Livre de bord








télécharger 90.5 Kb.
titreLivre de bord
page1/4
date de publication03.07.2017
taille90.5 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4

LIVRE DE BORD




75. BERRY et TOURAINE 2012

Du dimanche 6 au mercredi 23 mai 2012
Cela fait bien longtemps que j’ai préparé ce voyage, que j’ai envie de visiter cette région. Eh bien, voilà, j’y vais, je profite d’avoir pour le moment Titine, la voiture de ma pauvre maman, une Renault Modus. Beaucoup de choses à voir… Je ne ferai sans doute pas un compte-rendu comme habituellement, peut-être juste quelques notes…

Dimanche 6 : Après avoir accompli mon devoir de citoyen, je prends la route dès 8H30 et quitte Marseille par l’autoroute nord. Détour par Plan-de-Campagne pour faire le plein. Pratiquement aucune circulation, et ce sera ainsi toute la journée. Beau temps jusqu’à Saint-Etienne, puis quelques courtes averses entrecoupées de rayons de soleil. Déjeuner sur l’autoroute un peu plus loin. Je ne roule jamais très vite, respectueux des limitations de vitesse. Je laisse Clermont-Ferrand et Montluçon derrière moi, quitte l’autoroute (qu’est-ce que c’est cher ! 43 € depuis Marseille) et il est déjà 16H30 lorsque j’arrive dans le Berry (rien à voir avec Richard…). Le Berry est composé de deux départements : le Cher (Haut-Berry, 18) et l’Indre (Bas-Berry, 36). Traversée du bas du Cher où je m’arrête dans deux villages : ; et Chateaumeillant. En Culan (800 habitants), je photographie l’imposant château médiéval (XII-XVème siècle) qui a une certaine classe et à Chateaumeillant je visite la grande et haute église romane Saint-Genès (XVII S). Second plein d’essence de la journée et rapide calcul : ma Modus a consommé 6,94 litres au 100, ce qui n’est pas si mal sur autoroute. Puis me voici dans le département de l’Indre où je m’arrête pour la nuit à La Châtre (pourvu que j’en ressorte entier…). Je marche une demi-heure dans ce bourg bâti au bord de l’Indre et où se trouvent quelques bâtiments intéressants, dont le donjon qui abrite le musée George Sand, fermé à cette heure. Ma chambre d’hôtel est toute petite (5 m² + salle de bain), et le grand lit prend toute la place. A 20H, résultat de l’élection présidentielle et énorme déception. Pauvre France… Toutefois, Nicolas Sarkozy a fait fort, compte-tenu des réformes impopulaires mais nécessaires qu’il n’a pas hésité à mettre en place ces deux dernières années et de la crise mondiale. Félicitations, Nicolas… (647 km parcourus)


Champ de colza vers Culan (Cher) Château de Culan (XII-XIV S) (Cher)

Lundi 7 : Nuit bien agitée, insomnie (qu’allons-nous devenir ?). Je traîne puis pars à 9H, de toute façon rien n’ouvre avant 9H30. A quelques kilomètres de La Châtre, à Nohant, village de 500 âmes, se trouve la maison d'enfance de George Sand, celle de sa grand-mère. L’écrivain est enterrée dans le jardin derrière. Première visite guidée à 10H15 : trop tard, je poursuis ma route. J’ai de la chance, il fait beau. Au loin apparaît le château médiéval de Sarzay, imposant et situé exactement au centre géographique de la France. C’est un ancien de l’EDF qui l’a racheté en 1982 et le retape depuis. Sacré courage, sacré travail…. Je le visite, j’aime vraiment. Toute la région est verte, très agriculture et élevage. Me voici à Neuvy-Saint-Sépulchre, dont la basilique du XII S est une réplique de celle de Jérusalem. Intérieur surprenant. Plus tard, je m’arrête à Lys-Saint-Georges, un magnifique village avec son château (habité), son église du XIII S et ses maisons fleuries. Arrêt aussi à Cluis et visite de son église, du XIII S aussi, qui se trouve sur l’un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Drôle de clocher ! Sur la route de Gargilesse-Dampierre je stoppe en surplomb de la Boucle du Pin, dans la vallée de la Creuse. Magnifique paysage. II est déjà 13H lorsque j’arrive à Gargilesse-Dampierre, superbe village de 350 habitants classé parmi les 100 plus beaux de France. Dans la crypte de l'église Notre-Dame (XI-XII S), je peux observer des fresques du XIII S plutôt bien conservées. Les restaurants du coin sont très chers, je continue ma route et trouve plus loin un routier tout à fait convenable où je déjeune bien.



