Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour








télécharger 51.87 Kb.
titreClé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour
date de publication24.12.2016
taille51.87 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos


A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS

ORDO AB CHAOS DEVS MEVMQUE JVS

Au nom et sous la juridiction du suprême conseil des Souverains Grands
Inspecteurs Généraux du 33° et dernier degré du Rite Ecossais Ancien
et Accepté pour la France

SOUVERAIN CHAPITRE

MASSENA N° 813

VALLEE DE NICE

TRAVAIL SUR LE RITUEL
LDP CURIOSITE OU AMOUR ?

05-05-2004 JEAN PIERRE POUYSSEGUR 18°
T .S. ATHIRSATA ET VOUS TOUS MES F C.R..C
L.D.P CURIOSITE OU AMOUR ?
LPD,  à la fois Sigle et Sentence que le Chevalier d’Orient et de l’Epée va trouver gravés en lettres d’or sur le pont de Gandara.

Les Chevaliers initiés sont invités à passer, ou ont la liberté de le franchir, de passer, après un long exil en Orient, pour poursuivre leur quête initiatique.
Nous analyserons d’abord les termes de ce sigle : L.D.P que certains ont traduit par «  liberté de penser », ou « liberté de passer ».

Nous, nous retiendrons, « liberté de passage » qui avec le symbolisme du pont reliant les deux rives, avec l’action libre de passage qui représente la clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle.
Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour du point de vue de la place de ces deux concepts, à ce degré, pour le Chevalier de l’Orient et de l’Epée et bien entendu dans la perspective du chemin à parcourir, avec la volonté du bâtisseur. L'initié se doit de continuer inlassablement en qualité de Chevalier Ecossais, en action dans le monde, vers sa pleine réalisation sacerdotale.
Posons succinctement le décor situationnel en gardant l’aspect allégorique et l’enseignement ésotérique sans nous soucier de l’histoire avec un grand « H ».
Dans la légende du rite, des initiés, après la remontée du puits qui clôt les degrés dits philosophiques et la tentative avortée d’effraction d’ EN-SOPH ; puis l’exil à Babylone, entreprennent le retour à Jérusalem.

Retour de B. à J., cet exil intérieur pour le nouvel initié Chevalier d’Orient et de l’Epée qui est sans cesse, dans notre Rite invité à se reconstruire.
Si nous abandonnons le domaine du mythe et observons la légende du Grade nous voyons qu’elle s’inspire d’événements historiques.

L’exil à Babylone, réalité matérielle, puis le retour à Jérusalem, réalité spirituelle.

Un prince Hébreu Zorobabel, de la tribu de Juda et ses compagnons quittent, après un exil de 70 ans, Babylone pour Jérusalem. Ces captifs obtiennent du Roi de Perse Cyrus, la liberté et donc la possibilité d’aller reconstruire le second Temple à Jérusalem.
Voilà Zorobabel qui part librement pour Jérusalem, avec ses compagnons adoubés, élus à perpétuité et faits Chevaliers d’Orient et de l’Epée par le Roi Cyrus.

Ils partent avec des moyens financiers pour le voyage et les emblèmes royaux – bague et ruban vert - qui les protègent et leur ouvrent le passage ; leur permettant ainsi de poursuivre leur mission, leur œuvre de bâtisseur. -Temple de la Jérusalem Céleste à l'image du Cosmos -
LE PONT
Mais voilà, il y a le pont à passer ! Ce pont est considéré ici comme un obstacle, un passage, une épreuve effective sur la voie matérialisant les épreuves à surmonter par le nouvel initié pour devenir, un jour, un authentique Chevalier.

Ce pont, symboliquement, relie ce qui est séparé, Babylone et Jérusalem, la matière et l’esprit, les ténèbres de l’erreur, les clartés de la vérité. …
Comme dans toutes les traditions, la métaphore du pont est présente. Elle est le symbole des passages et des épreuves. Le pont fait très souvent partie des voyages initiatiques.

Nous le trouvons dans la tradition Chinoise, Islamique, Indienne…

Dans la légende Arthurienne – le pont est le passage représenté par le fil de l’épée, pour Lancelot qui doit rejoindre le château -

Ailleurs, Zeus jette une passerelle entre deux mondes, celui des hommes et celui des Dieux. Il est représenté par l’arc en ciel en Allemagne.

Par le KOTOTAMA au Japon, esprit de la porte du ciel, de la vie , de la mort, de l'union. C'est la porte d'entrée libre pour la pratique du BUDO.

