Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris








télécharger 387.95 Kb.
titreSas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris
page1/9
date de publication02.07.2017
taille387.95 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

PHILIPPE ROUILLAC

CommissairePriseur

Expert près la Cour d’Appel

En provenance de grandes demeures et châteaux privés du Val de Loire

À l’Orangerie du château de Cheverny

VENTE AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

pour la 21ème année
DIMANCHE 7 JUIN 2009, 14H


EXPOSITIONS PRIVÉES

à VENDÔME et à PARIS, chez les experts sur rendez-vous

EXPOSITIONS PUBLIQUES

Vendredi 5 juin de 15h à 20h

Samedi 6 juin de 10h à 17h

Dimanche 7 juin de 9h à 11h


SAS VENTES AUX ENCHÈRES VENDÔME-CHEVERNY-PARIS

Hôtel des Ventes, route de Blois, 41100 Vendôme

Tél. : (33) 02 54 80 24 24 - Fax : (33) 02 54 77 61 10

41, boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Tél. : (33) 01 45 44 34 34

E.mail : vendome@rouillac.com

Société de ventes volontaires aux enchères publiques sas agréée n°2002 189

CATALOGUE COMPLET SUR INTERNET

www.rouillac.com

Avec l’aimable concours du Marquis et de la Marquise de Vibraye,

du Vicomte et de la Vicomtesse de Sigalas,

du Duc et de la Duchesse de Caraman,

de la Marquise de Brantes.

VENTES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES
DIMANCHE 7 JUIN 2009 à 14 H

ORDRE DE VENTE


TABLEAUX ANCIENS 20 - 73

LIVRE – MANUSCRIT 80 - 83
CHARLES X 90 - 129

ART NOUVEAU – ART DÉCO 130 - 146
OBJETS D’ART – AMEUBLEMENT 150 - 227
TAPIS – TAPISSERIES 240 - 248

EXPERTS

Tableaux anciens

René MILLET

4, rue de Miromesnil, 75008 Paris, Tél. : 01 44 51 05 90

pour les numéros 20 à 73.
Manuscrits

Thierry BODIN

45, rue de l'Abbé Grégoire, 75006 Paris, Tél. : 01 45 48 25 31

pour les numéros 80, 303 et 304 .
Céramiques

Georges LEFEBVRE

24, rue du Bac, 75007 Paris, Tél. : 01 42 61 18 40

pour les numéros 170 à 173.

COMMISSAIRES-PRISEURS
Associés

Hervé CHASSAING et Xavier MARAMBAT

7, rue d’Astorg, 31000 Toulouse, Tél. : 05 61 12 52 00

Vente en concours pour « la Description de l’Égypte », numéro 81.
Habilités

Philippe ROUILLAC, Fabien DROUELLE

SVV Vendôme Cheverny Paris n°2002-189

TABLEAUX ANCIENS


20

École ANVERSOISE vers 1580, suiveur de Frans FLORIS.

La forge de Vulcain.
Panneau, deux planches, renforcé, manque probablement la planche du dessous.
49,5 x 103,5 cm (fentes au panneau).







21

École EUROPÉENNE ancienne.

La Charité.
Toile.
220 x 145 cm.
Provenance : château du Nivernais







22

École EUROPÉENNE de la fin du XIXème siècle.

La présentation de l'esclave.

La séance de pose.
Huiles sur panneau.

Au dos de chaque panneau, inscription manuscrite : "Vrancken Stuttgart/0 Im Schellenkönig 15".
10 x 13 cm.







23

École FLAMANDE vers 1630.

Paysage montagneux avec la fuite en Égypte.
Panneau préparé.
16,5 x 23 cm (fentes au panneau).







24

École FLAMANDE vers 1700.

Le Christ et la femme adultère.
Toile.
95 x 178 cm.







25

École FLAMANDE du XVIIIème siècle.

Paysage de rivière et voyageurs.
Panneau de chêne, une planche, non parqueté.
46 x 65 cm.













26

École FLAMANDE du XVIIème.

La chasse aux oiseaux.
Panneau.
19,5 x 26,5 cm.







27

École FLAMANDE vers 1700.

