Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire








télécharger 102.02 Kb.
titreAuteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire
page2/7
date de publication25.03.2017
taille102.02 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Les technologies filaires : le câble et la fibre optique

Ce qu’il faut retenir


La fibre optique permet la transmission simultanée d'énormes quantités d'information (données, son, image) sans aucune déperdition. Les coûts de mise en oeuvre (travaux de génie civil) limitent toutefois son déploiement principalement aux zones urbaines.

Les opérateurs des villes câblées qui diffusent des programmes télévisuels conformément à leur mission initiale, ont obtenu l’autorisation de transporter également des données. Ces réseaux offrent une alternative aux réseaux filaires classiques, que les usagers pourront utiliser avec pour seul matériel un "modem câble"

Bien que permettant un confort de connexion (du haut débit), les principaux inconvénients du câble, sont d'une part sa forte asymétrie : les débits descendant (du service vers l’utilisateur) sont généralement de 4 à 5 fois plus élevés que les débits ascendants (de l’utilisateur vers le service), et d'autre part le partage de la bande disponible entre les usagers, ce qui peut entraîner de fortes baisses de débits.

Dans le Haut-Doubs : seules les communes de Pontarlier et des Granges Narboz disposent d’un réseau câblé TV (les deux réseaux sont de surcroît indépendants mais sont tous les deux gérés par la société UPC). Rien ne permet aujourd’hui d’espérer qu’Internet soit proposé avant 2003, voire 2005 sur ces réseaux. L’éventuelle extension en tâche d’huile de ces réseaux est encore plus improbable pour des raisons de rentabilité.

Fonctionnement


Un « câble-modem » est installé entre le micro-ordinateur PC et le raccordement au câble. Rapport qualité/prix : le câble a deux atouts : un accès à Internet à haut débit et à petit prix. Finis les bouchons d’étranglement dus à la saturation du réseau téléphonique, l’accès est toujours théoriquement supérieur à 128 kbits, et en moyenne 50 fois supérieur à l’accès téléphonique le plus rapide. La connexion est instantanée et facile, l’internaute peut surfer à sa guise, transférer des données : logiciels, fichiers, textes, images et sons. Deuxième avantage : le prix. Une tarification indépendante, et qui laisse libre la ligne téléphonique. Autre atout, l’abonné peut regarder la télévision, tout en se connectant à Internet. Dans l’avenir, les réseaux câblés vont-ils se transformer en véritables autoroutes de l’information ? Tout n’est donc pas encore gagné et seule l’expérience permettra de le constater. Car les câblo-opérateurs doivent aussi compter avec la concurrence du satellite qui permet, lui aussi, l’acheminement simultané et à très grande vitesse de la voix, de données et d’images.

La majorité des offres si situent entre 300 et 200 FF par mois pour des vitesses de 512 à 320 ko/s en download (du service vers l’utilisateur) et 64 à 128 ko en upload (de l’utilisateur vers le service); actuellement les marques commercialisées sont : Cybercâble, Câble Wanadoo, NC Numéricâble, Chello. Seul Cybercâble est actuellement disponible dans le département du Doubs, à Besançon uniquement.

Le futur


De nouvelles technologies comme le multiplexage de longueurs d'ondes (WDM - Wave Division Multiplexing ou DWDM - Dense Wave Division Multiplexing) permettent d'atteindre des débits de transmission de plusieurs dizaine de milliards de bits par secondes (Gbits/s).

Déploiement


La mise en place d'infrastructures en fibre optique est une opération relativement lourde ; elle correspond à des choix stratégiques (à 10-15 ans). Ce type d'infrastructure est pertinent pour des services de transport de très hauts débits et pour de longues distances (inter-continental, trans-national, national, régional, départemental voire métropolitain) ou en milieu urbain.

L’essentiel du coût est représenté par les éventuels travaux de génie civil. La fibre elle-même revient à quelques francs du mètre. Il est donc indispensable de profiter de tout travail de génie civil pour enfouir des fourreaux.

Sources
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconLe Guide du rootard pour Linux Eric Dumas, Eric. Dumas@Linux. Eu....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconEric nicolas

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDe : Eric Lainé 06 81 34 10 33

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconAtelier nom organisation : articult- org

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconUne pièce d’Eric Beauvillain

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 contact@zen-fr com contact@zen-fr com
«Old» Delhi fut la capitale de l’Inde musulmane, comme en témoigne ses nombreux monuments, forts et mosquées. Puis, les Anglais créèrent...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire icon1. Aug. Vidal: Traité de pathologie externe et de médecine opératoire....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTranscription of the Week 4 contributions, available in the original...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDans le parc regional du haut languedoc
«déserts» : Haut Languedoc et Cévennes, au nord-est. Terre de conviction, de refuge et de résistance, les Monts de l’Espinouse abriteront...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconRéunion nationale des Commissions Régionales de Formation
«formation» : B. Simonin, Maurice vidal, Adrien dodu, Gérard elizagoien, Pierre salaun, et Alain scolan








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com