M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland








télécharger 85.11 Kb.
titreM. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland
date de publication11.07.2017
taille85.11 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos

VŒUX 2013


Bonsoir,

Je vous remercie tous d'être venus aussi nombreux

à cette traditionnelle cérémonie des vœux à «  Rayol-Canadel  sur mer » !  je n’oublie pas les Pramousquiérains toujours plus nombreux.
C’est avec beaucoup de plaisir et d’honneur que le Conseil municipal et moi-même nous vous accueillons.

Cette soirée est l’occasion de faire le point sur les actions menées en 2012 et celles prévues pour l’année nouvelle c’est aussi un moment de convivialité à partager.
J’associe à cette réunion

.plus particulièrement mes collègues maires des 11 communes voisines et amies, de notre nouvelle « intercommunalité du golfe de St Tropez », Le seul fait, mesdames, messieurs, de votre présence est une formulation de nos vœux réciproques.

 

L’année 2012 a connu d’innombrables bouleversements, une situation économique et financière difficile.
C’est dans ce contexte de contraintes, d’efforts demandés aux Français mais aussi imposés aux collectivités Territoriales que Le Rayol-Canadel a continué d’avancer, modestement, mais sûrement.
Je voudrai tout d’abord excuser les personnes absentes prises par d’autres obligations : le mois de janvier étant un mois très chargé.
  • M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland


  • M. le Docteur Jean Michel COUVE, député du Var

  • M. LANFRANCHI, Président du Conseil Général,

  • M. Albert VATINET Maire de Bormes,

  • M. Alain SPADA, Conseillé Général, retenu à Paris

  • M. Yvon ZERBONE, Maire de Gassin, représenté

par son 1er adjoint, Monsieur Fernand Ansaldi, qui a un petit soucis de santé, nous lui souhaitons un prompt rétablissement

  • M. TUVERI, Maire de St TROPEZ, représenté

par Mme Andrée ANSELMI, adjointe

  • Le Colonel Damien CHOUTET

  • Monsieur REVEST, Inspecteur de l’Education Nationale

  • Monsieur COURCHET, Maire de la Garde Freinet, souffrant

  • Et bien d’autres qui subissent l’affront de ce virus


Nous font l’honneur de participer à cette cérémonie :


  • Monsieur FOURNIE - ECHE,

Architecte des Bâtiments de France

  • M. JOLAND, représentant M. le Sous Préfet

  • Mes Chers Collègues Maires, élus du Golfe de St Tropez

Vous êtes venus en renfort, accompagnés de vos adjoints ou conseillers municipaux et vous en remercie chaleureusement :


  • Madame Annick NAPOLEON,

Conseillère Régionale, Maire Cavalaire,

  • Madame Florence LANLIARD, Maire de Plan de la Tour

  • Monsieur Jacques SENEQUIER, Pdt du Comité des Elus

  • Monsieur BENEDETTO, Maire de Grimaud

  • Monsieur Roland BRUNO, Maire de Ramatuelle

  • Monsieur CIARIMBOLI, Maire de la Mole,

  • Monsieur le Dr GIMMIG, Maire de Croix-Valmer

  • Monsieur Vincent MORISSE, Maire de Ste Maxime

Monsieur Gil BERNARDI, Maire du Lavandou, Pdt du syndicat des communes du Littoral Varois,

Qui je le rappelle est le plus vieux syndicat intercommunal du Var, que va-t-il devenir puisque l’air du temps veut supprimer tous les syndicats ? !

  • Vice Président de l’ANEL

(Association Nationale des Elus du littoral).

  • Président de notre Syndicat Intercommunal d’Assainissement, qui va, lui, bien évidemment, perdurer, à cheval entre deux intercommunalités !

Il est bien évident que l’on ne va pas modifier l’infrastructure de tous les réseaux ! Notre station d’épuration a souffert lors des dernières précipitations et de plus nous craignions toujours la chute d’énormes rochers situés en surplomb, aussi un projet de reconstruire une nouvelle station est en cours.

Les études ont commencé, le terrain a été choisi sur la commune du Lavandou.
Alors que nous devons franchir deux cols : celui du Canadel au Nord et l’autre du Dattier à l’Est, je regrette que notre plus proche voisine, la commune du Lavandou, n’ait pu rejoindre l’intercommunalité du Golfe de St Tropez !

  • seul un petit ruisseau nous sépare,

  • l’urbanisation est continue,

  • ainsi que la plage de Pramousquier qui est commune.


