Parcours pédagogique








télécharger 62.17 Kb.
titreParcours pédagogique
date de publication02.07.2017
taille62.17 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > loi > Cours

Les étudiants fantômes






Les étudiants fantômes

Date de mise en ligne : 02/12/16
Face au chômage, les jeunes multiplient les stages sous-payés pour acquérir de l’expérience. À quand un véritable statut pour les stagiaires ?

Rédiger une lettre formelle afin de défendre le statut du stagiaire et de favoriser l’emploi des jeunes.


  • Thème : professions

  • Niveau : B2

  • Public : adultes

  • Durée indicative : 2h (+ 30 mn de devoir + 30 mn au cours suivant)

Extraits utilisés


  1. 40’29 45’08 : reportage réalisé par des étudiants de l’école de journalisme de Louvain en Belgique sur Annalena, étudiante fantôme et stagiaire précaire

  2. 46’28 48’40 : réaction du député Jean Arthuis sur le statut de stagiaire et l’emploi des jeunes

Parcours pédagogique





Objectifs communicatifs / pragmatiques

  • Décrire la situation de la jeunesse dans différents pays.

  • Définir le concept d’étudiants fantômes.

  • Comprendre les informations du reportage.

  • Réagir sur la situation des jeunes et de l’emploi.

  • Comprendre le point de vue de Jean Arthuis.

  • Rédiger une lettre de défense du statut de stagiaire et d’apprenti.



Objectifs linguistiques

  • Analyser la façon d’exprimer une opinion.

  • Exprimer son indignation avec calme.

  • Rédiger avec fluidité, clarté et cohérence.

Éducation aux médias

  • Identifier l’angle d’un reportage.

Étape 1 – Se préparer à visionner le reportage

  • Décrire la situation des jeunes dans différents pays (activité 1)


Production orale – groupe-classe – 15 min (support : fiche apprenant)

Distribuer la fiche apprenant.

Réalisez l’activité 1 : décrivez la situation de la jeunesse dans votre pays ou dans un pays que vous connaissez (études, aspirations, difficultés, emploi, famille, logement, etc.).

Mettre en commun. Corriger les erreurs.

Pistes de correction / Corrigés :

- Et bien, je crois qu’il y a beaucoup à dire sur le sujet ! J’ai lu récemment un article qui parlait de l’augmentation de 7,5 à 19,9 % du taux de chômage des 24-29 ans entre 2004 et 2012 dans mon pays, la Pologne. En 2015, ce chiffre était de 23 % ; il me semble. Cela signifie que cette situation a un impact sur tout le reste : aspirations, famille, logement, etc. Sans travail, il est difficile d’envisager un avenir !

- Tu as raison, et ce n’est pas mieux dans d’autres pays d’Europe. En mars 2016, plus de 19 % des moins de 25 ans étaient au chômage. On parle de génération perdue.

- Il est évident que les aspirations ont changé. Quand j’étais jeune, nous pouvions encore choisir les matières qui nous plaisaient afin d’essayer de nous épanouir dans notre futur travail. Maintenant, l’objectif est de trouver un emploi. Etc.

  • Définir ce que sont les étudiants fantômes (activité 2)


Production orale – groupe-classe – 5 min (support : fiche apprenant)

Réalisez l’activité 2 : les étudiants fantômes sont au cœur du reportage. Qui sont-ils à votre avis ?

Mettre en commun. Donner la définition si elle n’a pas été trouvée.

Pistes de correction / Corrigés :

- Ce sont peut-être des étudiants absents des cours ?

- Oui, ou des étudiants qui font semblant de suivre des cours pour avoir le statut d’étudiant ?

- Pourquoi voudraient-ils ce statut ?

- Pour bénéficier d’allocations peut-être ?

- Ce sont des personnes qui ne s’inscrivent pas à l’université pour suivre les cours mais uniquement pour obtenir le statut de stagiaire.

Étape 2 – Découvrir le reportage

Comprendre les informations du reportage (activité 3)


Compréhension orale – binômes – 20 min (supports : vidéo, fiche apprenant)

Répartir la classe en binômes. Diffuser deux fois le premier extrait (de 40’29 à 45’08).

Réalisez l’activité 3 : écoutez le reportage sur les étudiants fantômes réalisé par des étudiants de l’école de journalisme de Louvain en Belgique et complétez le tableau avec les informations demandées.

Mettre en commun en binômes.

Corriger.

