Cisco, Intel et autres lancent le fcoE








télécharger 86.21 Kb.
titreCisco, Intel et autres lancent le fcoE
date de publication25.12.2016
taille86.21 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos











Appel à témoins (01 informatique)


Cisco, Intel et autres lancent le FCoE








Rédacteur

Vérificateur

Bon pour application

Noms :

Alyseo

01

01

Signatures :
















Référence :

ALYSEO-01informatique_FCoE

Version :

02

en date du :

11/04/08

Statut :

A Valider




Evolutions successives



Version

Date

Objet de l'évolution

Rédacteur(s)

01

11/04/2008

Création

YK

02

14/04/2008

Modifications

YK













Sommaire


1 Terminologie 5

1.1 Termes spécifiques employés et définitions 5

1.2 Abréviations 6

2 Questions 01 informatique 7

2.1 A-t-on besoin de mettre le stockage et les serveurs sur le même réseau ? Pourquoi ? 7

2.2 Mettre stockage et serveurs sur le même reseau implique quels changements dans le datacenter ? Faut-il tout refaire (ne serait-ce que pour changer tous les cables en du 10 Gbits Ethernet optique) ? 8

2.3 Le câblage optique 10 Gbits Ethernet choisi par cisco sur ses Nexus pose-il probleme ? Est-ce la sous-norme de cablage 10 Gbits qu’il fallait retenir ? 9

2.4 Comment comparez-vous le FCoE face a iSCSI, voire face au FC tout court ? (avantages et inconvenients de chacun…). 9

2.5 L’adoption de FCoE est-il une declaration de guerre a Juniper, Brocade et autres qui militent pour une technologie alternative ?
10

2.6 Que penser vous de l’adoption de FCoE par Cisco alors que ce protocole n’est meme pas encore standardisé ? Pensez-vous que Cisco essaie de faire passer en force ce standard ? Les concurrents de Cisco vont-ils se plier a ce standard ? 11

2.7 Comment analysez-vous le projet que Cisco appelle « datacenter 3.0 » 11

2.8 Cisco indique que tout mettre sur le meme reseau va accelerer le deploiement de la virtualisation (notamment avec VMotion de VMware, ou il s’agit de repartir dynamiquement les serveurs selon la charge du reseau). Qu’en pensez-vous ? Les technologies de virtualisation sont-elles prêtes a cela ? Surtout, les outils de supervision le sont-ils ? Les concurrents de VMware ont-ils des offres capables de remplir cette tache sur un reseau Cisco ? 12

2.9 Apres le 802.11n adopté avant sa standardisation, c’est au tour de FCoE. La standardisation (ou normalisation, ne confondons pas) sert-elle encore a quelque chose ? 14

3 ALYSEO 15

3.1 Les dirigeants 15

3.2 Positionnement Alyseo 16

3.3 Expertise 16

3.4 Accompagnement 17

3.5 Références 17

3.6 Perspectives d’avenir 18

4 Coraid 19

4.1 Valeur ajouté Alyseo 19

4.2 Relation Alyseo / Coraid 19

4.3 La société 20



Index des tables et figures


Tableau 1 : Liste des abréviations 6


Figure 1 : Comparaison iSCSI et AoE/FCoE 7

Figure 2 : Package Xen et SAN Coraid 13


1 Terminologie

1.1Termes spécifiques employés et définitions


Open Source : Le terme open source, traduit par l'expression code source libre, correspond à une licence de logiciel obéissant à une définition très précise établie par l'Open Source Initiative, dont voici les principaux critères nécessaires :

  • la libre redistribution ;

  • un code source disponible ;

  • les travaux dérivés possibles.


SAN : un SAN (de l'anglais Storage Area Network), est un réseau spécialisé permettant de mutualiser des ressources de stockage.

1.2Abréviations


Abrév.

