Avant-Propos








titreAvant-Propos
page1/12
date de publication28.03.2017
taille489 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12


Martin TSALA ESSOMBA

VA, ET RACONTE CE QUE J'AI FAIT POUR TOI !

Comment Jésus-Christ m'a arraché

à ma double vie d'homme-démon

© 1993 TSALA ESSOMBA Martin
Editions Parole de Vie


ISBN 2-909100-08-1
libre de droits, ne peut être vendu

Table des Matières


Avant-Propos 2

Introduction Qui est Satan ? 3

CHAPITRE 1 Mon enfance et mon adolescence 6

CHAPITRE 2 Mon entrée dans le royaume des ténèbres 8

CHAPITRE 3 Une progression rapide 11

CHAPITRE 4 Ma rencontre avec le Premier Ministre de Satan 17

CHAPITRE 5 Mon rang et mes activités dans le royaume de Satan 19

CHAPITRE 6 Ma conversion et ma délivrance 32

CHAPITRE 7 Message du Seigneur aux Eglises 41

POSTFACE 51

Avant-Propos



Le témoignage que vous allez lire est celui d’un jeune Camerounais, Martin Tsala Essomba, qui a servi le diable pendant plus de dix ans, et que le Seigneur Jésus-Christ a délivré le 22 Février 1992.

C’est l’un des témoignages les plus frappants de notre siècle. Cet homme, malgré sa jeunesse, a longuement fréquenté le monde des ténèbres. Il a atteint les plus hauts niveaux du satanisme et a travaillé pour étendre le royaume de Satan. Mais c’est aussi au travers de cet homme que le Seigneur Jésus-Christ a démontré qu’Il était le Tout-Puissant, le seul vrai Dieu, un Dieu qui délivre, le Sauveur des pécheurs. Grâce à la conversion de Martin Tsala Essomba, le Seigneur a aussi épargné le Cameroun et toute l’Afrique Centrale d’un grand malheur.

Satan avait réussi à utiliser d’une manière double ce jeune homme à l’aspect très doux, à partir de 1981, année où il atteignit le niveau supérieur de la sorcellerie. Par le moyen de ce jeune homme, le diable s’était assuré un accès direct au Cameroun, pays natal de Martin, et, à partir du Cameroun, à toute l’Afrique Centrale et au continent africain tout entier.

L’œuvre que le diable a accomplie au Cameroun est très importante. Mais c’est un pays qui est cher au cœur du Seigneur. Bien des années avant l’entrée de Martin dans le royaume des ténèbres, Satan avait inscrit le Cameroun sur son « tableau noir ». Car ce pays, comme bien d’autres dans le monde entier, jetait le trouble dans les activités de Satan. La Bible nous dit, dans 1 Jean 5 : 19, que le monde entier est sous la puissance du malin. Mais le début de ce verset affirme que ceux qui ont accepté Jésus-Christ sont de Dieu.

Ce livre ne prétend pas être un livre de culture générale ni d’enseignement. Il vise plutôt à mettre en garde les différentes communautés chrétiennes du monde entier.

La Parole de Dieu nous dit, dans l’épître de Paul aux Ephésiens (Ephésiens 6 : 12) que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». Tous ces ennemis du chrétien ont un seul chef, qui est le diable, celui-là même qui régit tous les événements contemporains, à l’insu des dirigeants de ce monde.

Introduction Qui est Satan ?



La Bible nous parle de Satan. Dans l’Ancien Testament, nous voyons qu’une chose étonnante s’est passée dans le ciel, une chose qui ne s’était jamais passée jusque là. La jalousie a envahi le cœur de l’archange Lucifer, au point qu’il a voulu prendre la place de Dieu, et recevoir des autres anges l’adoration qui revenait à Dieu seul. Lucifer est devenu orgueilleux. Il a conçu dans son cœur un plan infernal. Il voulut convaincre d’autres anges de se joindre à lui afin de renverser Dieu. Un tiers des anges l’a suivi. Lucifer était devenu tellement assoiffé de pouvoir qu’il a voulu déclarer la guerre à Dieu Lui-même (Apoc. 12 : 4). Dans sa folie, Lucifer oublia qu’il n’était qu’une simple créature. Dieu a donc précipité Lucifer hors du ciel, lui et les anges qui l’avaient suivi. Le nom de Lucifer a été changé en celui de Satan, que la Bible appelle aussi le diable, le dragon, un lion rugissant, le prince des démons, le malin, le serpent ancien, le meurtrier, le père du mensonge, et l’ange de lumière.

Les anges qui formaient l’armée de Satan se sont transformés en démons. Des millions de ces créatures ont cherché un lieu d’habitation et sont allés finalement habiter autour d’une planète particulière. Peu après, le premier homme est apparu sur cette planète, et Satan était là pour l’accueillir. L’apparition sur la terre d’une nouvelle créature a rendu Satan furieux, car la terre était sa demeure.

