Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba








télécharger 418.07 Kb.
titreRapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba
page7/11
date de publication12.07.2017
taille418.07 Kb.
typeRapport
ar.21-bal.com > littérature > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

68
En plus, on remarque dans les trois romans (Ulysse, Le bruit et la fureur, Fascination) et surtout dans les deux derniers, la présence d’indications temporelles : « plusieurs mois plus tard », « au matin », « au réveil », « une fois », « la nuit »…. . Ces déictiques temporels sont liés au rapport de sujet e l'énonciation à son énoncé et sont les constructions du temps de discours.

Sur un autre axe, un bref rapport des temps grammaticaux employés dans Fascination, permet une première réflexion sur le temps : nous avons répertorié

1990 verbes à l’imparfait, 1976 verbes à l’infinitif, 383 verbes au passé simple, 302 verbes au présent, 19 verbes au conditionnel présent ,15 au conditionnel passé première forme…, sans compter les fragments, les dialogues ont été pas pris en considération.

L’ensemble majoritaire : infinitif / imparfait montre bien qu’il s’agit d’un récit avec une distanciation objective d’un narrateur externe, qui ne prend sa place dans Le bruit te la fureur que dans le quatrième chapitre où le récit devient direct.

1.2.1 - L’ordre du temps 

Chaque roman présente ce qu’on appelle le temps de la fiction ou le temps de l’histoire, "temps raconté" « qui présente la durée du déroulement de l’action. Facteur déterminant, il perme à la fois la transformation des situations narratives et des personnages qui leur procurent un soutien figuratif » (78), et le temps de la narration, "temps racontant" (79).

Dans les cas les plus fréquents et à l'instar du nouveau roman qui s’inspire de Faulkner et de Joyce, l’ordre de la narration n’est pas celui de la chronologie. Il s’organise autour d’un présent de la fiction autour duquel s’articule un avant et un après.

Le bruit te la fureur est caractérisé par une chronologie bouleversée de fond et une temporalité dominée par les jeux de rétrospection et d’anticipation :



69

La première partie qui décrit la folie croissante qui conduit Quentin Compson au suicide, se situe le 02 juin 1910 mais Faulkner la place en seconde position dans son plan.

La deuxième qui a pour héros principal Jason II, se situe en troisième position .

Alors que la troisième partie, qui vient 18 ans plus tard et qui révèle la vision du monde de Benjy  l’handicapé l’autre frère du suicidé, est placée en première position.

Seule la dernière partie qui se déroule le 08 Avril 1928 occupe la place qui lui revient.

Dans le premier chapitre, qui est une anticipation du 2eme et du 3eme chapitre, on trouve beaucoup de flash-back. Benjy fait une plongée brusque dans le passé

(Lorsqu’il s’accroche au clou de la barrière), se rappelant le jour où tout enfant, il s’était accroché avec sa sœur Caddy, de façon semblable à cette barrière. Grâce à ces rétrospections, deux séries d’évènement se cristallisent :

  1. L’enterrement de la grand-mère, quand Caddy avait 7 ans.

  2. Le mariage de cette dernière, cette action est un analepse se répétant tout au long de l’histoire


Quant aux ellipses, ce sont, soit des phrases inachevées qui reproduisent photographiquement (p.207), soit des idées qui se juxtaposent sans indiquer leur union (p.82).

M
70
ais, est – ce que la chronologie dans Fascination est aussi bouleversé, et est-ce que Boudjedra s’est aussi inspiré de ces jeux de rétrospection et d’anticipation ? Pour savoir, il faut aborder le niveau micro narratif du roman. Nous avons choisi un segment narratif (p.138) qui donne en raccourci un échantillon de diverses relations possibles. L’analyse temporelle consiste d’abord à dénombrer les segments selon le changement de positions dans le temps de l’histoire :