Bouquet de fleurs.
Paire de cuivres double face.
45,5 x 35 cm (manques et restaurations).







28

École FLAMANDE du XIXème siècle.

Intérieur de grange.
Panneau.
32,5 x 25 cm.







29

École FRANÇAISE du XVIIème siècle, suiveur de Léonard de VINCI.

La Joconde.
Toile.
77 x 53 cm.
Provenance : collection Wolff.







30

École FRANÇAISE vers 1670.

Portrait de Nicolas Hedelin, Seigneur de Bercenay en Hotte, conseiller du Roi, Président des traites foraines à Troye en 1670.

Portrait de Marie Cochot, épouse de Nicolas Hédelin, Seigneur de Bercenay.
Paire de dessins, pierre noire, sanguine et rehauts de blanc. Portent d'anciennes étiquettes au dos.
Beaux cadres anciens bois doré.
23 x 17,5 cm.







31

École FRANÇAISE du XVIIème siècle, atelier de Adam Frans van der MEULEN.

Louis XIV franchissant le Rhin.
Toile.
55 x 94 cm.
Porte au dos l'étiquette du Marquis de Biencourt.
Reprise du tableau conservé au Musée des Beaux-Arts de Caen (voir I. Richefort, Adam-François van der Meulen, Rennes, 2004, n° 92, reproduit en couleur p. 90).
Provenance : marquis de Biencourt, château d'Azay le Rideau. Sa descendance, château de Touraine.







32

École FRANÇAISE du début du XVIIIème siècle, atelier de MARTIN des BATAILLES.

Louis XIV à la bataille de Bruxelles ?

La défaite du comte Marsin près du canal de Bruges.
Paire de toiles. Portent au dos l'étiquette du Marquis de Biencourt.
43 x 57,5 cm.
Le deuxième est la reprise du tableau de Adam Frans van der Meulen conservé au Musée du Louvre (voir I. Richefort, Adam François van der Meulen, Rennes, 2004, n°54, reproduit).
Provenance : marquis de Biencourt, château d'Azay le Rideau. Sa descendance, château de Touraine.







33

École FRANÇAISE du XIXème siècle d'après Antoine COYPEL.

L'évanouissement d'Esther.
Panneau.
32 x 42 cm.
Reprise de la gravure d'Audran d'après le tableau d'Antoine Coypel peint en 1697 et aujourd'hui au Louvre (voir N. Garnier, Antoine Coypel, Paris, 1989, n° 58, reproduit pl. XI).







34

École FRANÇAISE du XIXème siècle, d'après François BOUCHER.

La pêche.
Toile.
203 x 272 cm.
Reprise avec variantes de la tapisserie réalisée aux Gobelins d'après un carton de François Boucher (voir A. Ananoff, François Boucher, Genève, 1976, n° 1682, reproduit).







35

École FRANÇAISE du XIXème siècle, suiveur de Jean-Louis DEMARNE.

La halte près de la fontaine.
Gouache.
38 x 46,5 cm.
Reprise du tableau qui figurait à la vente de la Collection de Monsieur G.H., Paris, Hôtel Drouot, 12 décembre 1931 (Me Lair-Dubreuil), n° 24, reproduit.













36

École FRANÇAISE du début du XIXème siècle.

Vue du Panthéon.
Gouache. Porte une inscription au revers : "Tableau fait par la comtesse Foullon de Doué, née de Pestre, à Hambourg".
50, 5 x 74 cm.







37

Ecole FRANÇAISE milieu XIXème.

Ruines antiques.
Suite de 5 dessins, graphite, fusain.
Haut. de 54,5 à 56, Larg. de 80 à 88 cm.







38

École FRANÇAISE du XIXème siècle.

Vue des jardins de La Villa Médicis.
Papier.
19,5 x 29,5 cm.
Porte une inscription au revers : acheté à la vente Ambroise Thomas Décembre 1910/cette peinture qui représente le jardin de la villa Médicis à Rome a été faite probablement / par un des Flandrin pensionnaire de /l'Académie de France à Rome en même temps qu'Ambroise Thomas.
Provenance : Vente Ambroise Thomas, Décembre 1910. Collection Wolff.







39

École HISPANO FLAMANDE vers 1550.

