Monsieur le Préfet








télécharger 23.87 Kb.
titreMonsieur le Préfet
date de publication01.04.2017
taille23.87 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président du Conseil Général,

Monsieur le Député,

Madame la Conseillère Régionale,

Monsieur le Conseiller Général,

Monsieur le Président de l’Association des Maires,

Monsieur le Président de la Communauté de Communes,

Madame l’Inspectrice d’Académie,

Chers collègues,

Mesdames, Messieurs,
La Municipalité d’Ychoux que vous avez bien voulu honorer de votre présence est heureuse de vous accueillir.

Au nom de tous mes collègues du Conseil Municipal, en mon nom personnel, permettez-moi de vous souhaiter la plus cordiale des bienvenues.
Carrefour des voies ferroviaires et routières, porte d’entrée de la Communauté de Communes des Grands Lacs, YCHOUX, est une commune en plein essor démographique.

Nous sommes passés de 1655 habitants en 2005, à, 2020 habitants début janvier à l’issue du dernier recensement (soit 22% d’augmentation en 4 ans)……..
Une politique volontariste, consistant à acquérir en amont de la révision du PLU, un maximum de réserves foncières, qui jouxtent l’agglomération, nous a permis :
 de développer l’économie liée à l’agroalimentaire et de favoriser la création de nombreux emplois,

 de maîtriser l’envolée des prix des terrains à bâtir et ainsi de faciliter l’accès à la propriété à un prix raisonnable (38 € le m2),

 de dégager des fonds propres pour édifier les infrastructures que nous venons d’inaugurer.
Notre volonté est de :

- ne pas mettre la charrue avant les bœufs !

- lutter contre les spéculations foncières qui seraient faites au détriment de l’intérêt général et souvent en profitant des voies et réseaux payés par les contribuables,

- croire en notre jeunesse et vie associative,
Bon nombre d’entre vous connaissent YCHOUX au travers de comptes-rendus de presse ou de rapports abstraits ;

Au fil de notre périple, beaucoup ont découvert une partie vraie de son nouveau visage : une commune en pleine mutation, qui n’a pas l’intention de s’endormir sur des acquis, et, qui a bien compris que le conservatisme, n’est pas un facteur de progrès.
Avec modestie et détermination, nous avons l’ambition de ne pas régresser et quitter les rails de l’expansion.
Aujourd’hui, nous ne sommes pas réunis, pour vous relater une nième fois les conséquences que la tempête KLAUS aura demain sur nos investissements, mais pour consacrer officiellement des réalisations qui comptent dans la vie d’une commune.

Le CENTRE DE SANTÉ tout d’abord…
D’un coût de 850 000 Euros, ce projet, conçu sous la maîtrise d’oeuvre de l’architecte Monsieur Jean-Pierre BRUN, en étroite concertation avec les praticiens de la santé, a été arrêté :

 pour faciliter le remplacement des médecins, qui, dans quelques années feront valoir leur droit à la retraite,

 pour faciliter l’accès aux soins, en regroupant au cœur du village deux médecins, deux infirmières libérales, deux kinésithérapeutes, une pharmacie.

Avec ses propres deniers, la commune a bâti en 2008, les locaux qu’elle a ensuite mis à la disposition des intéressés, sous forme de location.


L’ECOLE MATERNELLE…
Inaugurer dans une école maternelle placée en zone de revitalisation les installations que nous venons de découvrir, montre tous les espoirs que nous plaçons en notre jeunesse et tous les efforts que nous avons consentis
Je me dois aujourd’hui, de rendre des comptes à tous ceux qui nous ont aidé à réaliser ces cinq dernières années ces infrastructures.
Nous sommes en 2005…

Un investissement de plus de 350 000 € a été réalisé avec les aides de l’Etat et du Conseil Général que nous tenons à remercier.

Désormais, les élèves de la 3ème classe ouverte en 2004, après avoir passé un an dans une structure modulaire disposent de locaux adaptés aux besoins : une classe, une salle de motricité et un bureau de direction sont construits, la clôture et le parking sont totalement rénovés et aménagés.
Un an plus tard en 2006…

Une augmentation des effectifs entraîne l’ouverture d’une 4ème classe, dans un nouveau bâtiment modulaire.

Persuadés, qu’avec l’arrivée imminente de 300 habitants, cette classe serait pérennisée, nous nous sommes alors lancés dans sa construction, celle d’une salle de garderie et d’un nouveau bloc hygiène.

Près de 300 000 € provenant, exclusivement de fonds propres, ont alors été encore investis pour permettre dès janvier 2008, un meilleur accueil des élèves, et aux enseignants et ATSEM de travailler dans des conditions toujours plus favorables.

Grâce aux aides de Monsieur VIDALIES Député de notre circonscription et de Monsieur COURTIE Directeur de la société VALPAQ que nous remercions, nous avons aménagé la cour.
Rentrée 2009 : 79 élèves répartis dans les quatre classes ont été sans problème scolarisés.
Rentrée 2010 : Alors que la population a bien augmenté de plus de 300 habitants, le nombre d’élèves inscrits à l’école maternelle reste rigoureusement le même.

