Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et








télécharger 61.75 Kb.
titreDu 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et
date de publication07.07.2017
taille61.75 Kb.
typeEssai
ar.21-bal.com > droit > Essai
Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et la ville de Rennes s’associent pour proposer trois expositions d’Olivier Mosset. Ces différentes expositions sont conçues pour présenter les aspects caractéristiques de l’œuvre de cet artiste dans ses rapports avec la peinture et la sculpture, autant qu’avec l’exposition, l’architecture et la ville.
Témoin privilégié depuis les années soixante de l’évolution des problématiques artistiques contemporaines, Olivier Mosset se situe parallèlement dans la postérité de la peinture géométrique abstraite. L’attention qu’il porte aux limites de la peinture dans leurs relations de couleurs et de surfaces se double d’un dialogue avec l’histoire de l’art. Dans le livre qu’elle lui a récemment consacré, Catherine Perret parle d’Olivier Mosset comme d’un « historien des formes ». S’il est connu du public pour avoir fait partie en 1967 de ce mouvement initié par quatre artistes en révolte contre l’institution artistique : Buren, Mosset, Parmentier, Toroni, son œuvre ne se résume pas aux fameux « cercles » de cette époque. Elle déploie à travers l’abstraction géométrique et le monochrome, une méditation ininterrompue pendant quarante ans, sur le devenir de la peinture aujourd’hui. Olivier Mosset est le seul peintre européen à s’être immédiatement situé dans la postérité de la grande peinture abstraite américaine et à avoir ainsi pu effectivement participer aux débats artistiques qui se sont déroulés outre-Atlantique au tournant des années 80 et 90. Vivant depuis 1977 entre les deux continents, médiateur entre les deux cultures, « il a grâce à ce dialogue construit une œuvre à la mesure à la fois des formats américains et de la réflexion critique occidentale ».
Réalisées en étroite collaboration avec les trois institutions et la ville de Rennes, les expositions d’Olivier Mosset rassembleront plusieurs ensembles de ses peintures récentes à la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2 et dans les galeries du cloître de l’école des beaux-arts ainsi qu’une sculpture en glace présentée dans le musée des beaux-arts. Une seconde sculpture constituée de rondelles en béton est érigée à l’occasion de cette manifestation d’envergure dans le square Joseph Loth qui jouxte le musée des beaux-arts.

Les séries de peintures monochromes qu’Olivier Mosset expose à la galerie Art & Essai et dans les galeries du cloître mettent en perspective les questions sur l’anonymat, la neutralité et la répétition qui ont orienté sa démarche au début de sa carrière. Comme il le dit lui-même, « le monochrome est à la fois ce qu’il y a de plus facile et de plus difficile ». De même qu’accuser la spécificité de la peinture est une manière d’accuser la spécificité de ce qui n’est pas la peinture, l’art est toujours un travail sur la forme autant que « peindre équivaut à porter un regard sur les choses. » Les monochromes reprennent en ce sens ce propos dans les relations qu’ils engagent avec la peinture comme avec l’œil du spectateur

Emblématique de ce dialogue avec le regard et le lieu d’exposition, la sculpture en glace présentée dans le patio du musée des beaux-arts se réfère autant au processus d’instauration qu’à la disparition de l’œuvre elle-même, autant à la monstration qu’à l’invisibilité. Reprise des répliques en carton qu’Olivier Mosset a produites des barrages antichars suisses en 1994, la sculpture en glace commencera en effet à se désagréger dès sa mise en place au milieu des sculptures en marbre du musée. À l’inverse de cette œuvre éphémère et spectaculaire, la sculpture cylindrique en béton s’élèvera dans l’espace du quotidien de la ville à la manière d’un monument inamovible. Elle sera une nouvelle manière de relancer la question chère à Olivier Mosset de « la dissolution du tableau dans la troisième dimension ».
Bio-bibliographie
Olivier Mosset est né en 1944, à Berne, en Suisse. Installé aux États-Unis depuis 1977, il vit et travaille à Tucson, Arizona.