L'Adoration des Rois Mages.
Toile. 125 x 90 cm (accidents).
Provenance : château du Nivernais.







40

École HOLLANDAISE vers 1615.

Les joies de l'hiver.
Panneau de chêne, deux planches, non parqueté.
43 x 65 cm.
Provenance : collection d'Estampes, château d'Ancise, Douy (Eure et Loir).
Jalon important dans la peinture de paysages aux Pays-Bas, notre tableau témoigne de l'influence des Flandres sur les Provinces Unies. Il s'inscrit dans une tradition de peintures de paysages d'hiver réalistes initiés, en Flandres, par Pieter Brueghel le Vieux et suivi par son fils Jan Brueghel de Velours. Les peintres de Middelburg, tels que Adriaen van de Venne ou Christoffel van den Berghe, ont permis la diffusion de ce type de paysages.
Ils ont ouvert une voie qu'exploiteront, comme un genre indépendant, des artistes hollandais tels que Hendrick Avercamp, Anthonie Verstraelen ou bien Adam van Breen, tous trois peintres à Amsterdam.

L'influence des paysages flamands s'est également transmise par l'intermédiaire de la gravure et notamment l'ouvrage de Hieronymous Cock en 1559 : Nombreux et très jolies scènes de villages divers, fermes, champs, rues… des environs d'Anvers. Claes Jansz Visscher en a réutilisé 23 gravures dans son ouvrage publié en 1612 à Amsterdam.
Notre tableau peut être rapproché d'une Scène d'Hiver, datée 1615 et signée de Adriaen van de Venne, conservée au Worcester Art Museum du Massachussets (voir B. Haak, The Golden Age, Dutch Painters of the Seventeenth Century, p. 197, reproduit fig. 407). Il est également proche des débuts d'Hendrick Avercamp avec le Paysage d'hiver au château qui était chez N. Beets à Amsterdam (voir C.J. Welcker, Hendrick Avercamp en Barent Avercamp, Doornspijk, 1979, n° S13, reproduit fig. XIII, pl. 1).







41

École HOLLANDAISE vers 1640, entourage de Jan Anthonisz van RAVENSTEYN.

Portrait d'homme à la cuirasse.
Panneau parqueté.
66 x 50 cm (restaurations).







42

École HOLLANDAISE du XVIIème siècle, entourage de Ferdinand BOL.

Portrait d'un médecin en robe rouge.
Cuivre. Daté en bas à gauche 1662.
35 x 24,5 cm.







43

École HOLLANDAISE du début du XIXème siècle.

Jeune palefrenier abreuvant ses chevaux.
Panneau de chêne, une planche, non parqueté.
23 x 27,5 cm.







44

École HOLLANDAISE du XIXème siècle.

La marchande de crabes.
Panneau, une planche, non parqueté.
31 x 26 cm (manques et restaurations).







45

École ITALIENNE du XVIIIème siècle, suiveur de Francesco SOLIMENA.

Alexandre le Grand et Campaspe dans l'atelier d'Apelle.
Toile.
42,5 x 57,5 cm (soulèvements et accidents au cadre).
Reprise du tableau de Francesco Solimena ayant comme pendant "Zeuxis peignant Vénus à partir des plus belles jeunes filles de Crotone", conservé au Detroit Institute of Arts (voir le catalogue de l'exposition "Settecento napoletano. Sulle ali dell'aquila imperiale 1707 - 1734, Vienne et Naples, 1993 - 1994, n°31 et 32, reproduits en couleur).







46

Henri d'AINECY, comte de MONTPEZAT (1817-1859)

Cheval de course.
Dessin à la mine de plomb.

Étiquette au dos : " Les courses en France. Exposition rétrospective. Château de Maisons-Laffitte ".
8,5 x 11 cm.







47

Paul BAUDRY (La Roche sur Yon 1828 - Paris 1886)

Le groupe d'Hésiode : étude pour le plafond de l'Opéra.
Crayon noir et rehauts de blanc. Inscription en bas à droite : étude pour le groupe d'Hésiode / poète, signé en bas vers la droite Baudry.
26 x 44 cm.
Provenance : collection Wolff.







