I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde








télécharger 71.28 Kb.
titreI- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde
date de publication02.07.2017
taille71.28 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
http://stephanekirkland.com/wp-content/uploads/2011/10/logo-grand-paris.jpg

http://www.91secondes.fr/wp-content/uploads/2010/06/grand_paris.png

(tu choisis)

Plan

Introduction

  1. Le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde

A) Des transports conséquents

B) Redynamisation de secteurs précis

C) Augmentation de la population

  1. Le rôle des institutions et des finances dans cette mutation

A) Prises de positions d’hommes politiques

B) Acteurs externes

C) D’une « Métropole confédérée » à une Métropole intégrée

  1. Les limites du Grand Paris

A) Ses conséquences sur l’avenir

B) Des projets long à réaliser

C) Ce qu’en pense les franciliens

Conclusion

Introduction

Le Grand Paris est un projet qui doit transformer l’agglomération Parisienne en une grande métropole mondiale.

Face à la concurrence des mégapoles étrangères (ex : Londres, New York, Shanghai), l’Etat Français se doit de disposer d’une région modernisée et fleuron du nouveau modèle français.

L’objectif principal est de créer de grands pôles économiques de dimension internationale autour de Paris, reliés par un nouveau réseau de transport public performant et adapté à l’échelle de l’agglomération.

Dans cette compétition mondiale où les échanges s’effectuent plus rapidement, il semble que la région Ile de France (qui concentre 30% des richesses nationales) puisse jouer un rôle important dans le monde mais aussi pour l’avenir des régions françaises.

Le problème est donc le suivant : Pourquoi le Grand Paris suscite-t-il autant de transformations ?

I- Le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde

  1. Des transports conséquents

Face à la forte densité de la population francilienne, le grand Paris se doit d’avoir un réseau de transports irréprochable. Actuellement c’est près de 8,5 millions de voyageurs qui empruntent les transports en commun en Ile-de-France quotidiennement.

Nous pouvons penser que le réseau de transport en commun arrive à saturation pour une population déjà inférieure aux objectifs du Grand Paris. C’est pour cela qu’un établissement public appelé la « Société du Grand Paris » est chargé de créer un nouveau métro automatique.

Ce métro futuriste baptisé « Grand Paris Express » s’étendra sur 200 km de voies et disposera de 72 gares. Le parcours de ce métro automatique sera articulé en rocade, ce qui permettra de désengorger le centre mais aussi de relier plus rapidement les villes périphériques entres-elles. http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/03/07/913005/images/ressource/grand_paris_des_transports_la_18568_hd.jpg

Ainsi nous pouvons comprendre que les gares joueront un rôle important dans les conquêtes de nouveaux espaces. Par exemple la délocalisation de la Gare du Nord à Aubervilliers est un signe fort du déplacement des pôles urbains.

Le projet de la Société du Grand Paris inclut aussi la remise à niveau des moyens de transports existants (RER, Metro) mais aussi le prolongement de plusieurs lignes du métro parisien (ligne 11 et 14).

Le Grand Paris Express fera voir le jour à une rocade ou ligne 15 du métro, à des transports automatiques tels que la ligne 16, 17 et 18 du métro.

D’autres infrastructures sont envisagées comme les rocades de contournement du TGV, une liaison directe avec l’aéroport Charles-de-Gaulle et la Ligne Nouvelle Paris Normandie le long de la vallée de la Seine vers Le Havre. Ainsi, dès 2025 par exemple, un habitant de Clichy ou Montfermeil pourra rejoindre le centre de Paris en métro automatique avec une seule correspondance, tandis qu’aujourd’hui le trajet serait d’une heure environ. C’est un enjeu de solidarité au sein de la région, par le désenclavement des territoires les plus pauvres de l’Île-de-France, qui ont besoin d’un accès facilité aux zones d’emplois.
  1. La redynamisation de secteurs

Le Grand Paris de demain s’appuie sur de nouveaux centres urbains, créés ou renforcés.


