Résumé VII








télécharger 1.18 Mb.
titreRésumé VII
page12/33
date de publication02.07.2017
taille1.18 Mb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > loi > Résumé
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   33

6.2 Système IPCablecom


Le système IPCablecom permet aux opérateurs de télévision par câble d'offrir des services basés sur IP en temps réel (par exemple des communications téléphoniques) sur leurs réseaux qui ont été améliorés pour prendre en charge des câblo-modems. L'architecture du système IPCablecom est définie dans la Rec. UIT T J.160. A un très haut niveau, l'architecture IPCablecom repose sur trois réseaux: le "réseau d'accès HFC J.112", le "réseau IP géré" et le RTPC. Le nœud d'accès (AN, access node) assure la connectivité entre le "réseau d'accès HFC J.112" et le "réseau IP géré". La passerelle de signalisation (SG, signalling gateway) et la passerelle média (MG, media gateway) assurent la connectivité entre le "réseau IP géré" et le RTPC. La Figure 6-9 illustre l'architecture IPCablecom de référence.



Figure 6-9 – Architecture IPCablecom de référence [J.165]

Le réseau d'accès hybride fibre optique/câble coaxial (HFC, hybrid fibre-coaxial cable) J.112 assure un transport à haut débit, fiable et sécurisé entre les locaux de l'abonné et la tête de réseau câblé. Ce réseau d'accès peut offrir toutes les capacités J.112 (dont la qualité de service) et des interfaces avec la couche physique par le biais d'un système de terminaison de câblo-modem (CMTS, cable modem termination system).

Le réseau IP géré fournit plusieurs fonctions. Il offre tout d'abord l'interconnexion entre les composants fonctionnels IPCablecom fondamentaux chargés de la signalisation, de la transmission de média, de la mise en service et de l'établissement de la qualité de service. Par ailleurs, il assure la connectivité IP longue distance entre les autres réseaux IP gérés et les réseaux HFC J.112. Le réseau IP géré est constitué des composants fonctionnels suivants: serveur de gestion d'appels, serveur d'annonces, passerelle de signalisation, passerelle média, contrôleur de passerelle média et plusieurs serveurs d'arrière du système d'assistance à l'exploitation (OSS, operational support system).

Le serveur de gestion d'appels (CMS, call management server) offre des services liés à la commande et à la signalisation d'appel à l'adaptateur de terminal média (MTA, media terminal adapter), au nœud d'accès et aux passerelles RTPC du réseau IPCablecom. Le serveur CMS est un élément de réseau sécurisé qui se trouve dans la partie IP gérée du réseau IPCablecom. Les serveurs d'annonces sont des composants de réseau logiques qui gèrent et passent des tonalités et messages d'information en réponse à des événements qui se produisent dans le réseau. La fonction de passerelle de signalisation envoie et reçoit la signalisation de réseau à commutation de circuit à la frontière du réseau IPCablecom. Pour le système IPCablecom, cette fonction ne prend en charge que la signalisation autre que service par service sous la forme de messages SS7 (la signalisation service par service sous la forme de tonalités multifréquences est directement prise en charge par la fonction de passerelle média). Le contrôleur de passerelle média (MGC, media gateway controller) sert d'intermédiaire entre le réseau IPCablecom et le RTPC concernant les informations de signalisation d'appel. Il maintient et contrôle l'état d'appel global pour les appels nécessitant une interconnexion avec le RTPC. La passerelle média (MG, media gateway) assure la connectivité des supports entre le RTPC et le réseau IPCablecom. Chaque support est représenté sous la forme d'un point d'extrémité et le contrôleur MGC charge la passerelle média d'établir et de contrôler les connexions de média vers les autres points d'extrémité du réseau IPCablecom. Le contrôleur MGC charge également la passerelle média de détecter et de générer des événements et des signaux relatifs à l'état d'appel. Le système arrière-guichet OSS contient des composants de gestion commerciale, de gestion de service et de gestion de réseau servant d'appui aux processus d'exploitation centraux. Les principales fonctions du système OSS sont les suivantes: gestion des défauts, gestion de la qualité de fonctionnement, gestion de la sécurité, gestion de la comptabilité et gestion de la configuration. L'architecture IPCablecom définit un ensemble limité de composants fonctionnels et d'interfaces OSS pour prendre en charge la configuration des dispositifs MTA et la messagerie d'événements en vue de l'acheminement des informations de facturation.