Je salue Mesdames et messieurs les élus présents dans la salle et que j’ai omis de nommer,
Je remercie pour le témoignage de sympathie qu’ils m’apportent par leur présence deux anciens maires élus et amis, qui sont venus ce soir,

Monsieur Louis Foucher, Maire Honoraire de Cavalaire,

Monsieur Guy Seuron, Maire de laMole


  • la Gendarmerie, représentée ce soir par

le Commandant MARC, de la compagnie de gendarmerie Gassin-St Tropez et le Capitaine Marianne RICHARD,

le Major RIVIERE, de la Brigade de Croix Valmer

J’en profite pour renouveler mon grand regret d’avoir vu la compagnie s’éloigner, j’insiste, géographiquement ! encore un peu plus du Rayol au-delà de Croix-Valmer.
Mais, je ne doute pas de leur vigilance à notre égard, je les remercie pour notre collaboration et aussi avec notre police municipale.
Je n’oublie pas de saluer

  • M. Sellier, directeur du PNPC

  • M. Sanguinetti, Trésorier Principal de Saint Tropez

  • Messieurs les Médaillés militaires,

  • Messieurs les Anciens combattants représentés par M. Legrand et M. Salaun,

    • Et plus particulièrement M. Pierre Velch, représentant les Commandos d’Afrique, toujours bon pied bon œil, Commandos, qui, je vous le rappelle, ont débarqué dans la nuit du 14 au 15 août 1944 au Canadel, et dont 13 d’entre eux reposent à la nécropole au Canadel.


Comme tous les ans, nous commémorons cet acte héroïque Je souhaite que cette cérémonie perdure et reste pleine d’émotion. Saluons aujourd’hui le souvenir de ces glorieux Commandos d’Afrique.

    • la police municipale, pour qui, un petit local s’installe sur la place Michel Goy,

pour y accueillir un nouvel agent ASVP, qui faisait déjà parti de l’équipe municipale,

    • notre garde Chasse, M. Ropelé, qui tente si bien de garder nos sangliers en dehors des habitations !

    • Monsieur le Directeur de l’Ecole Lou Calen et ses collaboratrices,

    • la SNSM, Monsieur Jennequin, responsable de la Sté Nle de sauvetage en mer

qui nous permet de surveiller les plages en toute confiance durant les mois de juillet et d’août.

  • M. MATUSZAC, Responsable de notre secteur au C. G.

  • M. MATHON, Directeur Régional de la CMSE, Cie méditerranéenne des eaux,

  • M. CADENET, Directeur délégué SAUR, de notre station d’épuration, responsable de nos réseaux assainissement

  • M. LAURENT, Sté Eiffage pour nos voiries

  • M. DONNET, qui a reçu le prix du « Moniteur » comme meilleure entreprise Travaux publics région PACA,

  • La Sté CARDAILLAC pour les pluviaux réalisés

  • J’en oublie peut-être…

  • Mesdames et Messieurs les Présidents et les membres des Associations

  • Mesdames et messieurs, Français ou d’ailleurs, qui ont fait le choix de s’installer en résidence principale cette année et qui ont décidé de s’inscrire sur les listes électorales afin de participer à la démocratie locale. Je les remercie, ils ont fait le bon choix de venir vivre dans notre commune !


Chers Concitoyens, Chers Amis,
Je suis personnellement attachée à cette rencontre que je souhaite chaleureuse et conviviale.

Je voudrai, tout d’abord, rendre hommage aux élus qui me sont proches en rappelant la place qu’ils occupent auprès de leur Maire, au service de leurs administrés, à votre service.

On pourrait comparer la fonction de Maire à celle d’un chef d’orchestre, comme lui il doit traquer les fausses notes, garder le tempo et freiner ceux qui veulent aller plus vite que la musique de lourdes responsabilités en plus !


  • Agent de l’Etat, il doit faire appliquer sous l’autorité du Préfet ou du Procureur,

toutes sortes de lois ou décrets, et j’insiste, aussi les décisions du Conseil d’Etat… !
Pour une petite commune rurale, c’est une charge qui nous accapare, nous les élus et avec peu de personnel : 28 agents au total : administratif, technique, école et police.

La masse salariale représente 37 % de notre budget de fonctionnement.
Mais avec mes proches collaborateurs nous ne comptons pas notre temps, je les remercie vivement. Ils se reconnaîtront.
Dans le contexte actuel :

  • Offrir une cantine accessible à tous ses enfants

  • Offrir l’école de voile

  • participer à un séjour à la neige

  • Organiser une garderie périscolaire et un centre aéré pendant les vacances ? 

  • maintenir sur la commune une caserne de pompiers :

  • Prévoir la construction d’une nouvelle station d’épuration,

  • et tant d’autres projets en cours dont je vous parlerai ci-après 


Bien sur, nous devons avoir une gestion rigoureuse de nos budgets, faire des choix qui s’imposent et être conscients du monde qui évolue. Nous gérons en « bon père de famille » comme je l’ai souvent entendu chez mes collègues !