«  (A) c’est à l’ hôpital que Lol apprit à Lam (B) qu’Ali et Ali Bis , après s’être enrobés en 1940 dans l’ armée française en déroute , s’étaient engagés toujours séparément et sans aucune nouvelle l’ un de l’ autre dans la résistance (C)Ils avaient été et (D) s’étaient évadés après quelques mois de détention (E) Ali devient chef d’ un groupe de résistant dans le Vol de Marne , et plus précisément à Maisons-alfort (F) où Ali Bis fit ses études de vétérinaires (G) il tint bon avec son réseau jusqu’à (H) débâcle de l’ armée Allemande et (I) libéra en juin 1944 , la mairie de Lilas à Paris, à la tête de ses hommes et reçu (J) pour cela les félicitations du général Leclerc (K)Après la résistance , tous les deux partir pour l’Indochine dés 1950 où ils firent la guerre et acquirent quelque grade subalternes. (L)Ils avaient ensuite, toujours séparément déserté l’armée française à diène –bien-Phu en 1954 pour rejoindre le maquis algérien (M) où se trouvaient à l’heure actuelle ».
Nous avons repéré (14) segments repartis sur dix positions temporelles :

1-L'adolescence, 2-L'enrolement dans l’armée française, 3- L’emprisonnement, 4-L’évasion, 5- La responsabilité en Val de Marne ,6- Le débâcle de l’armée allemande , 7- La libération de Lilas , 8- Le départ en Indochine, 9- Le départ au maquis algérien, 10- L’hospitalisation.

Les (13) segments constitutifs de ce fragment ordonnés à partir de leur apparition dans le récit occupant respectivement dans l’histoire les positions chronologiques : 10-2-3-4-5-1-56-7-8-9-10. Cette formule synthétise bien les rapports de succession : A10-B2-C3-D4-E5-F1-G5-H6-I7-J8-K9-L10.

L’auteur cite des points de repère qui doivent aider le lecteur à dégager les positions temporelles, mais ce travail n’épuise pas l’analyse temporelle. Il faut encore définir les relations unissant les segments entre eux.
S
71
i nous considérons le (A) comme le point de départ narratif, le segment (B) se définit comme une rétrospection par rapport au segment (A). C’est le cas de tous les autres segments, ils sont en situation rétrospective par rapport au segment (A). Le retour à la position initiale ne se fait qu’à la fin du fragment. Le segment final est une situation rétrospective se prolongeant dans le présent (le moment actuel de l’histoire).

L’intrusion de l’histoire dans la fiction se fait lorsque l’auteur fait appel à un évènement historique, la seconde guerre mondiale, liée à l’avènement de la résistance précédant la défaite de Dien-Bien-Phû en 1954.

Ce retour en arrière, cet appel historique correspond à une sorte de glissement temporel participant de la désynchronisation du temps marquée par l’introduction de tranches d’histoire fonctionnant comme des analepses et parfois proches de la digression. Ainsi l’auteur semble s’impliquer dans le récit en recourant à des évènements marqués idéologiquement, l’évènement historique se mue en analepse informative pouvant consolider le discours du personnage.

Prenons un autre exemple :

«  (A) Ali partit à la recherche d’Ali Bis qui (B) avait subtilisé l’argent (C) de vente des chevaux dont une pouliche du nom de Fascination I (D) va donc faire le tour du monde plusieurs guerre et quelques mariages pour rien ».

Ce fragment contient quatre positions temporelles que nous désignons par : 3-départ, 2- vol de l’argent, 1- vente des chevaux, 4- aventure d’Ali. La formule temporelle est donc : A3-B2-C1-D4.

L’objet narratif est le départ d’Ali qui est la conséquence de la subtilisation de l’argent de la vente des quatre chevaux. Donc, le segment (B) est une rétrospection subordonnée à (A) comme (C) à (B). Cependant, le segment indépendant (D) est une anticipation clairement précise par l’utilisation de futur proche « va faire le tour du monde ».

Nous appelerons ces petits segments des anachronies narratives (80) ou les différentes formes de discordance entre l’ordre de l’histoire et celui du récit.


72
Si nous considérons maintenant la structure temporelle de Fascination prise dans ses grandes articulations, nous ne pouvons pas tenir compte des détails en passant de la microstructure à la macrostructure.

Fascination contient les positions temporelles suivantes :

1-Une période du voyage d’Ila.

2-L’enfance d’Ali et d’Ali Bis.

3-L’adolescence d’Ali et d'Ali Bis.