Pistes de correction / Corrigés :

Le contexte du reportage et la situation d’Annalena :

Le reportage se passe à Strasbourg dans le nord-est de la France. Annalena a 25 ans et est étudiante. Après 5 ans d’études supérieures, elle s’est inscrite à nouveau à l’université mais pas pour suivre les cours. Elle fait un stage pour un site Internet culturel. Elle s’est réinscrite en licence de langues étrangères appliquées pour « acheter » sa convention de stage que seules les universités peuvent accorder.

La raison du choix d’Annalena de son statut :

Ce statut de stagiaire est précaire mais lui permet d’acquérir de l’expérience professionnelle indispensable pour trouver un emploi.

L’opinion d’Annalena sur son travail actuel :

Son travail actuel, qui consiste à s’occuper des réseaux sociaux dans une association culturelle, ne lui plaît pas complètement car elle souhaitait devenir journaliste or, elle fait peu de travail rédactionnel dans son stage. De plus, elle reste coincée derrière son ordinateur alors qu’elle aimerait être sur le terrain.

Les problèmes liés au salaire :

Elle touche 500 euros par mois pour 35h par semaine. Cela revient à 3,50 euros de l’heure. Ce tarif pose problème par rapport au rôle du stagiaire dans l’entreprise, notamment après 5 ans d’études supérieures.

La vision de l’employeur :

L’employeur considère le stage comme une première expérience professionnelle qui permet aux jeunes qui ne se sentent pas encore prêts à se lancer dans le monde du travail, de s’assurer de ce qu’ils ont réellement envie de faire. Elle compare le stage à un sas entre l’université et le monde du travail.

Les difficultés des jeunes à la sortie de leurs études :

Les jeunes ont de moins en moins de place sur le marché du travail. En France, le nombre de stagiaires a triplé depuis 2006 pour atteindre aujourd’hui le nombre de 1,6 millions.

L’opinion d’Annalena et de sa mère sur son retour à la maison familiale :

Pour Annalena, c’est difficile de revenir vivre chez sa mère à son âge. Elle dort dans sa chambre d’enfant alors qu’elle a été indépendante pendant 6 ans.

Pour sa mère, bien qu’elles s’entendent bien, ce n’est pas normal que sa fille doive enchaîner stage sur stage sans un emploi fixe, c’est même de l’exploitation.

La façon dont Annalena envisage la suite :

Elle se sent bloquée dans un engrenage et est assez pessimiste quant à son avenir. Elle continue à envoyer des candidatures mais ne reçoit que des réponses de refus soulignant son manque d’expérience. Elle envisage de refaire un stage après celui-ci pour acquérir de l’expérience. Elle se donne 3 ans pour essayer de décrocher un contrat dans le journalisme sinon, elle changera de branche.

Le symbole qu’Annalena représente en France et en Europe :

Elle fait partie, comme des milliers de jeunes, de la génération sacrifiée, qui n’a plus le droit de croire en sa vocation.



Identifier l’angle du reportage (activité 4)


Éducation aux médias – petits groupes – 20 min (supports : vidéo, fiche apprenant, fiche matériel)

Répartir la classe en petits groupes. Diffuser à nouveau le premier extrait (de 40’29 à 45’08).

Réalisez l’activité 4 : regardez le reportage et répondez aux questions sur l’angle du reportage.

Laisser les groupes discuter quelques minutes. Fournir la transcription pour analyser les commentaires du narrateur (cf. question 4).

Mettre en commun.

Pistes de correction / Corrigés :

1. Quelles sont les intentions des étudiants journalistes avec ce reportage ?

- Les intentions des étudiants journalistes sont de mettre en relief la difficulté de la vie de stagiaire et le fait que ce n’est pas une situation normale.

- Oui, je pense qu’ils voulaient montrer l’expérience d’une jeune femme du début à la fin de sa journée pour que le spectateur se rende bien compte des répercussions sur sa vie.

- Ils sont partis d’un exemple pour parler d’une réalité partagée par de nombreux jeunes.

- Ils ont voulu dénoncer le statut précaire de stagiaire sans agressivité et en axant leur reportage sur le côté humain.

- Etc.

2. Quel est le message diffusé ?

- Le message est que ce statut d’étudiante-stagiaire est synonyme d’exploitation.

- Les jeunes d’aujourd’hui font partie d’une génération sacrifiée et exploitée.

- Etc.

3. Comment le message est-il transmis par les images ?

- La caméra suit la jeune femme partout où elle va, tout au long de sa journée.

- Oui, on la suit dans sa voiture, quand elle arrive au boulot, dans son bureau, au téléphone, puis chez elle, dans le bus, dans la rue. Le titre pourrait d’ailleurs être « la journée d’une stagiaire ». On voit bien ainsi qu’elle travaille, n’arrête pas mais est victime du système.