Nous le faisons et malgré ces vicissitudes.

D’importants investissements ont été entièrement réalisés depuis 2008 et plus particulièrement en 2012

Et pour ceux qui vont commencer prochainement en 2013 :

  • La traversée du Rayol, dont le projet a été présenté la première fois en réunion publique en 2006 !

Bien d’autres réunions ont suivi et notamment avec les principaux intéressés : commerçants et riverains de la départementale,

Depuis nous n’avons cessé d’y travailler avec notre bureau d’études, le Conseil général que je remercie pour son aide technique et pécuniaire.
Rien n’est simple, les effondrements ont retardé le planning prévu. Ils avaient fortement perturbé la circulation, vous ne pouvez pas ne pas vous en souvenir, !
Je pense que prochainement, vous allez encore « pester » devant les feux réglementant une circulation alternée de ce nouveau chantier qui consistera sur 1.3 km en

  • La réfection de la route

  • La création de trottoirs, afin de sécuriser une circulation piétonne, facilitant l’accès des parkings aux commerces, trottoirs aux normes avec les nouvelles règles pour les handicapés : accès au bus et aux commerces…

  • L’aménagement d’une place, avec son terrain de boule, si provençal ! que certains auraient souhaité remplacer par des places de parking.

Je regrette que les places de parking soient devenues une obsession pour certains, au détriment des quelques espaces verts


  • La mise en place d’un éclairage qui se veut être celui d’une traversée de village, pour votre sécurité sans « trou noir », tout en alliant le type d’éclairage doux, économique et efficace.

L’installation d’un système de vidéo surveillance,

  • d’un mobilier urbain approprié à une demande touristique, le tout en adéquation avec l’esprit d’un cœur de village mettant en valeur les commerces qui en sont l’animation principale.

  • une zone bleue sera créée avec pose deux bornes de stationnement « minute »


Tous ces choix, parfois difficiles, allient tradition, modernisme et sécurité. Nous y travaillons depuis 2006 en collaboration d’abord avec la DDE, ensuite le Conseil général, un architecte urbaniste et aussi souvent que possible, M. l’Architecte des Bâtiments de France, que je remercie.

Ces aménagements sur 1.3 Km, ont été étudiés et appropriés à une traversée d’un petit village par une départementale qui voit passer plus de 12.000 véhicules aux jours de pointe en été.
Ces travaux doivent débuter dans quelques jours et devront être terminés fin Juin.
Pour raccourcir les délais, et pour la sécurité des riverains les travaux propres à la commune :

trottoirs, éclairage et autre mobilier urbain sont planifiés avec ceux de l’aménagement de la chaussée réalisés eux par le C.G.

La circulation sera alternée, par tronçons de 200 m environ.
Elle ne sera pas coupée ou déviée.

Les conditions d’accès aux commerces seront maintenues avec des zones de livraison.

Il sera possible, bien évidemment, de s’adapter à quelques modifications mineures à condition qu’elles ne remettent pas en cause l’avancement des travaux ni le financement de ceux-ci.
Réalisés principalement en 2012:

  • Tous les réseaux souterrains ont été révisés et réparés : EDF, télécom, eau potable, …

Uniquement ont été à la charge de la commune, les fameux pluviaux, et l’assainissement
La part communale, pour l’ensemble des travaux bien que ce soit une route départementale, mais en zone urbaine, représente un montant total d’environ 3 M d’€.
Malgré la dette dont nous avons hérité de l’affaire Empain, nous avons réussi à autofinancer une grande partie des travaux déjà réalisés et ceux qui restent à venir pour 2013

avec l’aide financière du C.G. et seulement 20 % d’emprunt.

Récemment, lors d’une réunion de présentation de ce projet financier aux élus, Monsieur le Trésorier, présent a fait part de sa satisfaction pour la gestion financière de la commune.
En passant, un petit coup d’œil sur nos finances : Je suis fière de cette gestion.

Cette fierté je la dois aussi à Mme Ducroux, responsable des finances, qui, depuis 39 ans, tient avec fermeté, les « cordons de la bourse » de la commune.
J’ai le plaisir de vous dire que nous nous efforçons de tout mettre en œuvre afin que les impôts locaux n’augmentent pas en 2013, et, je souhaite même qu’ils soient à la baisse ! ce qui compenserait, en toute logique, l’augmentation de la part qui sera due à l’intercommunalité.
Après, je vous rappelle la condamnation de l’affaire Empain, : il nous avait été conseillé d’augmenter les taxes locales de 30 à 50 %. Nous le l’avons pas fait !

