Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba








télécharger 418.07 Kb.
titreRapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba
page9/11
date de publication12.07.2017
taille418.07 Kb.
typeRapport
ar.21-bal.com > littérature > Rapport
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

85



Donc, chez les pauvres (notamment en Asie : Taillande, Malaisie, ….) la prostitution apparaît comme le destin de beaucoup de femmes.

Prostitution de luxe ou prostitution de basse échelle, Boudjedra tente de mettre au jour l’exploitation du corps humain. Ainsi l’image de la femme objet

de consommation, symbole de la déchéance corporelle et de la dégradation morale, investit le texte.

1.2 L’homosexualité 

On a l’habitude de penser que l’homosexualité est masculine en considérant que l’homme est plus voluptueux que la femme et pour cela ; il cherche à satisfaire ses désirs sexuels en dépassant ses cadres naturels (Homme, femmes). La masturbation de Bloom semble un bon exemple. Bloom reste sans relation sexuelle avec sa femme pour 10 ans, frustré de son droit sexuel légitime. Il n’a pas trahit sa femme, mais se tourne vers son corps. En se masturbant dans le bain, il s’abondonne à une volupté, contemplant son corps et son sexe languide et flottante fleur.

Mais dans Fascination, Boudjedra a inversé cette image en y impliquant le monde féminin.

L’homosexualité est la deuxième figure du sexe après la prostitution dans le roman. Boudjedra a mis l’accent sur ce phénomène en l’expliquant par des facteurs psychologiques trouvant leurs sources dans l’Histoire. Lol est la représentante de ce phénomène. C’est une fille possédant de nombreuses qualités positives : belle, intellectuelle, riche. Donc, le choix de l’homosexualité n’est pas motivé par un manque de partenaire masculin (comme dans le cas de Bloom). Son lesbianisme est une conséquence de l’histoire. Lol déteste les hommes, elle les tétanise, les terrorise. Cette aversion du sexe masculin est le résultat de certaines situations :

- L’assassinat de ses parents par les soldats français.

-
86
La cruauté de son oncle Kal.

Ces deux modèles d’hommes constituent l’origine de la phobie de Lol de l’univers masculin. Lol voit que les hommes ne méritent pas de posséder son corps. Elle se détourne vers une personne de même sexe. Sa partenaire Loly mariée avec un médecin, vient d’Alger à Constantine pour satisfaire son ardent désir sexuel qu’elle ne trouve pas avec son mari. Lol et Loly sont un exemple de la déchéance de la société.
1.3 - L’inceste

C’est la troisième forme du sexe dans Fascination. Il indique une relation sexuelle avec les proches avec qui le mariage est interdit. C’est la relation la plus dangereuse avec risque de mélange de parentés, ce qui peut causer un désordre dans la généalogie familiale. Ce phénomène ouvre la parenthèse sur la nature de relation entre les proches adoptifs dont les représentants dans le roman sont  Lol et Lam.

On remarque que ces deux personnages ont une relation contradictoire à l’égard de cette relation incestueuse. Lol, la fille homosexuelle a cassé un principe dans sa vie en se donnant à un homme (Lam). Pour elle, c’est une victoire, un grand plaisir, une aventure qui mérite d’être vécue. Ce sentiment est alimenté par la lecture du roman de Faulkner, Le bruit et la fureur, (dont elle connaît des passages par cœur) qui comporte une histoire pareille.

Lol va imiter les personnages de ces romans. Elle essaye à travers ses œuvres de faire sortir Lam de son malaise psychique causé par cette relation. Elle met à nu la véritable nature de la relation qui la réunit avec Lam, une relation de fraternité falsifiée : une fausse sœur d’un faux père et d’une fausse mère donc, un faux inceste (p.99). Lol comme Caddy banalise le mythe de la virginité (qui envahit leur société). Elle n’a aucun problème de la perdre.

L
87
am comme Quentin paye le prix de cette relation tout au long de sa vie, son malaise psychique et son déchirement intérieur à cause de cette relation, sont les causes les plus essentielles de son athéisme. Il n’arrive pas à oublier Lol et l’inceste malgré toutes les femmes qu’il a connues. L’inceste est aussi une des causes de quitter Constantine en la gardant comme un joli souvenir.

Lam se sent coupable tandis que Lol se sent gagnante.