- Le reportage alterne voix du journaliste et interviews. Comme si Annalena était l’exemple qui résumait toutes les données énoncées.

- Ce qui me semble intéressant, c’est le fait qu’ils aient choisi le témoignage d’une seule personne pour parler de la situation des stagiaires. De même, une seule personne représente les employeurs. On entend majoritairement parler Annalena et donc on se rend bien compte que le reportage va dans son sens.

- Le message est passé de façon subtile, un peu caché. Ils auraient pu mettre des statistiques à l’écran, faire parler plusieurs stagiaires dans des conditions difficiles, etc.

- Etc.

4. De quelles façons le message est-il transmis en général, et notamment par les commentaires de la voix off ? Relevez les formules et expressions utilisées par celle-ci pour délivrer ce message.

- Le message est transmis avec calme et petit à petit. Avec de la tristesse notamment à la fin avec l’avenir troublé qui attend les jeunes.

- Il n’y a aucune expression qui exprime l’indignation, qui dénonce le scandale.

- C’est vrai que cela reste en filigrane. Cela rejoint ce que l’on disait par rapport aux images et au canevas du reportage : il n’y a pas le désir de faire passer le message de façon agressive.

- Etc.

Dans le commentaire, le message est transmis par l’utilisation :

- de formules restrictives : seules, mais uniquement, faute de mieux, à défaut.

- d’oppositions : bien que précaire, ce statut..., en tant que stagiaire, si... ne lui plaît pas particulièrement, c’est aussi et surtout son salaire qui pose problème.

- d’expressions exprimant la difficulté : pose problème, pose question, a de plus en plus de difficultés à accueillir les jeunes diplômés, a sonné, bloquée dans un engrenage, cette génération sacrifiée qui n’a plus le droit de croire en sa vocation.

- d’une interpellation : faites le calcul
Voix off

Direction Strasbourg, dans le nord-est de la France, son architecture, sa cathédrale et ses étudiants. Annalena, 25 ans, fait partie d'eux, ou plutôt, elle refait partie d'eux. Après 5 ans d'études en supérieur, elle s'est réinscrite à l'université mais cette fois, ce n'est pas pour suivre les cours.

(...)

Voix off

En France, seules les universités peuvent délivrer une convention de stage. Annalena s'est donc inscrite pour une licence en langues étrangères appliquées. Mais bien loin les bancs de l'école, elle fait partie de ces étudiants fantômes qui ne s'inscrivent pas à l'université pour les cours, mais uniquement pour obtenir le statut de stagiaire.

Bien que précaire, ce statut lui permet d'acquérir de l'expérience, une expérience indispensable pour obtenir une place sur le marché du travail. En attendant, faute de mieux, elle s'occupe des réseaux sociaux dans une association culturelle.

(...)

Voix off

Si le community management ne lui plaît pas particulièrement, en tant que stagiaire, c'est aussi et surtout son salaire qui pose problème.

(...)

Voix off

500 euros par mois pour 35heures/semaine, faites le calcul ça correspond à moins de 3,50 euros de l'heure. Une rémunération qui pose question par rapport au rôle du stagiaire dans une entreprise. Si après 5 ans d'études, Annalena s'estime apte à s'engager totalement dans le monde du travail, ce n'est pas la vision de son employeur.

(...)

Voix off

Un monde du travail qui a de plus en plus de difficultés à accueillir les jeunes diplômés. En France, selon les chiffres officiels, le nombre de stagiaires a presque triplé depuis 2006. Ils sont aujourd'hui plus d’1 600 000. Pour Annalena, loin d'être indépendante, la fin de ses études a sonné comme un retour à la maison familiale.

(...)

Voix off

Face à cette situation, Annalena se rend compte qu'elle est bloquée dans un engrenage.

(...)

Voix off

Annalena se donne trois ans pour trouver un emploi dans le journalisme. À défaut, elle s'orientera vers une autre profession. Comme des milliers de jeunes en France et en Europe, elle fait partie de cette génération sacrifiée, qui n'a plus le droit de croire en sa vocation.

Réagir sur la situation des jeunes et de l’emploi (activité 5)


Production orale – groupe-classe – 5 min (support : fiche apprenant)

Réalisez l’activité 5 : réagissez sur le sujet du reportage.

Mettre en commun et corriger les erreurs.

Pistes de correction / Corrigés :

- Cela rejoint ce que l’on disait au début du cours concernant la situation des jeunes dans toute l’Europe notamment.