Signification

AoE

ATA Over Ethernet

FCoE

Fiber Channel Over Ethernet

OS

Operating System

RAID

Redundant array of independant/inexpensive disks

SAN

Storage Area Network

WAN

Wide Area Network

Tableau 1 : Liste des abréviations

2Questions 01 informatique

2.1A-t-on besoin de mettre le stockage et les serveurs sur le même réseau ? Pourquoi ?


Le protocole FCoE est très similaire au protocole AoE utilisé dans les produits Coraid que nous commercialisons, la grande différence étant que nous sommes sur le marché depuis 2005 et avons déjà un très bon retour d’expérience sur le marché du stockage Ethernet.
Comme le précise l’acronyme des deux protocoles : « oE » signifie « Over Etrhernet », ils sont donc strictement identiques en ce sens.
FCoE et AoE rendent donc disponibles sur votre réseau local (LAN) des disques ou volumes de données (groupes de disques également appelés LUN ou lblade dans la terminologie Coraid) aux serveurs de votre infrastructure.
Pour l’AoE, les commandes ATA (ex: read disk sector x, write disk sector y) sont encapsulées dans des trames Ethernet.
FCoE et AoE sont des protocoles de stockage en mode bloc, ce qui caractérisent les SAN. Tout deux n’utilisent pas la couche TCP/IP, réduisant de ce fait la charge processeur dédiée à la gestion du réseau (overhead IP).
Ces protocoles sont par définition des protocoles non routables, puisque qu'il s'agit de protocoles de niveau 2 (correspondant à la couche liaison de donnée du modèle OSI), un SAN Ethernet doit donc impérativement être constitué d’éléments appartenant au même réseau physique.


Figure 1 : Comparaison iSCSI et AoE/FCoE
En revanche il existe des solutions pour étendre un réseau Ethernet et l’un des gros avantages du protocole AoE réside dans le fait d’utiliser des composants d’interconnexion standards (switch 1 Gb/s et/ou 10 Gb/s). Ainsi les utilisateurs peuvent faire appel aux fournisseurs qu’ils souhaitent et le protocole AoE n’impose rien en termes d’éléments d’interconnexion. La stratégie de Cisco en ce sens ne sera peut être pas aussi « ouverte » que celle de Coraid et ceci au détriment des attentes des clients finaux.
Les équipements Coraid sont également disponibles avec des cartes 10 Gb/s CX4 (pour un SAN dans le même périmètre ou jusqu'à 100m avec des câbles CX4 fibre) et 10 Gb/s fibre afin d’étendre le SAN sur des distance plus longues comme le permet un SAN FC :

  • 10GBase-SR (850nm, multimode fiber to 26-300m (suivant le “transceiver” et la fibre)

  • 10GBase-LR (1310nm, single-mode fiber to 10km)

  • 10GBase-ER (1550nm, single-mode fiber to 40km)


Nous commercialisons également des produits d’interconnexion très novateurs et ne sommes en aucun cas (ce qui est important pour nos clients) liés à un constructeur réseau :
Pour créer un SAN Ethernet étendu et hautement sécurisé par l’intermédiaire d’un switch virtuel à l’échelle de votre SAN, nous recommandons les produits Raptor :

http://www.raptor-networks.com/er1010.htm
Pour les data center ou les grands comptes ayant besoin de nombreux ports 10 Gb/s, nous recommandons les produits Myricom et Arastra :

http://www.myri.com/Myri-10G/switch/

http://www.arastra.com/home/

2.2Mettre stockage et serveurs sur le même reseau implique quels changements dans le datacenter ? Faut-il tout refaire (ne serait-ce que pour changer tous les cables en du 10 Gbits Ethernet optique) ?