48

Paul BAUDRY (La Roche sur Yon 1828 - Paris 1886)

Allégorie de la Musique.
Sur sa toile d'origine, à vue ovale, signée en bas à droite.
35 x 27,5 cm.
Notre tableau est une esquisse pour un des médaillons du Grand Foyer de l'Opéra de Paris Deux autres esquisses d'un format plus grand se trouvent au Musée Georges de La Tour à Vic-Sur -Seille.

Provenance : collection Wolff.







49

Louis-François CASSAS (Azay-le-Ferron 1756 - Versailles 1827)

Ruines antiques et soldats ottomans.
Dessin. Plume, encre de Chine et aquarelle.
61 x 88 cm (à vue).







50

Attribué à Francesco COZZA (1605-1682)

La Vierge à l'Enfant et Saint Jean-Baptiste.
Toile.
46,5 x 38 cm. (manques et accidents).





51

Attribué à Gustave COURBET (1819-1877)

Portrait d'homme à la pipe.
Sur sa toile d'origine. Porte au revers de la toile le numéro 10.
54 x 46 cm.







52

Paul-Alfred de CURZON (Moulinet 1820 - Paris 1895)

Paysage de montagnes et berger jouant de la flûte.
Panneau, signé et daté en bas au milieu A. de Curzon - 54.
47 x 36 cm.
Provenance : collection Wolff.







53

Narcisse DIAZ DE LA PENA (Bordeaux 1807 - Menton 1876)

Clairière en forêt.
Panneau. Signé en bas à gauche n. Diaz.
23,5 x 33 cm.







54

Ernest-Ange DUEZ (1843-1896)

Lecture sur la terrasse.
Pastel signé en bas à droite.
71 x 53 cm.







55

Alphonse-Louis GALBRUND (1810-1885)

Portrait de Madame Camille d'Hubert, née de Granval, née de La Houssaye.
Pastel signé et daté 1836 en bas à droite, titré au dos.
126 x 94 cm.
Provenance : propriété du Val-de-Loire. Resté dans la famille depuis l'origine.







56

V. JULES (actif au XIXème siècle)

Hippodrome d'Eventard à Angers, le 27 août 1871.
Gouache signée et datée en bas à droite V. Jules / Sep 12 1871.
33 x 60,5 cm.
Provenance : de Biencourt, château d'Azay le Rideau. Sa descendance.













57

Guillaume LE MARCHAND (Dieppe 1673 - 1719)

Portrait de jeune fille.
Toile ovale. Inscription sur une toile collée sur le châssis G. Le Marchand fecit 1710.

66,5 x 56,5 cm (restaurations).







58

Charles Édouard ELMERICH (1813-1889)

Femmes au chevalet en extérieur.
Huile sur panneau, signée en bas à gauche.
30,5 x 42,5 cm.
Cadre à canaux doré, avec étiquette : 668.
Provenance : collection Joanny Benoît Peytel (1844-1924). Donateur du Louvre et du musée d'Orsay, notamment d'un tableau de Sisley. Resté dans la famille de ses descendants jusqu'à ce jour.
Les jeunes femmes représentées sont issues d'un milieu aisé ; la représentation de femmes-peintres est rare. Ce tableau illustre la découverte de la peinture de plein air, sur le motif, à l'instar des deux soeurs Edma et Berthe Morisot, qui prennent en 1860, des leçons avec Corot.







59

François Louis FRANÇAIS (Plombière 1814 - Paris 1897)

Fontaine La Vecchia aux Jardins Boboli à Florence.
Sur sa toile d'origine, signée et datée en bas à droite 1846
43,5 x 58 cm. (accidents).
Inscription sur le châssis et étiquette au revers avec n° 26.
Provenance : collection Wolff.







60

A. LÉONARD (XIX-XXème siècle)

La tireuse de cartes et la bonne ménagère.
Deux toiles formant pendants, signées en bas à gauche.
46,5 x 38 cm.







61

Auguste-Xavier LEPRINCE (1799 - Nice, 1826)

La soif du sapeur.
Toile signée et datée en bas à droite a. x Leprince / 1825.
32 x 39 cm.


