Dieu n’a pas fait « évoluer » l’homme, comme on l’enseigne aux enfants dans les écoles. La théorie de l’évolution, et l’idée selon laquelle l’homme descend du singe, sont des mensonges diaboliques. La Bible dit que Christ a formé l’homme de la poussière de la terre. Il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant (Genèse 2 : 7). Le Seigneur a créé Eve en plongeant Adam dans un profond sommeil, et en retirant de son corps une côte. De cette côte, Dieu a formé la femme (Genèse 2 : 22).

Adam et Eve aimaient le jardin d’Eden, l’endroit où Dieu les avait placés. Ils aimaient les animaux et tout ce qui se trouvait dans ce lieu de perfection. Malheureusement pour eux, Satan a décelé une faiblesse chez Adam, par rapport à sa femme. Satan voulut à tout prix communiquer avec Eve dans le jardin d’Eden. L’un des animaux que Dieu avait créé était le serpent. Le diable prit donc possession du serpent. Il est entré dans le serpent et s’est servi de lui pour parler à Eve.

Le diable suit aujourd’hui encore la même tactique. Les anges de Satan, les démons, habitent des corps qui ne sont pas plongés dans le sang de Jésus-Christ. Satan ne s’est pas approché d’Adam, car ce dernier avait lui-même donné un nom à tous les animaux de la terre. Il aurait reconnu sur le champ qu’une puissance extérieure dominait le serpent. Eve n’avait pas cette connaissance. Ce manque de connaissance détruit le peuple de Dieu même jusqu’à présent, car il est écrit : « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance » (Osée 4 : 6). Dieu avait donné à Adam la domination sur la terre entière. C’est pourquoi Satan voulut détrôner Adam, comme il avait tenté de le faire avec Dieu dans le ciel.

Cette fois, Satan réussit (Genèse 1 : 28). Satan parvint à persuader Eve de manger du fruit défendu. Il espérait que, dans son amour pour Eve, Adam écouterait la voix de sa femme et en mangerait aussi. A son grand plaisir, c’est justement ce qui se produisit. La gloire du Dieu Très-haut quitta donc Adam et sa femme. Pour la première fois, ils se rendirent compte qu’ils étaient nus. Ils venaient de pécher contre Dieu (Genèse 3 : 7). Le péché, étant un poison mortel, ne pouvait pas être consommé dans le royaume de Dieu. Ils ont dû comparaître devant le Seigneur et subir Son jugement.

Ils venaient de mourir spirituellement. Lorsque l’homme pèche, il cherche à attribuer la faute à quelqu’un d’autre, et c’est ce qu’Adam a fait. Dieu avait demandé à Adam s’il avait mangé du fruit qu’il lui avait défendu de manger (Genèse 3 : 11). Adam chercha à rendre Dieu coupable dans cette affaire. Il répondit à Dieu : « La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné le fruit de l’arbre, et j’en ai mangé » (Genèse 3 : 12). En d’autres termes, Adam dit à Dieu que c’était Lui le responsable, parce qu’Il lui avait donné cette femme. Mais Dieu rendit Adam coupable de ce qui était arrivé.

Le cœur de Dieu était brisé. Il était le Père d’Adam et d’Eve, mais Il devait maintenant exécuter la parole qu’Il avait prononcée. Devant eux se tenait un Dieu juste, un Dieu de Vérité. Il est devenu leur juge. La condamnation à mort fut prononcée. Dieu seul pouvait connaître les terribles réactions en chaîne, et les problèmes diaboliques que la désobéissance d’Eve allait engendrer.

Dieu les chassa du jardin d’Eden. La terre fut maudite, et elle se mit à produire des choses néfastes, telles que les épines, les insectes malfaisants, les animaux sauvages, et les serpents.
Satan devient le maître de la terre
Sur le plan juridique, comme sur le plan spirituel, Satan est devenu le dieu de ce monde. Il ordonna à ses démons de prendre possession de la terre et de ses habitants afin d’y faire leur demeure. L’humanité était perdue (Luc 4 : 6 ; 2 Corinthiens 4 : 4 ; Romains 5 : 12).

C’est ainsi que tout a commencé. Satan devint le maître de la terre. A partir de ce moment, l’histoire des hommes a été marquée par le mal. Les hommes se sont multipliés sur la terre, mais quelques-uns seulement ont obéi à la voix de Dieu. A cette époque, la condition de l’humanité était fort semblable à celle d’aujourd’hui. Elle se caractérisait par l’homosexualité, le viol, le meurtre, les révolutions, etc.

