Résumé








télécharger 122.24 Kb.
titreRésumé
date de publication28.03.2017
taille122.24 Kb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > loi > Résumé


2014


Mini project : serrure codée




AUTOMATIQUE L3






Realise par :

MIMOUNI YASSER

2014/2015







Résumé ................................................................................................................................ 4

Introduction Générale ...................................................................................................... 5

Cahier des charges .............................................................................................................. 7

Chapitre I: conception électronique de la serrure codée


Introduction ............................................................................................................................... 8

  1. 1.Composants.électroniques............................................................................................ 9

I.1.1.Le microcontrôleur ....................................................................................................... 9

I.1.2.Clavier matriciel ........................................................................................................... 12

I.1.3.L’afficheur LCD ............................................................................................................. 13

I.1.5.Capteur infrarouge ....................................................................................................... 17

I.1.6.Relais ........................................................................................................................... 16

  1. 2.Réalisation.de.schéma.et.outils.logiciels ....................................................................... 17

I.2.1.Outils logiciels .............................................................................................................. 17

Chapitre II: développement logiciel


Introduction................................................................................................................................20

  1. 1.Logiciels de programmation du microcontrôleur PIC ....................................................... 20 II.1.1.Simulateur .................................................................................................................. 20

II.1.2.Programmateur........................................................................................................... 22

Conclusion..................................................................................................................................22

Chapitre III: Réalisation de la serrure codée


Introduction ............................................................................................................................. 23 III.1.Verboard ........................................................................................................................... 23

III .2.Réalisation du clavier ........................................................................................................ 24 III.4 .Réalisation du schéma principal ........................................................................................ 24

Conclusion..................................................................................................................................27

Bibliographie .................................................................................................................... 28





Les serrures ont pour but d’empêcher les intrusions malveillantes et les effractions dans les maisons. Il existe une grande variété de serrures adaptées à tous types de portes. Bien que l’on soit habitué aux serrures des portes pleines s’ouvrant de manière latérale, il est aussi possible de trouver des modèles de serrure porte coulissante pour les portes s’ouvrant par glissement sur des rails.

Malgré l’existence de nouvelles technologies, comme par exemple les cartes à puces intégrées, la norme de l’industrie est encore la serrure électrique lorsqu’on désire une sécurité maximale. La plupart des hôtels ont toujours utilisé cette méthode plutôt que les plus récentes, car les serrures électriques ont démontré une meilleure efficacité, fiabilité et sécurité.

Les serrures électriques sont impossibles à déjouer. Le dispositif n’a aucune possibilité d’insertion d’une clé donc la seule façon de déverrouiller la serrure est d’avoir le bon code d’accès. Les serrures électriques qui utilisent un clavier comme dispositif ne peuvent pas être contrôlées à distance. De plus, aucun appareil ne permet de récupérer ou d’obtenir le code électroniquement.

La serrure électrique est fabriquée en acier renforcé et ne peut pas être percée ou coupée. Il s’agit ici d’une grande amélioration par rapport aux serrures traditionnelles.

Le clavier est pratique car il permet de changer facilement la combinaison secrète. Les anciennes serrures électriques ne permettaient pas de changer le mot de passe aussi facilement. Seul un serrurier pourra le faire et il fallait beaucoup de temps pour y arriver et c’était dispendieux. Avec le clavier de la console, il est très facile de le changer soi-même en toute sécurité.

Les serrures électriques sont utiles car elles nous gardent en sécurité et elles sont plus faciles à utiliser par rapport aux autres types. Elles offrent également des fonctionnalités nécessaires à une sécurité absolue.

Dans notre projet nous désirons réaliser une serrure codée selon un cahier de charges à base d’un microcontrôleur PIC.