Donc, prostitution, inceste et homosexualité en s’inspirant de Joyce et de Faulkner à qui il a toujours revendiqué la filiation, Boudjedra a essayé de jeter la lumière sur des phénomènes existant dans la réalité de sa société en considérant que  «  le sexe peut être une conquête à la portée de l’écrivain, lorsqu’il choisit d’en parler sans tabou » (85)
2- le voyage 

Le voyage est avant tout un art, et comme dit le proverbe « la grande affaire et de bouger ». Le voyage est investit d’une importance particulière à tel point qu’il est considéré comme un moyen de transmettre les modes de vie et les manières de penser. C’est un passage de l’inconnu au connu. Mais le voyage est de deux genres :

Un voyage réel : où l'on se déplace vraiment d’un lieu à un autre.

Un voyage imaginaire : qui se fait dans l’esprit de voyageur, soit dans les rêves ou éveillé.

2.1 Le voyage imaginaire

Le voyage imaginaire est une appropriation des idées, une reconstitution verbale d’espaces mythiques. Il permet à la personne de se déplacer d’un lieu à un autre et d’une période à une autre. Lam est le personnage le plus soucieux dans Fascination (comme le cas de Stephen dans Ulysse). Il rêve toujours de découvrir sa vraie identité. Il voyage dans son monde intérieur en dessinant un univers à sa mesure où il trouve ses vrais parents et vit sans soucis, sans peur et sans humiliation (pp. 38-39).


88





Dans Ulysse, Stephen, le jeune errant ne cesse aussi à se souvenir de Paris où il partit pour faire des études de médecine en imaginant aussi les conversations avec son oncle Richie.

Au cours de ses voyages, Lam ne cesse de penser à sa famille à Constantine. Il traverse les frontières spatio-temporelles. Cette plongée dans le monde imaginaire n’est en fin de compte qu’une appelle d’une personne errante, égarée, déchirée entre plusieurs désirs et plusieurs choix à la fois.
2.2 Le voyage réel 

Le voyage est un art, le titre de voyageur n’est pas donné à tout le monde. C’est une personne ayant la chance d’avoir un don particulier. Cet homme exceptionnel est présenté dans le roman par le personnage d’Ila, animé d’une immense passion pour les chevaux, le conduisant à aller chercher ses étalons dans des endroits invraisemblables de la planète. A moins que ce ne fut qu’un prétexte pour assouvir sa passion de voyageur qui le conduit à imiter les grands voyageurs qu’il ne cesse de lire comme : Ibn Batouta, Vasco de Gama, Marco Polo …Donc, le voyage est une passion, une forme de travail, un moyen

d’échange entre les cultures et les civilisations. Cet échange culturel et civilisateur permet au voyageur d’élargir son esprit et d’améliorer sa façon de penser et de voir les choses. Le voyageur apprend aussi la patience et la compréhension.

En plus de ce voyage de passion, il y a aussi dans le roman un autre type de voyage, celui du voyage obligé, incarné par les pérégrinations de Lam en Europe et en Asie pour le bénéfice de la patrie. Ces voyages nous rappellent ceux d’Ulysse (de l’Odyssée d’Homère), le grand voyageur combattant.


89
A la suite de Joyce qui a parsemé le roman d’Ulysse des noms de plusieurs philosophes, Averroès, Spinoza, Aristote, Bacon…, Boudjedra a illustré son roman par plusieurs voyages à travers le temps. Il déplace le lecteur d’un temps (Le 21eme Siècle) à un autre (Le 19eme et 17eme siècle) par le biais des textes écrits par des écrivains voyageurs ayant vécus à cette époque. Le texte d’Ibn Batouta ou celui d’Ibn Khaldoun n'est que des voyages dans l’histoire pouvant donner une sorte de crédibilité au roman.

3- L’errance 

C’est le thème fondamental dans le roman. Nous remarquons que la plupart des personnages sont condamnés à l’errance et ceux qui ne le sont pas, en font un mode vie

Dans Fascination comme dans Ulysse, nous rencontrons au début, un esprit en train de chercher à comprendre le monde qui l’entoure. Lam et Stephen sont les principaux représentants de l’errance dans les deux romans.

Dans Fascination, le père Ila voyage constamment pour assouvir sa passion pour les chevaux et Lam semble être constamment sur les traces d’Ila et ses errances incessantes constituent en fait une sorte de recherche de la paternité perdue. C’est la même quête de Stephen (dans la première partie d’Ulysse – la Télémachie-) qui part de sa maison à la recherche de son vrai père (métaphorique) où bien de son vrai soi.

Lol, même, si elle reste dans la famille dont elle prend le contrôle, voyage sans cesse d’une ville à une autre en poursuivant ses relations, ses aventures amoureuses avec d’autres femmes et en refusant aussi le carcan familial. Elle est souvent sur les traces de Lam avec lequel elle a partagé une histoire d’inceste.