Maison d'enfance de George Sand, Nohant (Indre) Argenton-sur-Creuse (Indre)
Petite balade dans le village médiéval de Saint-Benoît-du-Sault, au bord du Portefeuille, rivière qui prend sa source au lieu-dit de l’Aumône (véridique !). L’endroit est très agréable. A Argenton-sur-Creuse, je visite notamment la chapelle Saint-Benoît, du début du XVI S. D’un pont, belle vue sur les maisons construites le long de la Creuse et sur les moulins dans l’eau. En hauteur, une statue dorée de la Bonne-Dame surplombe la chapelle éponyme. Un peu comme à Marseille… Plus tard, arrêt à l’abbatiale de Méobecq, du XI S. A Mézières-en-Brenne, l’église collégiale Sainte-Marie-Madeleine possède une belle architecture intérieure. Aux alentours, de vieilles maisons… La soirée approche, j’arrive à Azay-le-Ferron, mais le château du XVI S et ses jardins ont fermé à 18H. Ce n’est pas grave, je peux voir les jardins depuis la grille et je n’aurais de toute façon pas visité le château. Me voici enfin à Preuilly-sur-Claise, dans l’Indre-et-Loire, où je trouve une chambre pour la nuit. J’ai le temps de me balader dans ce bourg de 1300 habitants, d’admirer de belles demeures, le château qui domine et surtout l’église abbatiale Saint-Pierre, superbe, du XII S. Il est presque 20H lorsque je m’installe dans ma chambre où je travaille sur mes photos et compte-rendu durant trois heures. Programme intéressant mais journée chargée. Crevé, il y a de quoi… (191 km)


Château médiéval de Sarzay (Indre) Eglise collégiale, Mézières-en-Brenne Eglise de Cluis (XIII S) (Indre)

Mardi 8 mai : Jour férié (espérons que tout ne soit pas fermé) et temps gris, pluie annoncée. D’ailleurs il pleut lorsque je quitte l’hôtel vers 8H… Nombreuses visites au cours de la journée (j’ai visité toutes les églises mais pas les châteaux, sauf avis contraire) :

- vers Preuilly-sur-Claise : les palets de Gargantua, d’énormes dolmens vieux de 5000 ans

- Preuilly-sur-Claise : château et église abbatiale Saint-Pierre (XII S)

- La Celle-Guénand : église (XII-XIII S) et château (XV-XVIII S)

- Betz-le-château : église (XII S) et restes du vieux château (donjon, habité)

- Ferrière-Larçon : joli village et église Saint-Mandet et Saint-Jean (XI-XIII S)

- Forteresse du Châtelier (XIII S)

- Sainte-Maure-de-Touraine : halles (XVII S) et château (XIV-XV S)

- Reignac-sur-Indre : église et château transformé en hôtel de luxe.


Les palets de Gargantua, vers Preuilly Le château (XV-XVIII S), La Celle-Guénand
Je déjeune correctement sur la place de la Marne, dans la ville de Loches, chez Mme Belpère (Mme Belpère de Loches). Puis je visite la ville médiévale de Loches, la Cité royale, la collégiale Saint-Ours, le Logis royal (superbe salle Jeanne d’Arc), le donjon. Superbe vue sur la ville depuis là-haut. Et je repars, alors que la pluie s’arrête :

- Beaulieu-les-Loches : abbaye de la Trinité (XI-XII S) et église Saint-Laurent (XIII S). Curieusement, dans cette ville, de grands pantins (de paille ?) sont accrochés un peu partout. Belles maisons au bord de l'Indre.

- Chartreuse du Liget (XII S)

- Montrésor : collégiale contenant le tombeau de Bastarnay (XVI S) et château (XI S)

- Villeloin-Coulangé : vestiges de l’abbaye bénédictine

- Nouans-les-Fontaines : église (XIII S) contenant La Piéta de Jean Fouquet

- Lucay-le-Mâle (dans l’Indre) : château renaissance

- Chémillé-sur-Indrois : église avec sa belle tour

- Céré-la-Ronde : château de Montpoupon (XIII-XV S), situé au milieu de nulle part.