Les changements à envisager sont fortement dépendants de l’architecture cible du client mais l’implémentation FCoE de Cisco étant uniquement disponible en 10 Gb/s, les clients n’ayant pas de LAN 10Gb/s auront effectivement des changements et donc des investissements à entreprendre au niveau du data center ou de l’infrastructure réseau.
De son coté, AoE peut utiliser un réseau Ethernet 1 Gb/s et/ou 10 Gb/S, il est en effet possible de mixer les deux types de connectiques sur le même SAN et les mêmes équipements.
Dans le premier cas (SAN 1 Gb/s) les investissements sont en règle générale proches de zéro (même si nous recommandons des câbles de catégorie 6). Pour un SAN 10 Gb/s Coraid, le panel de terminaisons (CX4, fibre SR, LR, ER) que nous proposons est standard et utilisé par de nombreux acteurs du marché, ce qui permet de diminuer les coûts et d’adapter les dépenses en fonction des besoins ou de la typologie du réseau ou de l’infrastructure cible.
Pour résumer, faire un SAN 10 Gb/s demande effectivement plus de changements et d’investissements (câbles, carte et switch 10 Gb/s) que pour un SAN 1 Gb/s et ceci au même titre qu’un SAN FC (fibres, switch FC, carte HBA). Cependant il faut noter que les coûts du 10 Gb/s Ethernet sont déjà bien moindres (et les tarifs devraient encore diminuer avec l’augmentation de la demande) que ceux pratiqués pour les composants d’un SAN FC.

C’est pourquoi il nous semble important de privilégier les solutions de stockage utilisant les standards ou équipements existants en terme d’interconnexion 10 Gb/s. C’est de notre point de vue le seul moyen pour un client de diminuer les coûts, d’augmenter le ROI et de pérenniser les investissements.

2.3Le câblage optique 10 Gbits Ethernet choisi par cisco sur ses Nexus pose-il probleme ? Est-ce la sous-norme de cablage 10 Gbits qu’il fallait retenir ?


L’équipement Cisco Nexus 5020 utilise des modules SPF+ et propose plusieurs ports (Twinax, SR…), ce choix semble dans l’air du temps car les modules SPF+ permettent un gain de place important et l’usage des ports Twinax (copper) permet quant à lui de réduire les coûts de câblage au sein d’un même rack.
Le but des câbles Twinax est de faciliter l’interconnexion des équipements de stockage à un switch Ethernet situé en tête de rack. Cette stratégie est également appliquée par des constructeurs comme Arastra (http://www.arastra.com/home/).
Il va de soi que dès que les distances sont plus importantes (supérieures à 10m) il faut utiliser des ports optiques (SR…).
Avec les équipements Coraid, nous pouvons utiliser du Twinax (nécessite un adaptateur CX4) ou CX4 copper pour les raccordements inférieurs à 10 mètres, des câbles CX4 optiques jusqu'à 100m et ensuite pour les distances plus importantes des câbles optiques SR, LR ou ER.

2.4Comment comparez-vous le FCoE face a iSCSI, voire face au FC tout court ? (avantages et inconvenients de chacun…).


Les trois protocoles FCoE/AoE et iSCSI sont basés sur Ethernet et de ce fait bénéficient de l’appui de nombreux constructeurs. Cette concurrence profite au client final qui peut bénéficier de couts dégressifs au niveau des équipements d’interconnexion et ainsi de diminuer ses investissements.
Le protocole FC quand à lui est certes plus performant (garantie de latence…) mais aussi plus intimiste (peu nombreux sont les spécialistes capables aujourd’hui d’expliquer et de soutenir aux clients finaux le comment du pourquoi du déploiement d’une architecture full FC). La preuve étant que les constructeurs FC ne cherchent plus maintenant à prouver ou à faire des annonces marketing sur le temps de latence ou d’overhead de leurs équipements pour la bonne est simple raison que le goulot d’étranglement reste toujours l’équipement de stockage et de fait la latence induite par un switch FC est négligeable.
Les avantages de chaque protocole :


  • FC : rapide, garantie de temps de latence (« lossless »), fonctionnalités intéressantes comme le WWN « initiator/target zoning » et bien implanté chez les grands comptes.