A Rome ; Pontifex, titre de l’Empereur, est demeuré celui du Pape ; souverain Pontife qui possède les deux clés de l’initiation royale et sacerdotale, médiateur entre le ciel et la terre, passeur d’âmes vers l’autre rive et maître du seuil.
Nous voyons que dans toutes les traditions le pont symbolise le passage, le lieu entre deux mondes, deux rives entre deux domaines ; la matière et l’esprit, entre l’homme et l’absolu.

Il symbolise aussi la jonction entre le monde manifesté et le monde non manifesté.
Le pont peut être perçu aussi comme le lien, l’axe reliant, favorisant la possible communication entre deux domaines, deux civilisations, deux rives, deux cultures.

Il matérialise la voie à suivre, à entreprendre avec une notion de choix, de volonté, avec un engagement plein de sérénité et de courage pour l’action future….
Ici au 15 °, le passage du pont de Gandara - 3ème passage - représente des épreuves effectives à bien préparer qui impliquent l’abandon comme un renoncement lors de la bataille, des anneaux, bagues, rubans, honneurs, métaux représentant encore les manifestations de notre Ego… C'est la démarche spirituelle qui initie le Chevalier à l'action, à la réalisation.

Ces épreuves indiquent que notre combat intérieur n’est pas fini, que la purification est toujours à parfaire, que le Temple n'est pas achevé.

Rien ne s’obtient sans effort, sans combat, sans incessante persévérance, sans sacrifice et par surcroît sans les autres.

"J'aime ceux qui tentent l'impossible" aimait à dire Frédéric II de HOHENSTAUFEN.
L.D.P «  LIBRE DE PASSER  »
Notre chevalier d’Orient et de l’Epée est debout sur l’autre rive, libéré de toute attache, de toute richesse illusoire après la confrontation du passage du pont de Gandara. Libre de passer à un autre état, à un autre statut. – du matériel au spirituel -

Il a abandonné ses croyances primitives, sa foi révélée, ses certitudes mentales philosophiques, tout ce qui lui a permis d’arriver jusqu’ici mais qui l’empêchait de se libérer totalement -lourdeur de l’Ego, poids des métaux… -

Il est enfin libre, maintenant prêt à débuter la reconstruction du Temple, du second Temple avec deux outils, l’épée et la truelle.

Examinons son nouvel état …. Cette liberté octroyée, acquise au combat.

Le voilà libre.

  • Libre Physiquement puisqu’ engagé pour la traversée, pour le combat, pour la suite de l'aventure.

  • Libre spirituellement puisque adoubé, initié et armé de l'Epée et de la Truelle ….


L. D. P. "LA LIBERTE DE PASSAGE"
Elle s'éprouvera par l'action engagée, par le pouvoir d'agir, développant la puissance de raison, de volonté, d'action et ceci au travers de l'appropriation d'une nouvelle conscience.

Avec la liberté d’aller plus loin, le chevalier d’Orient et de l’Epée, sur la voie de son développement spirituel doit davantage œuvrer pour arriver à changer plus ses désirs que l’ordre du monde.

En pleine liberté puisque l’initié est maintenant libre d’agir. En pleine conscience hors des passions, en toute compréhension. Libéré, puisqu’il doit combattre pour des valeurs loyales, pures et acceptées.
Il se veut le serviteur d’un combat incessant à la recherche d’un absolu. Nombreux sont les combattants initiés, tous ne franchiront pas le pont ! Car l'initié est ici seul, sans guide.

Il atteindra l’autre rive. Dans sa main gauche l’Epée, traditionnellement liée à la Justice.

Mais ici, en plus, symbole de Lumière, de Spiritualité, de guerre intérieure, de pouvoir et de vertu.

Epée symbolisant le pont, l’union, le mariage de l’eau et du feu… - fer rougi et trempé - Idéal de luminosité, de parole ; Epée à deux tranchants .

Dans sa main droite une truelle invoquant la matérialité passée et dépassée. Image aussi de la puissance créatrice à venir et de l’outil qui réunit, qui fusionne….
Image encore et toujours de l’union qui lisse les aspérités du Maçon, cimente, soude les divers comportements de l’ être humain et les êtres humains entre eux, à l'image des pierres de l'édifice, du Temple et des initiés dans la chaîne d'union.