Le développement des applications à base des microcontrôleurs PIC est devenu de plus en plus courant. Ceci est dû à plusieurs causes : beaucoup de ressources internes (périphériques intégrés), mémoires embarquées de plus en plus grande, vitesse de calcul accrue… En effet, un microcontrôleur est un composant parfaitement adapté à des applications embarquées, il permet, en le programmant, d’effectuer et de contrôler une tâche tout en comparant son état à des conditions préfixées par l’utilisateur.

L’utilisation des microcontrôleurs fait appel tout d’abord à leur programmation. Il existe plusieurs méthodes de programmation selon le langage utilisé, par exemple en assembleur on peut écrire un programme où on va tirer le maximum des performances du microcontrôleur mais ce programme nécessite beaucoup de travail et surtout beaucoup de temps. Heureusement, avec la montée en puissance des microcontrôleurs, on voit apparaitre des compilateurs en langage C qui permettent de gagner un temps considérable pour le développement des programmes.

Dans ce travail notre choix est porté sur le PIC 16F877A.



Notre cahier des charges comporte six étapes majeures :

Le système digicode limite l’accès d’un lieu aux seules personnes en possession du code d’accès.

Un code de 4 caractères est saisi et il est validé automatiquement sur un clavier numérique situé devant la porte.

Si le code saisi correspond au code d’accès stocké en mémoire, la porte s’ouvre pendant un temps bien défini.

Un afficheur à cristaux liquides signalera à l’utilisateur le nombre de caractères qu’il a déjà entré ; une étoile ‘*’ sera affichée pour chaque caractère appuyé.

La touche ‘#’ étant gérée pour rentrer un nouveau code, différent de celui programmé par défaut dans le PIC.

Ainsi notre serrure à son initialisation détecte s’il y a des erreurs dans les périphériques, par suite l’alarme va être déclenchée, et le LCD va indiquer les nombres d’erreurs et où elles existent.


Introduction


Il s’agit ici d’étudier les différents éléments qui constituent la serrure électronique codée et qui entrent dans la conception de celle-ci.

Si nous demandons à certaines personnes de nous décrire la serrure codée, elles nous dirons sûrement qu’elle est constituée d’un clavier avec des chiffres et un afficheur LCD. Le clavier et LCD étant les seules parties visibles par l’utilisateur.

La structure principale d’une serrure électronique codée est composée d’un microcontrôleur PIC qui assure la programmation des codes d’activations.

Ce système aura pour but d’activer des relais pour la commande des dispositifs électroniques ou mécaniques.

Ce système de commande représente le cerveau même de la serrure électronique. Il est constitué de parties bien visibles par l’utilisateur et d’autres qui sont invisibles.

Nous étalons la structure interne de notre serrure électronique avec ses différents composants électroniques et nous citons comme composants principaux :

  • Un microcontrôleur PIC qui est le cœur de ce circuit.

  • le quartz qui détermine la fréquence avec laquelle fonctionne le PIC.

  • l’écran LCD où ils s’affichent les différents messages.

  • le clavier électronique.


I.1.Composants électroniques


I.1.1. Le microcontrôleur

a. Choix


[ Le microcontrôleur est l'élément central du projet. Il coordonne les échanges entre les différents périphériques qui composent l’application. Son choix est donc d'une certaine importance.

L’utilisation d’un microcontrôleur Microchip se révèle intéressante. En effet sa grande souplesse d’utilisation ainsi que sa facilité de programmation permettent de concevoir des applications très robustes.

La famille PIC 16F de Microchip est parfaitement adaptée à ce projet, les références 16 et 24 bits du constructeur étant à proscrire à défaut de lourds calculs à effectuer. De plus, les outils de développement proposés sont particulièrement aboutis.

Un grand nombre de périphériques communiquent avec le PIC, ce dernier doit donc posséder de nombreuses lignes de données.

En effet, le clavier matriciel possède sept lignes de communications, l’afficheur LCD (Liquid Cristal Display) en nécessite sept, les boutons poussoirs deux ainsi que les capteurs infrarouges, le buzzer et les relais. . Enfin, étant programmé en langage C, la taille de sa mémoire de programme est loin d’être négligeable ] (1).