4-L’enfance de Lam.

5-Le départ de Lam à Tunis et son séjour pour une durée de è ans.

6- Le départ au maquis.

7-Le départ à Moscou.

8- Le départ à Pékin.

9- Le séjour à Hanoi.

10-Le séjour à Barcelone.

11-Le départ à Alger.

12- Le départ à Paris.
Les positions temporelles vont suivre le parcours du personnage initial Lam dans son errance. Le récit dans ses grandes articulations devient à peu prés régulier et conforme à l’ordre chronologique.

Nous pouvons résumer le tout dans le tableau suivant:




73



Segment

Position




A -Page : 09

B- Page : 10

C-Les derniers

Lignes p : 10-11

D- Pages : 12-20

E- Pages : 21-23

F- Page : 22

G- La fin de la

page 23 et le

début de la

page24

H- Pages : 24-26
I -Pages : 27-28
J- Pages : 29-32

K- Pages : 33-41
L- Pages : 45-52

M- Pages : 53-57

N- Pages : 58-62
O- Pages : 63-68

P- Pages : 69-71

Q- Pages : 73-82
R-Le reste de la

Page 82

S- Pages : 83-91

T- Pages : 92-93

U- Page : 94
V- Pages:103-117
W -Pages:103-117

4

1

3
4

3

2


4


3

4
3

4
5

3

5
3

5

3
2
3

6

3
6
7

- une période difficile à cerner dans l’ordre chronologique. Ce sont les préoccupations de Lam

Concernant le lieu et la date de sa naissance. Ce fragment peut se situer apparemment à l’époque de son enfance.

-Ila et ses voyages (une période lointaine)

- La fuite d’Ali et d’Ali Bis et les voyages qu’Ila avait entrepris après cette trahison.

- Concernant les comportement de Lol ses habitudes son homosexualité, qui apparaît pendant l’enfance de Lam.

- La période de l’adolescence d’Ali et d’Ali Bis

- L’enfance d’Ali Bis.

- L’histoire d’Ali et d’Ali Bis passionnant l’enfant Lam.

-L’enfance de Lol qui se situe dans la période de l’adolescence d’Ali et d’Ali Bis.

- Les souvenirs de Lam concernant sa sœur

adoptive Lol.

- L’adolescence d’Ali et d’Ali Bis.

-Un retour à l’adolescence de Lol et l’enfance de Lam..

-
74
Le voyage de Lam à Tunis.

- L’enfance de Lol.

- Retour à la position 5 (Tunis) les correspondances d’Ali et d’Ali Bis.

-L’enfance de Lam .

- Retour à la période de Tunis.

- C’est une période très proche à celle de la fuite d’Ali et d’Ali Bis.

- L’enfance d’Ali Bis.
- L’adolescence d’Ali Bis et la trahison d’Ila.

-Le départ au maquis 1957.

- Retour à la position 3, la fréquentation du Chat Noir et la nuit de l’inceste.

-La nuit de l’inceste, et la période vécue au

maquis.

-L’hospitalisation à Moscou.




La formule des positions temporelles est donc : A4 –B1 –C3-D4-E3-F2-G4-H3-I4-J3-K4-L5-M3-N5-O3-P5-Q3-R2-S3-T6-U3-V6-W7.

Fascination se caractérise par un vaste mouvement de va-et-vient autour des positions 3 et 4 qui concernent les souvenirs d'enfance de Lam et l’adolescence d’Ali et d’Ali Bis.

Ce repérage des grandes articulations révèle la discordance entre l’ordre de l’histoire et celui du récit qui se manifeste clairement au premier et au deuxième chapitre.


75
Cette discordance fait apparaître des analepses de différents types, par exemple l’inceste, analepse qui va se répéter tout au long du récit (comme le cas du mariage de Caddy), est marquée par une portée plus ou moins longue. L’histoire vraisemblable d’Ali et d’ Ali Bis porte sur un épisode bien évidemment antérieur au point de départ de récit (Page 21-23). L’histoire de l’enfance de Lol (l’harcèlement de son oncle, les massacres de ses parents…) sont aussi des analepses externes précédant la situation initiale du récit. Du seul fait qu’elles sont externes, elles ont seulement pour fonction de compléter en éclairant le lecteur sur des antécédents lui permettant de bien comprendre l’histoire. Elles servent à l’informer de ce qui fut pendant ce temps la vie de ces personnages.

