impression, puis sur le chantier, deux couches de peinture satinée ou de lasure.

Les sous faces et rives de balcons recevront une peinture (sauf dans le cas d’utilisation d’un béton blanc).


2.8.2 - Peintures intérieures
2.8.2.1 - Sur menuiseries

Les huisseries intérieures, les trappes, les plinthes en bois des pièces sèches reçoivent deux couches de peinture satinée de couleur blanche, finition dite courante.

2.8.2.2 - Sur murs

Les murs des pièces sèches reçoivent 2 couches de peinture mate, finition dite courante, après travaux préparatoires.

Les murs des pièces humides reçoivent 2 couches de peinture satinée, finition dite courante, après travaux préparatoires.

Dans le cas d’une cuisine ouverte sur le séjour, les murs de la cuisine reçoivent 2 couches de peinture mate, finition dite courante.
2.8.2.3. - Sur plafonds

Les plafonds des pièces sèches reçoivent 2 couches de peinture mate, finition dite courante, après travaux préparatoires.

Les plafonds des pièces humides reçoivent 2 couches de peinture satinée, finition dite courante, après travaux préparatoires.

Dans le cas d’une cuisine ouverte sur le séjour, le plafond de la cuisine reçoit 2 couches de peinture mate, finition dite courante.
2.8.2.4 - Sur canalisations, tuyauteries, chutes et divers

Les canalisations, tuyauteries, chutes lorsqu'elles sont apparentes, reçoivent deux couches de peinture satinée de couleur blanche, finition dite courante.

2.8.3 - Papiers peints
2.8.3.1 – Sur murs

Sans objet.

2.8.3.2 – Sur Plafonds

Sans objet
2.8.4 - Tentures (tissus, voiles plastifiés, etc ...)
2.8.4.1 – Sur murs

Sans objet.
2.8.4.2 – Sur Plafonds

Sans objet
2.9 - EQUIPEMENTS INTERIEURS
2.9.1 - Equipements ménagers
2.9.1.1 – Bloc évier robinetterie

Pour les logements à partir du 2P il sera prévu un évier en acier inoxydable de 120 cm de large, simple bac avec égouttoir, équipé d'une robinetterie mitigeuse de marque GROHE série EUROSMART ou équivalent, posé sur meuble avec emplacement pour machine à laver la vaisselle et petit meuble simple porte de complément.

Pour les studios, il sera prévu un ensemble kitchenette de 90 cm de large avec une cuve évier 2 plaques chauffantes électriques et un réfrigérateur
2.9.1.2 – Appareils et mobilier

Sans objet
2.9.1.3 – Evacuation des déchets

Sans objet
2.9.1.4 – Armoire sèche-linge

Sans objet

2.9.2 - Equipements sanitaires et plomberie
2.9.2.1 - Distribution d'eau froide

Les canalisations de distribution d’eau froide apparentes ou encastrées sous fourreaux sont en cuivre ou en PER.

Les logements sont alimentés par des colonnes montantes situées en gaines techniques. Le branchement particulier de chaque logement sur ces colonnes montantes est équipé d’une manchette permettant la pose ultérieure d’un comptage individuel par la copropriété.
2.9.2.2 – Production, distribution et comptage d’eau chaude collective

Elle sera assurée à partir de l’échangeur de chauffage urbain assurant également le chauffage du bâtiment.

Les logements sont alimentés par des colonnes montantes situées en gaines techniques (palières ou logements).

Le branchement particulier de chaque logement sur ces colonnes montantes est équipé d’une manchette permettant la pose ultérieure d’un comptage individuel par le syndic lors du choix de l’organisme gestionnaire
2.9.2.3 - Production et distribution d'eau chaude individuelle

Sans objet
2.9.2.4 - Evacuations

Les eaux usées et les eaux vannes sont évacuées à l'aide de canalisations en PVC. Les collecteurs d'évacuation situés à l'étage sont raccordés à des chutes. Ces systèmes séparatifs d'évacuation sont raccordés à un regard de raccordement à l’égout.
2.9.2.5 - Distribution du gaz

Sans objet
2.9.2.6 - Branchements en attente

Les seuls branchements en attente sont situés dans les cuisines et comprennent les alimentations en eau froide et les évacuations pour machines à laver la vaisselle et le linge.

Dans certains logements, les attentes pour le lave-linge pourront être situées dans la salle de bains ou salles d’eau, suivant plans de l’Architecte et impératifs de la réglementation.

Les branchements situés en cuisine seront positionnés sous les éviers. Dans le cas d’une implantation des branchements de lave-linge et de lave-vaisselle dans la cuisine, il sera mis en place des robinets EF doubles et une double évacuation siphonnée.