Le PIC 16F877A répond parfaitement à toutes ces exigences :

[ 33 Ports Entrée-Sortie bidirectionnels pouvant produire 25 mA par sortie.

PORTA = 6 bits ; PORTB PORTC et PORTD = 8bits ; PORTE = 3 bits.

PORTA: 6 entrées -sorties. 5 entrées du CAN. Entrée CLK du Timer 0.

PORTB: 8 entrées-sorties. 1 entrée interruption ext. Clk et Data pour prog.

PORTC: 8 entrées-sorties. Clk Timer1 et PWM1. USART. I

PORTD: 8 entrées-sorties. Port interface micro processeur (8 bits data).

PORTE: 3 entrées-sorties. 3 bits de contrôle interf micro. 3 entrées du CAN.

Une fréquence de fonctionnement allant jusqu’à 20MHz.

Jeu d’instructions de 35 instructions.

Une mémoire de programme de type FLASH sur 8K mots (1 mot=14 bits).

Une mémoire de données de type RAM sur 368 octets.

Une mémoire de données de type EEPROM sur 256 octets.

Une pile (Stack) à 8 niveaux.

14 sources d’interruptions.

Un chien de garde WDT (Watch Dog Timer).

Timer0 (compteur 8-bits avec pré-diviseur).

Timer1 (compteur 16-bits avec pré-diviseur et possibilité d’utiliser une horloge externe).

Timer2 (compteur 8-bits avec pré-diviseur et post-diviseur).

Un convertisseur Analogique-Numérique 10-bits à 8 entrées multiplexées.

Deux modules de capture/comparaison/PWM.

Ports Entrées/Sorties : A, B, C, D et E.

Une interface de communication série (MSSP, USART).

Une interface de communication parallèle (PSP).

Tension de fonctionnement est entre 2.0V et 5.5V](2).

Figure

1.

1

Architecture interne du PIC


b.Utilisation


[ L'intégration du PIC 16F877A dans un schéma électronique est des plus aisées. L'alimentation se fait au travers de deux broches Vdd qui requièrent une tension de 5V. Un découplage au travers d'un condensateur est recommandé par le constructeur. La broche MCLR permet un reset matériel du microcontrôleur mais cela n’étant pas utile à l’application, la fonctionnalité est désactivée par la connexion du pin au Vcc. Aussi, la masse du microcontrôleur doit être connectée à la masse du circuit grâce aux deux entrées Vss. La figure 1.3 montre le brochage du pic.

Figure

1

.

2

Brochage du microcontrôleur PIC

16

F877A

Le boitier de figure 1.3 décrit l’architecture externe du 16F877A qui comprend 40 pins dont :

33pins d’entrées/sorties multiplexées avec d’autres fonctions.

4pins pour l’alimentation : VDD et VSS.

2pins pour l’oscillateur :

OSC0 et OSC1.

pin pour le RESET : MCLR/. ] (1)

c. Schéma de connexion



Figure 1.3 Schéma de connexion du PIC 16F877A

I.1.2. Clavier matriciel

a. Choix


Le clavier numérique est plus aisé et plus pratique à utiliser, il présente la communication Homme-Machine.

Le code étant numérique donc il nous suffit de choisir un clavier douze touches dont il y’a deux boutons spéciaux, un capable de changer facilement le mot de passe et l’autre efface l’écran en cas d’erreur de

frappe.

Figure 1.4 Clavier 12 touches

b. Utilisation

On propose d'implémenter un clavier matriciel, sur le port C du pic 16F877A.

Cette application pourra servir pour le codage des serrures dont le but de protéger les endroits à accès limité.

Le clavier de 12 touches est équipé de touche numérique 0 à 9, * et #.