Nous ne les avons augmentées que seulement du montant de l’inflation depuis 2008.
2008 – 2013 aura été un mandat plombé par cette affaire,
2014 sera en comparaison une croisière de plaisance !


  • un autre grand chantier mis en route en 2009

le PLU ! qui s’est trouvé freiné en 2012 : la pierre d’achoppement étant le devenir de la zac de la Tessonière

  • Il s’agit de cet espace magnifique, vu de la mer comme du col du Canadel,

Ces 20 hectares, représentant quelques 70 parcelles qui ont été classés « site remarquable, inconstructible » par décision du Conseil d’Etat en 1996, C’est un lourd héritage qui nous a été laissé !

A ce jour,

Comment classer cette zone autrement qu’en zone verte ?

Par des pressions multiples, par du harcèlement, il est demandé au Maire et à ses colistiers

d’aller contre une décision du Conseil d’Etat, oubliant même «la force de la chose jugée ».
Conflit attisé par ceux qui ont un intérêt personnel à défendre, au détriment de notre environnement, de nos infrastructures, de nos plages trop petites, des parkings inexistants en arrière plages,
Nous nageons même dans l’absurdité ! :Nous avons vu fleurir, à l’intersection de deux départementales, un magnifique panneau, rouge, à coté de la Nécropole ! demandant, je cite « changer le PLU de Mme le Maire », alors même qu’à ce jour il n’existe pas.
Ces mêmes personnes qui s’agitent beaucoup depuis quelques mois ont mis bien du temps à se réveiller depuis 1996.

Pourquoi ces mêmes personnes n’ont-elles pas mené, elles-mêmes, une telle énergie contre cette décision, elles y avaient intérêt alors.
Ces propriétaires, certes lésés en 1988, voudraient que la commune parte au combat contre une décision du Conseil d’Etat, pour 10 à 20 ans de procédures, avec l’argent public donc, votre argent pour défendre des intérêts privés, leurs intérêts !

Et puis le désirons-nous ?
Je n’y suis pas favorable et nous pensons les élus qui me sont proches ainsi qu’une grande partie de la population résidentielle de la commune, que notre verte colline ne doit pas être sacrifiée pour des villas qui resteront fermées plus de 10 mois par an !
Je vous rappelle les termes de notre engagement et ce pour quoi nous avons été élus en 2008 :

« En veillant au respect des règles d’urbanisme, la révision du POS en PLU, sera conforme au SCOT et préservera notre cadre de vie et notre environnement. Il permettra de conserver à la commune son caractère dans un écrin de verdure »
Je vous rappelle qu’une décision du Conseil d’Etat est force de loi, qu’il faudrait voter une nouvelle loi pour abolir la loi « littoral » qui va se renforcer dans les années à venir.

Nous avons maintenant, ce que j’appellerai «  les nouveaux propriétaires » qui se rallient aux anciens alors qu’ils savaient que ces terrains après les jugements, étaient inconstructibles, c’est quand même abusif !
Ils ont pensé faire une « bonne » affaire en achetant au Palais de justice à Paris, en 2003, les terrains invendus d’Empain. Il y en a deux qui ont même acheté toutes les voiries !
Vous pouvez imaginer les intentions louables de cette opération, rendant ainsi, toutes les parcelles enclavées, elles ont donc été estimées par l’expert de la cour d’Appel.à zéro € le M² !!

Ces nouveaux propriétaires ont déjà fait des recours contre le PLU qui n’est actuellement qu’à l’état de projet !
Ce PLU, source de conflit, partage une certaine partie de la population de la commune.
Le POS actuel est toujours d’actualité, et cette « zone de non droit » reste en l’état.

Par la confiance que vous nous avez accordée lors des dernières élections municipales,

vous nous avez confié le soin de faire respecter notre environnement, notre cadre de vie et comme je dis souvent : notre écrin de verdure niché entre mer et montagne !

Le grand objectif étant de concilier la préservation de l’environnement avec un développement raisonné et durable de la commune.

Nous en avons hérité, nous devons le protéger.


  • L’opération « cœur de village » élaboré en 2009 avec une pharmacie, un cabinet médical, des logements communaux au cœur même du Rayol et des logements à l’acquisition, dans deux bâtiments qui s’inscrivent du point de vue architectural, dans un petit village provençal et touristique.

Projet longuement étudié avec M. l’ABF et l’éminent architecte Xavier Bohl.

