Programme général 2006 de








télécharger 311.07 Kb.
titreProgramme général 2006 de
page1/9
date de publication23.03.2017
taille311.07 Kb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > loi > Programme
  1   2   3   4   5   6   7   8   9


mille étangs / pays des vosges saônoises

(Haute-Saône - Franche-Comté)

édition 2006

du 14 au 30 juillet

direction artistique : Fabrice Creux

www.musetmemoire.com

Une rencontre entre les modernités

d’hier et d’aujourd’hui


association Musique et mémoire

maison de pays

23, rue Jeannot Lamboley

70310 Faucogney

Tél. 03 84 49 33 46

fax. 03 84 49 31 87

festival@musetmemoire.com / www.musetmemoire.com

Licences d’entrepreneur de spectacles : C2/700255 - C3/700256


Sommaire : une rencontre entre les modernités - 2 / un projet culturel innovant - 3 / nouvelle scène baroque - 4 / patrimoine en scène – 5 / les commandes musicales - 6 / accompagnement artistique (les résidences) - 7 / accompagnement artistique (les ensembles associés) - 8 / projet artistique 2006 - 9 / programme général 2006 - de 10 à 12 / présentation détaillée des concerts - de 13 à 37 / Les Conversations gourmandes - 38 / entretien Fabrice Creux, directeur artistique - 39 et 40 / productions et partenaires - 41 / informations pratiques - 42 / Tarifs et conditions - 43

Une rencontre entre les modernités d'hier et d'aujourd'hui...
« Le projet est d’autant plus convaincant qu’il ne s’appuie pas seulement sur l’exigence d’une programmation. Il s’interroge aussi sur sa propre capacité à renouveler ses limites, à trouver les moyens de son implantation locale, à impliquer toujours plus et mieux, ses publics et les populations, sa possibilité concrète à élargir les répertoires. Voilà en quoi, Musique et Mémoire engage des voies salutaires qui nous paraissent particulièrement significatives. Scène baroque certes, mais aussi foyer créatif, interrogeant ici peut-être mieux qu’ailleurs, la notion des modernités.
A quelques 450 km de Paris, nous voici à nouveau au coeur d’une démarche critique et créative marquante. Preuve que la culture s’invente aussi - surtout - en Province… aux côtés des standards guindés et formatés des capitales européennes ? Le Pays des Mille Etangs indique une voie à suivre. »
ResMusica.com (1er quotidien de la musique classique sur internet)

Philippe Alexandre Pham, samedi 30 juillet 2005

Evénement désormais incontournable de la scène baroque, le festival Musique et mémoire a su sans renoncement, s’affranchir de ses propres limites esthétiques pour se forger une identité artistique originale où les modernités d’hier et d’aujourd’hui se rejoignent dans le mouvement inébranlable de la (re)création artistique.
Au-delà d'une époque et d'un style artistique, le baroque est une tendance de l'esprit humain. En s'attachant à établir des passerelles entre le répertoire baroque et d'autres univers artistiques, et en refusant le « retour à », ainsi que les perruques poudrées et les soieries ornementées qui sont les emblèmes favoris des amateurs « d’art ancien », le festival Musique et mémoire s’affirme comme une véritable aventure artistique pleinement inscrite dans la mosaïque des cultures d’aujourd’hui.
Une aventure musicale à la croisée des chemins… entre culture savante et répertoire populaire… entre musique ancienne et musique d’aujourd’hui… Un univers artistique pluriel avec des ensembles et des artistes d’exception !
Sans cesse en mouvement, le festival Musique et mémoire est tout simplement baroque !

édition 2006 / 2

Un projet culturel innovant

« Dans le massif des Vosges, au pays des Mille Etangs, ce festival baroque a réussi à s’imposer au point de confronter la musique d’hier avec la création contemporaine. D’église en chapelle, le passé prestigieux se confronte au bel aujourd’hui. » Le Figaro
C’est dans les Mille Etangs, situés aux confins nord de la Haute-Saône, qu'est né en 1994 le festival Musique et mémoire. Dans ces contrées encore sauvages, où les forêts profondes et les eaux dormantes s'offrent à la contemplation et au rêve, le festival Musique et mémoire revisite à travers un regard artistique des espaces patrimoniaux essentiels à la compréhension de l'identité du territoire.