Le clavier est un ensemble de boutons, organisé en matrice. Il ressemble au figure 1.6:



Figure 1.5 Schéma du clavier Tableau 1-schéma du clavier


c. Schéma de connexion




Figure 1.6 Schéma de connexion de clavier

I.1.3. L’afficheur LCD

a. Choix


Tout projet qui nécessite tant de convivialité ou de contrôle pour l’utilisateur doit comporter un afficheur. En effet, celui-ci permet de manière très rapide de révéler n’importe quelle information qui pourrait être utile au programmeur ou à l’usager.

L’afficheur LCD alphanumérique est le composant idéal pour ce type d’application : le nombre de caractères étant limité mais suffisant, il se contrôle aisément au travers d’un microcontrôleur. Le modèle utilisé comporte deux lignes de seize caractères qui permettent de créer une petite interface utilisateur efficace et dispose d’un rétro éclairage offrant la possibilité de lire des informations dans l’obscurité et qui ajoute une touche moderne et attractive au boîtier.



Figure 1.7 L’afficheur LCD 2x16


b. Description du principe de fonctionnement et d’utilisation


Les afficheurs à cristaux liquides, autrement appelés afficheurs LCD (Liquid Crystal Display), sont des modules compacts intelligents et nécessitent peu de composants externes pour un bon fonctionnement. Ils consomment relativement peu (de 1 à 5 mA), sont relativement bons marchés et s'utilisent avec beaucoup de facilité.

L'afficheur est constitué de deux lames de verre, distantes de 20 µm environ, sur lesquelles sont dessinées les mantisses formant les caractères. L'espace entre elles est rempli de cristal liquide normalement réfléchissant (pour les modèles réflectifs). L'application entre les deux faces d'une tension alternative basse fréquence de quelques volts (3 à 5 V) le rend absorbant. Les caractères apparaissent sombres sur fond clair. N'émettant pas de lumière, un afficheur à cristaux liquides réflectif ne peut être utilisé qu'avec un bon éclairage ambiant. Sa lisibilité augmente avec l'éclairage. Les modèles transmissifs fonctionnent différemment: normalement opaque au repos, le cristal liquide devient transparent lorsqu'il est excité; pour rendre un tel afficheur lisible, il est nécessaire de l'éclairer par l'arrière, comme c'est le cas pour les modèles rétroéclairés.

L’afficheur utilisé dispose de :

  • 2 lignes de 16 caractères.

  • Une RAM (DDRAM : DATA RAM) de 80 caractères correspondant.

  • Une RAM (CGRAM : CARACTER GRAPHIC RAM) permettant de créer de nouveaux caractères.

-Le registre d’instruction I R: (Instruction Register) :

C’est le registre de contrôle, suivant la valeur que l’on met dedans l’afficheur exécute des opérations de configurations. Il permet aussi de positionner le curseur parmi les 32 adresses de l’afficheur.

-Le registre de données D R: (Data Register) :

Suivant la valeur que l’on met dedans l’afficheur peut afficher un caractère (Code ASCII ou spécifiques) ou créer une ligne d’une matrice d’un nouveau caractère.

Cet afficheur nécessite une alimentation de 5V pour pouvoir alimenter son pilote interne et ainsi permettre l’affichage des caractères sur l’écran. La résistance variable permet de pouvoir modifier le contraste à tout moment. Ce LCD possède huit bits de données, mais seules quatre sont utilisées. Le composant propose en effet un mode de transmission sur 4 bits en passant les caractères en deux temps. Cela économise quatre lignes de données sur le microcontrôleur. Il possède également trois lignes de contrôle : une de lecture ou d’écriture de données sur le LCD, une qui informe si les données servent à la configuration de l’afficheur ou à l’affichage, et une qui avertit l’afficheur qu’un caractère est présent sur le port.

c. Schéma de connexion


Afficheur LCD LM016L

LCD1

+5

V

D7

14

D6

13

D5

12

D4

11

D3

10

D2

9

D1

8

D0

7

E

6

RW

5

RS

4

VSS

1

VDD

2

VEE

3

LM016L

Figure 1.8 Schéma de connexion de LCD

I.1.4. Relais

a. Choix


Nous avons décidé d’utiliser deux relais pour la commande de n’importe qu’il moteur utilisé.