Satan appuyait toujours plus sur l’accélérateur, en ordonnant à ses démons de jalousie, de haine, d’envie, de meurtre, d’adultère, de fornication, de maladies, de murmures, de désobéissance, de colère, de soucis, de luxure, d’égoïsme, etc., de transformer la terre en un centre occulte. Satan vise à installer une super-religion mondiale, de laquelle Dieu serait exclu, et qui doit gouverner tous les peuples de la terre. Ce système diabolique a été si bien conçu qu’il existe aujourd’hui, dans le monde entier, dans tous les pays, des sectes et des religions qui portent différents noms. Mais ce n’est que de l’occultisme camouflé derrière le nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Le champ de bataille de Satan est l’Eglise. Son adversaire principal est le chrétien. Là où de vrais croyants fondent une Eglise de Dieu, Satan vient derrière eux et met sur pied sa propre fausse église, afin de détruire leur travail (1 Timothée 4 : 1-3). Satan préfère s’infiltrer chez les croyants, plutôt que les combattre de front. C’est alors qu’il commence à semer des divisions et des compromis au milieu des chrétiens. Les chrétiens tombent ainsi sous la puissance du péché et de l’idolâtrie du matérialisme et de la richesse. Satan utilise les hommes pour faire chuter les femmes, et les femmes pour faire chuter les hommes. Satan a utilisé de grands moyens pour détruire l’Eglise de Dieu. L’argent est le principal de ces moyens.

C’est pour de l’argent que l’un des disciples de Jésus L’a livré entre les mains des Pharisiens. L’argent est la racine de tous les maux.

Beaucoup de personnes se demandent pourquoi Dieu, qui est le Tout-Puissant, n’a pas détruit le diable, après que ce dernier ait réussi à pousser l’homme à la désobéissance.

Ils ignorent que si le Créateur avait détruit Satan, il aurait cessé d’être Dieu, et Sa puissance aurait été ignorée sur la terre. Le Seigneur Dieu Se sert des œuvres du diable pour démontrer Sa puissance. Le monde ne reconnaît pas l’existence de Dieu, bien que ce que l’on peut connaître de Dieu soit manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages » (Romains 1 : 19,20).

Si le Seigneur avait détruit le diable, au travers de quelles œuvres la puissance de Dieu se serait-elle donc manifestée ? Suivant en cela les mensonges de Satan, le monde actuel croit que l’homme n’a pas été créé par Dieu, que cette terre n’a pas été créée par Dieu, le Père Créateur de toutes choses, et que l’univers et l’homme sont nés à la suite d’une explosion. Quels mensonges blasphématoires ! Si ce monde corrompu raconte tout ceci, après avoir vu la puissance de Dieu comme à l’œil nu, qu’est-ce qu'il aurait pu nous raconter, si le Créateur avait détruit le diable ! Sa puissance ne se manifesterait pas au milieu de ce monde, qui nie même l’existence du diable.

Pourtant le Seigneur Jésus connaissait l’existence du diable. Il dit aux Pharisiens qu’ils avaient pour père le diable, et qu’ils voulaient accomplir les désirs de leur père (Jean 8 : 44). C’est à cause du diable que la Bible a été écrite. Le diable était aussi une réalité pour les Pharisiens, car ils dirent à Jésus (Jean 8 : 48) : « N’avons-nous pas raison de dire que tu es un samaritain, et que tu as un démon ? » Les apôtres de Jésus connaissaient tous l’existence du diable. Matthieu nous rapporte une conversation entre Jésus et le diable : « Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné pendant quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple et lui dit : Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre.

Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu. Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses si tu te prosternes et m’adores. Jésus lui dit :

Retire-toi, Satan, car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul » (Matthieu 4 : 1-10). En lisant ces quelques lignes, on comprend parfaitement l’œuvre de Satan sur la terre.

Mais aujourd’hui, la plus grande partie du monde nie l’existence du diable. Certains n’acceptent son existence que superficiellement. Certains chrétiens dénigrent même la puissance de ce prince des ténèbres.

Frères et sœurs, ne doutez pas un seul instant de l’existence du diable. Le diable est une créature intelligente, un esprit puissant. N’oubliez pas qu’il était le plus élevé des anges de Dieu. On voit ses œuvres partout. Vous n’avez qu’à jeter un coup d’œil dans votre quartier, dans les boutiques de ventes à emporter, dans les boîtes de nuit, dans les rues pendant la nuit, et partout où se retrouvent les populations païennes qui ne connaissent pas Christ. Croyez-vous que des hommes et des femmes remplis du Saint-Esprit, et capables de voir les choses spirituellement, agiraient de cette façon, s’ils n’étaient pas poussés par une puissance invisible ? Croyez-vous que des hommes et des femmes instruits, intelligents, cultivés, ayant de bonnes intentions de vivre en paix dans leurs foyers, dans les administrations ou les entreprises, ou dans leurs relations avec leurs semblables, pourraient manifester une telle inconscience désastreuse, et parfois alarmante, s’ils n’étaient poussés par une force invisible, celle du diable ?

