SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c'est un énorme succès, traduit en 10 langues. Er








télécharger 146.19 Kb.
titreSH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c'est un énorme succès, traduit en 10 langues. Er
page1/4
date de publication09.09.2018
taille146.19 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4
Jeudi Investigation: un Jeudi Noir de l'Information

commentaire voix off en bleu

citations en vert

son direct des différentes sources d'image

texte souligné: texte également présent à l'écran

0'15''

Le 24 avril 2008, Canal+ diffuse dans le cadre de son émission « Jeudi Investigation » un reportage de Stéphane Malterre, journaliste à l’agence TAC Presse.

Le thème : Internet, « grand bazar de toutes les rumeurs », « terrain de jeu idéal pour les manipulateurs de tout bord »
En guise d'exemple le journaliste de C+ va s'attaquer à Loose Change, un documentaire américain qui conteste la version officielle du gouvernement Bush sur les attentats du 11 Septembre 2001.
0'48''

Emilie Raffoul: « Bonsoir et bienvenu, on est très heureux de vous accueillir dans les bureaux de Jeudi Investigation.

Stéphane Haumant: Ce que vous allez voir ça ressemble à de l’info, ça a la couleur de l’info mais c’est de la pure intox » (suivi d’un extrait de LC)

Stéphane Malterre: Ces images, indiquerait de manière irréfutable la présence de charges explosives placées aux différents étages.

ER : On insiste c’est de l’intox pure. Il n’y a évidemment jamais eu de bombes à l’intérieur des tours jumelles de NY. C’est une information absolument bidon que nous avons trouvé dans un film particulièrement bien réalisé, un film diffusé sur Internet, bourré de contrevérités sur les attentats du 11 septembre.

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant il a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c'est un énorme succès, traduit en 10 langues.

ER: Alors vous vous en doutez, ce n’est bien évidemment pas le seul cas sur Internet. Nous avons décidé de nous arrêter sur deux histoires que nous avons décryptés point par point. Deux histoires qui à chaque fois servent les intérêts politiques de groupes extrêmes, particulièrement radicaux.

SH: Vous et moi quand nous allons sur Internet c’est en espérant y trouver une information libre et non censurée mais malheureusement prospère aussi dans ce grand bazar toutes sortes de manipulations, toutes sortes de rumeurs, toutes sortes de théories du complot.

ER: Ouais la théorie du complot surtout... Alors, regardez l’excellente enquête de Stéphane Malterre produite par TAC Presse: « Rumeurs, Intox, les nouvelles guerres de l'Info. »

SM: « Enquête! »
2'34''

Le documentaire de Jeudi Investigation débute par le canular de 2 jeunes adultes, réalisé à l’aide d’un montage vidéo rudimentaire, qu’ils diffuseront ensuite sur le Net à grande échelle et repris pour argent comptant par les médias.
Ce canular avéré et revendiqué servira d’introduction à la critique de Loose Change dont les réalisateurs sont eux aussi de jeunes adultes… et qui ont également réalisé leur documentaire à l’aide d’un simple ordinateur…
Les téléspectateurs de Canal+ sont ainsi placés dès le début dans de bonnes conditions psychologiques pour considérer LC comme relevant également d’un canular : la prétendue réfutation point par point des arguments de Loose Change peut donc débuter.
SM: « Internet peut aussi faire office d'arme de désinformation massive »


I- LES RUMEURS :
3'25''

SM: «présentée comme une preuve par exemple ce témoignage en direct de ce reporter »
Faux. Ce témoignage n’est pas présenté comme une preuve, mais comme un point troublant parmi d’autres.
SM: « Pas vraiment content, Dawson a découvert que LC présentait comme des vérités les suppositions d’un pompier qu’il avait recueilli en plein chaos »
Pat Dawson: «  Quand j’ai fini mon plateau j’ai dis en parlant du pompier il pense, il suppose. J’essayais de faire comprendre aux téléspectateurs que dans ce contexte il ne s’agissait pas d’un fait, c’est ça que je voulais leur faire comprendre.

C’est très grave pour un professionnel de voir votre travail pris hors contexte et utilisé pour développer une théorie que les faits ne soutiennent pas »
« Travail pris hors contexte ? » Vérifions en visionnant dans son intégralité le passage en question de LC et non un extrait tronqué récupéré sur You Tube :
4'23''

LC: Pat Dawson est tout près de l'endroit où l'attaque a eu lieu. Pat?