62

Auguste-Xavier LEPRINCE (1799 - Nice, 1826)

Le tambour de ville.
Toile signée et datée a. x Leprince / 1825.
38,5 x 46 cm.







63

Jan MARTSZEN de JONGE (Haarlem vers 1609 - après 1647)

La remise du collier par un militaire.
Panneau de chêne, une planche, non parqueté.
23,5 x 26 cm.
Provenance : collection tourangelle.







64

Dirck STOOP (Utrecht vers 1618-1686)

La halte du cavalier.
Panneau de chêne, une planche, non parqueté.
32 x 35,5 cm.
Provenance : collection tourangelle.







65

ROIS (actif au XIXème siècle)

Activités portuaires dans un port méditerranéen.
Panneau signé en bas à gauche Rois. Étiquette au revers 58.
9,5 x 13,5 cm.







66

Johann Heinrich STOBBE, né en 1802.

Méditation, près de la cathédrale Saint Michel à Bruxelles.
Toile, signée à droite et datée 1835.
65,5 x 53,5 cm.
Nous remercions Bernard Diry pour la reconnaissance du monument.







67

Attribué à Herman van SWANEVELT (vers 1600 - 1655)

Campagne romaine.
Panneau, une planche, non parqueté.
10 x 14 cm.













68

Paul-Désiré TROUILLEBERT (1829-1900)

Paysage aux danseuses.
Toile.
64 x 46 cm.







69

Paul-Désiré TROUILLEBERT (1829-1900)

Bord de rivière.
Toile marouflée sur carton, signée en bas à gauche.
23,5 x 33,5 cm.
Nous remercions M. Claude Marumo qui a confirmé l'attribution de notre tableau.







70

Paul-Désiré TROUILLEBERT (1829-1900)

Barque et personnage ramant sur une rivière, au loin d'un village.

Toile (petits éclats), signée en bas à gauche.
41 x 32 cm.
Nous remercions à M. Claude Marumo qui a bien voulu confirmer l'authenticité du tableau.







71

Attribué à Jacopo da VALENCIA (actif entre 1488 et 1509)

Figure du Christ. La Vierge Marie.
Paire de toiles marouflées sur panneau recto verso.
28,5 x 20,5 cm.







72

Antoine VESTIER (Avallon 1740-Paris 1824)

Portrait de Joseph - François Foullon, baron de Doué, 1788.
Toile, signée et datée en bas à droite sur le bureau Vestier pictor Regis 1788.
99 x 79 cm.
Provenance : Collection Joseph - Pierre Xavier Foullon, baron de Doué (1779 - 1857). Collection Amélie Joséphine Foullon, épouse du comte Reviers de Mauny. Collection d'Estampes, descendants du modèle. Château d'Ancise, Douy (Eure et Loir).
Bibliographie : A. - M. Passez, Antoine Vestier, Paris, 1989, n° 70, reproduit.
Notre portrait est toujours resté dans la descendance du modèle. François Joseph Foullon est représenté très sobrement. Le costume de magistrat, les décorations de l'ordre de Saint Louis, la carte d'Allemagne et des Pays Bas qu'il tient à la main, sont des allusions aux différentes fonctions qu'il a occupées. Seul le bureau témoigne de l'ameublement luxueux du modèle.


Joseph-François Foullon (1715-1789) est issu d'une famille de magistrats. Argenson, alors ministre de la Guerre le nomme à différentes fonctions. Il accompagne ainsi les régiments de Soubise et de Broglie en Allemagne en 1756-1757 en tant qu'intendant. Le Maréchal de Belle Isle le choisit ensuite comme intendant de la Guerre et de la Marine et Louis XV lui remet l'ordre de Saint Louis. Il devient intendant des finances avec rang de conseiller d'état. Il fonde à Saumur, sa ville natale, la fameuse école de cavalerie. Considéré comme dur et hautain par certains, ou bien comme généreux par d'autres, il fut vraisemblablement un homme jalousé, ne serait-ce qu'à cause de sa fortune. Devenu très impopulaire, il tombe en disgrâce en 1786. Le peuple croyant voir en lui le successeur de Necker il devient un objet de haine. Il est massacré place de Grève le 22 juillet 1789, le même jour que son gendre Bertier de Sauvigny.