Au fil des éditions, le festival Musique et mémoire a élargi son « terrain de jeu » en ouvrant sa programmation à des sites culturels et patrimoniaux remarquables du Pays des Vosges Saônoises (Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp, Basilique Saint Pierre de Luxeuil-les-Bains, Auditorium de Lure). Le festival Musique et mémoire s’impose aujourd’hui comme un événement de référence dans le paysage culturel régional. La participation croissante et fidèle du public, ainsi que la reconnaissance médiatique régionale et nationale, témoignent de l'intérêt de la démarche artistique poursuivie.
Le festival Musique et mémoire est le fruit d’un travail enthousiaste et assidu d’une équipe de bénévoles du pays des mille étangs, associée à des professionnels du spectacle vivant et inscrit dans un réseau de partenariats artistiques, culturels et institutionnels sans cesse renouvelé.
Porté par un projet artistique innovant et enraciné profondément dans les Mille Etangs, le festival Musique et mémoire est en perpétuel mouvement. Ce grand rendez-vous estival a réussi à démontrer sa capacité à défendre un concept culturel essentiel, porteur d’une image d’excellence pour le Pays des Vosges Saônoises et le département de la Haute-Saône.


édition 2006 / 3

Nouvelle scène baroque

« J’estime la volonté du festival de vouloir briser les communautés baroque d’un côté, contemporaine de l’autre extrêmement courageuse et intéressante. » Jacopo Baboni Schilingi, compositeur.
Evénement de la scène baroque, le festival Musique et mémoire a su se forger une identité artistique originale ouverte sur les musiques d’aujourd’hui et les arts de la scène.
Depuis quelques éditions, le festival Musique et mémoire commande régulièrement des œuvres à des compositeurs d’aujourd’hui, destinées à être entendues en regard de pièces du répertoire ancien. Il ne s’agit pas, à travers cette démarche, de juxtaposer de la musique baroque avec la musique d’aujourd’hui, démarche en vérité très artificielle, mais bel et bien de discerner les liens entre deux époques lointaines, d’instaurer une progression et même une unité dans le discours musical.
Soucieux d’apporter une contribution active et originale à la nouvelle scène baroque, le festival Musique et mémoire initie également des dispositifs d’accompagnement artistique offrant à des ensembles des espaces de travail, d’expérimentation et de création nécessaires tant à leur développement, qu’au renouvellement des répertoires et des pratiques.
Ainsi, en conjuguant créations, accompagnements artistiques et expérimentations, le festival Musique et mémoire s’attache progressivement à dépasser un statut restreint d’espace de diffusion pour légitimement revendiquer celui d’outil de développement artistique et culturel.
Convaincu que les musiques et les expressions artistiques ne sont pas séparées (nous dirions aujourd’hui cloisonnées), ni par le temps, ni par le style, si l’on veut bien ressentir ce qu’elles ont de fondamentales, le festival Musique et mémoire s’attache également à démontrer, qu’au-delà des différences stylistiques, les arts vivants ont tous des affinités de mode de fonctionnement.
C’est pourquoi, les programmations proposées intègrent le répertoire baroque et sa pratique dans une vision culturelle élargie. Cette démarche se traduit par la réalisation de propositions originales (spectacles, performances, rencontres en improvisation,...), associant des spécialistes du répertoire baroque à des artistes appartenant à d’autres expressions musicales (musique traditionnelle, jazz,...) et aux arts de la scène (théâtre, danse, ...).


édition 2006 / 4

Patrimoine en scène
« Nous voulons intervenir sur le site, interagir sur un mode éphémère avec lui, en faire la matière première de notre travail. » Benoît Calardelle / Scèn & Act
Le festival Musique et mémoire repose sur un dialogue sensible entre un patrimoine architectural et un univers musical. Evénement nomade, chaque édition est construite à partir d’un choix d’églises et de chapelles, construites pour la plupart au XVIIIe siècle et représentatives de l’identité du territoire des Mille Etangs.
Depuis 2003, le festival Musique et mémoire a intégré dans sa programmation des sites patrimoniaux particulièrement prestigieux du Pays des Vosges Saônoises : la Chapelle Notre-Dame du Haut de Ronchamp et la Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains.
En 2006, pour la première fois, l’église prieurale de Marast, joyau médiéval du XIIe siècle, vient enrichir ce parcours artistique exceptionnel.
Chaque lieu, magnifié par de délicats jeux de lumières, devient ainsi un écrin merveilleux pour les productions musicales proposées, qui font elles mêmes l’objet d’une scénographie en lumière extrêmement subtile.
Le dialogue des lumières et de la musique s’enrichit de leur confrontation respective, pousse aux audaces formelles, amplifie l’émotion du public. La lumière appuie ou joue en contrepoint de l’effet musical.