  • FCoE : diminution des coûts d’acquisition et de management, pas « d’overhead » IP, devrait normalement (sera à vérifier) proposer des fonctionnalités identiques à celles du protocole FC.



  • AoE : forte diminution des coûts d’acquisition et de management, pas « d’overhead » IP, produits Coraid disponibles depuis 2004 et utilisés par plus de 1000 clients à travers le monde (plusieurs architecture de « cloud » et « grid storage » en production chez des grands comptes), drivers AoE disponibles gratuitement (open source) pour Linux, Solaris, Windows et FreeBSD (payant pour MacOS et version payante disponible pour Windows également), simple a mettre en œuvre (« link agregation » automatique : pas de configuration ou manipulation à effectuer).



  • iSCSI : forte diminution des coûts d’acquisition et de management (sauf si utilisation de carte hardware iSCSI), nombreux produits disponibles sur le marché, drivers open source et commerciaux disponibles pour de nombreux OS, protocole routable ce qui facilite la réplication de donnée à travers un réseau étendu (MAN ou WAN).


Les inconvénients de chaque protocole :


  • FC : coûts d’acquisition, de management et de mise à jour importants, nécessite des compétences techniques spécifiques.



  • FCoE : pas de produits de stockage disponibles pour l’instant, risque de divergence sur les implémentations du protocole et donc impacts potentiels importants pour les clients qui suivront le mouvement dès les premières années (tests, qualifications et validation des fournisseurs : se souvenir des débuts du protocole FC et des problèmes d’interopérabilité entres les différents fournisseurs).



  • AoE : nombre de fournisseurs d’équipement de stockage peut nombreux.



  • iSCSI : « overhead » IP et impact sur le temps processeur des serveurs, nécessite bien souvent d’augmenter la capacité des serveurs (« initiator ») ou d’utiliser des cartes iSCSI « hardware ». Souvent dénigré par les ingénieurs grands comptes ou spécialistes stockage car basé sur IP.

2.5L’adoption de FCoE est-il une declaration de guerre a Juniper, Brocade et autres qui militent pour une technologie alternative ?



Il est clair que Cisco n’a pas réussi à détrôner les « leaders » du marché des switch FC (Brocade, McData…) et cherche à se positionner et surtout prendre des parts de marché.
Ces derniers, ont bien souvent pris soin de « menotter » leurs clients (Brocade a eu de nombreux déboires sur ce point) il serait fort regrettables pour les utilisateurs finaux que les implémentations FCoE calquent également les avatars du modèle FC alors que celui-ci est basé sur Ethernet et devrait donc de se fait être complètement indépendants des équipements réseaux (ce qui est le cas pour AoE et iSCSI) !

2.6Que penser vous de l’adoption de FCoE par Cisco alors que ce protocole n’est meme pas encore standardisé ? Pensez-vous que Cisco essaie de faire passer en force ce standard ? Les concurrents de Cisco vont-ils se plier a ce standard ?


En temps que leader sur le marché des réseaux de données, Cisco ne souhaite certainement pas se laisser distancer comme cela fut le cas pour le protocole FC. Les nombreuses annonces et le « lobbying » en cours en sont la démonstration parfaite.

