Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire








télécharger 102.02 Kb.
titreAuteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire
page6/7
date de publication25.03.2017
taille102.02 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Les technologies de type radio mobile : le GPRS

Ce qu’il faut retenir


Le GPRS est un service de transmission de données qui sera prochainement offert sur les réseaux GSM (téléphones portables) ; sa mise en place reste toutefois sujette à caution, au regard des décisions récentes relatives à la BLR (boucle locale radio) et au déploiement de l'UMTS.

De nombreux territoires ruraux et villes moyennes ne connaîtront pas le GPRS et passeront directement à l’UMTS. Ce sera très vraisemblablement le cas du Haut-Doubs.

Fonctionnement


Le réseau GSM actuel et ses 9600 Bits par seconde (environ 1.2 Ko par seconde) devrait laisser la place en 2001 à son grand frère, le GPRS (General Packet Radio Service) qui devrait lui même disparaître en 2002 / 2003 au profit de la nouvelle génération 3G qui pourrait atteindre les 2 Mbits/s (soit 250 Ko/s).

On annonce des débits allant jusqu'à 115 Kbit/s dans les deux sens. Une telle vitesse de transmission permet d'envisager la diffusion d'image et de son sur les médiaphones puisqu'elle est sensiblement comparable avec la vitesses atteinte par les connexions au câble. En théorie, on devrait donc être en mesure de télécharger l'équivalent d'un CD sur un mobile en l'espace de 40 minutes dès 2003, mais en théorie seulement car les opérateurs ont du mal à faire face au rythme des investissements demandés.

Points forts


S'agissant d'un service en mode paquet, le GPRS sera facturé au volume de données transmises et non au temps de connexion comme c'est le cas pour les services en mode "circuit". De ce fait, il sera possible de maintenir des connexions permanentes.

Supporté par les réseaux GSM de téléphonie mobile il bénéficiera rapidement de zones de couverture étendues.

De même, les équipements d'abonnés seront disponibles à des prix très compétitifs, compte tenu du vaste marché potentiel.

Les vitesses de transfert, de l'ordre de 100 kb/s, seront du même ordre que celles offertes par le RNIS.

Points faibles


La mise en oeuvre de GPRS implique une évolution importante des réseaux GSM existants. Pour ce qui concerne l'infrastructure seules des modifications mineures, essentiellement en logiciel, seront requises dans les stations de base (stations radio fixes). Par contre les opérateurs devront mettre en place un coeur de réseau (backbone) en technologie IP, ceci constituant en même temps une étape nécessaire pour la transition à la troisième génération, UMTS.

Parallèlement les fournisseurs d'équipements mobiles devront développer des terminaux incluant la fonction GPRS. Ceci ne doit pas soulever de gros problèmes mais ces équipements tardent à être mis sur le marché.

On peut donc se demander si malgré leurs déclarations, très positives à l'égard de GPRS, les opérateurs et équipementiers offriront réellement des produits GPRS dès 2000-2001, ou si ,au contraire, ils ne vont pas reporter tous leurs efforts sur l'introduction de l'UMTS en 2002-2003.

Pour quels usages :

L'utilisation principale de GPRS sera vraisemblablement l'accès radio aux réseaux IP, internet et intranets. En reliant un micro-ordinateur à un terminal GSM/GPRS, ou en insérant une carte PC GSM/GPRS dans son ordinateur, on aura donc accès à toute la gamme des applications supportées par l'internet. Avec un seul terminal GSM/GPRS on pourra, grâce à l'utilisation du protocole WAP, ou équivalent, accéder à un sous-ensemble d'entre elles (messagerie électronique, et diverses applications telles que réservations à distance pour services à domicile, consultation de compte bancaire et de banques de données, programmes de cinéma, météo, billetterie à distance, etc.)

Bien que conçu pour une utilisation mobile, on peut penser que le GPRS sera dans certains cas compétitif pour une utilisation fixe. Outre l'accès aux réseaux IP, le GPRS pourra aussi être utilisé pour des applications professionnelles réservées à des groupes fermés d'utilisateurs. Il possède en effet des fonctionnalités étendues comme le transfert de données point à multipoint.

Adresses et contacts

- http://www.gsmworld.com

Sources
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconLe Guide du rootard pour Linux Eric Dumas, Eric. Dumas@Linux. Eu....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconEric nicolas

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDe : Eric Lainé 06 81 34 10 33

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconAtelier nom organisation : articult- org

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconUne pièce d’Eric Beauvillain

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 contact@zen-fr com contact@zen-fr com
«Old» Delhi fut la capitale de l’Inde musulmane, comme en témoigne ses nombreux monuments, forts et mosquées. Puis, les Anglais créèrent...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire icon1. Aug. Vidal: Traité de pathologie externe et de médecine opératoire....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTranscription of the Week 4 contributions, available in the original...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDans le parc regional du haut languedoc
«déserts» : Haut Languedoc et Cévennes, au nord-est. Terre de conviction, de refuge et de résistance, les Monts de l’Espinouse abriteront...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconRéunion nationale des Commissions Régionales de Formation
«formation» : B. Simonin, Maurice vidal, Adrien dodu, Gérard elizagoien, Pierre salaun, et Alain scolan








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com