- Il y a quelques instants j'ai parlé au chef de la sécurité des pompiers de NY, Albert Turi. On vient de lui annoncer qu'il y avait peut-être des engins explosifs secondaires: une bombe. Il a essayé d'évacuer ses hommes le plus rapidement possible, mais il dit qu'il y a eu une autre explosion. Environ 1h après que le premier avion s'est crashé, il y aurait eu une autre explosion dans l'une des tours. D'après lui des explosifs avait été placés à l'intérieur du bâtiment. Il suppose que les explosifs secondaires avaient sans doute été placés à l'intérieur du bâtiment. »
Contrairement à ce que prétend Pat Dawson, ses propos ne sont pas dénaturés ou tronqués : ses précautions oratoires au sujet des explosions sont bien présentes.

De plus, on s’aperçoit en écoutant l’extrait présenté sur LC que le témoignage relaté par le journaliste ne provient pas d’un simple pompier dont on ignorerait l’identité mais du chef de la sécurité du département du feu de New York en personne : Albert Turi
Puisqu’on connaît son identité, pourquoi ne pas l’avoir interrogé directement ?

Mais le fait de choisir un témoignage indirect puis de passer sous silence l’identité du pompier n’est pas innocent : cela permettra par la suite au journaliste de C+ de faire croire qu’il s’agissait là d’une simple rumeur.
Rappelons en effet que la rumeur est une information de source inconnue ou cachée qui se propage largement sans être vérifiée.
5'5k5''

SM: Des rumeurs présentés comme des faits avérés?
Non seulement Stéphane Malterre va présenter à tord le témoignage d’Albert Turi comme une simple rumeur, mais il va étendre son accusation à l’ensemble des témoignages présents dans LC.
Le lendemain de la diffusion de Jeudi Investigation sur Canal+, Daniel Schneidermann invite sur le plateau d’ « Arrêt sur Images » le réalisateur Stéphane Malterre en compagnie du bloggeur Versac et d’Atmoh, le fondateur du site Reopen911 en France.
Atmoh : « Il n'a pas galvaudé son propos, vous avez écouté ou pas? Il dit juste « il y a des pompiers qui m'ont dit que », il le relate c'est tout !

Où est-ce qu'il y a manipulation? Et en plus ce que je trouve un peu malhonnête de votre part c'est qu'il y a au moins 15 citations des explosions. Vous prenez juste cette personne-là que vous avez pu rencontrer. »
Pour les besoins de sa démonstration, le journaliste de C+ n'aura utilisé qu'un seul témoignage indirect, alors qu'il y a au total dans LC: 13 témoignages directs et seulement 3 indirects.
LC: « Willy était au premier sous-sol quand la tour nord a été percutée. Tout d'un coup on a entendu boom! J'ai cru qu'un générateur avait explosé au sous-sol. Je me suis « mince! Je crois que c'est un générateur! ». J'allais le dire à voix haute quand j'ai entendu Boom! Au-dessus, assez loin. Il y avait une différence, le premier venait d'en bas et l'autre d'en haut. C'était un bâtiment de grand standing avec une réglementation très stricte sur ce qu'on peut utiliser dans les cuisines, ça m'étonnerait qu'il y ait eu du gaz.
A 10h30 j'ai essayé de quitter le bâtiment, mais dès que je suis sortie, j'ai entendue une seconde explosion et j'ai vu un nouveau nuage de fumée et de poussières. Je sui retournée en courant à l'intérieur. Le lustre tremblait et une fumée noire saturait à nouveau l'air. Au bout de 5min on était recouvert de suie et de poussière. Un pompier est entré et nous a dit de partir, que si il y avait une 3ème explosion le bâtiment ne tiendrait pas le coup. »
Atmoh : « pourquoi vous n’êtes pas allé rencontrer les pompiers ? »

SM : « Les pompiers? Ahhh! la réponse va être très claire : les pompiers sont horrifiés par ce film, ils refusent absolument de s’exprimer là-dessus »
8'03''

Le 12 août 2005, le New York Times annonce la déclassification de 12000 pages de témoignages provenant de 503 pompiers et secouristes.

118 d'entre-eux ont entendu des explosions secondaires.
Stéphane Malterre ne peut ignorer l’existence de ces témoignages déclassifiés puisque LC en parle à la 45ème minute.
Daniel Schneidermann : « c’est vrai que c'est un peu étrange que les pompiers ne veulent pas vous recevoir : si vraiment ils sont horrifiés par le film pourquoi… »

SM : « aux Etats-Unis, c’est considéré comme sacrilège, il faut être très clair, ce film est très mal pris par beaucoup de gens » (montrer les sondages ?)