- Cette idée de génération sacrifiée est exacte. Et c’est bien triste de se dire que les jeunes ne choisiront plus leur profession en fonction de leur goût, de leurs compétences personnelles mais en fonction des possibilités de trouver un emploi stable.

- Personnellement, je ne me fais pas trop de souci pour les jeunes. Il y a toujours eu des secteurs qui employaient plus que d’autres et des voies de garage. Ils vont s’organiser, de nouveaux jobs vont se créer.

- Etc.

Étape 3 – Comprendre la problématique

Comprendre le point de vue du député Jean Arthuis (activité 6)


Compréhension orale – binômes – 15 min (supports : vidéo, fiche apprenant)

Répartir à nouveau la classe en binômes. Diffuser deux fois le second extrait (de 46’28 à 48’40).

Réalisez l’activité 6 : écoutez l’avis du député européen Jean Arthuis. Décidez si les affirmations sont vraies ou fausses et justifiez vos choix.

Mettre en commun.

Pistes de correction / Corrigés :

1. Faux.

Jean Arthuis pense que ce n’est pas normal que les stagiaires soient mal payés et que c’est malheureusement le cas dans les entreprises mais aussi dans la sphère publique, dans les administrations, les hôpitaux, les maisons de retraite.

2. Vrai.

Il dit que certains manquent de courage pour réformer le droit du travail, le statut de ceux qui ont un emploi et du coup, cela crée un statut désespérant pour les jeunes. Or, il faut le faire.

3. Faux.

Il plaide pour l’apprentissage car pour lui le stage devrait être une passerelle entre enseignement et vie professionnelle. Mais il demande cela pas seulement pour les professions manuelles, mais aussi pour des niveaux plus élevés, comme les ingénieurs.

4. Faux.

Il exprime clairement le fait que ces politiques ont été « de la cosmétique », pour faire baisser les chiffres du chômage.

5. Vrai.

Il croit que le contrat d’apprentissage peut régler les problèmes. Dans les pays qui ont une tradition d’apprentissage, le chômage des jeunes est moins élevé.

Analyser la façon d’exprimer une opinion (activité 7)


Analyse stylistique orale – binômes – 15 min (supports : vidéo, fiche apprenant)

Diffuser une nouvelle fois le second extrait (de 46’32 à 48’40).

Réalisez l’activité 7 : comment Jean Arthuis exprime-t-il son opinion ?

Laisser quelques minutes aux binômes pour mettre en commun.

Corriger. Noter les réponses à la question 5 au tableau.

Pistes de correction / Corrigés :


1. Jean Arthuis exprime son opinion avec calme.

2. L’opinion de Jean Arthuis est  tranchée.

3. Jean Arthuis est  indigné.

4. Jean Arthuis exprime son indignation avec calme.

5. Pour exprimer son opinion, Jean Arthuis utilise :

Des adjectifs

Des connecteurs

Des verbes et locutions verbales

Le registre de langue informel

(Un statut) désespérant.

(Une hypocrisie) insupportable.

(Une situation) scandaleuse.

Pas seulement..., mais...

Je plaide pour...

Porte atteinte...

Met en cause...

Une espèce de sous prolétariat.

C’est du bidon.

C’est de la cosmétique.



Étape 4 – Approfondir la problématique

Discuter des points importants dans la défense du statut de stagiaire (activité 8)


Production orale – petits groupes – 15 min (supports : fiche apprenant, fiche matériel)

Ce travail s’effectue en plusieurs étapes. Lire la consigne.

Activité 8 : vous allez rédiger ensemble une lettre qui sera envoyée à Jean Arthuis afin de défendre le statut de stagiaire et d’apprenti et de favoriser l’emploi des jeunes. Discutez d’abord des points importants à faire figurer dans la lettre.

Laisser les groupes noter leurs idées et mettre en commun les points à faire apparaître dans la lettre.

(Il est possible de distribuer la fiche matériel afin que les apprenants puisent certains arguments figurant dans la Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages rédigée par le Forum européen de la Jeunesse.)

Mettre en commun en groupe classe à l’oral. Noter les idées au tableau. (Si l’on ne dispose pas de plus de temps, il est possible de s’arrêter là et de ne pas faire rédiger la lettre.)

Vous allez rédiger cette lettre de façon collaborative, c’est-à-dire que chaque groupe écrira sur un thème précis. Vous veillerez à réemployer les outils vous permettant d’exprimer votre indignation avec calme. Ce travail est à faire pour le cours prochain.

