Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques








télécharger 48.21 Kb.
titreEtat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques
date de publication04.07.2017
taille48.21 Kb.
typeDocumentos
Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques


17 novembre 2008 – intervention ABF
Panorama du cinéma régional

Intervenants :

Renaud Sachet, Assistant qualifié, Musique & cinéma, Médiathèque Malraux depuis avril 2008. Documentaliste de 1999 à 2008 à Vidéo Les Beaux Jours, Maison de l'image, Strasbourg.

Georges Heck, directeur de Vidéo Les Beaux Jours, Maison de l'image.

1. Milieu professionnel audiovisuel de la région.
- une vingtaine de producteurs / maisons de productions.
- des réalisateurs très nombreux (la SAFIRE sa principale association professionnelle en recense presque une cinquantaine.
- des techniciens (proximité de chaines de télévision comme France 3 Alsace, Arte ou chaînes locales).

(parenthèse)
la chaîne de fabrication d’un film

Un auteur propose un sujet – écrit, un scénario, une note d’intention - à un producteur. Celui-ci décide si le sujet mérite d’être tourné, et si oui entre dans un échange avec l’auteur, un processus de réécriture parfois, d’amélioration, d’approfondissement du sujet. Une fois que le producteur estime le sujet intéressant, il va entamer parallèlement plusieurs travaux : d’abord la recherche d'un diffuseur (condition est essentielle pour obtenir une aide de financement), puis le recherche de financement qui complètera son avance à lui : recherches de subventions, d’aides publiques (CNC au niveau nationale, aides régionales, on en reparlera pour l’Alsace précisément), le but c’est de réunir l’argent, le budget qui permettra le tournage du film.

Tournage lancé, équipe de tournage constituée, elle peut être très légère dans le cadre d’un documentaire (cadre image, son, auteur), plus grande pour des fictions (la présence d’acteurs) ou des documentaires plus importants. Une fois le tournage terminé : c’est l’étape du montage du film et de tout ce qu’on appelle post-production : étalonnage du son (le fait d’homogénéiser le son sur toutes les parties du film tournées), de l’image (pour les couleurs), génériques…

Le film terminé, il est diffusé (télé), et éventuellement proposé à des festivals. La vie d’un film est donc très courte. Il peut être proposé en dvd si son potentiel commercial est intéressant, ou alors édité exceptionnellement par un des financeurs publiques – comme c’est le cas à Strasbourg.

Association professionnelles :

l’APAA, Association des Producteurs Audiovisuels d’Alsace qui réunit un grand nombre des maisons de productions de la Région. C’est une association qui a pour but de fédérer les producteurs, qui élisent des représentants siégeant notamment dans les commissions d’aides publiques. Ils sont ouverts vers d’autres associations de producteurs d’autres régions, travaillent dans un esprit collaboratif sur les nouveaux moyens de financement, mutualisent leur moyen pour mettre en valeur leurs productions lors de festivals importants (plaquettes).

La SAFIRE, qui réunit les réalisateurs de l’Est de la France. Leur but est de réfléchir à la diffusion de leurs œuvres, de réfléchir à leur rapport avec les producteurs. Ils organisent des projections, et des rencontres avec des réalisateurs chevronnés autour de sujets concernant l’écriture, le son, l’image, des choses techniques. C’est les séances de l’invité. La Safire compte une soixantaine de membres, élit aussi un bureau qui siège aussi dans les commissions d’aides.

Vidéo Les beaux , qui a un rôle moteur dans ce milieu : à la fois dans sa volonté de réunir et conserver le patrimoine de documentaires et fictions régionales par l’édition des annuaires de la production qui couvrent maintenant plus de 10 ans de production régionale. Le patrimoine c’est aussi une vidéothèque de consultation avec environ 500 films en consultation sur place à la Maison de l’image. Une autre mission de VLBJ c’est la diffusion des films d’ici : programmation de thématique autour de producteurs, de réalisateurs, projections rencontres mensuelles avec les réalisateurs chevronnés mais aussi avec des jeunes. En partenariat avec les bibliothèques comme la Médiathèque de Neudorf qui va faire une programmation autour de la maison de production Seppia en janvier. Le troisième point c’est le conseil pour les jeunes étudiants qui sont amenés dans le cadre de leurs études à tourner (Arts déco, Université) et à utiliser le centre de ressources de la Maison de l’image. On peut suivre l’actu de l’asso sur son site ou en s’abonnant gratuitement à son programme bimestriel papier.