A l’emplacement de la pharmacie actuelle, devenue trop petite, construite avec du sable de mer, sans fondations, et qui, quand il pleut, malgré les travaux de colmatage prend l’eau de toutes parts.
Je souhaite que nous soyons en mesure d’entreprendre cette année ces travaux de logements à loyers accessibles aux jeunes actifs

Ce projet d’un intérêt général est incontestable :

  • Pour que survive notre beau village et ses commerces, aussi bien en hiver qu’en été, que nous puissions fixer nos jeunes actifs qui apporteront leurs compétences, leur savoir faire et qui sauront proposer les services tant attendus par les résidents saisonniers

Comme nous incite la loi SRU,

  • construire au cœur du village permet d’éviter l’étalement urbain.

Faciliter les déplacements vers les commerces de proximité, sans véhicule,

n’est-ce pas là un des objectifs de développement durable pour notre avenir et celui de nos commerces ?
Nous auront donc, je le rappelle, un petit pôle médical composé d’une pharmacie neuve, et d’un cabinet médical.

N’ayez crainte, il est bien évident que l’officine de la pharmacie ne fermera pas durant les travaux.

Et ne sera déplacée que temporairement sur la place M. Goy
je ne doute pas d’y arriver avant la fin de ce mandat.
Ce projet se réalisera malgré les entraves que certains, mal intentionnés, cherchent à mettre en œuvre pour bloquer une réalisation pourtant conforme, comme je vous l’ai dit à l’intérêt général de notre commune.


  • ENFIN ,l’ intercommunalité !

À 12 ? à 13 communes ? voir même plus, le périmètre retenu par la commission départementale est revenu à 12, les communes des deux cantons de Grimaud et de St Tropez.
Le périmètre et les statuts ont été acceptés et votés en décembre 2012 par les 12 communes

Nous sommes donc en « communauté de commune »depuis le 1er janvier.

Il est vrai que c’était un peu l’Arlésienne !

Nous avons été parmi les dernières communes dans toute la France à faire de la résistance.

Et je citerai Boileau

« Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, 
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ; 



Depuis plus de 12 ans c’est ce que nous avons fait au sein d’une association « le comité des élus »regroupant les maires des 12 communes.
Après de longues années de résistances de certaines communes, et après l’élection en 2008 de 6 nouveaux maires, il a fallu recommencer à convaincre, à prendre en compte les désirs de certaines communes.
En accord avec les textes officiels, compte tenu des délais incontournables du Préfet,

un consensus a donc été établi entre les douze maires je citerai pour l’essentiel :

-Respect en toutes circonstances du principe de subsidiarité c'est-à-dire que la communauté prend en charge une compétence qui ne peut être assurée par une commune isolée,

  • Que la communauté de communes ne prendra aucune décision qui impacte directement une commune si celle-ci s’y oppose

  • Le nombre de délégués, et je remercie le Maire de Sainte Maxime et son esprit de conciliation, qui a permis de faire avancer l’intercommunalité, point d’achoppement en 2007 de son prédécesseur.


Que serait-il advenu si nous avions fait obstacle à ce projet national ?

Nous aurions été pénalisés fiscalement par l’Etat, déjà que les subventions ont été fortement diminuées !.... et envolé le consensus ! le Préfet aurait fait appliquer des règles plus strictes.

Le périmètre retenu correspond à un bassin de vie cohérent pour les habitants.

En effet, la plus grande partie des déplacements domicile – travail et des échanges quotidiens

(alimentation, éducation, santé, loisirs, équipements) s’opèrent en son sein.
Sans perdre notre identité, nous allons fédérer nos projets afin d’en diminuer les coûts.

Comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, au sein des syndicats nous faisions déjà de l’intercommunalité sans le savoir !
En adoptant le Schéma de Cohérence territoriale (SCOT) les communes membres du Comité des Elus ont marqué une étape importante dans la constitution de la future communauté de communes.

Ce SCoT, démontrant l’existence d’un véritable projet commun de protection et de mise en valeur du territoire a été approuvé à l’unanimité des 12 communes, en juillet 2006.

C’était alors le premier SCOT du Var.
La création de la communauté traduit non seulement une volonté de solidarité intercommunale mais également une volonté de rationaliser les compétences qui étaient inscrites dans les syndicats, transférées par les communes.

Onze syndicats ont des compétences générales intéressant l’ensemble du territoire, dont notamment la cohérence territoriale : le Scot, les affaires scolaires, le tourisme, la gestion des déchets, les forêts, les rivières, le littoral et l’alimentation en eau potable, les transports …et j’en oublie sûrement !

Ainsi la majorité des syndicats existants va se fondre dans un organisme unique, qui s’appuiera sur les moyens humains et matériels existants.

Nous devrions nous orienter, je n’en doute pas, dans le courant des deux années à venir,

vers une économie de moyens.