Cette solution permet bien de commander le moteur et par suite la porte. Si on veut ouvrir on va activer le relais d’ouverture, et même chose pour la fermeture. Sinon aucun relais n’est adressé.

Figure 1.16 Relai b. Utilisation

Figure 1.17 Schéma interne de relai

Un relai électromécanique est doté d'un bobinage en guise d'organe de commande. La tension appliquée à ce bobinage va créer un courant, ce courant produisant un champ électromagnétique à l'extrémité de la bobine (il ne s'agit ni plus ni moins que d'un électro-aimant). Ce champ magnétique va être capable de faire déplacer un élément mécanique métallique monté sur un axe mobile, qui déplacera alors des contacts mécaniques.



I.2. Réalisation de schémas et outils logiciels

a. Outils logiciels


Proteus est une suite de logiciels permettant la CAO électronique éditée par la société Labcenter Electronics. Proteus est composé de deux logiciels principaux : ISIS, permettant entre autres la création de schémas et la simulation électrique, et ARES, dédié à la création de circuits imprimés.

Grâce à des modules additionnels, ISIS est également capable de simuler le comportement d'un

microcontrôleur (PIC, Atmel, 8051, ARM, HC11...) et Figure 1.22 Proteus de création de schémas son interaction avec les composants qui l'entourent.

Le logiciel « ISIS PROTEUSE » permet la création d’un schéma électronique avec une grande simplicité. Après un bref apprentissage, il est facile de développer son propre schéma électronique. L’application est accompagnée de larges librairies de composants.

Malheureusement, il y’a des composantes qui ne sont pas dans les bibliothèques fournies. Il faut donc dans un premier temps créer une librairie qui

contiendra tous les composants du projet, puis créer Figure1.23.Proteus de création de circuits imprimés les composants. Cette dernière tâche est réellement

simplifiée puisqu’il suffit simplement de créer le contour du composant et d’ajouter ensuite les différentes broches autour de celui-ci, en prenant soin de respecter la nature de la broche (input, output, power, etc.). Ceci est capital dans la phase de vérification du schéma et de sa préparation à l’exportation vers un logiciel de routage car ce dernier pourra alors détecter d’éventuelles erreurs de connections de broches de composants (par exemple la connexion d’une sortie sur une autre sortie).

Serrure codée / IEA 2012




Conclusion :

Dans ce chapitre, nous avons décrit les bases théoriques des modules à développer dans notre projet.

Nous avons présenté une étude sur les composants de notre serrure électronique essentiellement le microcontrôleur 16F877A.et aussi nous avons fait une brève étude sur tous les composants principaux.

Ce chapitre relève ainsi une utilité majeure pour ce qui suit puisqu’il détaille des notions exploitées au sein de la partie réalisation de notre projet.



Introduction :

Il s’agit dans ce chapitre de présenter les différents logiciels permettant le développement de notre projet : le compilateur, le simulateur et le logiciel permettant de gérer le programmateur.

Ensuite nous expliquons l’organigramme qui va nous faciliter la programmation et enfin une dernière partie est consacrée à la simulation.

II.1. Logiciel de programmation de microcontrôleur pic

II.1.1. Simulateur


Réel Pic Simulator est un simulateur pour les microcontrôleurs PIC professionnels Microchip PIC. Le processus de simulation se fait en temps réel avec une interaction utilisateur à travers les différents composants visuels. L'objectif principal de ce projet est la vitesse et nous pouvons fièrement dire que c'est le simulateur le plus rapide de PIC sur le marché.

Le microcontrôleur PIC n'est pas facile à déboguer sans les outils appropriés, le Real Pic Simulator est l'outil parfait pour ce travail.

Tous les compilateurs PIC sont pris en charge, l’essentiel c’est d’importer le HEX ou le fichier COD résultant de la compilation.