Répartir le travail de rédaction par thème. Prévenir les apprenants sur le fait qu’ils devront se voir en dehors des cours pour rédiger leur partie en petits groupes. Cette production sera transmise à l’enseignant de préférence par courriel. L’enseignant aura la tâche de récupérer les productions écrites, de les compiler afin de pouvoir les projeter (par vidéo projecteur ordinateur ou TNI) au cours suivant.

Pistes de correction / Corrigés :

- L’engagement des entreprises, des employeurs, des pourvoyeurs de stage me semble essentiel. Sans accord de leur part, rien ne se fera. Cela sera le plus difficile à faire.

- Moi, je crois que s’il y a une réforme de la loi, les employeurs la suivront.

- Il faut alors les aider financièrement afin d’avoir les moyens de surveiller, conseiller les stagiaires ou apprentis.

- Il est indispensable d’instaurer des critères à suivre pour les stages afin de valoriser le stagiaire ou l’apprenti et permettre à l’entreprise de bénéficier d’un bon travail.

- Etc.
Exemples de thèmes :

- l’engagement des pourvoyeurs de stages et d’apprentissages

- l’aide financière pour favoriser la qualité des stages

- les critères de qualité des stages et apprentissages

- favoriser la mobilité des apprentis en Europe

- etc.

Retravailler une lettre afin d’être cohérent, clair et fluide (activité 9 – cours suivant)


Interaction orale et production écrite –groupe-classe – 30 min (supports : vidéo projecteur, ordinateur, TNI, parties de lettre des apprenants)

Projeter les parties de lettre. Demander aux apprenants de prendre connaissance de l’ensemble des parties rédigées.

Réalisez l’activité 9 : pour que la lettre soit cohérente, claire et fluide, il va falloir remanier certains passages. Identifiez-les, puis, faites des propositions.

Guider les apprenants dans l’identification des parties nécessitant une réécriture. Discuter tous ensemble et noter les propositions des apprenants au fur et à mesure sur l’ordinateur si possible de façon à ce que les apprenants voient leur lettre évoluer.

Puis, envoyer la lettre terminée par courriel à Jean Arthuis : jean.arthuis@europarl.europa.eu

Pistes de correction / Corrigés :


Monsieur le Député,
Il est évident depuis plusieurs années que les jeunes rencontrent des difficultés à trouver un emploi sur le marché actuel. Fort est de constater que les stages semblent remplacer des emplois de qualité dans de trop nombreuses occasions. Or, cette situation est scandaleuse car un stage ou un apprentissage devrait être une passerelle vers l’embauche.

Le manque de directives précises est, selon nous, à l’origine de cette situation insupportable pour notre jeunesse. En effet, il est primordial d’arriver à une norme de qualité qui soit partagée tant par les pourvoyeurs de stages et d’apprentissages que les bénéficiaires. Ces périodes de travail en poste doivent être reconnues et accrédités par un document officiel selon des critères de qualité qui seront définis par tous les partenaires européens. De ce fait, il semble inéluctable d’allouer plus d’aide financière non seulement à la mise en place de ces normes mais aussi à la surveillance et au contrôle de leur respect.

De plus, la pratique communément établie dans toute l’Europe est de peu valoriser le salaire d’un stagiaire alors que si les conditions précédemment exposées sont mises en place, son travail aura une grande valeur et de ce fait, exige une rémunération adéquate.
Nous partageons entièrement votre idée de favoriser les échanges européens entre apprentis afin de leur permettre de se former sur le terrain par des séjours de longue durée. Nous plaidons pour un même traitement de faveur entre apprentis et élèves dans un cycle d’études supérieures. L’apprentissage offre une voie royale vers l’emploi. Les pays qui ont une tradition d’apprentissage inclus dans les études sont moins touchés par le chômage des jeunes.
Le manque d’harmonisation des statuts des stagiaires et des apprentis porte atteinte au développement d’échanges entre pays européens. Un cadre légal national et européen doit être impérativement mis en œuvre afin de coordonner le système d’accréditation, de contrôler et comptabiliser les données et développer des partenariats.
Comme vous l’aurez compris, nous plaidons pour un changement nécessaire afin que les stages et les apprentissages des jeunes facilitent leur accès ultérieur sur le marché de l’emploi mais, en aucun cas, ne servent à remplacer des postes stables par des statuts précaires.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Député, en l’assurance de nos respectueuses salutations.
La classe X



Fiche réalisée par : Anne-Philippe Prévost-Wright

Page sur

enseigner.tv5monde.com

Alliance française de Bruxelles-Europe

02/12/16




similaire:

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique

Parcours pédagogique iconParcours pédagogique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com