Le budget définitif de la Communauté de Communes sera voté en Mars 2013, les taux d’imposition seront alors ajustés.

L’Installation du Conseil communautaire se tiendra le 30 janvier, avec l’élection du Président et de 2 vices présidents et qui, avec les 9 autres Maires, formeront le Bureau dans lequel les 12 communes seront représentées par leur maire.
°°°°°°°°°
Je tiens à remercier toutes et tous, qui, tout au long de l’année 2012 dans vos associations qu’elles soient amicales, culturelles, artistique, sportive, du tourisme, ou celle des ainés………. vous avez donné le meilleur de vous-même !

Je salue le travail formidable de nos associations qui permettent l’animation du village

Je n'oublie pas l’association du Domaine du Rayol , ADORA, un des fleurons de la commune, symbole du désir de communion avec notre nature méditerranéenne qu'il faut absolument protéger tant elle est chère à nos cœurs.

Je souhaite la bienvenue à son nouveau directeur M. Arnaud, en espérant qu'il arrivera

par une stricte gestion à surmonter les actuelles difficultés financières, la pérennité des Jardins en dépend. Comme par le passé une entraide matérielle tout aussi efficace qu'une aide financière continuera à se développer entre la commune et le Domaine.
Avec les élus, l’équipe municipale et vous membres associatifs, nous nous dépensons sans compter et grâce à vous tous je souhaite que le village vive et s’anime d’avantage.
Je voudrai saluer et remercier les membres de l’équipe du Comité Communal d’actions sociales (CCAS) et aussi les « restos du cœur » dont le siège est au Lavandou, profitables à certains de nos concitoyens.

Je salue les administrateurs ici présents, qui, grâce à vos dons, apportent le réconfort et le soulagement aux plus démunis, une aide aux personnes âgées ou en difficulté, avec l’aide l’assistante sociale du C.G.

Mais malheureusement les dons se font plus rares et les demandes d’aide plus pressantes.

Pour ces mêmes personnes, âgées ou qui ont des difficultés à se mouvoir, je vous le rappelle, la commune, chaque semaine,les emmène en minibus tout neuf, soit au Lavandou ou à Cavalaire.

Je vous rappelle que depuis une petite quinzaine d’années, chaque année, en novembre, les Tragos, compagnie de théâtre bien connue de Cavalaire, ( en difficulté en ce moment), vient bénévolement, ici même, jouer de très bonnes pièces, au bénéfice des « restos du Cœur » . Le prix d’entrée consiste en un don le plus souvent alimentaire.

Venez nombreux, vous ne serez pas déçu !

Le bilan de nos réalisations de 2012 n’est pas négligeable :

Nous avons continué nos travaux de réfection de voiries.

Savez-vous combien nous avons de routes, corniches voir même, celles attribuées d’un nom pompeux d’avenue,   (réservées souvent aux plus petites voies !? )

Et bien 62 ! Ce qui représente 32 km de voies communales !

 Divers investissements liés à la voirie, pour 700.000 € réfection ou remise en état de celles-ci après des travaux ou des constructions de villas,
Je vous énumère les principales réalisations de ce que nous avons réalisé en 2012,

- Parking du Canadélia (pour l’arrière plage du Canadel) et son éclairage public

- 1ère partie du chemin de la Tour des Sarrazins

- des clôtures de sécurité et des trottoirs ici et là

- Sans oublier les « campagnes de nids de poule » et les caniveaux 

- des murs de soutènement face à l’hôtel des Silaques, et en bordures des plages : réfection des murs effondrés après les coups de mer et autres escaliers ou rampe d’accès

- travaux d’éclairage public

  • Aussi les travaux d’entretien des bâtiments communaux fenêtres, toitures, …

- mise aux normes électricité de tous les bâtiments communaux.

  • schéma directeur pour l’assainissement, étude en vue de la reconstruction de la nouvelle station d’épuration.

Certains diront : on en fait jamais assez !

J’allais oublié : achat de matériel roulant pour le service technique et surtout pour la police,

- l’achat d’un véhicule 4x4 en remplacement de son véhicule poussif !
Cependant dans une année de gestion communale

il n’y a pas que des investissements, mais la gestion journalière avec ses problèmes et ses solutions et je profite de cette occasion pour remercier l’ensemble du personnel pour leur implication dans l’activité quotidienne, que ce soit au secrétariat, à la voirie, aux espaces verts…
°°°°°°°°°°°°°°°°

2013 sera une année charnière pour nombre de dossiers importants qui engagent notre avenir. Je ne reviendrai pas sur la traversée du Rayol…

« l’escalier fleuri monumental », inscrit à l’inventaire des monuments historiques, fleuron touristique de la commune.Je ne désespère pas de voir le dernier tronçon réhabilité qui nous permettra d’aller, à pied, de la mer jusqu’au point culminant du Rayol « le drapeau ».