Très facile à utiliser, une fois le fichier HEX est importé, le lieu (drag and drop) des composants visuels que vous souhaitez utiliser et de faire les connexions.

Actuellement, les suivants composants visuels sont mis en:

-LED - LED tourner sous ou hors tension

-UART terminal (software et hardware) - communication en série

-Analogique source - des valeurs de consigne analogiques broches

-Appuyer sur le bouton - entrées de consigne haute ou basse

Texte de l'affichage sur l'écran LCD - Personnage-LCD

-Clavier - lire jusqu'à claviers 4x4

-7 Affichage à segments LED - affichage à LED de sept segments

-Oscilloscope - oscilloscope numérique

- Graphiques d'affichage sur l'écran LCD - Ecran LCD graphique

-Buzzer (haut-parleur) - sortie de son à la carte son du PC

-Fonction génératrice - personnaliser les flux d'entrée

-I2C mémoire EEPROM série - simuler un 24C64 (8KBytes) de mémoire de série -DS1307 Horloge en temps réel - lire l'heure avec le protocole I2C



Figure 2.2 Real pic simulator

II.1.2. Programmateur

a. Carte de programmateur


PICkit est une famille de programmateurs pour microcontrôleur PIC de Microchip Technology. Ils permettent de programmer les microcontrôleurs. Ils séparent la partie programmation de la partie débogage sur la carte d'évaluation. Ceci élimine le besoin d'insérer le microcontrôleur à programmer dans une carte de démonstration à chaque fois. Le PICKit2 utilise à l'intérieur un PIC18F2550 qui possède un bus USB Full Speed. Le dernier firmware du PICKit2 permet à l'utilisateur de programmer et de déboguer la plupart des PICmicro et des des PIC 8 et 16 bits de la gamme de Microchip.

Le PICKit2 est libre, le schéma interne est divulgué sur le site de Microhip ainsi que le code source du firmware (en langage C) et que les programmes d'application (en langage C#). L'utilisateur final et les tiers peuvent facilement modifier la partie matérielle et la partie logicielle du PICKit2 pour en augmenter les possibilités. Pour exemple : la version Linux du logiciel PICKit2, le support de la programmation en ligne de commande (Windows, Mac OSX, Linux), etc.

Le PICKit2 possède une fonction nommée Programmer-To-Go (PTG) qui permet de télécharger le fichier HEX et les instructions de programmation dans sa mémoire intégrée (128KB i2c EEPROM ou 256KB i2c EEPROM) donc aucun ordinateur n'est requis lors de l'application finale.


Conclusion :

Au cours de ce chapitre, nous avons établi notre code qui a été développé en langage C.

Ce code a été compilé en CCS compiler, et testé par suite sur le Real pic simulator.

Mais les résultats théoriques restent idéals et loin de la complexité pratique que nous allons voir

dans le chapitre suivant qui concerne la fabrication de la serrure codée.


Introduction


En se basant sur l’étude faite précédemment, nous allons aborder la partie réalisation qui présente l’étape la plus importante et la plus complexe dans ce projet, car même si la simulation est faite avec succès la partie pratique est tout à fait différente.

III.1. Verboard


Une Veroboard est une plaque permettant le prototypage de circuits électroniques, appelée aussi plaque d'essai ou Veroboard ou M-Board, est un circuit imprimé servant de support physique pour l'assemblage d'un plus ou moins grand nombre de composants électroniques. Contrairement à un circuit imprimé standard que l'on doit insoler au UV, graver avec de l'acide et percer, un circuit imprimé d'expérimentation est prêt à l'emploi : il dispose de pastilles de cuivre ou de bandes de cuivre, et est prépercé avec des trous régulièrement espacés, par exemple au pas de 2,54 mm (cet écart est le même que celui existant entre deux pattes d'un circuit intégré de type DIL comme le NE555 ou LM741). Avec ce genre de circuit imprimé, il suffit de placer le composant dans les trous qui vont bien - il ne doit pas subir de contraintes physiques fortes qui pourraient

Figure 3.1 Plaque d'essais l'endommager, et de le souder. Ce type de circuit est idéal en phase de développement ou lors de la mise en pratique de schémas anciens ou incertains, avec lesquels on pressent qu'il va falloir quelques adaptations. Mais il est aussi fort pratique quand on débute, car il évite de passer par l'étape "longue" de réalisation requise pour les circuits basés sur le procédé chimique.