A ce degré, le combat du Chevalier n’a rien de destructeur. Au contraire, il est et sera porteur d’une volonté de compréhension, de bâtisseur éclairé, à la recherche d’un absolu qui va le guider vers une nouvelle quête ; vers sa réalisation spirituelle chevaleresque.
Maintenant, la relation spécifique entre la divinité et l’homme est envisagée comme le service chevaleresque d’un Vassal envers son Seigneur, son Suzerain.

Ce qui revient à faire participer, à partir de ce 15° ; l’opératif et le divin.

N’oublions pas que les exilés de Babylone représentent aussi l’éloignement de L’homme exilé de lui-même, qui doit apprendre à se retrouver, au plus profond de son être.

C’est pour le nouveau Chevalier " l’œuvre au noir " du pèlerinage de l’âme qui consiste, en dépouillements successifs, à la recherche et/ou découverte de son intériorité.
LA CHEVALERIE ECOSSAISE
Nous voyons ici au 15° réapparaître l’image, le profil du Chevalier Ecossais.

N’oublions pas, mes frères Chevaliers R  C, que l’initié est d’une certaine manière plongé dans la Chevalerie dès le 1° ; " il est reçu et créé " , reçoit des gants, une rose rouge, s'engage à œuvrer en groupe… Maître secret, il fait allégeance à l'ordre Ecossais. Ensuite au 11° sublime Chevalier élu, guide, chef de tribu mais sans épée.
C’est au 15° que le Chevalier de l’Orient et de L’Epée entre dans la Chevalerie dite spirituelle parce qu’à la fois, sacrificielle et sacerdotale.

  • Sacrificielle qui va le conduire vers une harmonie, vers une pleine maîtrise. Il se soumet pleinement à une règle de discipline très stricte, à une ascèse qui lui permet de maîtriser sa nature profonde ; ce qui l’empêche de se détourner de son but.

  • Sacerdotale qui va inexorablement le conduire à la conquête de sa liberté en se débarrassant des entraves de son Ego, comme investi d'une mission divine. " l’œuvre au blanc "

Ces Chevaliers, ces Frères d'armes, à l'image des Samouraï, des Templiers, savent la valeur des mots et connaissent le poids de leur sabre. Ils partagent tous, tempérance, générosité, prudence, altruisme et fraternité. Ils savent qu'on ne bâtit pas avec le glaive mais à partir de la lente transformation de l'homme.
L'initié 15° adoubé, fait Chevalier par le Roi, part, revient, combat, parcourt le monde, se dépouille, atteint un autre état de conscience.

Il retrouve la parole perdue - I.N.R.I. -

Il est enfin libéré du joug intellectuel, du joug de la foi révélée, et n'oublie pas que le travail d'un Maçon ne s'arrête jamais.

Il est en cela soutenu par les 3 piliers représentant les 3 vertus théologales : FOI ESPERANCE CHARITE qui vont l' illuminer, à partir de l'Espérance, ce flambeau qui éclaire.
Voilà le Chevalier conforté dans son parcours initiatique propice maintenant au " lâcher prise", pour mieux intégrer le cosmos en développant le don de soi ; cette merveilleuse charité qui englobe la générosité, l’esprit de sacrifice, et qui conduit à l'Amour.


LA CURIOSITE OU L’AMOUR ?
Examinons maintenant la place de ces deux concepts pour le Chevalier de l’Orient et de L’Epée.
LA CURIOSITE
La curiosité est la faculté qui l’a accompagné dès son entrée dans le cabinet de réflexion et qui ne l’a pas quitté durant son parcours initiatique jusqu’à sa mise en exil….

Nous comprenons bien, que maintenant, cette curiosité " nécessaire comme une fatalité " ne disparaîtra pas totalement ; elle prendra une toute autre coloration.

Elle est et sera dans tout son parcours chevaleresque, le désir de voir, de comprendre, de sentir et surtout d’ être…
Elle devient pour le Chevalier cette prise de conscience de sa propre créativité, de ce potentiel divin qui se réveille et s’épanouit en lui et que tout initié devrait un jour ressentir.
Elle est cette lucidité nouvelle, cet état de perception qui ne comporte ni condamnation, ni identification. Elle participe de cette volonté de poursuite de l'engagement, du passage au statut de Vrai Chevalier.

C’est une composante de l’état silencieux, intérieur que le Chevalier va approfondir et qui va lui permettre de se centrer sur lui-même, sur son intériorité, sur la connaissance, la reconnaissance de l’Autre en lui-même, dans la voie de la joie, du bonheur ; voie de l’Amour. Cet Amour, pilier qui le guide, le rend, dans ce fleuve de la vie où il œuvre, seul juge de son action, seul face à sa conscience en pleine sérénité.