D’abord d’un point de vue culturel, la région sera transformée.

A l’heure actuelle, nous pouvons voir que l’offre culturelle est uniquement dense à Paris intra-muros.

Le but du Grand Paris est de garantir à tous les franciliens un accès pléthorique à la culture et au loisir. Cela passe effectivement par la réduction du temps de transports mais surtout par la mise en valeur d’espaces situés en périphérie.

La seine jouera un rôle de « vallée de la culture » qui sera un fil conducteur vers d’autres espaces telles que Gennevilliers, l’ile Seguin (ile consacré à tous les arts) ou encore Noisy le Grand. (École des gobelins)c:\users\ryan\desktop\409461-une-nouvelle-gare-a-aubervilliers.jpg

Les territoires qui la bordent, accueillent de multiples usages, des loisirs à l’industrie, qui doivent continuer à cohabiter. L’une des ambitions sera de renforcer la navigation fluviale par une meilleure exploitation de la voie d’eau tout au long de la vallée, par la création d’un nouveau grand port fluvial à Achères et par le développement de la plate-forme maritime du Havre.

Parmi une cinquantaine de réalisations en cours, certaines bénéficient déjà du Label Grand Paris, on peut identifier des grands équipements structurants (l’Arena à Nanterre, le tribunal de Grande instance à Paris 17e, le forum des Halles, le nouveau ministère de la Défense, le Lycée international à Noisy-le-Grand...) et de nouveaux pôles d’attractivité urbaine telle que la Cité du cinéma à Saint-Denis ainsi que des grands projets culturels (La Philharmonie, le musée de l’Air au Bourget, la tour Médicis à Clichy-Montfermeil, les Archives nationales à Pierrefitte, la Fondation LVMH dans le bois de Boulogne, le Centre national des Patrimoines à Cergy...).les archives nationales ont reçu de maurice leroy, ministre de la ville, le label grand paris, dans le cadre de leur implantation à pierrefitte-sur-seine.

Par ailleurs, le secteur de l’enseignement est aussi une priorité, il doit représenter la vitrine de l’excellence universitaire française. L’enseignement francilien concentre près de 40% des effectifs de professeurs. D’ici à 2020, l’État fera un effort plus soutenu sur le logement étudiant. (+ 50 %) 

L’Etat s’est aussi engagé dans un programme de rénovation de grande ampleur. 
Cet axe de travail permet de renforcer le rayonnement des établissements supérieurs du Grand Paris. C’est le cas du campus de Saclay, qui réunit 21 établissements d’études supérieures et organismes de recherches. Le plateau de Saclay a pour vocation de devenir la Sillicon Valley à la française.

  1. Augmentation de la population

Le logement est sans doute le plus grand défi du Grand Paris. La population d’Ile de France restera dynamique mais il faut inclure l’augmentation des Seniors pour l’horizon 2030. Afin d’éviter une surpopulation du territoire, le projet permettra de développer une offre de logements à des prix accessibles.

L’objectif est de construire 70 000 logements chaque année pendant 25 ans, contre 42 000 actuellement soit 1,5 millions de logements supplémentaires. Par le biais de ces projets immobiliers, il y aura une augmentation d’environ 250 000 emplois d'ici à 2030.



II- Le rôle des institutions et des finances dans cette mutation

  1. Prise de positions d’hommes politique

C’est sous l’impulsion du gouvernement de François Fillon que le projet a pu voir le jour. C’est précisément Christian Blanc, alors secrétaire d’État chargé du Développement de la région capitale, qui a proposé la création de pôles économiques majeurs autour de Paris.

Le dossier du Grand Paris a été validé par le parlement et le Sénat le 24 Mai 2012.