DS : « raison de plus pour que dès qu’un micro se tende… »

SM : « attendez, c’est pas de ma faute, moi j’ai passé un temps incroyable à essayer de retrouver les gens justement qui étaient dans le film c'est pour ça que ça prends du temps et que c'est une enquête longue, après c’est pas de ma faute si les gens refusent de parler »
(ndlr: déjà en anglais)

Michael Moore : « Depuis Fahrenheit 911, j’ai discuté avec pas mal de pompiers qui m’ont confirmé qu’ils avaient entendu des explosions et qui pensent qu’il y a beaucoup plus de choses à creuser dans cette histoire… »
Comment croire par exemple que William Rodriguez considéré comme un héros aux Etats-Unis pour avoir sauvé des dizaines de vies le 11 Septembre, ait refusé une interview alors que ce dernier parcourt la planète depuis des années pour réclamer une nouvelle commission d’enquête ?!
(ndlr: déjà en anglais)

WR : Il y avait eu une explosion au second sous-sol – le B2 – il y avait 6 sous-sols dans le bâtiment, AVANT que l'avion ne frappe le bâtiment. Je crois que c'était une explosion provoquée par des explosifs pour affaiblir les fondations du...

BBC : Et rien ne vous fera changer d'avis ?

WR : J'étais là; j'ai sauvé des gens. Je connais des personnes qui étaient prêtes à témoigner devant la Commission d'Enquête. Aucune n'a été appelée, pas même une fois. 5 ans plus tard, elles attendent toujours. Et la version officielle du gouvernement va à l'encontre de ce que nous avons vécu ce jour-là.
SM : « Et ça fait parti de la méthode du film; c'est de mettre, d’enquiller une dizaine de témoignages de gens qui vont dire : « on aurait dit, ça ressemblait à des bombes, ça ceci... » et donc on est dans la métaphore...

(ndlr: Explosion)

...et la métaphore est prise au sens littéral… si vous enquillez 10 témoignages comme ça, qu’est-ce qui ressort à la fin ? Il ressort: il y avait des bombes et c’était une démolition contrôlée. Voilà, c’est tout. Et ça c’est ce que j’appelle de l’intoxication... »
(ndlr: Témoignages des pomipers en anglais)
10'38''

N’en déplaise au journaliste de Canal+, ces explosions sont une réalité et prétendre le contraire relève du domaine de la désinformation; ce qui est dommage venant d’une personne prétendant lutter contre.
Une explosion n’est pourtant pas obligatoirement la preuve de la présence d’explosif, mais nier ces explosions présente un avantage : on n’a pas à en expliquer la cause!

C’est ce que firent d’ailleurs le NIST et la commission d’enquête en supprimant de leurs rapports tous les témoignages sur ces explosions secondaires.
Résumons les procédés astucieux mis en œuvres par le journaliste de Jeudi Investigation :

Tout d’abord, on repère les témoignages indirects cités dans LC et on en sélectionne un.

On supprime le passage où le journaliste donne l’identité du témoin, ce qui permet de parler de rumeur.

(ndlr: extrait de LC: ...chef de la sécurité des pompiers de NY, Albert Turi)

Au passage, on en profite pour faire croire que les propos du journaliste ont été retiré de leur contexte, pour cela il conviendra de ne pas diffuser l’extrait original montré dans LC.

Puis on applique à l’ensemble des témoignages le qualificatif de rumeur.

SM: Des rumeurs présentées comme des faits avérés ?

Pour cela on s’abstiendra de présenter tout extrait d’un de ces témoignages.

Secouer le tout ... et vous obtenez :

ER : On insiste c’est de l’intox pure. Il n’y a évidemment jamais eu de bombes à l’intérieur des tours jumelles de NY. C’est une information absolument bidon...
II- EXPERTISE BLANCHARD :
LC : Des explosions sont clairement visibles entre 20 et 30 étages sous le point d'impact. Ici......

SM : Ces images indiqueraient de manière irréfutable la présence de charges explosives placées aux différents étages »
L’équipe de LC n’a jamais prétendu que ces images prouveraient de « manière irréfutable » la présence de charges explosives.