Benoît Colardelle, scénographe lumières


Directeur artistique de l’association Scen et Act, Benoît Colardelle intervient dans le domaine du spectacle vivant et de l’image depuis 1982. Une formation en autodidacte lui permet de pratiquer la photo, la vidéo, l’écriture et la conception d’éclairages pour le spectacle.
Ces dix dernières années furent consacrées à la scénographie en lumière de sites urbains, naturels ou patrimoniaux et à la création d’éclairage et la direction technique, pour la danse, la musique et le théâtre.
Il est à l’origine de la création de l’association Scen et Act en 2000, qui a réalisé le premier spectacle de lumière et musique sur le site du Saut du Loup (Alpes-Maritimes).
Depuis, quatre autres spectacles de ce type ont été réalisés, parallèlement à la création de lumières pour le spectacle vivant. Dans ce domaine, il multiplie et approfondit les collaborations avec les ensembles de musiques anciennes et contemporaines, en s’appuyant sur la mise en valeur des sites qui accueillent les concerts.
Benoît Colardelle est le concepteur-réalisateur des lumières du festival Musique et mémoire depuis 1999.

édition 2006 / 5

Les commandes musicales
Le festival Musique et mémoire a suscité la création en première mondiale de plusieurs oeuvres de musique contemporaine, commandées par le festival ou par les ensembles musicaux eux mêmes.

Serge Lemouton, séquences instrumentales et vocales (confrontées à des oeuvres du répertoire baroque) / création par l’ensemble Allégorie, samedi 29 juillet 2000.
Dominique Vasseur, Nasce la pena mia pour voix et ensemble instrumental, Lachrimae I - II - III - IV - V, 5 pièces brèves pour flûte traversière basse ou traverso d’après le thème de la Pavane Lachrimae de John Dowland /création par l’ensemble Continum, samedi 4 août 2001.
Jacopo Baboni Schilingi, Prima sonata pour piano, clavecin et électronique (projet conduit en partenariat avec l’École nationale de Musique du Pays de Montbéliard) / création par Anne Condamin et Jacopo Baboni Schilingi, samedi 3 août 2002.
Philippe Hersant, Stabat Mater à 10 voix (commande de Vivete Felici) / création par l’ensemble Vivete Felici, vendredi 19 juillet 2002.
Jacopo Baboni Schilingi, Concubia nocte pour voix solo et électronique (projet conduit en partenariat avec l’École nationale de Musique du Pays de Montbéliard) / création par Anne Quentin et Jacopo Baboni Schilingi, jeudi 24 juillet 2003.
Daniel Brel, Quatre chemins de la mélancolie pour bandonéon, pour consort de violes et théorbe (commande du Poème Harmonique) / création par le Poème Harmonique, vendredi 1er août 2003.
Pierre Adrien Charpy et Moussa Héma, … à nos ancêtres… à nos enfants pour soprano, balafon, viole de gambe, orgue et clavecin / 1ère version / création par Moussa Héma et l’ensemble Da Pacem, samedi 17 juillet 2004.
François Rossé, Kritz pour viole de gambe solo / création par Sylvie Moquet, dimanche 17 juillet 2005.
Jacopo Baboni Schilingi, Ultima nocte pour soprano, haute-contre et électronique / création par Anne Delafosse-Quentin et Paulin Bündgen, jeudi 21 juillet 2005.
Pierre Adrien Charpy et Moussa Héma, … à nos ancêtres… à nos enfants pour soprano, balafon, viole de gambe, orgue et clavecin / version II / création par Moussa Héma et l’ensemble Da Pacem, vendredi 28 juillet 2006.

édition 2006 / 6

Accompagnement artistique / les résidences
En 2004, le festival Musique et mémoire a initié une première démarche d’accompagnement artistique, en accueillant en résidence l’ensemble Vivete Felici pour la réalisation d’une production « Haendel/Lotti ».
Le succès de cette étape fondatrice a permis de renouveler l’expérience en 2005 avec Les Paladins, pour la création d’un programme d’oeuvres sacrées du compositeur romain Domenico Mazzocchi.