Voir Annexe 1

Voir Annexe 2


  1. Acteurs externes

Les autres acteurs sont avant tout au sein du Conseil scientifique de l'AIGP.atelier international du grand paris


L’Atelier international du Grand Paris (AIGP), est un groupement d’intérêt public (GIP) créé en février 2010 sur la volonté de Nicolas Sarkozy, qui est chargé de mener une réflexion sur le Grand Paris. Il a pour mission de mettre en œuvre des actions de recherche, de développement, de valorisation et d’animation liées aux enjeux du Grand Paris.

L’AIGP a pour mission de :
- Poursuivre et approfondir les réflexions engagées par les équipes consultées lors de la consultation du «Grand Pari(s) de l’agglomération parisienne » dont les résultats ont été présentés à la Cité de l’architecture et du patrimoine en avril 2009 ;
- Réaliser ou faire réaliser toutes études, démarches, propositions, ayant pour but d’éclairer les choix relatifs à l’aménagement, à l’architecture et à l’urbanisme et travailler sur la dimension métropolitaine et innovantes des initiatives, projets et réalisations qui se situent dans la dynamique du Grand Paris et aux modalités de leurs transcription 
- Faire partager au plus grand nombre les résultats de ces travaux pour permettre aux citoyens de mieux s’approprier les enjeux métropolitains.http://attoma-tm.com/img/upload/logo_societe_grand_paris22.png

La Société du Grand Paris est un établissement public à caractère industriel et commercial, créé par la loi no 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris

Pour l'essentiel, la SGP est chargée de concevoir et réaliser le Réseau de transport public du Grand Paris (RTGP) connu sous le nom de Grand Paris Express, de conduire les opérations d'aménagement ou de construction liées au RTGP, de porter son financement et d'organiser les relations entre la SGP et les autres acteurs concernés par le projet (RATPSTIFSNCF, élus, etc.).

L’AIGP et la Société du Grand Paris font parties des pièces maitresses pour le bon déroulement du projet.

Voir annexe 3.

  1. D’une « Métropole confédérée » à une Métropole intégrée

La région Île-de-France, compte aujourd’hui 1281 communes et 8 départements. C’est un territoire avec ses différences sociales et économiques. Avant le projet du Grand Paris, le territoire francilien était un espace « confédéré ». C’est-à-dire, qu’il était question de plusieurs unions de communes qui se soumettaient au pouvoir central tout en gardant leur autonomie.

La différence avec le projet du Grand Paris, repose essentiellement sur une simplification radicale de l’édifice institutionnel et la création d’une « métropole intégrée », établie sur les quatre départements centraux. Cette opération renforce la centralisation du pouvoir et permet de faciliter une meilleure répartition des richesses et une meilleure continuité territoriale. Cette mesure peut réunir l’Ile de France dans un espace de mobilité unifié.

III- Les limites du Grand Paris

A) Ses conséquences sur l’avenir

En réduisant la circulation automobile, le Grand Paris Express contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre en Île-de-France. Cependant, ce ne sera pas sa seule contribution à la protection de l’environnement. Pour la première fois, les enjeux environnementaux du projet sont pris en compte dès sa conception.

Des espaces de biodiversité préservés, tels que les Parcs naturels régionaux ou les forêts domaniales et régionales renforcés par la création d’une nouvelle forêt d’un million d’arbres autour de Pierrelaye. Ces territoires verts pourraient être articulés avec les différents types d’espaces habités. D’une part avec les zones urbaines denses où le végétal est néanmoins présent ; d’autre part avec les quartiers diffus, tels que les ensembles pavillonnaires avec leurs jardins ou les grands ensembles avec leurs vastes espaces ouverts.
Intensifier la métropole, cela signifie de construire de manière privilégiée et ciblée, dans certaines de ses parties, plus de logements, de bureaux, de locaux d’activité, de commerces et de services, tout en préservant ses espaces naturels et agricoles