Cela n’empêchera pas Madame l’Inspectrice d’Académie de nous notifier la suppression d’un poste d’enseignant et par la même, la fermeture de la 4ème classe

Il est vrai, qu’entre temps, la politique qui vise à diminuer le nombre d’enseignants et à augmenter le taux d’encadrement, est entrée en action

L’école maternelle, devient la variable d’ajustement que les serviteurs de l’Etat, doivent suivre, sans s’apitoyer :

  • sur l’application de la charte des services publics,

  • sur le nombre d’élèves qui l’année précédente était le même,

  • sur le fait que la collectivité soit obligée de pérenniser le poste d’ATSEM dévolu à cette classe,

  • sur les investissements réalisés.


N’ayant pas un tempérament à admettre sans réagir, ce que nous considérons comme anormal, en appuyant notre défense sur ces derniers points, nous avons saisi le Tribunal Administratif, qui, a donné raison à l’Education Nationale.
Dont acte
Tous les Maires doivent désormais savoir :

  • que la charte visant à maintenir les services publics en milieu rural, signée par Monsieur le 1er Ministre et par Monsieur le Président de l’Association des Maires de France n’est pas une loi mais un guide que l’Education Nationale peut suivre à sa guise pour ne pas ouvrir telle classe, pour fermer telle autre,

  • que la stabilité des effectifs n’est pas une assurance qui garantit le maintien d’une classe,

  • que le montant des investissements réalisés ainsi que le poste de l’ATSEM qui reste à la charge de la commune, sont des éléments à ne pas prendre en considération.


Cette politique là, Mesdames, Messieurs, ainsi que celle qui consiste à reporter à la rentrée, les inscriptions des enfants de moins de 3 ans, afin de décourager les parents qui n’ont pas le temps de s’organiser, nous ne la cautionnons pas !!...
Cela dit, soyons positifs : à court terme deux nouveaux lotissements devraient voir le jour et permettre l’installation de nombreux foyers.
Ainsi, en ayant toujours pris soin de préserver de bonnes relations avec vos services, avec des effectifs qui devraient avec un peu de chance remonter, Madame l’Inspectrice, vous pourrez envisager, alors, en toute sérénité la réouverture de cette quatrième classe.

LA SALLE POLYVALENTE…
Cette réalisation attendue depuis des années est non seulement l’ouvrage qu’auront permis de réaliser les élus, mais aussi celui de beaucoup d’entre vous, ici réunis.
En 1er lieu, c’est l’œuvre du concepteur Monsieur Jean-Pierre BRUN, qui, lors de la réalisation du dojo il y a 10 ans, avait déjà prévu l’extension.

C’est l’œuvre, aussi, de tous les artisans qui ont été retenus pour réaliser les travaux

et de tous ceux et toutes celles, qui ont participé en Commission, à sa conception.

Enfin, cette réalisation d’un coût total de 1 260 000 €, nous la devons à tous ceux qui ont aidé à financer le projet.

Je tiens à remercier Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du Conseil Général, Monsieur le Président de la Communauté de Communes, et bien sûr tous les contribuables locaux
Si la fonction d’élu comporte quelques moments de déception, elle procure aussi, nous venons de le voir, heureusement, des instants bien agréables.
Ainsi, Mettre à la disposition de toute une population un centre de santé afin d’envisager l’avenir avec un peu plus d’optimisme ; Mettre à la disposition des scolaires et de toutes les forces vives du village, des installations qui, sont aussi confortables que fonctionnelles, font partie des satisfactions, que nous souhaitions partager avec tous ceux qui nous ont permis de les réaliser.
C’est pourquoi, avant de laisser la parole aux élus du Conseil Municipal des Enfants qui m’ont demandé l’autorisation de s’exprimer, à vous toutes et à vous tous ici présents, à notre ami Guy, 1er adjoint qui nous a dernièrement quitté, je tiens à vous adresser en mon nom personnel, mais aussi au nom de tous mes collègues du Conseil Municipal, mes plus vifs remerciements.

similaire:

Monsieur le Préfet iconReprésenté par Monsieur Yves dassonville, Préfet de la Région Martinique

Monsieur le Préfet iconM. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland
«Rayol-Canadel sur mer» ! je n’oublie pas les Pramousquiérains toujours plus nombreux

Monsieur le Préfet iconSyndicat Mixte du Pays Marennes Oléron
«Politiques régionales»), Monsieur Antoine lamblin (chargé de mission culture), Monsieur Jean-Claude mercier (directeur), Monsieur...

Monsieur le Préfet iconRapport présenté par Monsieur Gérald barbier et Monsieur Didier desnus

Monsieur le Préfet iconMonsieur Toufik bouallaga monsieur le Maire
«Exceptionnellement, avant l’ouverture proprement dite de ce Conseil Municipal, j’ai une demande particulière de notre collègue Wolking...

Monsieur le Préfet iconLe prefet de la charente-maritime

Monsieur le Préfet iconLe prefet de la charente-maritime

Monsieur le Préfet iconLe prefet de la charente-maritime

Monsieur le Préfet iconLe prefet de la charente-maritime

Monsieur le Préfet iconPremière partie Les cannibales blancs I
«Monsieur» Louche – Assassinat. – Évasion. – En pirogue. – Un complice. – Ce que le noir avait mis au bout de la ligne. – Quatuor...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com