Le marché des SAN FC est effectivement spécifique et cloisonné avant tout par les constructeurs d’équipement (switch FC et carte HBA) qui ont su s’implanter efficacement au sein des plus grandes entreprises mondiales mais également et indirectement par les clients eux-mêmes qui ont dû investir massivement sur plusieurs années pour construire leurs SAN FC.
Dans ce contexte, le renouveau est indispensable pour une société de l’envergure de Cisco pour reprendre la tête d’un marché qu’elle ne peut pas se permettre de laisser aux autres. Quitte à passer en force et jouer de sa puissance pour créer un standard de fait.
Reste à voir, si les concurrents et surtout les clients vont suivre le jeu !
Notre intime conviction est que les clients ne sont pas dupes et que les initiatives comme celle de Google : utilisation massive de serveur x86, de produits open source, développement et utilisation de « cluster » et « cloud storage », développement et mise en production de switch Ethernet 10 Gb/s (http://www.nyquistcapital.com/2007/11/16/googles-secret-10gbe-switch/) vont faire des émules et mettre en exergue le fait que des solutions simples, fiables, évolutives et extrêmement concurrentielles existent et sont utilisées par les plus grands !
Cette « nouvelle » tendance, reflète exactement le marché sur lequel nous nous positionnons avec les équipements de stockage Coraid et les multiples retours d’expérience clients, la progression de notre part de marché (http://www.storagesearch.com/squeak-6.html) ne fait pas démentir notre vision et les objectifs que nous sommes donnés.

2.7Comment analysez-vous le projet que Cisco appelle « datacenter 3.0 »


A nouveau l’objectif est de lancer des concepts technico-marketing afin de susciter et focaliser l’intérêt des acteurs du marché (principalement des clients) sur l’avènement d’un nouveau protocole et la vision nouvelle du leader que représente Cisco alors qu’il ne semble s’agir en fait que de l’assemblage de briques existantes (virtualisation du stockage, des applications et donc du datacenter).

2.8Cisco indique que tout mettre sur le meme reseau va accelerer le deploiement de la virtualisation (notamment avec VMotion de VMware, ou il s’agit de repartir dynamiquement les serveurs selon la charge du reseau). Qu’en pensez-vous ? Les technologies de virtualisation sont-elles prêtes a cela ? Surtout, les outils de supervision le sont-ils ? Les concurrents de VMware ont-ils des offres capables de remplir cette tache sur un reseau Cisco ?


Au jour d’aujourd’hui, Il est exact d’indiquer que tout mettre sur le même réseau va accélérer le déploiement de la virtualisation et des technologies de migration à chaud (« live migration », VMotion pour VMware et XenMotion pour XenSource) car ces fonctions n’opèrent que si les serveurs physiques sont connectés au même réseau de stockage (SAN).
Les protocoles FCoE et AoE étant basés sur Ethernet ils sont par définition non routables (protocole de niveau 2) et doivent donc être déployés sur le même réseau physique. Ce qui explique pourquoi Cisco intègre la virtualisation à son concept de datacenter 3.0 et pourquoi les fonctions de migration à chaud des machines virtuelles sont en phase avec la mise en œuvre d’un SAN Ethernet.
Les outils de virtualisation VMware et XenSource disponibles sont prêtes pour utiliser un réseau fourni par Cisco ou tout autre fournisseur utilisé pour déployer un SAN Ethernet (FCoE ou AoE).
Alyseo est revendeur à valeur ajoutée certifié sur la gamme de produit de virtualisation XenSource et nous avons créé des packages complets livrés clef en main qui intègrent les serveurs physiques, un SAN Coraid et les licenses XenSource (seul XenServer Entreprise intègre l’option de migration à chaud).



Figure 2 : Package Xen et SAN Coraid
Nous avons intégré plusieurs packages de ce type chez nos clients et pouvons témoigner (ainsi que nos clients) de la maturité des produits de virtualisation associés à un SAN Ethernet en terme de management et de supervision.
Pour de plus amples informations, voir notre site :

http://www.coraid.fr/index.php?page=virtualisation-xen


2.9Apres le 802.11n adopté avant sa standardisation, c’est au tour de FCoE. La standardisation (ou normalisation, ne confondons pas) sert-elle encore a quelque chose ?