Les logements situés à rez-de-chaussée disposant d’un jardin et/ou d’une terrasse de plus de 8 m² comporteront un robinet d’eau froide extérieur. De même pour les terrasses de surface supérieure à 8 m² en étage.
2.9.2.7 - Appareils sanitaires

Les sanitaires sont de couleur blanche.

Baignoire en acrylique (1,70 ou 1,60 m x 0,70 m) de chez ARISTON (type classique), ou équivalent.

Meuble 2 portes de 0,80 m ou 1,40 m de large suivant plans, avec vasque et plan, surmonté d’un miroir et d’un bandeau lumineux pour les salles de bains et salles d’eau.

WC posé au sol, de marque PORCHER type ULYSSE ou équivalent avec abattant rigide et réservoir 3/6 l pour les WC situés dans les salles de bains et les salles d’eau.

WC suspendu avec réservoir encastré, type Gébérit, pour les WC indépendants.

Lave-mains à partir du 3P dans les WC indépendants et suivant plan de vente.

Bac à douche en céramique 0,80 m x 0.80 m ou autre dimension suivant plan de vente, de marque PORCHER type ULYSSE, ou équivalent, entre trois parois carrelées (ou pare douche vitré dans le cas d’impossibilité technique) et porte ouvrant à la française vitrée (ou coulissante dans le cas d’impossibilité technique).
2.9.2.8 - Robinetterie

Les baignoires, les bacs à douche, sont équipées de mitigeurs thermostatiques de marque GROHE.

Les vasques et les lave-mains sont équipés de robinetteries type mitigeur de marque GROHE série EUROSMART ou équivalent.
2.9.2.9 – Accessoires divers

Support douchette pour les salles de bain avec baignoire (ou support intégré à la robinetterie).

Support mural réglable, douchette 2 jets « pluie » type TEMPESTA classique de chez GROHE.
2.9.3 - Equipements électriques
2.9.3.1 - Type d'installation

L'installation électrique est du type encastré. L’implantation du tableau dans la partie habitable se fait suivant demandes ERDF et suivant plans de l'Architecte.

Cette installation sera conforme à norme NF C 15100 (version en vigueur pour le programme) complétées par les exigences de la règlementation PMR (Personnes à Mobilité Réduite).

Façade ouvrant à la française toute hauteur pour LAGIL
2.9.3.2 - Puissance à desservir

La puissance minimale à desservir est celle correspondant à la norme ERDF C14-100, à savoir 1 ou 2p : 6 kw, 3 à 5p : 9 kw, 6p et plus : 12 kw.
2.9.3.3 - Equipement de chaque pièce

L'équipement électrique de chaque pièce est celui correspondant aux normes en vigueur.

L'appareillage est de chez Legrand, série Céliane Neutre, ou équivalent.

Les appareillages de télévision pourront être de marque différente pour satisfaire à la réglementation en la matière

Les points lumineux sont équipés de douilles type DCL sans luminaire s’il n’est pas fait état de leur mise en place.

Entrée : 1 point lumineux en plafond ou en applique commandé en simple allumage ou en va-et-vient

1 PC
Cuisine : 1 point lumineux en applique en simple allumage

(Les appareils 1 point lumineux en plafond en simple allumage

électroménagers 6 PC dont 3 à hauteur du plan de travail et 1 PC à proximité immédiate

ne sont pas fournis) de l’interrupteur d’éclairage (PMR)

1 PC spécialisée pour lave-vaisselle

1 PC spécialisée pour lave-linge si elle n'est pas dans la salle de bains

1 PC spécialisée pour four

1 sortie 32 A pour la plaque de cuisson


Cuisine 1 point lumineux en plafond en simple allumage

inf à 4m2 : 3 PC dont 2 à hauteur du plan de travail et 1 PC à proximité immédiate

de l’interrupteur d’éclairage (PMR)

(Les appareils 1 PC spécialisée pour lave-vaisselle

électroménagers 1 PC spécialisée pour lave-linge si elle n’est pas dans la salle de bain

ne sont pas fournis) 1 sortie 32 A pour la plaque de cuisson


Séjour : 1 point lumineux en plafond en simple allumage

5 PC (pour les séjours de plus de 20 m2 de surface, 1 PC supplémentaire par tranche de 4 m²)

1 des PC évoquée ci-dessus sera située à proximité immédiate de l’interrupteur d’éclairage (PMR)

Toutes Chambres : 1 point lumineux en plafond en simple allumage

3 PC

1 PC à proximité immédiate de l’interrupteur d’éclairage pour la chambre PMR de l’unité de vie (chambre 1)
Salle de bains/salle d'eau 1 point lumineux en plafond en simple allumage

1 point lumineux au-dessus du lavabo en simple allumage (bandeau lumineux)