Il est 19H10 lorsque j’arrive, assez fatigué, à Bléré, ville allongée sur les bords du Cher, chez mes amis Claude et Dany, connus lors de mon premier voyage en Ethiopie. Ils m’accueillent à bras ouverts et nous passons une bonne soirée. Je m’installe chez eux pour plusieurs jours (il serait plus juste de dire : pour plusieurs nuits) (240 km)


Vue sur Loches Château de Montpoupon, Céré-la-Ronde

Mercredi 9 : Ciel bien gris, mais je n’aurai pas de pluie aujourd’hui. Et c’est tant mieux… Je traîne chez mes amis, retard qui s’accumule pour mes comptes-rendus et pars un peu avant 10H. Je reste aujourd’hui en Indre-et-Loire, à Tours et autour… Tours n’est qu’à une trentaine de kilomètres de Bléré. Je passe d’abord par le château de Nitray (XIV-XV S), le village de Véretz, les châteaux de Thuisseau et de la Bourdaisière (XIV S) à Montlouis-sur-Loire et arrive à Tours une heure et demie plus tard. Un peu de mal à garer ma voiture, mais je trouve une place payante limitée à trois heures. Ca devrait suffire. Me voilà donc parti, à pied, faire mon tour de Tours, d’abord sur les bords de Loire puis au centre-ville, appelé le Vieux Tours, piétonnier, bien agréable, avec beaucoup de maisons du Moyen-âge, avec pignons et pans de bois. La place Plumereau (et ses alentours) est très fréquentée, c’est là que je déjeune d’un sandwich. La cathédrale Saint-Gatien (XII-XVI S) est immense et dentelée. A l’intérieur, bel orgue, magnifiques vitraux et tombeau des enfants de Charles VIII et d'Anne de Bretagne. Une porte mène au cloître de la Psalette (XV-XVI S), qui mérite la visite : bel escaliers, nombreuses gargouilles et vue sur un côté de la cathédrale. Plus loin deux tours se dressent : la tour Charlemagne et la tour de l'Horloge (XI-XIII S). L’église Saint-Julien (XI S) est jolie elle aussi. Bout de muraille gallo-romaine, théâtre, places arborées, la visite est sympa. Le château (XIII-XIV S) est assez simple et, à côté, le Logis des Gouverneurs (XV S), imposant.


Château de la Bourdaisière (XIV S), Montlouis-sur-Loire Maisons à pignons et pans de bois, place Plumereau, Tours

Les cyclistes sont favorisés dans la région : nombreuses pistes cyclables, parkings à vélos ; je les envie… Mon Tours’tour étant terminé, je quitte la ville vers 15H et me rends en banlieue visiter la maison de Ronsard, au prieuré de Saint-Cosme (XI S). Ici se trouve son cabinet de travail, dans une belle maison d’époque, et sa tombe, ainsi que quelques ruines. Plus loin, sur la route vers Luynes, j’observe quelques maisons troglodytes taillées dans la montagne, puis les restes d’un l’aqueduc romain. Le château de Luynes (XII S), que je visite, me plaît beaucoup. Ses pièces contiennent un bel ameublement, un endroit où je pourrais vivre sans problème. Je passe ensuite à Saint-Etienne-de-Chigny dont l’église est assez curieuse. Me voici arrivé au château de Villandry (1536), de style renaissance. Trop tard pour visiter le château lui-même, mais je peux me balader dans les magnifiques jardins, mondialement connus, d’autant plus que le soleil a fait son apparition. Du coup, je rentre assez tard chez mes amis à Bléré, à 20H passé. (144 km)


Maison de Ronsard, prieuré de Saint-Cosme (XI S) Jardins du château de Villandry (1536)

Jeudi 10 : Superbe soleil. Tant pis pour mon retard dans mes textes, je veux en profiter et pars dès 9H. Route vers le sud. Je repasse par Loches, aperçois au loin le joli château médiéval de Bridoré, avec son donjon de 30 m, et quitte le département de l’Indre-et-Loire pour celui de l’Indre. Voici mes visites de la journée :

- Chatillon-sur-Indre : église Notre-Dame et ses magnifiques chapiteaux du XII S, donjon (18 m de haut)

- Buzançais : monument aux morts de 1870, assez particulier : La Pleureuse, œuvre d’Ernest Rivet