Olivier Mosset séjourne en France à partir de 1962. C’est durant une brève période, que son nom est associé à celui de Daniel Buren, Niele Toroni et Michel Parmentier. De décembre 1966 à décembre 1967, les quatre artistes opposent publiquement leur volonté de rupture tant vis-à-vis des cadres institutionnels que des modèles artistiques reconnus. La même année, Olivier Mosset peint plusieurs fois le même cercle noir sur fond blanc au centre d’un tableau carré de 1 x 1 m. Entre 1966 et 1974, il peindra quelques deux cents tableaux avec des cercles. Les rapports qu’il produit entre tons de couleur, à partir de 1976, le conduisent progressivement au monochrome. Il s’installe en 1977 à New York. Pour la Biennale de Paris, il produit une toile aux dimensions du mur recouverte d’une couche rouge laissant apparaître le tracé au crayon des bandes ; confondue avec le mur, la toile passe inaperçue. En 1978, il rencontre Marcia Hafif avec qui il constitue un groupe de réflexion entre artistes qui mènera aux expositions New abstraction en 1983 et Radical painting en 1984. En 1986, il participe à l’exposition Tableaux abstraits à la Villa Arson à Nice. La même année, il présente pour la première fois des tableaux qui portent un titre. Bien que n’ayant jamais appartenu au mouvement « Néo-Géo », Olivier Mosset est en relation avec les artistes de cette tendance : Peter Halley, Helmut Ferderle et John Armleder. En 1990, il expose dans le pavillon suisse de la Biennale de Venise. Olivier Mosset a produit de nombreuses collaborations à maintes occasions avec des artistes aussi différents qu’Andy Warhol, Steven Parrino à la galerie Pierre Huber de Genève en 1990, John Armleder qui l’invite à présenter une rampe de skate-board à la Biennale de Lyon en 1993, Cady Noland au Museum für Gegenwartskunst Migros de Zurich en 1999,. Il a également réalisé des pièces d’art public et des sculptures en plein air : à Neuchâtel, à Bienne par exemple. En 1994, au musée cantonal des beaux-arts de Sion, il conçoit une installation avec des volumes en carton dont la forme reprend, en grandeur nature, celle des barrages antichars de la Seconde Guerre mondiale appelés familièrement « Toblerones » par les Suisses. En 2003, il présente une rétrospective en deux volets simultanément au musée cantonal des beaux-arts à Lausanne et au Kunstmuseum de Saint-Gall.


Expositions personnelles (Sélection)
2007

Centre d’art Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer

Galerie Art & Essai, université Rennes 2, musée des beaux-arts, école des beaux-arts, Rennes