Les différents acteurs s’attachent à prendre en compte de façon équilibrée toutes les dimensions du développement du projet pour assurer son avenir : préservation de la nature, de la biodiversité et des ressources agricoles ; bonne gestion des eaux potables et usées ainsi que des déchets ; mobilité économe en énergie ; quartiers et écoquartiers solidaires ; excellence énergétique des constructions ; développement économique innovant ; beauté partagée ; gouvernance adaptée. Ainsi le Grand Paris durable ne naîtra pas d’un agglomérat de performances techniques mais avant tout d’une réponse aux défis environnementaux, sociaux et sociétaux d’un développement équitable et durable. L’affirmation de son identité est le gage de son ouverture sur le monde et de son inscription dans le réseau des grandes métropoles mondiales.

L’ensemble des acteurs s’est donné pour objectif de porter la construction de logements neufs à 70 000 par an. Parmi ceux-ci, plus de 38 000 seraient réalisés dans les périmètres des Contrats de développement territorial (CDT). Des études sont également menées pour connaître le potentiel de logements qui pourraient être réalisés dans un périmètre directement accessible depuis les gares du Grand Paris, dans un rayon de 800 mètres autour d’elles, en mobilisant les fonciers peu valorisés et sous réserve d’une modification des documents d’urbanisme en vigueur. Les hypothèses de travail permettent de proposer un chiffre moyen de 10 200 logements par an, soit 15 % des objectifs fixés par la loi.

Cela permettra de loger une population nouvelle d’environ 50 000 personnes par an mais aussi d’accompagner les mutations familiales, les nouvelles formes de cohabitation, le vieillissement de la population et le nécessaire renouvellement du parc de logements.

Ces mêmes études ont également considéré qu’une part non négligeable du foncier « mutable » autour des gares du Grand Paris Express pourrait être affectée à des activités économiques : activités, commerces, bureaux… Le potentiel identifié de 900 hectares permettrait de réaliser entre 500 000 et 900 000 m² de plancher en activité par an suivant les hypothèses de densités retenues.

A moyen terme, 90% des franciliens habiteront à moins de 2 kilomètres d’une gare. Et le temps de transport quotidien, qui est actuellement de 1h20, contre dix minutes il y a 60 ans, redeviendra un temps raisonnable.

Etant donné que la majeure partie du développement des transports en commun (comme le métro périphérique) se concentre dans la zone des lieux de travail de la région, les franciliens tireront profit de ce nouveau mode de transport pour les raisons suivantes:

- le tracé est avantageux et leur donne un accès direct à leur lieu de travail (s'il se situe à Paris),

- le coût est moins cher que l'utilisation d'un véhicule (automobile/moto), dans le contexte actuel de prix record du pétrole

- préférer les transports en commun aux modes de locomotion individuelle signifie garantir sa sécurité, étant donné la fréquence importante d'accidents (dont les accidents mortel) provoqués par la circulation francilienne

- les transports en commun, et notamment ceux qui sont prévus d'être mis en place dans le cadre du projet Grand Paris consomment peu d'énergie. Il s'agit donc pour ses utilisateurs de réaliser un acte écologique et citoyen.

B) Des projets long à réaliser

Les projets du Grand Paris s’étendent jusqu’en 2030 afin de réussir à réaliser tous les travaux prévu. Les travaux sur les différents tronçons commenceront de manière échelonnée et se poursuivront avec des périodes de recoupement d’un tronçon à l’autre. Les tronçons s’enchaîneront les uns aux autres, en commençant par le tronçon Sud de la Ligne 15 (Pont-de- Sèvres / Noisy-Champs).