III.2. Réalisation du clavier


La réalisation du clavier est tout simple, nous faisons souder les boutons poussoir, les lignes et les colonnes puis nous faisons sortir sept fils qui sont dirigés vers un port de PIC.

Figure 25 Clavier 12 touches Figure 3.3 Structure interne du clavier

III.4. Réalisation du schéma principal


En se basant sur le schéma électronique que nous avons élaboré dans les chapitres précédents, nous allons réaliser le circuit de la figure 3.5.



Figure 3.5 Schéma principal

La figure 3.6 montre le rassemblement des composants.

Et pour pouvoir brancher et débrancher le PIC facilement nous avons utilisé un support, ainsi que des connecteurs adaptateurs qui vont lier le circuit avec les périphériques (LCD, Clavier, l’alimentation...), et la figure 3. Montre le rassemblement de toutes les composantes, ainsi que la porte coulissante et le circuit concernant les deux émetteurs-récepteurs infrarouge.

Le circuit de ces derniers a été séparé du circuit principal pour des raisons de sensibilité.

Figure 3.6 Schéma principal avec tous les périphériques

III.5.Conception du boitier


LCD

PORTE

CLAVIER

15

cm

7.2

cm

12.7

cm

24

cm

54

cm

7.2

6

cm

L’ensemble des composants implémentés sur le circuit sont installés dans un boîtier en bois aux dimensions réduites. Différents trous doivent également être réalisés pour laisser place au connecteur sur le côté et aux fils d’alimentation de la serrure ainsi que des découpes réalisées pour LCD, le clavier et la porte coulissante.

Figure 3.7 Dimensions du boiter

Afin d’obtenir un projet fonctionnel, une maquette de porte illustre le comportement de la serrure en environnement réel. Elle se compose d’une porte coulissante aux dimensions réduites avec un afficheur LCD et un clavier.

L’ensemble monté constitue une véritable maquette de démonstration montrant de façon simple une des applications possibles de la serrure codée.

Conclusion :

Cette dernière partie a été la partie la plus difficile dans notre projet. Elle a pris deux tiers du temps consacré à notre travail.

Nous avons donc réalisé un boitier qui permet de montrer tous les résultats. La serrure respecte exactement notre cahier des charges.





  • Les Microcontrôleurs PIC : Description et mise en œuvre, Christian TAVERNIER, Nouvelle présentation de la 2ème édition, DUNOD, 2002.



  • PIC16F87X DATA SHEET, Microchip Technology Inc, 2001



  • https://www.google.dz/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCUQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.futurebots.com%2F16f877.pdf&ei=ln_DVL6FNYfi7AbzrIH4BQ&usg=AFQjCNGu73yGGFNvfVL_ol_KP6T5HusQxw&sig2=lYcJeDITyThBG2BeIMFrGw&bvm=bv.84349003,d.ZGU&cad=rja



  • Apprendre la programmation des PIC Mid-Range par l’expérimentation et la simulation, 1er édition Pascal MAYEUX, ESTF, 2010




similaire:

Résumé iconRésumé : 3

Résumé iconRésumé

Résumé iconRésumé 1

Résumé icon[Tapez le résumé du document ici. IL s'agit généralement d'une courte...
...

Résumé iconRÉsumé de Balzac

Résumé iconRésumé d'auteur

Résumé iconV. Résumé de l’ouvrage 4

Résumé iconRésumé Théorique

Résumé iconRésumé de l’histoire

Résumé iconBibliographie Résumé








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com