  • Au cœur du village, l’aménagement provisoirement d’un local mis à disposition d’un médecin qui ouvre un « cabinet secondaire » relié à celui du Lavandou.

L’avantage pour cette formule sera:

-la proximité

-la continuité du suivi de dossiers,

-les visites à domicile, ce qui représente un avantage pour la population d’un certain âge qui vit à l’année dans la commune.

En hiver, c’était le désert. Je vous invite donc plutôt que d’aller à Cavalaire ou au Lavandou, à venir le consulter sur la commune afin qu’il ouvre d’avantage de créneaux horaires. Cette ouverture du cabinet médical est un gros avantage, en plus d’avoir une pharmacie sur place, qui, elle aussi a besoin de votre soutien si on souhaite qu’elle perdure sereinement.

  • le maintien de notre caserne de pompiers, avec une importante redevance, quand même plus de 120.000 € donnés au SDISS, chaque année

Nul ne doute que son maintien sur la commune est indispensable.

    • AVEC 18 sapeurs pompiers volontaires, dont 7 employés communaux

    • 3 véhicules incendie

    • Un véhicule pour secours à personnes :VSAV

    • Deux véhicules pour interventions diverses.


En 2012, il faut compter 250 interventions, 7 en renfort à Cavalaire ou au Lavandou, et 35 secours à personnes dans ces même localités.

Voilà un bon exemple d’intercommunalité !

Une permanence 24/24 h est assurée et renforcée du 1er juillet au 31 août.

La mise à disposition permanente du personnel communal est un confort essentiel pour le bon fonctionnement.

Je les salue tous et particulièrement l’Adjudant Chef Yannick Ropelé qui a attrapé le virus de son père et l’a transmis à ses enfants ! félicitations…

Les grandes lignes de nos projets pour 2013
L’autre Arlésienne ! la Le parcours « voie verte » plus communément « piste cyclable » sur l’emprise de l’ancienne voie du chemin de fer de Provence

Je vous rappelle que la commune est propriétaire de toute la longueur, et qu’une convention d’aménagement avait été signée en 2004, avec le Conseil général.

Tous les ans on m’annonçait que les travaux qui consistaient en la sécurisation de certains talus et l’aménagement des sols, tout sauf de l’enrobé !

Les travaux devaient commencer en 2012 mais les fonds prévus pour son aménagement sont partis dans le trou de l’effondrement de la route au cœur du village !
D’autres réfections de voiries sont prévues cette année,

    • Capitaine Thorel et ses pluviaux

    • Corniche des arbouses

Ainsi que la rénovation de certains logements, Et encore des murs de soutènement en bordure des plages !
La mer monte ! que fait donc le Maire ?? Le Maire devrait avoir réponse à tout,

Voilà une question qui m’a été posée. Je pense que cette personne, très ancienne résidente « secondaire »voyait son petit coin de plage, son petit coin de paradis, diminuer tous les ans.
Il s’agit de la plage Est du Rayol.

Ce phénomène dont le maire n’est pas responsable ! ne devrait pas tarder à arriver sur d’autres plages du littoral varois. En effet la plage Est du Rayol disparaît l’hiver, et l’été dernier, oh surprise, le sable était revenu.

Il y a quatre ans, nous avons eu le résultat d’une étude, diligentée par l’Observatoire marin, étude d’un bureau spécialisé qui a duré 3 ans, et reprise cette année étudiant la courantologie, la granulométrie et divers moyens techniques pour retenir un sable tributaire des vents dominants :
conclusion de cette étude : Il y a bien du sable, retenu par l’herbier de posidonie,

il faut l’aspirer, le transporter, pour le projeter en amont sur la plage !
Ceci coûte une fortune, pour un temps très éphémère, quelques semaines … voir quelques jours !

Avec les élus du littoral, et l’Observatoire Marin, (compétence transmise à l’intercommunalité)

conscients du potentiel environnemental et touristique à protéger, nous travaillons tous pour sauvegarder notre patrimoine.

Nous avons bien conscience de la fragilité de cet espace mer-terre, d’où l’intérêt d’entrer, dans un premier temps, dans le périmètre du Parc National de Port Cros, pour travailler sur la future charte ;

Le Parc entre donc aujourd’hui dans une période charnière de son histoire, à un moment où l’on propose à l’ensemble des communes qui le souhaitent d’en écrire une nouvelle page à

travers le projet de Charte.