Les analepses internes proposent des analepses complétives qui viennent combler une lacune antérieure du récit, ces lacunes pouvant combler des failles dans la continuité temporelles.

Lam fait un retour à l’époque où il a accompagné Ila dans ses voyages et l’époque où il montait Fascination II : « il essaye de s’évader vers les médias de Constantine , de Tunis , d’Alger, de Fès ,où il avait accompagné Ila pour un voyage éclair juste après avoir réussi son concours d’entrée au collège Sadiki…si prestigieuse cette époque » (p123) et «  il aurait préféré mourir à l’époque où il montait Fascination II et traversait toute Constantine allant jusqu’à faire course avec les tramways… » (p121)
C’est évidement dans des lacunes temporelles de ce genre qu’il faut placer certains évènements de la vie de Lam qui ne nous sont connus que par brèves allusions rétrospectives.

D’un autre coté, avec l’analepse répétitive de l’inceste, le récit n’échappe plus à la redondance. Ces analepses sont des allusions du récit à son propre passé compensant largement la faible extension narrative.

En plus de son caractère rétrospectif, le récit contient des anticipations qui autorisent le narrateur à faire des allusions à l’avenir, comme l’évocation très

r
76
apides de la poursuite d’Ali et d’Ali Bis «  la poursuite allait durer plus d’un quart de siècle » (p.23), qui vient combler par avance une lacune ultérieure ou
prolepse complétive (81) .

Ce genre de prolepse se manifestant clairement dans le récit « une quinzaine d’années plus tard, Lam verra la même affiche en débarquant pour la première fois à Paris, il verra aussi ce complément de cette affiche vantant le charme d’une île tunisienne … » (p.143).

Ces prolepses compensent de futures ellipses «  …jusqu’à ce qu’il partit plusieurs mois plus tard pour Hanoi par le train…. » (p.143) Cet exemple nous conduit à un autre genre de prolepses dit généralisantes qui amorcent une perspective sur la série ou le chapitre ultérieur.

Donc, les notions de rétrospection et d’anticipation supposent une conscience temporelle parfaitement claire et des relations sans ambiguïté entre le présent, le futur et le passé.

On peut déduire que Boudjedra malgré le fait qu’il n’a pas tellement bouleversé la chronologie de son roman comme Faulkner l’a fait en éparpillant l’ordre des chapitres a agi sur les chapitres eux- mêmes par le biais des jeux d’anticipation et de rétrospection qui font apparaître des analepses de différents types.



77

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconAdresse professionnelle : Laboratoire Génie Civil, Université Annaba, bp 12, Annaba,23000
«Matériaux» Institut de Génie Civil – Université de Annaba du 11 avril 1993 à Octobre 1993 (Décision n° 04/93)

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconUniversité Badji-Mokhtar. Annaba جامعة باجي مختار – عنابة

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconProfesseur à l’Université du Québec à Montréal

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCette liste de sites Internet provient de Dan Stokols, professeur...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconRonan prigent dit Emmanuel tugny
«Les Confidents cornéliens», sous la Direction du Professeur Jacques morel, Université Paris III

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconM aïa Grégoire Odile Thiévanaz Professeur de français langue étrangère...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconNous sommes à la fin des années 1950. Au Japon, Kenzo Tange (1913-2005),...
...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCommunication du Professeur Norbert rouland, ancien Membre de l’Institut...
«Nous appelons culture tout ensemble ethnographique qui, du point de vue de l’enquête, présente par rapport à d’autres, des écarts...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconLieu patrimonial, accueillant aux formes modernes de l’écriture et...
«Un ‟ être collectif ” nommé Goethe», par Edoardo Costadura, professeur à l’Université Friedrich Schiller d’Iéna – en partenariat...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCours et séminaire de monsieur le professeur Jean-Marie Delmaire...
«Langue, civilisation hébraïques et histoire du judaïsme», Université de Lille III, 1986-1987 à 1988-1989








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com