Ligne 14

Tronçon Saint-Lazare / Mairie de Saint-Ouen

  • Enquête publique : du 16 janvier au 17 février 2012

  • Début des travaux : 2014

  • Objectif de mise en service : horizon 2017

Tronçon Mairie de Saint-Ouen / Saint-Denis Pleyel :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2023

Tronçon Olympiades / Villejuif IGR :

  • Enquête publique : d’ici 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2023

Tronçon Villejuif IGR / Aéroport d’Orly :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2027


Ligne 15

Tronçon Pont de Sèvres / Noisy-Champs :

  • Enquête publique : fin 2013

  • Déclaration d’utilité publique : 2014

  • Lancement des travaux : 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2020

Tronçon Saint-Denis Pleyel / Rosny Bois-Perrier :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2020

  • Objectif de mise en service : horizon 2025

Tronçon Pont de Sèvres / Nanterre :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2025

  • Objectif de mise en service : horizon 2025

Tronçon Nanterre / Saint-Denis Pleyel :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2025

  • Objectif de mise en service : horizon 2027

Tronçon Rosny Bois-Perrier / Champigny Centre :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2030

  • Objectif de mise en service : horizon 2030

Ligne 16 (Noisy-Champs / Le Bourget RER)

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2020

  • Objectif de mise en service : horizon 2023

Ligne 17

Tronçon Le Bourget RER /Triangle de Gonesse :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2025

Tronçon Triangle de Gonesse / Aéroport Charles de Gaulle T4 :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2027

Tronçon Aéroport Charles de Gaulle T4 / Le Mesnil-Amelot :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2030

Ligne 18

Tronçon CEA Saint-Aubin / Massy :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Démarrage des travaux : avant 2020

  • Objectif de mise en service : horizon 2023

Tronçon Massy / Aéroport d’Orly :

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2027

Tronçon Versailles Chantiers / CEA Saint-Aubin

  • Enquête publique : d’ici fin 2015

  • Objectif de mise en service : horizon 2030

(Voir annexe 4 les objectifs de mises en service de Grand Paris Express)

C) Ce qu’en pense les franciliens

Un sondage a été réalisé dans le XVIème arrondissement de Paris, sur 100 personnes interrogées :

-67% n'ont jamais entendu parler du projet "Grand Paris

-25% ont entendu parler de ce projet mais ne savent pas le définir concrètement

-8% connaissent le projet.

Les Franciliens expriment sur internet leur frustration face à la difficulté à se loger, dont découlent les questions liées aux transports et à l’accès à l’emploi. La problématique de l’accès au logement est particulièrement exacerbée à Paris, puisque 62% des conversations identifiées sur ce thème concernent la capitale.
Le logement, l’emploi et les transports sont au cœur de la vie des Franciliens : 84% des sites identifiés comme appartenant à l’agglomération parisienne les abordent. Cependant, les Franciliens ne sont pas satisfaits sur ces sujets : 63% des conversations sur l’une des trois thématiques sont à tonalité mitigée voire négative. Sans surprise, la question des transports suscite l’exaspération.

Dans ce contexte, le projet du Grand Paris pourrait apporter des solutions, mais les Franciliens ne se le sont pas encore appropriés. Hors prises de parole des responsables politiques, seule une conversation web sur 40 000 et un tweet sur 10 000 mentionnent l’expression « Grand Paris ». Ce sujet semble donc encore majoritairement porté par les sphères institutionnelles.

Conclusion

D’après tous les points évoqués, nous pouvons comprendre pourquoi la ville de Paris et sa périphérie doit subir autant de transformations. Le but du Grand Paris étant principalement de relier les personnes à leur lieu de travail, il est nécessaire que le réseau ferroviaire soit revu afin de faciliter les conditions et le temps de transport des usagers. Malheureusement très peu connu des Franciliens, le projet du Grand Paris devrait être bénéfique pour notre vie quotidienne. L’agrandissement de certaines lignes ont déjà permis de se rendre compte d’une véritable amélioration.