Comme pour effectivement beaucoup d’autres technologies ou protocoles informatiques, il est souvent difficile (voir impossible) pour les acteurs du marché d’attendre la normalisation finale d’un protocole ou d’une nouvelle fonctionnalité avant de commencer les travaux d’implémentation. Bien souvent des produits sont disponibles et commercialisés avant la normalisation.
C’est ce que l’on appelle communément un standard de fait et chaque acteur espère pouvoir s’il en a les moyens, le faire accepter par le plus grand nombre.
La normalisation demeure indispensable pour « assainir » la situation après « l’imposition » d’un standard de fait, afin si possible d’unifier les acteurs du marché. Les utilisateurs (clients finaux) jouent bien souvent un rôle capital dans l’aboutissement d’une norme car il en va de leurs intérêts.

3ALYSEO

3.1Les dirigeants






KHEDDACHE Yacine

Cogérant et Directeur technique.

Cofondateur et actionnaire égalitaire,

diplômé de l'EPITA en 1996

promotion Systèmes et Réseaux.

Après un début de carrière au sein du laboratoire de recherche et développement de la société Nortel Networks, le déploiement de nombreux outils open source et la mise en application de son expertise technique sur des projets novateurs (VOIP, SAN, NAS, …), Yacine se dirige vers le monde des fournisseurs d'accès Internet. Il intègre en 1999 en tant que responsable technique la société UPC/Chello présente dans dix pays et leader européen des fournisseurs d'accès Internet par le câble. Fort d'expériences multiculturelles et ayant constamment évolué dans un milieu professionnel à forte connotation internationale, il a parmi ses fonctions le développement de notre réseau de partenaires et de fournisseurs.


BILLARD François

Cogérant et Directeur Recherche & Développement.

Cofondateur et actionnaire égalitaire,

diplômé de l'EPITA en 1996

promotion Systèmes et Réseaux.

François a intégré différentes sociétés de service au cours de son cursus professionnel et s'est particulièrement spécialisé sur les technologies Internet et intranet. Depuis le lancement de la plateforme Java et des technologies associées, il s'est naturellement orienté vers le développement autour des architectures N-tiers où il a pu intervenir dès 1998 sur les premières plateformes J2EE chez Helwett Packard, TFE, Liberty Surf et DHL. Aujourd'hui expert dans son domaine, il intervient dans les phases de conseil en architecture logicielle, aussi bien que pendant les phases de développement. François fait de la veille technologique un outil de prédilection lui permettant d'enrichir constamment notre panel de produits et solutions open source.

3.2Positionnement Alyseo


Alyseo est une SSLL (Société de Service en Logiciel Libre) créée fin 2003 spécialisée dans le conseil, l'architecture, la formation, la mise en œuvre et la maintenance de solutions d'informations.
Nous avons participé à la réalisation de nombreux systèmes d’information et applications, pour le compte de départements de grandes sociétés et de PME.
Nous sommes constamment à la recherche des meilleurs outils permettant de répondre parfaitement aux besoins et contraintes métiers de nos clients.
Nous conjuguons une forte expertise conseil avec l'intégration de développements spécifiques et de solutions et produits rigoureusement validés et sélectionnés.
C'est ainsi que nous avons créé et développé un partenariat privilégié et à forte valeur ajoutée avec la société Coraid en 2005 et sommes le premier importateur officiel français de cette innovante société nord-américaine.

3.3Expertise


Alyseo a cumulé une vaste expérience en coordination et gestion de projets dans le domaine des systèmes d’information.
Notre activité de conseil s’appuie sur la maîtrise technique de nos pôles de compétences :


  • Systèmes d’exploitation

  • Outils et produits open source

  • Développement informatique

  • Réseaux, stockage et sécurité

Pour la réussite de vos projets, nos chefs de projet cumulent cette double compétence :


  • Pratique éprouvée de la gestion de projets

  • De solides connaissances techniques

Notre démarche qualité et notre méthodologie suivent les recommandations du Project Management Institute (PMI).
Nous sommes soutenus dans cet objectif par un consultant externe (Master international en gestion de projets et programmes, ESC Lille).