Pareillement Ali et Ali Bis sont aussi tenus à une errance perpétuelle. Depuis le départ de Constantine, leur participation à la libération de Paris et ensuite à la guerre d’Indochine et finalement le retour à Alger. Cette errance qu’ils vivent comme un chemin de croix (86) est une expiation suite à leur trahison d’Ila que son destin semble celui de Bloom.

Ila comme Bloom, tous les deux sont tenus à un passé sans espoir. Le fils nouveau- né de Bloom mort il y a longtemps, mais son cerveau et son sang en

90

gardant la vision. Ila, aussi, a perdu sa fille Fascination qui est décédée quelques mois après son arrivée à la maison d’Ila et dont le nom a été donné par Ila à une série de juments de pur –sang, au souvenir de cette fillette.

Le thème de l’errance occupe aussi une place importante dans la thématique de Le bruit et la fureur. Caddy la seule fille dans la famille Compson semble condamnée à une errance sans fin. Elle passe d’une enfant à un caractère affirmé à une jeune femme qui fait face à son destin, lorsque après être tombée enceinte

d'un premier amour, elle est mariée par sa famille. De ce mariage découle le drame de chacun des membres de la famille : de Benjy, l’handicapé mental qui ne voit que par sa sœur, de Quentin qui se suicide plus tard à cause de ses désirs incestueux envers elle. Caddy elle –même bascule dans le malheur.

Elle finit chassée par son mari puis par sa famille aussi et forcée d’abondonner son enfant à la garde des Compson.

Dans tous les cas, les voyages d’une ville à une autre ou d’un pays à un autre semblent le prétexte d’une errance fondamentale. Ainsi, la problématique de l’exil intérieur et de l’errance est universelle, de l’Odyssée d’Homère à Ulysse de Joyce qui est une illustration des âmes errantes qui vivent et se meuvent à travers Dublin. Fascination peut être classifiée dans le même rang.
3-La Femme 

L’image de la femme se diversifie dans Fascination. Boudjedra a donné plusieurs exemples de la femme par le biais des personnages pris comme modèles :

L
98

91
il : présente le modèle de la mère, la femme simple qui se sacrifie pour le bonheur de sa famille. Lil est un exemple de la mère algérienne qui n’a d'autre souci que le bonheur de sa famille. Dans Le bruit et la fureur, la mère est complètement passive, elle ne prend rien en charge et laisse toute chose à Dilsey, la servante noire qui s’acharne pour installer une atmosphère d’Amour et de calme dans la famille.

Olga : présente le cas de la femme intellectuelle, instruite et amoureuse, un amour à sens unique, donc voué à l’échec.

Kol : présente le modèle de la femme prostituée qui vend sa chair pour l’amour de l’argent. Ce modèle est présent dans Ulysse par le biais de prostituées du bordel Belle Cohen.

Lol : présente le modèle de la femme égarée, complexée et homosexuelle qui confond toutes les valeurs de la vie. Kol et Mol sont deux exemples de la déchéance de la société. Boudjedra, essaye à travers ces exemples de mettre l’accent sur quelques sujets liés à l’univers féminin. De la simplicité des rêves d’une mère à l’amour perdu d’Olga et de la prostitution où s’entremêlent toutes les odeurs de la chair humaine à la femme responsable qui assaillit la vie sans peur. Ainsi, le désir de Lol de devenir jockey ne peut être traduit que par le désir d’égaler les hommes. L’égalité entre les femmes et les hommes est un sujet qui se pose encore acuité.
II)- Les Thèmes secondaires 

1- Le patriotisme 

Présenté par le personnage d’Ila et de Lam. Ila le nationaliste et l’un des fondateurs du seul parti revendiquant l’indépendance. Son fils Lam suit son itinéraire, il s’est engagé dans le maquis algérien en laissant tomber ses études universitaires. Il a voyagé à plusieurs pays asiatiques afin de faire du trafic d’armes et faire connaître la révolution algérienne. Ces deux hommes représentent le modèle de patriotes qui peuvent se sacrifier pour l’amour de la patrie. Ce thème est fortement présent dans l’Odyssée d’Homère par le personnage d’Ulysse, le combattant patriote qui s’engage dans la guerre de Troie pour défendre sa patrie.
2- L’image du père 


92
On retrouve ce thème dans la plupart des œuvres de Boudjedra, mais contrairement aux œuvres précédentes contenant une image négative du père ;
Fascination l’exalte. Le représentant de cette image est le personnage d’Ila

«  Il était vraiment un homme merveilleux (….) des manières fondées sur la courtoisie , l’écoute des autres et la patience vis-à-vis de sa famille… » . Lam est beaucoup influencé par l’image de son père adoptif Ila. Ila a suivi son itinéraire en participant à la résistance algérienne et en préférant de rester stérile comme lui. C’est le père dont Boudjedra rêve et souhait toujours d’avoir.