Ces espaces de travail sont ponctués par différentes rencontres (répétitions, conférences...), permettant au public de découvrir les différentes facettes artistiques des ensembles, tout en découvrant de l’intérieur le travail d’interprétation et d’exploration musicale.
Par cette démarche, le festival Musique et mémoire entend renouveler et affirmer davantage encore sa fonction d’outil de développement artistique et culturel.
Dans un contexte où les ensembles baroques français montent leurs productions dans une relative précarité de moyens, et une pénurie de locaux, une telle démarche de soutien à la création participe véritablement à l’enrichissement et au renouvellement de l’interprétation du répertoire et trouve ainsi sa pleine légitimité artistique et culturelle.
En effet, il est indispensable, à l’heure où les productions de musique baroque encourent le risque d’une standardisation sclérosante, de permettre une exploration approfondie et diversifiée des répertoires et donc d’imaginer ces résidences comme de véritables laboratoires de recherche.
C’est pourquoi, ce type de compagnonnage artistique mérite d’être largement développé. En 2006, le festival Musique et mémoire amplifie encore son travail d’accompagnement artistique, en accueillant d’une part, Da Pacem pour la réalisation d’un programme dédié aux écritures contemporaines et en inaugurant d’autre part, un niveau dispositif avec La Rêveuse.

édition 2006 / 7

Accompagnement artistique / les ensembles associés

(nouveau dispositif)
En complément des résidences ponctuelles, inscrites dans la période festivalière, un nouveau dispositif sera expérimenté dès 2006 sous la forme d’un soutien régulier et permanent apporté à l’ensemble La Rêveuse, jeune formation particulièrement prometteuse, pour une période de deux années.
Cet accompagnement fera l’objet de périodes régulières d’accueil et donnera naissance à 2 productions principales, ainsi qu’à des projets complémentaires :
■ 2006 / The Theater of Musick

■ 2007 / Les Contes de Perrault

Ce dispositif s’attachera à s’inscrire dans l’environnement artistique et culturel local, en favorisant l’accueil de productions de l’ensemble sur les scènes départementales (1) et en participant à un travail de sensibilisation aux esthétiques baroques (jeune public, écoles de musique, …). De plus, la présence régulière de l’ensemble permettra d’imaginer de nouvelles formes de rencontres avec les publics (concerts en appartement, bistrots en musique, …).
Par ailleurs, les productions réalisées feront l’objet d’un travail de promotion auprès des professionnels de la scène baroque grâce à un partenariat étroit avec l’agence artistique Muz’Art. Tout au long de ces deux années, diverses collaborations (2) seront également recherchées et mises en place (coproductions, réalisations discographiques, …).

(1) La saison culturelle de la Ville de Lure proposera un concert lecture (« Les Lettres portugaises »), le vendredi 12 mai 2006.
(2) Le label discographique K 617 / Le Couvent Saint Ulrich Sarrebourg (Les chemins du baroque, produira en 2007 l’enregistrement du programme The Theater of Musick (Musique pour les théâtres londoniens).

édition 2006 / 8

Projet artistique 2006
« Je veux transmettre et faire partager l’esprit d’un festival laboratoire. »

Fabrice Creux, directeur artistique
En 2006, le festival Musique et mémoire affirme davantage encore son positionnement artistique. Cet évènement, aujourd’hui reconnu parmi les plus innovants de la scène baroque française, s’inscrit à nouveau dans un processus de développement. Musiques d’hier et d’aujourd’hui s’entremêlent dans un merveilleux programme porté par une émotion commune. Artistes confirmés et jeunes talents de la scène musicale internationale sont au rendez-vous de cette fabuleuse aventure artistique inscrite dans un environnement naturel d’exception.
Un univers artistique pluriel avec des ensembles et des artistes d’exception

Concerto Soave, La Rêveuse, Da Pacem, Ludus Modalis, Le Concert Brisé, Contraste, Dulzainas, Maria-Christina Kiehr, Hélène Schmitt, Raphaëlle Kennedy, Julie Hassler, Jean-Charles Ablitzer, Jean-Marc Aymes, Bruno Boterf, Benjamin Perrot…
Une résidence d’artistes avec Da Pacem