Avec l’équipe du parc et son nouveau directeur, M. SELLIER, dont la volonté très nette est d'associer pleinement les élus des communes au projet de fondation du nouveau territoire du Parc national de Port-Cros.

Notre implication collective dans le projet du Parc, se présente comme l'opportunité à saisir d'une réflexion prospective, d'une solidarité de projet et d'action pour préserver plus efficacement et pour tirer un profit plus durable de ce capital commun.

Voilà ce à quoi nous nous employons depuis quelques mois.
°°°°

Tout ceci sera retranscrit dans notre site internet,

«  Mairie de Rayol Canadel sur Mer »
 Site internet créé cette année avec l’aide des services de « l’association des maires ruraux de France »

°°°°

Le bilan de cette année, dans la continuité des précédentes, en terme de réalisation et d’amélioration de la qualité de « votre » vie, qualité de vie qui m’est très chère, par les services rendus aux concitoyens.

Ce bilan parle de lui-même et constitue pour moi une grande fierté, que je partage avec tous mes collaborateurs. On ne peut que se féliciter de cette gestion !
°°°°°

L’arrivée d’une nouvelle année rappelle à chacun de nous que nous sommes de passage,

chaque année qui s’achève emporte son lot d’être chers : dans ces quatre derniers mois

les plus anciennes familles qui ont participé à la création de notre jeune commune ont été touchées :

Mme Carniaux

Mme Mellano-Condroyer

M. puis 15 jours plus tard Mme Hunnibal

M. Georges Bontemps,

Mme Dominique de Blasis

M. Vignolo

Nous avons une pensée émue à l’intention de ces familles.

Je vous demande de ne pas oublier le sort de nos soldats partis au Mali ou encore en Afghanistan et aussi des otages d’Algérie ou de par le monde.
Nous n’oublions pas non plus les personnes âgées ou malades qui n’ont pas pu se déplacer, nos leur adressons nos meilleurs vœux et plus particulièrement à Mme Miraillet, qui va allègrement sur ses 104 ans. Elle est toujours très heureuse lorsqu’on lui rend visite, elle a fort bonne oreille et une très bonne mémoire.
°°°°

Toutes les réalisations, passées et futures, ne pourraient être accomplies sans le travail à mes cotés, des adjoints, des élus et du personnel communal.

Un merci très chaleureux aux membres de mon équipe municipale qui me soutiennent dans ma tâche.

Je souhaite que notre travail en commun soit toujours aussi fructueux.

Toute l’équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année 2013, une année d’espérance !
J’ai le plaisir d’adresser mes vœux les plus chaleureux pour l’année qui débute, mes souhaits de bonne année, de bonne santé, de réussite pour chacun de vous,

pour vos familles ainsi qu’à l’ensemble de la population.
Avant de « trinquer » à la nouvelle année,

Je tiens à remercier également tout le personnel communal, tant administratif que technique qui a décoré cette salle et qui, ce soir, a répondu présent, et a activement apporté leur aide pour ce magnifique buffet, avec un chef d’orchestre : mon adjoint Christophe Cavalli

C’est l’occasion heureuse de nous retrouver

Vive la République Vive le Rayol Canadel

Je vous remercie





similaire:

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconReprésenté par Monsieur Yves dassonville, Préfet de la Région Martinique

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconMonsieur le Préfet

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconRapport présenté par Monsieur Gérald barbier et Monsieur Didier desnus

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconSyndicat Mixte du Pays Marennes Oléron
«Politiques régionales»), Monsieur Antoine lamblin (chargé de mission culture), Monsieur Jean-Claude mercier (directeur), Monsieur...

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconMr Le Sous-Préfet, Mr Stéphane demilly, notre Député, Mme Maryse...

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconMonsieur le president tribunal de grande instance
«e-Barreau» des adresses ip correspondant au Data Center de Vénissieux, locaux distants hébergeant le site informatique de l'ordre...

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconRives du Midi Colombiers
«sccv rives du midi», société civile construction vente au capital de 1000 €, dont le siège social est à Grabels (34790) 5, rue Gaston...

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconPremière partie Les cannibales blancs I
«Monsieur» Louche – Assassinat. – Évasion. – En pirogue. – Un complice. – Ce que le noir avait mis au bout de la ligne. – Quatuor...

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconReprésenté par M. Martin schmitt

M. le Sous-Préfet, représenté par Monsieur Joland iconCompte-rendu de la réunion de conseil municipal du vendredi 24 mai 2013
«Réalités» représenté par Murielle Torrès, Urbaniste en charge du dossier plu de la commune et par Cyrille Tuffet, Dirigeant de la...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com