Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire








télécharger 102.02 Kb.
titreAuteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire
page7/7
date de publication25.03.2017
taille102.02 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

Les technologies de type radio mobile : l’UMTS

Ce qu’il faut retenir


L'UMTS désigne une norme cellulaire numérique mondiale unique de troisième génération. Cette norme va permettre la transmission de données (voix, image, fichiers...) sur des terminaux mobiles à des taux pouvant être de près de 40 à 200 fois supérieurs à ceux des téléphones portables actuels (GSM). L'UMTS est un des procédés utilisables dans le cadre de la Boucle Locale Radio (BLR).

C’est ce procédé qui a dernièrement fait l'objet d'attribution de licences nationales et régionales dans le cadre du dégroupage de la boucle locale.

Le passage à l’UMTS impliquera un changement des téléphones portables actuels.

Pour des raisons économiques, il est très fortement probable qu’aucun des deux opérateurs nationaux et des deux opérateurs régionaux ne propose une couverture UMTS du Haut-Doubs avant 2006. Il s’agit toutefois d’un véritable standard planétaire qui ne devrait pas avoir de mal à s’imposer, comme le GSM en son temps. Il convient de se rapprocher et de rester en contact avec les principaux opérateurs afin de rester informer de leurs intentions.

On estime que ce système sera disponible au grand public dès 2002 plus vraisemblablement 2003 ou 2004... et qu’à l'horizon 2005 un quart des 6,5 millions de foyers français qui auront un accès Internet à haut débit utiliseront la technologie de boucle locale radio (BLR) pour se connecter.

La législation européenne impose de prendre toutes mesures pour que les services UMTS puissent être ouverts au plus tard le 1er janvier 2002 ; c'est pourquoi il a été procédé à l'attribution de 54 licences nationales et régionales pour le territoire français à des opérateurs privés (comme cela a été, et est le cas, dans les autres pays européens), en juillet dernier. Les principaux critères de sélection des candidats ont porté sur l’ampleur et la rapidité de déploiement de boucles locales radio sur l’ensemble du territoire.

En Franche-Comté, c'est l'opérateur Landtel qui a été sélectionné (l'opérateur Completel a déclaré forfait car les objectifs de couverture qu’il avait présenté pour plusieurs régions n’étaient pas compatibles avec ses prévisions financières ; sa licence va être réattribuée) en plus des deux opérateurs titulaires d'une licence nationale de boucle locale radio, FirstMark et Fortel, qui ont l'obligation d'être présents dans toutes les régions métropolitaines. Attention : être présent dans un région ne signifie pas assurer une couverture complète de celle-ci.

Technique


UMTS offrira un accès à Internet en mode paquet qui sera une extension de GPRS (qui plafonnera vers 150 Kb/s) à des débits plus élevés, de 384 Kb/s en toutes circonstances et de 2 Mb/s dans les zones denses et en situation de mobilité réduite. Dans ces zones UMTS concurrencera donc, même pour un utilisateur fixe, les autres technologies d'accès rapide, notamment câble et ADSL. Alors que l'introduction de la norme GSM a nécessité une mutation complète des réseaux mobiles, le passage de GSM à UMTS sera marqué par une évolution progressive facilitée par l'existence de terminaux mobiles bi-modes GSM/UMTS.

Rappelons que cette technologie dispense d'une infrastructure filaire, sensible à la géographie, mais nécessite l'équipement du terminal. Enfin, elle offrira une possibilité de repli sur les services GSM dans les zones non encore couvertes en UMTS et bénéficiera entièrement de la dynamique GSM : couverture étendue et offre de terminaux très compétitive.

Par contre, la bande est partagée entre les utilisateurs. De plus, la portée des signaux est limitée (surtout dans la bande des 26 GHz, qui fournit pourtant plus de débit) et nécessite une vue directe : aucun obstacle physique ne doit venir perturber la liaison... pas d`arbre, d`immeuble, ou de grue. Il serait donc trompeur de croire que les opérateurs seront incités à couvrir l'ensemble du territoire, même si l'avantage de la BLR tient dans la possibilité de ne pas avoir à enfouir trop de câbles, d'ailleurs la plupart des opérateurs entendent seulement couvrir à moyen terme les villes de plus de 30 000 habitants.

Les 2 bandes sélectionnées :

  • 3,5 Ghz : Débit par émetteur ~2 Mbit/s. Equipement léger et peu coûteux. Principalement destiné aux particuliers et aux zones rurales

  • 26 Ghz : Débit par émetteur ~134 Mbit/s. Equipement lourd et nécessité pour le récepteur d'être en vue de l'émetteur, donc très probablement nécessité d'un mat très haut et de placer le récepteur en haut. Réservé aux entreprises, voire aux particuliers habitant dans des immeubles (par ex. dans offre Landtel à Paris. Théoriquement, il y'aurait 1,5 Mbit/s par abonné. Reste à voir si les particuliers ne seraient pas bridés. Mais Landtel annonce une qualité d'offre supérieure à Netissimo 2 pour un prix inférieur à Netissimo 1).

Applications


L’UMTS offrira initialement toute la gamme des services GSM, progressivement enrichie par de nouveaux services multimédia qui ne différeront, à priori, en rien de ceux utilisés dans l'environnement fixe. Elle rend possible un accès plus rapide à Internet depuis les téléphones portables, par un accroissement significatif des débits des réseaux de téléphonie mobile, améliore la qualité des communications en tendant vers une qualité d’audition proche de celle de la téléphonie fixe, elle permet de concevoir une norme compatible à l’échelle mondiale, contrairement aux technologies actuelles (les normes utilisées aux Etats-Unis et au Japon ne sont pas toutes compatibles avec le GSM) et répond enfin au problème croissant de saturation des réseaux GSM, notamment en grandes villes.