6.2.1 Problèmes de sécurité dans le système IPCablecom


Chacune des interfaces de protocole IPCablecom est exposée à des menaces qui peuvent entraîner des risques de sécurité à la fois pour l'abonné et pour le fournisseur de services. Par exemple, le trajet du flux de média peut emprunter un grand nombre de connexions d'opérateurs de réseaux dorsaux qui peuvent être inconnus. Le flux de média est alors vulnérable aux écoutes malveillantes entraînant une perte de la confidentialité des communications.

6.2.2 Mécanismes de sécurité dans le système IPCablecom


Dans le système IPCablecom, la sécurité est implémentée dans les éléments les plus bas de la pile et utilise donc essentiellement des mécanismes définis par l'IETF. L'architecture IPCablecom fait face aux menaces en spécifiant, pour chaque interface de protocole définie, les mécanismes de sécurité sous-jacents (tels que IPsec) qui offrent à l'interface les services de sécurité dont elle a besoin. Dans le contexte de l'architecture X.805, les services de sécurité définis pour IPCablecom concernent les neuf cellules résultant des trois plans et des trois couches de la Figure 2 1. Par exemple, les services de

sécurité des protocoles de signalisation pour le plan de commande sont assurés par le protocole IPSec. La sécurité de l'infrastructure de gestion est obtenue grâce au protocole SNMPv3.

Les services de sécurité disponibles par l'intermédiaire de la couche des services essentiels de l'architecture IPCablecom sont les suivants: authentification, contrôle d'accès, intégrité, confidentialité et non-répudiation. Une interface de protocole IPCablecom peut employer zéro, un ou plusieurs de ces services pour répondre à ses besoins de sécurité particuliers.

La sécurité IPCablecom répond aux exigences de sécurité de chaque interface de protocole constituante en:

• identifiant le modèle de menaces propre à chaque interface de protocole constituante;

• identifiant les services de sécurité (authentification, autorisation, confidentialité, intégrité et non-répudiation) requis pour faire face aux menaces identifiées;

• spécifiant le mécanisme de sécurité particulier qui assure les services de sécurité requis.

Les mécanismes de sécurité comprennent à la fois le protocole de sécurité (par exemple IPsec, sécurité de couche RTP et sécurité SNMPv3) et le protocole de gestion de clés support (par exemple IKE, PKINIT/Kerberos). Par ailleurs, les services essentiels de sécurité IPCablecom incluent un mécanisme assurant le chiffrement de bout en bout des flux de média RTP, ce qui réduit fortement la menace de perte de confidentialité. La Figure 6 10 récapitule toutes les interfaces de sécurité IPCablecom. Si le protocole de gestion de clés n'est pas indiqué, c'est qu'il n'est pas nécessaire pour l'interface considérée. Les interfaces IPCablecom qui n'ont pas besoin de sécurité ne sont pas représentées sur la Figure 6 10.



Figure 6 10 – Interfaces de sécurité IPCablecom (étiquetées sous la forme <étiquette>: 
{
/
})


L'architecture de sécurité IPCablecom subdivise la mise en service de dispositif en trois activités distinctes: inscription de l'abonné, mise en service du dispositif et autorisation du dispositif. Le processus d'inscription de l'abonné établit un compte permanent de facturation de l'abonné qui identifie de manière univoque l'adaptateur MTA auprès du serveur CMS grâce au numéro de série ou à l'adresse MAC de l'adaptateur MTA. Le compte de facturation sert également à identifier les services auxquels l'abonné a souscrit pour l'adaptateur MTA. L'inscription de l'abonné peut se faire dans la bande ou hors bande. La spécification proprement dite du processus d'inscription de l'abonné sort du cadre de l'architecture IPCablecom et peut varier d'un fournisseur de service à l'autre. Pour la mise en service du dispositif, l'adaptateur MTA vérifie l'authenticité du fichier de configuration qu'il télécharge en commençant par établir la sécurité SNMPv3 (en utilisant une authentification de type Kerberos et une gestion de clés) entre lui même et le serveur de mise en service. Le serveur de mise en service fournit ensuite à l'adaptateur MTA l'emplacement du fichier de configuration et une valeur de hachage du fichier de configuration. L'adaptateur MTA extrait le fichier de configuration, applique un hachage au fichier de configuration et compare le résultat avec la valeur de hachage que le serveur de mise en service lui a fournie. Le fichier de configuration est authentifié si les valeurs de hachage concordent. Le fichier de configuration peut facultativement être chiffré à des fins de confidentialité (la confidentialité SNMPv3 doit aussi être prise en charge afin d'assurer une transmission sécurisée de la clé de chiffrement du fichier de configuration à l'adaptateur MTA). L'autorisation du dispositif est le processus selon lequel l'adaptateur MTA mis en service s'authentifie auprès du serveur de gestion d'appels et établit une association de sécurité avec ce serveur avant de devenir entièrement opérationnel. L'autorisation de dispositif permet de protéger la signalisation d'appel subséquente dans le cadre de l'association de sécurité établie.