Nous voyons combien ici cette nécessaire curiosité est plongée, englobée dans la loi d'Amour.

Cette loi qui unit et coordonne tout ce qui a été créé comme l'affirmait Basile De CESAREE : " l'Homme est une créature qui a reçu l'ordre de devenir Dieu" .
L' AMOUR
Le Compagnon 2° a déjà bien parcouru le monde. Chevalier, il est plongé dans la réalité de la vie. Toujours en action, il est centré sur lui-même, et pleinement conscient de sa mission. Centré sur sa conscience profonde, intérieure, sur son éthique, sur son idéal de Chevalier, sur sa rayonnante plénitude martiale, chemin de la Véritable Chevalerie Ecossaise à laquelle il aspire.
Notre Chevalier spirituel ne s’appartient plus totalement, il est toujours, à tout instant le serviteur éclairé de son destin…du Grand maître, de son Dieu ; comme un sacerdoce !
Le voilà arrivé à une plénitude admirable avec le don de lui-même, sachant toujours conserver l'attitude du petit enfant ; confiant, enthousiaste, sans préjugé, sans peur, pur, un concentré d’émotions vraies débordant d'amour, de générosité vraie.

Le Sage enseigne le Coran, n'est riche que de ce qu'il a donné !

Il s’efforcera de rester " SHOSHIN " esprit de débutant en toutes circonstances, aidé en cela par la joie et le bonheur d'approfondir ses connaissances, d'œuvrer en pleine fraternité, baigné par cette loi d'Amour socle et moteur des degrés Chevaleresques.
L'Amour Universel représente et englobe à ce degré, la Lumière, la Force de vie, la Foi, la Parole qui éclaire. Il est aussi " le premier moteur" de l'initié, l'essence qui anime, la source qui jaillit.

Nous savons tous que c'est l'Amour qui donne un sens à la vie. Aussi sans cette pleine conscience rien n'est vrai, nous demeurons au niveau de conscience intellectuelle; l'ouverture vers la source ne se réalise pas, elle reste pure spéculation. Si on ne communique plus avec l'extérieur, si on ne partage pas avec l'autre et avec les autres, on ne comprend plus rien !

Nous savons que l'Amour de ses semblables n'est pas une doctrine intellectuelle, il est action de justice et d'espérance dans le monde.

L'Amour accompagne le développement de l'homme et contribue à sa propre ascension spirituelle, à la métamorphose de sa présence au monde.

Comme nous le rappelle notre G C L.H. BARANGER : " la Connaissance elle-même doit s'illuminer d'Amour, seule et indispensable condition d'une action conforme à la Chevalerie Spirituelle".

Avec l'armure de lumière, le mental immobile et l'esprit léger, le Chevalier Ecossais R C, à l'image du Grand Sage, du Grand Maître, du Samouraï doit pouvoir construire son Temple sur terre capable de résister aux ténèbres. Il a le devoir de transmettre dignement l'héritage de cette tradition spirituelle vivante, venue du fond des âges, composante à caractère artisanal "celle des bâtisseurs" et l'autre chevaleresque, Royale et Militaire.
Si la Curiosité continue à accompagner le Chevalier sur son chemin initiatique, l'Amour lui, présent dès l'accueil de l'impétrant, qui comme un parfum l'enveloppe sur la voie initiatique et marque le fondement des degrés dits Chevaleresques. 15°- 18°

C'est son expansion dans l'action qui amènera le Chevalier à sa pleine réalisation. A travers l'obligation constante d'habituer son esprit à instruire ses Frères et son bras à les défendre.

Si l'impétrant apprend qu'il peut approfondir, découvrir, renforcer, transformer ce qui est ! le Chevalier R C sait que ce à quoi il aspire à être, que ce qu'il voudrait être n'est encore qu'un idéal, qu'une irréalité du moment.
Le Chevalier d'Orient et de l'Epée est plongé dans une transcendante altérité "à travers l'action qui réoriente les cœurs égarés", mais s'il se nourrit d'Amour, cette merveilleuse transformation alchimique, permettant la fusion avec l'autre, alors il cheminera sur la voie de la sagesse, vers sa pleine réalisation.
" Seul le sage sait que l'Esprit souffle où il veut, quand il veut "

J’ai dit T.S ATHIRSATA

BIBLIOGRAPHIE
MIRCEA Eliade, Initiations, rites, sociétés secrètes, Gallimard, Paris 1959.