Croyez-vous que des enfants de Dieu possédant vraiment l’Esprit de Dieu et marchant vraiment avec Dieu pourraient se comporter comme ils le font parfois, c’est-à-dire abandonner la voie de Dieu pour courir après les marabouts ou les guérisseurs, ou pratiquer la sorcellerie au sein même de l’Eglise, s’ils n’étaient pas vraiment poussés par une force ?

Croyez-vous que des hommes et des femmes qui se disent vraiment chrétiens pourraient abandonner le véritable enseignement de Jésus, pour suivre des faux prophètes, des faux pasteurs et des faux apôtres, s’ils n’étaient pas poussés par une force invisible ?

Dans 2 Pierre 1 : 20,21, la Parole de Dieu nous avertit pourtant de ce qui arrivera : « Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière. Car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu ». La Bible nous met aussi en garde contre les faux prophètes, dans cette même épître : « Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront sournoisement des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point » (2 Pierre 2 : 1-3).

La réalité et l’authenticité de cette prophétie se voient déjà maintenant comme à l’œil nu. Les églises pentecôtistes suivent maintenant leur propre enseignement et leurs propres pratiques. Les pasteurs travaillent pour eux-mêmes, pour leur ventre. Ils ont abandonné l’enseignement et les pratiques exigées par le Seigneur Jésus-Christ. Ils sont passés maîtres et ingénieux en matière de péché, ayant surtout l’apparence de la piété. Par l’amour de l’argent, ils sont devenus les détracteurs de l’Evangile, et mettent toute leur intelligence à combattre Christ, étant déguisés en anges de lumière. La manière dont ils apprécient le Seigneur, leur façon de suivre le Seigneur, et leur obéissance au Seigneur Jésus, restent limitées à l’observation d’un certain nombre de vérités de base, définies d’un commun accord par de prétendues Ecoles de Théologie, qui ne sont que des institutions du diable pour déformer la Parole de Dieu.

Quand Satan s’est efforcé de détourner l’homme et de le séparer de son Dieu Créateur, il a employé des paroles mielleuses, et l’attrait de la connaissance. L’homme fut détourné de son Dieu par cette promesse attirante : « Tu connaîtras.. ».

Aujourd’hui, le diable utilise toujours les mêmes paroles ! Voilà pourquoi il a inspiré un peu partout la création d’Instituts de Théologie, où l’on enseigne davantage la volonté de l’homme que la volonté de Dieu. Seul le Saint-Esprit de Dieu est capable d’enseigner aux hommes la vérité et la justice de Dieu. N’oublions pas que le Seigneur Jésus est venu sauver les hommes, et leur enseigner la Parole de Vie. Il nous a promis qu’après Son départ, Il nous enverrait Celui qui devait le remplacer, le Saint-Esprit, qui est Un avec Jésus-Christ Lui-même et le Père Créateur. « Et ces trois-là sont un » (1 Jean 5 : 7). Ce verset se trouve dans les Bibles traduites d’après les textes originaux complets. Certaines versions ont été traduites d’après des textes amputés par Satan, qui ne parlent que de l’Esprit, de l’eau et du sang, alors que les meilleures traductions parlent aussi du Père, de la Parole et de l’Esprit.

Satan lutte depuis toujours pour amputer la Parole de Dieu, et l’homme est de nouveau tombé dans son piège.

L’homme se contente de brandir ses diplômes de Théologie.

Est-ce que le Seigneur te demandera tes diplômes au dernier jour ? Surtout si ce sont des diplômes attribués par le diable !

Le seul diplôme que le Seigneur reconnaît est celui de vainqueur dans le combat qui nous oppose au diable.

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises. A celui qui vaincra, je donnerai à manger de l’arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu » (Apoc. 2 : 7). « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises. Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort » (Apoc. 2 : 11). « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises. A celui qui vaincra je donnerai la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc, et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit » (Apoc. 2 : 17). « A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l’étoile du matin » (Apoc. 2 : 26,27). « Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs. Je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges » (Apoc. 3 : 5).

Le véritable diplôme de Dieu, c’est la vie éternelle. Seul le Saint-Esprit peut enseigner le chrétien et le conduire sans faute dans les profondeurs de la Parole de Dieu.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   12

similaire:

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos : présentation du livre

Avant-Propos iconSurvivre Une biographie de Jean Rocan par Nicole Boudreau Avant-propos

Avant-Propos iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...

Avant-Propos iconAvant-propos
«Dictionnaire français-anglais de l’architecture vernaculaire», dont on chercherait en vain les équivalents ou concurrents dans les...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com