Filmer en Alsace. Des Journées professionnelles avec projections, débats, rencontres et édition d'une lettre fondamentale puisqu’elle réunit l’APAA, la Safire sur l’actualité de la Région. C’est une lettre évidemment essentielle pour qui s’intéresse à l’audiovisuel en Alsace. Interviews, dossiers, films en fabrications, projets, films finis sont ainsi répertoriés avec soin dans une maquette agréable.

Institutions

Un réseau de financement public. Plusieurs canaux qui suppléent les producteurs dans le financement de films : c’est le fonds de soutien de la Région Alsace, celui de la Communauté Urbaine de Strasbourg et l’aide à l’écriture / ou l’aide au premier film de l’Agence Culturelle d’Alsace. Ce sont des fonds d’argent public alloué par les institutions pour soutenir et dynamiser le milieu audiovisuel : ces fonds sont alloués à des projets soutenus par des producteurs, c’est décidé par des commissions qui siègent une à deux fois par an.

Quelques infos concernant ces aides et relevées dans le Guide 08 / Soutiens à la production cinématographique et audiovisuelle (régions, départements, villes) édité par Centre Images (photo) + site internet (www.centreimages.fr) :

Région : des aides depuis 1994. environ un million d’euro de budget en 2007. 3 sessions pour l’année 2008. Les aides sous forme de subventions sont attribués selon des critères spécifiques (présence d’un diffuseur, qualité d’écriture…). Il y a 3 possibilités de soutien : à la production audiovisuelle et au court métrage, des avances remboursables pour les longs métrages de cinéma et du soutien à la recherche d’un diffuseur, dans ce dernier cas pour les producteurs installés en Alsace. Le but de la région est de « participer au développement du secteur en Alsace, favoriser la qualification, la création d’emplois directs et indirects dans cette branche, ainsi que son rayonnement international. » www.region-alsace.eu

Agence Culturelle : un budget de moins de 100000 euros pour des aides à la première œuvre, des aides à l’écriture et des apports en industrie (mise à disposition de matériel au sein de son parc). 3 sessions où sont examinés les projets, leur viabilité financière, leur valeur artistique. www.culture-alsace.org

Une spécificité de Strasbourg et de la Communauté Urbaine : 800000 euros de budget. 3 sessions en 2007 pour décider des aides – toujours dans l’esprit de favoriser le développement « d’une industrie audiovisuelle de qualité, favoriser des retombées économiques en faveur des entreprises, des prestataires et des professionnels locaux. » 3e point intéressant pour les bibliothèques de la CUS : « constituer un patrimoine audiovisuel pour la collectivité et en favoriser la diffusion sur son territoire. »

Quelques chiffres 

Année

Nb de fiction

similaire:

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconExpériences : scène, télévision, cinéma, production, réalisation,...

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconExpériences : scène, télévision, cinéma, production, réalisation,...

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconExpériences : scène, télévision, cinéma, production, réalisation,...
«Voici ce cœur» 1 rôle, mère de la Sainte, réa P. Laflamme/André Miron, Radio-Ville-Marie

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconExpériences : scène, télévision, cinéma, production, réalisation,...
«Voici ce cœur» 1 rôle, mère de la Sainte, réa P. Laflamme/André Miron, Radio-Ville-Marie

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconLe programme des Jeunes Ambassadeurs d’Alsace est élaboré pour contribuer...

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconProgramme englobe l’aménagement des lieux (le troisième enseignant),...

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconAgence du cinéma indépendant pour sa diffusion (acid)

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconI. Tableau général de la situation des bibliothèques
«magasins d'idées»; ou dans les bu les Learning Center. Les bibliothèques sont une des pièces du puzzle de la connaissance

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconBibliographie auge marc : Non Lieux; Seuil, Paris, 1990
«plus religieux des peuples». Car un souci d’éternité préside à toute réalisation dans l’Égypte des Pharaons

Etat des lieux du cinéma en Alsace : réalisation, production, diffusion, acquisition en bibliothèques iconÉtat des lieux des mecanismes de planification








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com