Francis BARDOT, SALIX N° 25, de Babel à la Pentecôte.

H.L. BARANGER, TRADITION ECOSSAISE N°5, janvier 2003, « A propos des Séfirot »

Francis BARDOT, ACTUALITE N°92, Ecoute et Regard, novembre 2003.

William GLEASON, A la source spirituelle de l’Aïkido, Guy TREDANIEL Editeur, 1996.

Michel SERRES, L’incandescent, Editions le Pommier, essais, 2003.

Paul NAUDON , Histoire, Rituels des hauts grades Maçonniques, Dervy, Paris, 1978.

Jean-Pierre BAYARD, le Symbolisme Maçonnique des hauts grades, ABI, Paris, 1975.

Claude GUERILLOT, J’ai ce bonheur ! , Guy TREDANIEL, Paris, 2003.

Jean –Pierre BAYARD, La spiritualité de la FRANC-MAÇONNERIE, D'ANGLES St Jean de Braye, 1982,

TAO-TÖ KING, tradition de Liou Kia-Hway, dans les philosophies taoïstes, Gallimard, Paris, 1980

Jean TOURNIAC, les traces de lumières, Dervy, Paris, 1976.

Hubert GREVEN, Réflexion sur l’enseignement de St Jean, ORDO AD CHAOS, Paris, 2001.

THICH NHAT HANH, Bouddha et Jésus sont des frères, Pocket N° 1155, Le Relié, 2001.

André PROTIN, AÏKIDO, un art martial, une autre manière d’être, Edition DANGLES, Collection Horizons Spirituels, St Jean de Braye, France, 1977.

THICH THANH TU, la Voie de la Sagesse Supérieure, Traduction LE VAN KIM, conférence Montréal, Quebec Canada, 1996, LEBON TÛ-HÛC.

  • André COGNARD, le nœud de la ceinture, AÏKIDO, un chemin pour la Paix, Editions du Vivarais, 1986.

  • R.E.A.A , Les rituels des 18 premiers degrés.


  


similaire:

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconLa collection des Lettres et Ecrits de la Mère Henriette Aymer de...
«l’Ami du Roi» a mis un article sur les missions qu’il n’a pas eu; enfin même ceux qui nous veulent du bien nous tracassent. Faut-il...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconFeuille d’édification chrétienne
«Je suis», «l'Éternel», Celui qui ne peut changer. IL nous aime du même amour, aujourd'hui, que lorsqu'il mourait pour nous sur la...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconLa création d’un nouveau grade de directeur des finances publiques...
«administrateur de 1ère classe», avec éventuellement maintien d’un système de type tour de piste pour l’accès à la 1ere classe. Les...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconComment nous connaissons-nous les uns les autres comment percevons-nous...
«l’être avec lequel je parle est-il d'une façon ou d'une autre conscient ou intelligent ?», n’est plus une question rhétorique posée...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour icon3. Description du savoir-faire de la sncf en matière d’exploitation ferroviaire à grande vitesse
«Le Capitole» à 200 km/h et ceci sur voie classique seulement 3 ans après la mise en service des trains à grande vitesse japonais...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconDans cet esprit, nous nous réservons le droit de demander à tous...
«Direction Commerciale Horlogerie & Lunettes» conduit le développement commercial de l’horlogerie et des lunettes Cartier, en définissant...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconChapitre 1 : Données fondamentales théoriques, comparatives et historiques...
«la nation est une communauté spirituelle fondée sur le passé, l’Histoire et les traditions, et surtout sur l’avenir avec une volonté...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconMouvement de solidarite pour le developpement
«mission constitutionnelle», en tant que parti politique congolais au service de la Nation, convaincus d’apporter la clé de la solution...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconAdresse au destinataire (réel ou fictif) de celui-ci une demande...
«bien voyager» — du point où elle a pris forme, elle Peut gagner les réseaux plus étendus de conversation dans l’ensemble d’une organisation...

Clé de ce grade, ajoutée à la truelle et l’épée conduit l’initié sur la voie de la chevalerie spirituelle. Enfin, nous répondrons à la question de la Curiosité et de l’Amour iconSurtout ‘’La condition humaine’’ qui est étudiée dans un dossier à part
«En 1914, on avait conduit les élèves de la classe aux champs de la Marne, quelques jours après la bataille. À midi, on nous distribua...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com