Il est possible de protéger à la fois le trafic de signalisation et les flux de média. L'ensemble du trafic de signalisation, qui comprend la signalisation de qualité de service, la signalisation d'appel et la signalisation avec l'interface de passerelle RTPC, sera sécurisé au moyen du protocole IPsec. Les associations de sécurité IPsec seront gérées grâce à l'utilisation de deux protocoles de gestion de clés: Kerberos/PKINIT et IKE. Le protocole Kerberos/PKINIT sera utilisé pour échanger des clés entre des clients d'adaptateur MTA et leur serveur CMS; le protocole IKE sera utilisé pour gérer toutes les autres associations de sécurité IPsec de signalisation. En ce qui concerne les flux de média, chaque paquet RTP de média est chiffré aux fins de confidentialité et authentifié afin de vérifier l'intégrité et l'origine du paquet. Les adaptateurs MTA ont la capacité de négocier un algorithme de chiffrement particulier, bien que le seul algorithme de chiffrement requis soit AES. Chaque paquet RTP peut facultativement inclure un code d'authentification de message (MAC, message authentication code). L'algorithme de calcul du code MAC peut aussi être négocié, bien que le seul à être actuellement spécifié soit MMH. Le calcul du code MAC englobe l'en-tête non chiffré et la charge utile chiffrée du paquet.

Les clés de chiffrement et le calcul du code MAC sont déterminés à partir du secret de bout en bout et des données de remplissage facultatives, qui sont échangés entre les adaptateurs MTA d'émission et de réception dans le cadre de la signalisation d'appel. Les échanges de clés pour la sécurité des flux de média sont donc eux-mêmes sécurisés par la protection de la signalisation d'appel.

La sécurité est également assurée pour le système OSS et le système de facturation. Les agents SNMP présents dans les dispositifs IPCablecom implémentent le protocole SNMPv3. Le modèle de sécurité d'utilisateur SNMPv3 [RFC 2274] offre des services d'authentification et de confidentialité concernant le trafic SNMP. Le contrôle d'accès de type vue SNMPv3 [RFC 2275] peut être utilisé pour le contrôle d'accès à des objets MIB.

Le protocole de gestion de clés IKE sert à établir des clés de chiffrement et d'authentification entre le serveur d'archivage (RKS, record keeping server) et chaque élément de réseau IPCablecom qui génère des messages d'événement. Lorsque des associations de sécurité IPsec de réseau sont établies, ces clés doivent être créées entre chaque serveur RKS (primaire, secondaire, etc.) et chaque serveur CMS et nœud d'accès. Un échange de clés entre le contrôleur MGC et le serveur RKS peut être prévu; il appartient aux fabricants de l'implémenter ou non dans la phase 1 de l'architecture IPCablecom. Les messages d'événement sont envoyés par le serveur CMS et par le nœud d'accès au serveur RKS au moyen du protocole de transport RADIUS, qui est lui-même sécurisé par IPsec.
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   33

similaire:

Résumé VII iconRésumé VII

Résumé VII iconRegards VII environnement

Résumé VII iconУрок – экскурсия по теме: «Paris et ses curiosités» в VII классе
Развитие монологической речи учащихся (Учебная ситуация: «Paris et ses curiosités»)

Résumé VII iconRésumé

Résumé VII iconRésumé 1

Résumé VII iconRésumé : 3

Résumé VII iconRésumé

Résumé VII icon[Tapez le résumé du document ici. IL s'agit généralement d'une courte...
...

Résumé VII iconRésumé en Français

Résumé VII iconRésumé Théorique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com