2006

Spencer Brownstone, New York, États-Unis

Galerie Les filles du calvaire, Paris

2005

Galerie Une, Auvernier, Suisse

Galerie Incognito, Paris, France

2004

Carré d’Art, Nîmes, France

Galerie Susanna Kulli, Zurich, Suisse

Austellungsraum Ursula Werz, Tabingen, Allemagne

2003

Kunstverein St. Gallen Kunstmuseum, Saint Gallen, Suisse

Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne, Suisse

University of Arizona Museum of Art, Tucson, États-Unis

2002

Avec Steven Perrino, Galerie Les filles du calvaire, Paris

Sarah Cottier gallery, Sydney, Australie

2001

Grunert & Gasser Gallery, New York, États-Unis

Blains Fine Arts, Londres, Grande-Bretagne

Anselm Drecher, Berlin

2000

Le Spot, Studio d’art contemporain, Le Havre, France

Charlotte Jackson Fine Art, Santa Fe, New Mexico, États-Unis

1999

Galerie Rolf Ricke, Cologne

Spencer Brownstone Gallery, New York

Avec Cady Noland, Migros Museum für Gegenwartskunst, Zurich, Suisse 1998

Terrain, San Francisco, Californie, États-Unis

Galerie Martine & Thibaut de la Châtre, Paris

1997

Gilbert Brownstone & Cie, Paris

Galerie Guy Ledune, Bruxelles

1996

Galerie Van Gelder, Amsterdam

Centre d’art Neuchâtel, Neuchâtel, Suisse

Musée d’art moderne et contemporain, Genève

Galerie Klemens Gesser & Tanja Grunert, Cologne

Galerie Susanna Kulli, St. Gallen, Suisse

Galleria Massimo de Carlo, Milan

1995

FRAC Auvergne, Clermont-Ferrand, France

A.M.F. 3, MAMCO, Genève, Suisse

1994

Galerie John Gibson, New York

Galerie Friebe, Lüdenscheid, Allemagne

Centre Genevois de Gravure Contemporaine, Genève

CBD Gallery, Sydney, Australie

Galerie Art & Public, Genève

1993

Gilbert Brownstone & Cie, Paris

Le Consortium, Dijon

1992

Galerie Mark Müller, Zurich

Galerie Massimo de Carlo, Milan

1991

Vrej Baghoomian Gallery, New York

Tony Shafrazi Gallery, New York

Galerie Anselm Dreher, Berlin, Allemagne

Gilbert Brownstone & Cie, Paris

1990

John Gibson Gallery, New York

Galerie Pierre Huber, Genève

Dart Gallery, Chicago

Galerie Tanit, Cologne

Galerie Marika Malacorda, Genève

Galerie Catherine Issert, Ste. Paul de Vence, France

La Biennale de Venezia, 44e Festival d’Art International, Swiss

Galerie Van Gelder, Amsterdam, Pays-Bas

Paolo Vitolo Arte Cotemporanea, Rome, Italie

1989

Galerie Massimo de Carlo, Milan

1988

John Gibson Gallery, New York

Gilbert Brownstone & Cie, Paris

1987

Musée Saint Pierre, Lyon, France

Galerie Daniel Bucholz, Cologne, Allemagne

Julien Pretto Gallery, New York

Galerie Massimo de Carlo, Milan

1986

Centre d’art contemporain, Genève

Tony Shafrazi Gallery, New York

Gilbert Brownstone & Cie, Paris

Galerie Marik Malacorda, Genève

Galerie Susanna Kulli, St. Gallen

1985

Musée Saint-Croix, Poitiers, France

Musée des beaux-arts, La Chaux-de-Fonds, Suisse

1984

Galerie Susanna Kulli, St. Gallen

1983

Au Fond de la Cour à Droite, Chagny, France

Galerie Marika Malacorda, Genève

1982

Olson Gallery, New York

1981

Galerie Patrick Verelst, Anvers, Belgique

1980

C. Space, New York

Galerie Claude Givaudan, Genève

Galerie Gillespie-Laage, Paris

1979

Tony Shafrazi Gallery, New York

1977

Galerie Media, Neuchâtel, Suisse

1976

Galerie Daniel Templon, Paris

Ecart, Genève, Suisse

1975

Galerie Ben Doute de Tout, Palais des beaux-arts, Bruxelles, Belgique

1974

Galerie Daniel Templon, Paris

Galerie Daniel Templon, Milan, Italie

1971

Galerie Mathias Fels, Paris

1969

Galerie Rive Droite, Paris

1968

Galerie Rive Droite, Paris

Expositions collectives (Sélection)

2006

La Salle de Bain, Lyon

Zones Arides, Le lieu unique, Nantes ; Espace Ricard, Paris, France

Death in America, Maison de la Culture, Bourges, Paris, France ; PS1, New York, États-Unis

La Force de l’art, Grand Palais, Paris, France

2005

Extreme Abstraction, Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, États-Unis

PS Project, Amsterdam, Pays-Bas

Spencer Brownstone Gallery, New York, États-Unis

Aux frontières du degré 0. Rencontres avec une certaine scène américaine, Ecole des beaux-arts, Grenoble, États-Unis