73

Johann Melchior Joseph WYRSCH (Buochs 1732-1798)
Portrait de la famille de Mollans dans leur salon de leur Hôtel de Besançon.
Toile.
153 x 184 cm.
Provenance :

Collection Comte de Mollans, Besançon.

Collection Comte de Mollans, Château d'Amblans, 1811.

Collection Comte de Mollans, Château de Villegusien, 1910.

Collection colonel-marquis de Mollans, Tours.

Toujours resté dans la même famille.
Exposition : Société des Beaux-Arts, Besançon, 1888.
Bibliographie :

Castan, Journal de la Franche-Comté, 7 mars 1888.

G. Blondeau, La famille de Mollans et ses portraits peints par Wirsch, Vesoul, 1918.

G. Blondeau, "Wyrsch et l'École française du XVIIIème siècle. Ses oeuvres de 1771 à 1773", in Mémoires de la Société d'Emulation du Doubs, Neuvième série, 9 (1929), pp. 184-189.
Le tableau représente onze membres de la famille de Mollans : le comte et la comtesse d'Amédor de Mollans, assis à gauche, sont entourés de leurs six enfants, d'une belle fille et d'un gendre ainsi que de leur première petite fille. Ils sont représentés dans leur hôtel particulier, l'Hôtel dit « de Clermont » à Besançon. Accrochés au mur du fond, deux tableaux représentent à gauche le château de Mollans et à droite le château de Chemilly, propriété du fils aîné.

Une toile - anciennement - au revers du tableau permet d'identifier les personnages et mentionne l'inscription Peint par Jean Melchior / Wyrsch à Besançon 1773. Un numéro au-dessus de chaque tête renvoie à une légende située au-dessous du schéma qui indique les prénoms, nom, titre et âge de chacun.
Johann Melchior Wyrsch peint ce tableau en 1773. Il le reprend à deux reprises afin d'y ajouter les décorations attribuées entre temps. Fin 1782 il rajoute la Croix Étoilée d'Anne Charlotte, le cordon de Comtesse Chanoinesse de Salles de sa fille Augustine, et la Croix de Chanoine de Gigny de l'abbé Ignace de Mollans. Et en 1783, il rajoute la croix de l'ordre de Saint Louis de Joseph Laurent. En revanche l'ajout de la décoration de chevalier de l'ordre de Malte, en 1785, attribuée à Louis-François, fils du Comte et de la Comtesse, n'est pas de l'artiste.
Le cadre en bois sculpté et doré à la feuille, dessiné par le peintre, a été exécuté par Luc Le Breton. Les ateliers des deux artistes se trouvaient, tous deux à l'Hospice du Saint-Esprit à Besançon. Johann Melchior Wyrsch se forma chez Suter à Lucerne puis se perfectionna à Rome en 1753. Après son retour en Suisse, il se fixa en 1768 à Besançon où il ouvrit avec le sculpteur Luc Le Breton, une école des Beaux-Arts. Il revint définitivement en Suisse en 1784.
Ce tableau de famille est parallèlement une allégorie du mariage par ses symboles et évocations. Il n'est pas éloigné de la mouvance philosophique, sentimentale et psychologique de l'ainé de dix ans de Wyrsch : Greuze.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconMaison de Ventes aux Enchères
«Œuvres illustrées» en 8 volumes Paris 1851 – Walter scott œuvres en 4 volumes Paris 1852

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSvv-encheres est un portail de ventes aux enchères publiques par...

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSvv-encheres est un portail de ventes aux enchères publiques par...

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSvv-encheres est un portail de ventes aux enchères publiques par...

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSvv-encheres est un portail de ventes aux enchères publiques par...

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSvv-encheres est un portail de ventes aux enchères publiques par...

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconVentes aux enchères publiques

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSociété de ventes volontaires aux enchères publiques

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconVentes aux enchères publiques
«cyclistes», cartes Taride … de diverses régions de France, Europe, Moyen-Orient…

Sas ventes aux enchères vendôme-cheverny-paris iconSociété de ventes volontaires aux enchères publiques
Le christ et quatre apôtres : Bernardinus, Bonaventura, Franciscus et Sanctus 1000/1500








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com