1 PC

1 PC spécialisée pour lave-linge s'il n'est pas dans la cuisine

1 PC à proximité immédiate de l’interrupteur d’éclairage (si SDB et SDE PMR)
WC : 1 point lumineux en plafond ou en applique en simple allumage

1 PC à proximité immédiate de l’interrupteur d’éclairage (si WC PMR)
Dégagement : 1 point lumineux en simple allumage ou va et vient suivant configuration en plafond ou en applique

1 PC

Balcons et terrasses 1 PC étanche

1 point lumineux équipé d’un hublot, simple allumage depuis l’intérieur

NOTA : l’ensemble des points lumineux pourront être traités en applique sur murs et cloisons pour les logements comportant des plafonds en plaques de plâtre sous combles ou toitures ou pour les pièces de plus faible hauteur sous plafond

2.9.3.4 - Sonnerie de porte d’entrée

Un bouton poussoir est situé au droit de la porte palière et commande la sonnette installée dans le tableau électrique.
2.9.4 - Chauffage, ventilation
2.9.4.1 - Type d'installation

Le chauffage sera de type collectif raccordé sur le réseau de chauffage urbain de la ville via un échangeur implanté dans le local sous station situé en sous-sol.

La distribution du fluide chauffant s’effectuera via des réseaux horizontaux en sous sol et des colonnes montantes situées dans les gaines techniques palières.

L’emplacement des dispositifs de comptages sera prévu en gaine palière le comptage sera mis en place par le syndic lors du choix de l’organisme gestionnaire.

La distribution chauffage dans les logements est prévue en PER sous fourreaux encastrés dans les planchers.

2.9.4.2 - Température garantie dans les diverses pièces

La température intérieure garantie dans les diverses pièces est de 19 degrés par une température extérieure de - 7 degrés C.

La régulation de température sera assurée par un thermostat d’ambiance situé dans le séjour. L’ajustement de la température des autres pièces se fera via les têtes thermostatiques sur chaque radiateur.
2.9.4.3 - Appareils d'émission de chaleur

Les appareils d’émission de chaleur seront des radiateurs acier de marque FINIMETAL ou équivalent de type
« intégré-habillé ».

Il est prévu des sèche-serviettes électriques dans les salles de bains et salles d’eau.
2.9.4.4 – Attentes chauffage

Sans objet.
2.9.4.5 - Conduits de fumée

Voir paragraphe 1.6.1.
2.9.4.6 - Conduits et prises de ventilation

Voir paragraphe 1.6.2.
2.9.4.7 - Conduits et prises d'air frais

Voir paragraphe 1.6.3.
2.9.5 - Equipement intérieur des placards et des pièces de rangement
2.9.5.1. - Placards

Tous les placards seront équipés d’une tablette chapelière et d’une tringle : Panneau d’aggloméré de 19 mm mélaminé 2 faces et chant.

Poste sur tasseaux à peindre avec tringlerie inox.

Raidisseur vertical en mélaminé suivant largeur placard (>100 cm).
Pour les placards de chambres et dégagements >120 cm seront équipés d’une zone penderie (2/3) et d’une zone rangement (1/3) :

Zone penderie :

  • Une tringle de penderie fixée en sous-face de la tablette chapelière

Zone rangement :

  • 3 tablettes en panneau d’aggloméré de 19 mm mélaminé 2 faces et chant

  • Pose sur taquets


2.9.5.2 - Pièces de rangement – dressing
Pas d’aménagement intérieur de prévu

2.9.6 - Equipement de télécommunication
2.9.6.1 - Radio TV

Une prise d'antenne TV/FM/SAT est installée dans le séjour et dans la chambre n°1.
2.9.6.2 - Téléphone

1 prise type RJ 45 est installée dans le séjour..

1 prise type RJ 45 dans la cuisine, si cuisine fermée.

1 prise type RJ 45 dans chaque chambre.
2.9.6.3 – Commande d’ouverture de la porte principale d’entrée de l’immeuble

Elle sera réalisée au moyen d’un poste vidéophone placé dans l’entrée du logement ou dans la pièce principale pour les logements qui ne comporteraient pas d’entrée. Cette commande concerne la porte du hall (porte intérieure du SAS).
2.9.6.4 – Autres équipements

Sans objet

  1   2   3

similaire:

Note preliminaire iconNote préliminaire

Note preliminaire iconNote préliminaire

Note preliminaire iconNote préliminaire

Note preliminaire iconNote preliminaire

Note preliminaire iconNote préliminaire

Note preliminaire iconNote preliminaire

Note preliminaire iconNote préliminaire 6
«Règlement de Sécurité» contre les risques d’incendie et de panique dans les Décret du 12 Avril 1988 relatif aux caractéristiques...

Note preliminaire iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

Note preliminaire iconProgramme Préliminaire

Note preliminaire iconManuel complet Version préliminaire








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com