Il est probable que les futurs « téléphones » portables UMTS ressembleront plus aux micro-ordinateurs portables actuels qu'aux téléphones mobiles d'aujourd'hui, non seulement pour des raisons d'affichage des images mais aussi par exemple pour pouvoir utiliser pleinement les ressources de l'intranet de l'entreprise (avec notamment un clavier pour pouvoir rentrer des données).

Parmi les applications possibles citons :

  • transmission en temps réel de communiqués de presse et d’informations correspondant aux centres d’intérêt de l’utilisateur.

  • services de réservation en ligne (avion, train, cinéma, théâtre).

  • services de transactions bancaires à distance.

  • accès aux intranets et messageries électroniques des entreprises.

  • applications "cyber-domotiques".

  • systèmes de localisation du plus proche magasin, restaurant, distributeur de billets, etc.

  • systèmes de guidage en temps réel (intégrant la fluidité du trafic et/ou les conditions météorologiques).

  • applications de commerce électronique (" m-commerce " ou " mobile commerce ").

Tarifs


En ce qui concerne les tarifs pour les particuliers, professionnels et Très Petites Entreprises, d'après les infos extraites du rapport d'instruction de l'ART :

  • Fortel : tarifs similaires à ses tarifs d'accès Internet par le câble. Abonnement téléphonique 40% moins cher que France Telecom

  • FirstMark : tarifs inférieurs à Netissimo2 avec une qualité de service supérieur. Pour le marché des PME et grandes entreprises, les offres seront "à un niveau de prix inférieur à ceux de l'offre existante".

Déploiement


Parmi les engagements demandés aux opérateurs dans le cadre de la BLR par UMTS figure un plan de déploiement de la technologie :

Objectifs de couverture de l'ensemble du territoire métropolitain




31/12/2001

30/06/2003

31/12/2004

Bande 3,5 Ghz











First Mark Communications

20,70%

32,80%

33,40%

FORTEL

30%

41%

46%

Bande 26 Ghz











First Mark Communications

14,50%

22,40%

22,70%

FORTEL

21%

29%

31%

Objectifs de couverture en nbr d’unités urbaines > 50.000 hab. et % de la population




31/12/2001

30/06/2003

31/12/2004

Bande 3,5 Ghz











First Mark Communications

(40)

(127)

58,3% (146)

FORTEL

(21)

-

85% (165)

Bande 26 Ghz











First Mark Communications

(40)

(127)

34,5% (146)

FORTEL

(21)

-

60% (165)

3,5 Ghz : débit par émetteur ~2 Mbit/s. - Equipement léger et peu coûteux.
Principalement destiné aux particuliers et aux zones rurales.

26 Ghz : débit par émetteur ~134 Mbit/s. Equipement lourd et nécessité pour le récepteur d'être en vue de l'émetteur.
Réservé aux entreprises, voire aux particuliers habitant dans des immeubles.

Et le Haut-Doubs ?


Nous le voyons, il est fait état de seulement 165 agglomérations couvertes au maximum en 2004. Il en résulte que dans un premier temps seules les grandes agglomérations seront desservies (là même où il existera d'autres offres de services haut débits tels que le câble et l'ADSL...)

D'autre part il conviendra de surveiller de près les problèmes techniques liés aux restriction d'utilisation des fréquences dans les zones transfrontalières.

Adresses et contacts

Sources

  • titre : La technologie GSM UMTS, date de pub. : 2000 – Fing

  • titre : La technologie UMTS – date de pub. : 06/06/2000 – Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

  • titre : Les télécommunications : réseaux à hauts débits... – date de pub. : 2000

  • titre : L’introduction des systèmes mobiles de 3ème génération en France – date de pub. : 02/05/2000 –Autorité de régulation des télécommunications

  • titre : UMTS : engagements en terme de couverture – date de pub. : 27/08/2000 – TACTIS

  • http://www.art-telecom.fr/communiques/discours/mediaville.htm

  • titre : Boucle locale radio : les opérateurs ne veulent pas des régions pauvres - date de pub. : 25/07/2000 – Zdnet

  • titre : Une liaison facilement perturbée - date de pub. : 2000 - www.01net.com

  • titre : A Propos de la polémique sur la "boucle locale radio" : la position du Président de la Région Limousin - date de pub. : 08/2000 - ARD Limousin

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconLe Guide du rootard pour Linux Eric Dumas, Eric. Dumas@Linux. Eu....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconEric nicolas

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDe : Eric Lainé 06 81 34 10 33

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconAtelier nom organisation : articult- org

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconUne pièce d’Eric Beauvillain

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 contact@zen-fr com contact@zen-fr com
«Old» Delhi fut la capitale de l’Inde musulmane, comme en témoigne ses nombreux monuments, forts et mosquées. Puis, les Anglais créèrent...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire icon1. Aug. Vidal: Traité de pathologie externe et de médecine opératoire....

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconTranscription of the Week 4 contributions, available in the original...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconDans le parc regional du haut languedoc
«déserts» : Haut Languedoc et Cévennes, au nord-est. Terre de conviction, de refuge et de résistance, les Monts de l’Espinouse abriteront...

Auteurs Cédric peyronnet eric vidal contact@haut-doubs org Sommaire iconRéunion nationale des Commissions Régionales de Formation
«formation» : B. Simonin, Maurice vidal, Adrien dodu, Gérard elizagoien, Pierre salaun, et Alain scolan








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com