3.4Accompagnement


Nous pouvons vous accompagner sur les différentes phases du cycle de vie de vos projets :


  • Evaluation des besoins et validation

  • Création du planning

  • Mise en place du projet

  • Maîtrise et évaluation de l’avancement

Quelques exemples de nos précédentes réalisations :


  • Livraison de systèmes clé en main (forfait ou régie)

  • Assistance à maîtrise d’ouvrage

  • Gestion et coordination d’équipe de déploiement

  • Suivi et pilotage de sous traitants techniques

  • Management des risques

Nous accompagnons le déroulement de vos projets dans le respect des délais, des critères de coûts et de qualité.

3.5Références


En raison des clauses de confidentialité qui nous lient à nos principaux clients, le détail des missions accomplies ne peut être révélé dans le présent document.




France Telecom
Gestion de projets internationaux.

France Télécom est l'un des principaux opérateurs de télécommunications au monde, avec 145 millions de clients répartis dans 220 pays ou territoires.
www.francetelecom.com





Orange

Gestion de projets internationaux (6 pays) – Messagerie unifiée centralisée.
Orange compte 21,4 millions de clients (fin juin 2005) en France représentant 47,1% de part de marché. Il est l'opérateur de téléphonie mobile n°1 en France.
www.orange.fr





Wanadoo

Gestion de projets internationaux (3 pays) – Messagerie - Expertise open source.
Numéro 1 des fournisseurs d’accès Internet en France avec 4,8 millions d'abonnés Haut Débit.
www.wanadoo.fr




NC Numéricable / France Telecom Cable
Gestion de projet – Expertise Open Source - Développement.
Création du premier opérateur de réseau câblé en France suite à la fusion des deux sociétés. Présent dans 17 des 20 plus grandes agglomérations françaises, commercialise des services de télévision numérique, d’Internet haut débit et de téléphonie.

www.numericable.fr
www.francetelecomcable.fr






Europeean Food

Conseil en architecture Linux – Appliance Alyseo – Développement.
Distributeur marché alimentaire. Une force de vente omniprésente grâce à des cadences de visites appropriées selon le type de points de vente et un service de télé vente bien adapté (plus de 22000 clients en France).
www.sasforce8.fr

3.6Perspectives d’avenir


Notre forte expertise, des retours clients extrêmement positifs ainsi que la renommée mondiale grandissante concernant la gamme de produits et la stratégie commerciale Coraid nous permettent d’envisager sereinement une forte croissance de nos activités dans le monde du stockage.
Pour de plus amples informations sur la société Alyseo nous vous invitons à visiter nos sites web :
www.alyseo.com

www.coraid.fr


4Coraid

4.1Valeur ajouté Alyseo


Notre double activité Conseil et Solutions nous oblige à constamment chercher et devancer les évolutions technologiques se rapportant à notre secteur. Nous suivons avec une très grande attention les exigences de nos clients qui sont très régulièrement amenés à modifier ou faire évoluer leurs systèmes d’information.
Nos engagements budgétaires et humains en recherche et développement, notre respect et notre contribution à la communauté open source font partie intégrante de la stratégie globale de notre société.
Nous travaillons avec la société Coraid depuis 2005 pour satisfaire les demandes de nos clients en terme de solutions SAN, simples à mettre en œuvre et financièrement avantageuses.
Notre connaissance du marché et des acteurs du stockage, notre partenariat pérenne avec la société Coraid, notre reconnaissance et nos contributions actives avec l’engineering Coraid et la communauté open source sont la garantie de notre capacité de conseill sur les évolutions technologiques associées et transverses à notre marché.
Cette démarche est pour nous et nos clients le gage de toujours pouvoir proposer une expertise et des solutions en parfaite cohérence et adéquation avec l’ensemble des besoins exprimés.
Etant le représentant Coraid en France, nous sommes idéalement positionnés pour comprendre votre façon de travailler, vos objectifs et contraintes et donc pour nous adapter et déployer notre expertise en suivant vos critères et méthodologies (Ex : le respect de votre système qualité).