Poursuivant les démarches initiées en 2004 et 2005 avec Vivete Felici et Les Paladins, le festival accueille durant une semaine, du 24 au 30 juillet, Da Pacem pour la création d’une œuvre originale, fruit d’une nouvelle collaboration entre le compositeur Pierre Adrien Charpy et le musicien burkinabé Moussa Héma. En complément de ce temps fort, Da Pacem, ensemble de solistes, propose un florilège d’œuvres baroques en tutti, dont les magnifiques Leçons de ténèbres de Nicolas Bernier, ou en solo (récitals du théorbiste Marc Wolff et du claveciniste Yannick Varlet). La soprano Raphaëlle Kennedy distille la grâce à ce parcours aux atmosphères multiples.
La Rêveuse, ensemble associé 2006/2007

Découvert lors de l’édition 2005, cet ensemble de la nouvelle scène baroque française est associé au festival pour deux années au cours desquelles seront élaborées des propositions artistiques inédites. Cette saison, Benjamin Perrot, son directeur musical, a choisi de mettre en scène un magnifique programme de musique anglaise du XVIIe siècle. Henry Purcell (1659-1695) et ses prédécesseurs (Locke, Blow, Bannister, Humphrey) côtoient des extraits du journal de Samuel Pepys, écrit entre 1660 et 1669, mis en voix par le comédien Olivier Martin (rôle titre dans le Bourgeois Gentilhomme de Molière / réalisation musicale : Le Poème Harmonique, dir. Vincent Dumestre - mise en scène : Benjamin Lazar). L’enregistrement de ce programme par le label K617, avec le soutien du festival, est également prévu en juillet 2006.
Des répertoires baroques d’une grandeur inouïe…

Une version inédite des célèbres Vêpres de la Vierge (Vespro della Beata Vergine) de Claudio Monteverdi par Ludus Modalis / l’audition en première mondiale de l’œuvre d’orgue de Michael Praetorius par Jean-Charles Ablitzer / Une lecture inspirée des Sonates et partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach par Hélène Schmitt.
Patrimoine en scène

La Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains, la Chapelle Saint-Martin de Faucogney, le Chœur roman de Melisey, l’église prieurale de Marast et une myriade d’églises baroques (ré)enchantés par le scénographies en lumière de Benoît Colardelle.
Conversations gourmandes

Avec le concours des cafetiers du réseau des Bistrots de Pays des Vosges Saônoises, le festival inaugure de nouveaux espaces de convivialité. Artistes invités et musicologues spécialistes de l’époque baroque sont au rendez-vous de ces moments « gourmands ». Un somme de connaissances à entendre et à savourer… Denis Morrier, Jean-Charles Ablitzer, Moussa Héma et Pierre-Adrien Charpy animent ces premières Conversations gourmandes.
édition 2006 / 9

Avant première décentralisée
Vendredi 14 juillet, 21 h

Temple Saint-Jean de Belfort
Michael Praetorius / Pro Organico
Jean-Charles Ablitzer, orgue Marc Garnier d’après la tradition nord allemande
Bruno Boterf, ténor

Ensemble Dulzainas (flûtes à bec et anches renaissances)

Béatrice Delpierre, Jean-Noël Catrice, Pierre Gantner et Francis Mercet
Scénographie lumières : Benoît Colardelle
WEEK-END I
Samedi 15 juillet, 21 h

Eglise de Servance
Il Ballo della Ninfa

Musiche di Claudio Monteverdi e Sigismondo D’India
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Programme général 2006 de iconProgramme général

Programme général 2006 de iconProgramme général

Programme général 2006 de iconProgramme général

Programme général 2006 de iconProgramme pluriannuel 2006-2009

Programme général 2006 de iconRecherche en marketing erma e-mail : kamibahi2000@yahoo fr
«customer value» (Anderson, Narus et Van Rossun, 2006), «perceived value», (Zeithaml, 1988), «lifetime value» (Venkatesan et Kumar,...

Programme général 2006 de iconProgramme Information général

Programme général 2006 de iconProgramme général, communication

Programme général 2006 de iconProgramme journees europennes du patrimoine 2006

Programme général 2006 de iconProgramme d’informatique du premier cycle de 4 L’enseignement secondaire general

Programme général 2006 de icon2006 L’îmage à paroles, doc – 90 min – Compétition Internationale,...
«30° Mostra Internationale de São Paulo» 2006 «Cinema south Festival», Sderot, Israel, 2006 Compétition Internationale «Visions du...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com