Annexe 1

Décret n° 2012-770 du 24 mai 2012 relatif aux attributions du ministre de l’égalité des territoires et du logement Vu la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 modifiée relative au Grand Paris ;
« L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : 
Le Grand Paris est un projet urbain, social et économique d’intérêt national qui unit les grands territoires stratégiques de la région d’Ile-de-France, au premier rang desquels Paris et le cœur de l’agglomération parisienne, et promeut le développement économique durable, solidaire et créateur d’emplois de la région capitale. Il vise à réduire les déséquilibres sociaux, territoriaux et fiscaux au bénéfice de l’ensemble du territoire national. Les collectivités territoriales et les citoyens sont associés à l’élaboration et à la réalisation de ce projet.
Ce projet s’appuie sur la création d’un réseau de transport public de voyageurs dont le financement des infrastructures est assuré par l’Etat.
Ce réseau s’articule autour de contrats de développement territorial définis et réalisés conjointement par l’Etat, les communes et leurs groupements. Ces contrats participent à l’objectif de construire chaque année 70 000 logements géographiquement et socialement adaptés en Ile-de-France et contribuent à la maîtrise de l’étalement urbain.
Le projet du Grand Paris favorise également la recherche, l’innovation et la valorisation industrielle au moyen de pôles de compétitivité et du pôle scientifique et technologique du plateau de Saclay dont l’espace agricole est préservé.
Ce projet intègre un objectif de croissance économique afin de soutenir la concurrence des autres métropoles mondiales.
Le réseau de transport du Grand Paris est étroitement interconnecté avec le réseau préexistant en Ile-de-France. Il s’inscrit dans le maillage du réseau ferroviaire, fluvial et routier national afin de réduire les déséquilibres territoriaux. Il doit permettre des liaisons plus rapides et plus fiables avec chacune des régions de la France continentale et éviter les engorgements que constituent les transits par la région d’Ile-de-France.

Annexe 2

Le sens de l’effort auquel j’appelle le pays, c’est l’édification d’un nouveau modèle français, adapté aux enjeux de notre siècle et qui assure l’avenir de notre jeunesse. Un nouveau modèle français qui conforte –dans le temps- le respect de nos valeurs, un nouveau modèle qui garantit nos principes et qui continue d’élever la France au rang d’exemple en Europe et dans le monde

(Jean-Marc Ayrault – Extrait du discours du 27 octobre 2012)

Annexe 3

Les 15 équipes qui forment en 2013 le Conseil scientifique de l’AIGP sont constituées de :

  1. Atelier Roland Castro, Sophie Denissof et Associés, Silvia Casi ;

  2. Les Urbanistes Associés, Devillers et Associés ;

  3. FGP(a) + TER, Philippe Gazeau, architecte ;

  4. Antoine Grumbach et Associés ;

  5. Agence François Leclercq, Atelier Lion & Associés, Agence Marc Mimram ;

  6. LIN, Finn Geipel + Giulia Andi ;

  7. Bres + Mariolle et Chercheurs Associés ;

  8. MVRDV avec AAF et ACS, Winy Maas, architecte ;

  9. DPA, Dominique Perrault, architecte urbaniste ;

  10. Agences Élisabeth et Christian de Portzamparc ;

  11. Rogers Stirk Harbour + Partners, Mike Davies, architecte ;

  12. Studio 013_Bernardo Secchi et Paola Vigano ;

  13. Seura Architectes (F. Bougnoux, JM. Fritz, D. Mangin) ;

  14. Star Stratégies + Architecture, Beatriz Ramo (Rotterdam) ;

  15. Trevelo et Viger-Kohler (TVK) / Acadie / Güller Güller / Bas Smets.



Annexe 4

http://s1.lemde.fr/image/2013/06/28/1000x0/3438591_5_3727_trace-du-futur-grand-paris-express-et-objectifs_e846a9c1406c5bde23a41e98d84a2053.jpg

Annexe 5

L'avis d'un francilien habitant à Boulogne, interviewé par ecureuilsjp sur le projet Grand Paris et son impact présumé sur sa vie quotidienne.

Ecureuil: Bonjour Monsieur, pourriez-vous s'il vous plaît répondre à quelques questions ?

Passant: Oui, tant que ça reste court.