4.2Relation Alyseo / Coraid


Entant qu’intégrateur nous occupons une position charnière privilégiée entre nos clients, dont nous comprenons et défendons les intérêts, et la société Coraid avec laquelle nous avons établi un partenariat pérenne. Nous bénéficions de retour clients très concrets qui nous permettent d’influencer les évolutions des produits Coraid au travers de notre relation directe avec l’engineering Coraid et réciproquement d’informer au mieux nos clients sur les nouveaux produits ou fonctionnalités en cours de développements.
ALYSEO a mis en place le site Coraid France (http://coraid.fr) pour fédérer les retours d’expériences de la communauté Coraid française.

4.3La société


Coraid a été fondé par Brantley Coile en 2000.

Brantley n'est autre que l'inventeur du premier firewall NAT (Network Address Translation) commercial maintenant mondialement connu : le PIX.
Il a crée et brillamment dirigé la société Network Translations Inc (NTI), société qui est a l'origine du PIX.
NTI a été racheté par Cisco en 1995 et le firewall PIX est devenu l'un des fleurons de la gamme Cisco (ce qui est toujours d'actualité).
Brantley a quitté Cisco in 1999 pour se consacrer entièrement à l'aboutissement de son nouveau projet Coraid.


Coraid à développé le protocole de stockage ATA over Ethernet (AoE) et l’a diffusé gratuitement à la communauté open source à partir de 2003.
Coraid à ensuite introduit la gamme de produit EtherDrive en 2004, les produits Coraid sont basés sur le système d'exploitation plan9 : tout comme les PIX et bien d'autres produits embarqués et autres « appliance » du monde des Telecom.
Coraid compte désormais plus de 1000 clients dans 40 pays à travers le monde.
La société Coraid affiche une progression de plus de 300% par an et le chiffre d'affaire généré est en constante évolution. La société est bénéficiaire depuis 2005.
Coraid est selon le site storagesearch « The Fastest Growing Storage Companies » :

http://www.storagesearch.com/coraid.html

http://www.storagesearch.com/squeak-6.html
Tous les mois 50% des commandes proviennent de clients existants et génère 70% des revenus. Ce qui indique la satisfaction des clients Coraid et constitue une garantie pour les nouveaux clients (30% du carnet de commande).
Coraid affiche et revendique très clairement sa position d'acteur majeur dans le monde du stockage de données et se donne les moyens de parvenir a ses fins tout en privilégiant une offre tarifaire attractive et extrêmement concurrentielle.
L’EtherDrive Coraid : Elu meilleur produit de stockage par Linux World.


Winner
"Best Storage Solution"
LinuxWorld 2005

similaire:

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconCommuniqué de presse
«Architectural Play» de Cisco et le support du Channel. Lors de cet évènement, Cisco a remis au groupe Global Knowledge le prix de...

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconRadware intègre ses services de provisionnement et de sécurisation...
«Device Packages» incluant son contrôleur adc alteon ng et DefensePro, dispositif d'atténuation des attaques par application et/ou...

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconBmw group, Intel et Mobileye s’associent pour développer la conduite...

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconDataCore Software et Fujitsu lancent en France une nouvelle gamme,...

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconProcédure de configuration des switchs cisco

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE icon"Mise en œuvre de Cisco Unified Communication Manager"

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE icon2. 1 Utilisation de la plate-forme logicielle Cisco ios

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconServer-on-Module: The new module with Intel® Iris™ Pro graphics offers...

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconEnvie de voyager ? De découvrir d’autres horizons et d’autres activités avec le gs4M ?

Cisco, Intel et autres lancent le fcoE iconInformation presse cisco Systems France
«We are responding to the needs of our customers with innovative new solutions that help service providers transform their business...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com