Ce thème a marqué sa présence dans Ulysse de Joyce par Stephen qui s’est brouillé avec son père biologique Simon en suivant les traces de Bloom qui affirme de l’affection pour le jeune artiste.
3)- L’amour 

Malgré toute l’errance qui envahit le roman, Boudjedra laisse une petite place pour l’amour en commençant par l’amour de Lil envers chaque membres de la famille et en arrivant à l’assemblée de la famille (à la fin du roman) pour diriger les haras en gardant le souvenir d’Ila.


101
Tout au contraire à Boudjedra qui accentue la degré de l’amour à la fin du roman, Faulkner dérade se thème tout au long de Le bruit et la fureur. Dans l’environnement où vivent les Compson, s’installe une autre famille celle de Dilsey, la servante noire qui assure l’instance dans la famille. Dilsey et Roskus travaillent entant que serviteurs. Une vie de labeur, difficile et pauvre mais qui laisse place à l’amour et au bonheur.


93


1.5 Diégesis et Mimésis
Pour Todorov, on reconnaît dans le récit deux modes principaux : la représentation et la narration (87) dont les manifestations seraient : la parole des personnages pour le premier mode (discours direct) et celle du narrateur (discours raconté) pour le second.

Les notions d’objectivité et de subjectivité dans le langage viennent compléter cette caractérisation par le style direct qui est lié en général à l’aspect du langage, tandis que la parole du narrateur appartient plutôt à l’énoncé objectif.

Genette part des mêmes catégories c'est-à-dire de la même dichotomie platonicienne : mimésis (imitation), diégésis (récit pur), et aboutit à l’opposition récit de parole / récit d’évènement plus valable pour le discours narratif. En effet: « la mimésis verbale ne peut être que la mimésis du verbe. Pour le reste, il ne peut y avoir que des degrés de diégésis » (88).

Dans Fascination, le récit d’évènement étant dominé dans le roman est pris en charge par le narrateur. En plus des évènements racontés, le narrateur donne une description très riche, des commentaires permettant d’avoir une vision claire sur les personnages.

Ce roman est caractérisé par une forme narrative très riche en informations, et donc, la plus mimétique, mais d’autre part, la présence constance du narrateur est tout à fait contraire à la règle Flaubertienne disant que la mimésis se définit par un maximum d’informations et un minimum d’informateurs et la diégésis par le rapport inverse.

A la différence du bruit et la fureur qui contient plusieurs narrateurs ou même dans Ulysse dont chaque épisode est associé à une technique narrative différente, le narrateur de Fascination est présent comme un organisateur du récit comme


1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconAdresse professionnelle : Laboratoire Génie Civil, Université Annaba, bp 12, Annaba,23000
«Matériaux» Institut de Génie Civil – Université de Annaba du 11 avril 1993 à Octobre 1993 (Décision n° 04/93)

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconUniversité Badji-Mokhtar. Annaba جامعة باجي مختار – عنابة

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconProfesseur à l’Université du Québec à Montréal

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCette liste de sites Internet provient de Dan Stokols, professeur...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconRonan prigent dit Emmanuel tugny
«Les Confidents cornéliens», sous la Direction du Professeur Jacques morel, Université Paris III

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconM aïa Grégoire Odile Thiévanaz Professeur de français langue étrangère...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconNous sommes à la fin des années 1950. Au Japon, Kenzo Tange (1913-2005),...
...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCommunication du Professeur Norbert rouland, ancien Membre de l’Institut...
«Nous appelons culture tout ensemble ethnographique qui, du point de vue de l’enquête, présente par rapport à d’autres, des écarts...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconLieu patrimonial, accueillant aux formes modernes de l’écriture et...
«Un ‟ être collectif ” nommé Goethe», par Edoardo Costadura, professeur à l’Université Friedrich Schiller d’Iéna – en partenariat...

Rapporteur : Saddek Aouadi, Professeur, Université d’Annaba iconCours et séminaire de monsieur le professeur Jean-Marie Delmaire...
«Langue, civilisation hébraïques et histoire du judaïsme», Université de Lille III, 1986-1987 à 1988-1989








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com