- Châteauroux : ville de 53000 habitants et préfecture d’un département qui n’en a que 233000. Dans le château Raoul, qui surplombe l'Indre, naquit en 1773 le général Bertrand, fidèle de Napoléon. Il y mourra en 1844 et l’on voit son nom partout en ville (statues, rues, musée…). L’église Saint-Martial (XI) a un clocher-porche rajouté au XVI S. Plusieurs maisons ont une guitarde sur leur toit, spécialité du coin (clochetons de bois). Le couvent des Cordeliers (XIII S), rénové, a été transformé en salle d’expositions. Un bâtiment moderne et magnifique fait la fierté de la ville : c’est le centre culturel Equinoxe. On trouve même une église néo-gothique, l’église Saint-André construite en 1876. Mais cette ville semble morte, c’est bizarre…

- Issoudun (14300 habitants) : beffroi (XII S), Tour Blanche (XII S, 27 m de haut), château. Visite du musée de l'Hospice Saint-Roch (XII-XVII S), belle collection d’objets africains et papous, objets religieux, peintures, dans un joli cadre. Reconstitution de l’ancienne cuisine de l’hospice ainsi que de l’apothicairerie.

- Valencay : je visite le superbe château renaissance du XVI S. Différentes salles bien meublées et jolie cuisine avec ses cuivres.


Château de Bridoré Château Raoul surplombant l'Indre, Châteauroux
Petit détour dans le Loir-et-Cher :

- Selles-sur-Cher : église (XI S) et château

- Chémery : château (XIII-XVI S),

- Saint-Aignan : château renaissance au bord du Cher

Il fait très chaud aujourd’hui, 29° (quelquefois 38° dans la voiture). Comme il se fait tard, après cette grosse journée, je retourne ensuite chez mes amis à Bléré. Peu après, nous repartons ensemble, avec ma voiture, sur les bords du Cher. Un chemin carrossable le longe, puis nous continuons à pied jusqu’au pied du château de Chenonceau. Que c’est beau ! Ce petit et célèbre château du XVI S est vraiment superbe dans son cadre bucolique ! J’en reparlerai plus tard (noter que la ville s’écrit Chenonceaux, avec un X final, alors que le nom du château n’en prend pas. Nous allons ensuite diner dans une crêperie. (272 km)


Château de Valencay (XVI S) Château de Chenonceau (XVI S), sur le Cher

Vendredi 11 : Le temps est assez gris (mais je n’aurai pas de pluie aujourd’hui). Ce matin, je profite un peu de mes amis et ne pars poursuivre mes visites que vers 10H. Je quitte assez vite l’Indre-et-Loire pour arriver dans le Loir-et-Cher, toujours en Touraine. Mes visites :

- Belle vue en arrivant sur Montrichard, de l’autre côté du Cher, et sur son donjon du XI S (prononcer Mon trichard). Plus loin, des champs de colza, grande étendue de fleurs jaunes.

- Bourré : un village en partie troglodytique de 690 habitants. Sous terre plusieurs centaines de km de galeries, ancienne carrière de tuffeau (depuis les Romains !) qui servait à extraire ce matériau prisé pour la construction des bâtiments. Elles sont aujourd’hui transformées en cave de culture de champignons. Visite guidée très intéressante, j’apprends beaucoup sur les champignons. J’ai heureusement mis des chaussures fermées (pour ne pas attraper de champignons aux pieds). Une partie des galeries a été transformée en œuvre d’art : une ville entièrement sculptée dans le tuffeau. Magnifique de précision et de beauté. A la sortie, je m’achète 200 grammes de champignons de Paris, que je mange cru, sur place, après un petit nettoyage. Quel goût ! Un régal ! Et de la chance : je discute avec un type sympa qui m’offre trois entrées gratuites pour des châteaux de la région…

- Chaumont-sur-Loire : première entrée gratuite pour visiter le château du XV S., un joli château avec de nombreuses pièces meublées d’époque. Exposition d’œuvres de Sarkis dans des salles non rénovées et fermées au public d’habitude. Dans le parc, nombreuses œuvres modernes, certaines assez curieuses. Je ne visite pas le parc du Festival International des Jardins où tout n’est pas encore bien fleuri, m’a-t-on dit…

- Fougères-sur-Bièvre : visite du château-fort du XV S. Un autre genre, bien plus petit, mais pas mal non plus.
  1   2   3   4

similaire:

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord

Livre de bord iconLivre de bord








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com