De plus, en n’abordant que ce point, Stéphane Malterre manipule les téléspectateurs, car il sous-entend qu’il s’agit là de l’unique élément présent dans LC étayant cette hypothèse.
Aucune mention de points autrement plus troublants tel que par exemple :

  • les effondrements des tours quasiment à la vitesse de la chute libre

  • et le métal fondu retrouvé dans les ruines du WTC


SM : Sauf que, aux yeux d’experts chevronnés, cette interprétation ne vaut pas un clou.

Brett Blanchard : En gros, c’est vrai ça ressemble à une démolition contrôlée mais pour des gens qui n’y connaissent absolument rien !
Déclaration pour le moins mensongère car dans les jours suivants les attentats, plusieurs experts américains de premier plan ont publiquement évoqué l’hypothèse de l’utilisation d’explosifs pour faire tomber les tours :
(ndlr: texte écrit en anglais à l'écran)

LC : En me basant sur les images, ...
Et quelles sont les compétences de cet expert qui établit cette analyse ?

Romero est un ancien directeur du centre de test et de recherche sur les matériaux énergétiques de TEC, centre qui étudie les matériaux explosifs et les effets des explosions sur les bâtiments, les avions et d'autres constructions.

13'38''

A noter que Loose Change a l’honnêteté de préciser que Romero est par la suite revenu sur ces déclarations.
Dans un article du Wall Street Journal du 19 septembre 2001, l’ingénieur en chef en construction Hamburger déclare :

« J'ai pensé que des charges avaient été placées dans le bâtiment »
Et quelles sont les compétences de cet ingénieur en chef ?

« M Hamburger est l'un des quatre grands ingénieurs experts chargés de pratiquer l'autopsie de l'effondrement du WTC. »
Hamburger reviendra également sur ses premières impressions, mais pour une raison pour le moins surprenante :

« Dès qu'il a su qu'aucune bombe n'avait explosé, Mr. Hamburger a déclaré : "J'ai été très surpris. »
Mais ce qui est surprenant c’est qu’on vienne dire à cet expert chargé de l'enquête qu’il n’y avait eu aucune bombe pour que ce dernier écarte définitivement cette hypothèse avant même que son enquête sur l'effondrement des Tours n'ait débutée.
Le fait que ces deux experts se soient rétractés par la suite ne change rien au fait qu’en voyant ces images en direct, ils ont pensé que des charges avaient été placées dans les tours.
Précisons qu’aujourd’hui plus de 700 ingénieurs et architectes contestent la thèse officielle sur l'effondrement du WTC.
Par conséquent prétendre : …
  1   2   3   4

similaire:

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Le nouveau x-800, version 0, présente des fonctionnalités, une flexibilité...
«Nous nous réjouissons par ailleurs du leadership de Xeikon, qui est une nouvelle fois démontré par l’adoption de la structure Mercury...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Sommaire liste des figures
«mobinautes» et «tablanautes» augmente sans cesse à travers le monde. Actuellement, 500 millions de personnes dans le monde utilisent...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Passation des Marchés de Travaux clé-en-main assortis d’un montage financier
«Dossier-type d’appel d’offres (version communautés rurales et communes dont le budget annuel initial est inférieur à 300 millions...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Communiqué de presse
«Rittal – The System» est aujourd’hui la norme mondiale pour la technologie de coffret électrique dans presque tous les secteurs....

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Une fois de plus et pour sa XVIII
«Néron chauve» — plusieurs fois évoqué, mais que l'on ne voit guère physiquement dans le film. Dans cette province celtibère encore...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Compte-rendu de la réunion du clusir du 9/10/01
«la sauvegarde et le stockage de données d’une machine cliente vers un serveur distant à travers des liens de communication». C’est...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Ce travail a été réalisé par Gaelle lopez-deldem, professeur certifié...
«collège, langues anciennes» et adaptation cinématographique à travers documents filmiques et reconstitution du drame de Pompéi

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\1- notre Dame d'Ubage, Ubajo
«La Roche Amère», que vous atteindrez à pied en empruntant le sentier pentu qui démarre à 100 mètres au nord du village. Visible...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Un évènement à ne pas manquer qui se déroule une fois par an au Tyrol:...

SH: Oui, ce film présente une version complètement abracadabrante, et pourtant IL a été visionné plus de 100 millions de fois à travers le Monde, au hit parade des connexions c\Résumé de Fabriqué au Québec en 100 mots
«Je vous présente la nouvelle Première ministre du Québec, Virginie Tremblay !», annonce une jeune femme au microphone devant une...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com