Ecureuil: Avez-vous déjà entendu parler du Grand Paris et savez-vous définir ce que c'est ?

Passant: Le Grand Paris, je crois que c'est le nom d'un projet pour agrandir Paris et mettre des nouvelles lignes de métro, non ?

Ecureuil: C'est relativement ça, en fait c'est un projet demandé par Nicolas Sarkozy en 2008 pour redessiner les infrastructures de moyens de transport à Paris, dans le but de relier plus aisément les personnes et leur lieu de travail entre autres, et de déconcentrer la population dans la périphérie parisienne et non à Paris-même. Qu'est-ce que vous-en pensez concrètement, est-ce que ce projet va changer votre vie quotidienne ?

Passant: Vous savez, moi j'ai l'habitude de prendre le métro tous les jours pour aller travailler, donc vu comme ça ce Grand Paris ne va pas vraiment perturber mes habitudes, à moins que le nouveau métro soit plus rapide que l'ancien ou passe plus près de chez moi ! [rires] Mais par contre, pour ceux qui devaient déjà marcher une bonne demi-heure pour se rendre à la station la plus proche, eh bien ça leur servira peut-être...

Ecureuil: Donc en fin de compte dans votre vie quotidienne quelle serait l'utilité d'un tel projet, à budget tout de même colossal ?

Passant: L'utilité, pour moi je ne la vois pas vraiment, j'ai tout ce qu'il faut à portée de main, le métro, le bus, les taxis [rires] ! A la rigueur pour les autres qui habitent en banlieue, ça pourrait être une avancée, mais à mon avis ça ne serait pas très rentable. Lourd budget, utilité légère, comme on dit. Ils adorent faire ça dans le gouvernement [rires]!

Ecureuil: Une dernière question pour conclure, si voudeviez définir en deux mots le projet du Grand Paris, ce serait plutôt le "Grand Pari" ou le "Grand Pipo" ?

Passant: Vu les moyens déployés et le manque direct d'utilité, j'aurais tendance à dire "Grand Paris, Grand Pipo", mais bon on ne le saura vraiment que plus tard ...

Ecureuil: Merci beaucoup d'avoir répondu à nos questions sur le Grand Paris pour ecureuilsjp !

similaire:

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconGrand Paris et Aix-Marseille-Provence
«territoires» qui ont été créés par la loi maptam et qui pourraient devenir à terme des collectivités à part entière avec des périmètres...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconFareed Zakaria est un auteur et journaliste américain d’origine indienne...
«C’est le grand projet du xxième siècle : une nouvelle architecture qui assure la paix, la croissance, et la liberté au monde.»

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconRésumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté...
«modèle économique type» – tel que semble le prôner la philosophie Open Source – par rapport auquel s’articule la suite de notre...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconLa Bibliothèque électronique du Québec
C’est une recluse qui t’écrit, une exilée du monde, réfugiée dans un nid de verdure, à cent lieues de notre Paris, où je ne retournerai...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconEssai de Sémiotique Préventive
«Ne pas aller du discours vers son noyau intérieur et caché, vers le cœur d’une pensée ou d’une signification qui se manifesteraient...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconPetit reportage de la rando urbaine à Paris 5
...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconContact@zen-fr com
«Saigon» est une ville tournée vers l’extérieur. Centre économique du Vietnam la ville est située au cœur de la Cochinchine dans...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconQui a dit : «\ Nous devons aller vers une refonte de l’architecture...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconLa prise en compte de la sécurité des enfants ans les opérations d’aménagements urbains
«La ville est toujours la ville de quelqu’un» Publié dans «La ville sur mesure» François Grether Grand prix de l’urbanisme 2012 Edition...

I- le Grand Paris, un projet qui tend vers une mutation ville-monde iconTest de logiciel
«zéro défaut». C'est la limite idéaliste vers laquelle on tend pour la qualité du logiciel. Généralement 40% du budget global est...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com