2004

Gasser & Grunert, New York, États-Unis

Fondation de l’Art Concret, Mouans Sartoux, France

Brainstorming, Centre d’art et du paysage, Vassivière, France

Trésors Publics, Musée de Nantes, France

2003

C'est arrivé demain, Biennale de Lyon, La sucrière, Lyon, France

La partie continue, le CREDAC, Ivry-sur-Seine, France

The DaimlerChrysler Collection, Museum für Neue Kunst, Karlsrhue, Allemagne

2002

Seven Grays, Paula Cooper Gallery, New York, États-Unis

From the Observatory, curated by Robert Nickas, Paula Cooper Gallery, NY, États-Unis

Painting in the Move, Museum für Gegenwartskunst, Bâle, Suisse

Seven Grays, Paula Cooper Gallery, New York, États-Unis

2001

Here and Now, Zacheta Gallery of Contemporary Art, Varsovie ; Arsenal Gallery, Bialystok, Pologne

Ornament and Abstraction, Fondation Beyeler, Riehen, Bâle, Suisse

Peinture : trois regards, Galerie Les filles du calvaire, Bruxelles, Belgique

2000

The Tao of Painting : Principles in Monochrome, The Mckinney Avenue Contemporary, Dallas, Texas, États-Unis

MoNo, Migros Museum für Gegenwartskunst, Zurich

Ignition, Hazmat, The Museum of Contemporary Art, Tucson, Arizona, États-Unis

1998

Dijon/le consortium.coll, Centre George Pompidou, Paris

1997

Regel und Abweichung, Haus für konstruktive und konkrete Kunst, Zurich, Allemagne

1991

Extra Muros, Musée des beaux-arts, La Chaux-de-Fonds ; Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne ; Musée d’art et d’histoire, Neuchâtel, Suisse

The Painted Desert, Galerie Renos Xippas, Paris, France

1990

Le carré libéré, Espace de l’art concret, Mouans-Sartoux, France

1989

Exposition Suisse de Sculpture, Môtiers, Suisse

Une autre affaire, le Consortium, Cinéma Eldorado, Dijon, France

1988

La couleur seule. L’expérience du monochrome, Octobre des arts, Musée saint-Pierre d’art contemporain, Lyon, France

1987

Schlaf der Venunft, Museum Fridericianum, Kassel

From the Southern Cross – A View of World Art c.1940 – 80, The Biennale of Sydney, Sydney/Melbourne, Australie

1986

Armleder, Federie, Mosset, Verein Kunsthalle, Zurich, Suisse

Tableaux abstraits, Villa Arson, Nice, France

Red, Massimo Audiello Gallery, New York

1984

Radical Painting, Williams College Museum of Art, Williamstown, États-Unis

1983

New Abstraction, Sidney Janis Gallery, New York, , États-Unis

1981

The Times Square Show, Times Square, New York Artists Space, New York, , États-Unis

1978

Abstraction Analytique, Fracture du Monochrome, Musée d’art moderne de la Ville de Paris , Paris , France

1974

L’Art au Présent, Palais Galliéra, Paris , France

1968

Biennale de Ligano, Ligano

1967

Manifestation 1 + 2, Salon de la Jeune Peinture, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Paris, France

Manifestation 3, Musée des arts décoratifs, Paris, France

Manifestation 4, Cinquième Biennale de Paris, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Paris

Monographies, catalogues (Sélection)
Olivier Mosset, Deux ou trois choses que je sais d’elle…, Écrits et entretiens, 1966-2003, Genève, Mamco, 2005

Catherine Perret, Olivier Mosset, Neuchatel-Paris, Ides et Calendes, 2003

Olivier Mosset, Works 1966 / 2003, Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne ; Kunstverein St Gallen Kunstmuseum ; SITE, Santa Fe, Carré d’Art, Musée d’art contemporain de Nîmes ; Milan, Éditions 5 Continents, 2003

300 Türen, Olivier Mosset, Bern, Schweizerische Landesbibliothek, 2002

Olivier Mosset / Cady Noland, Zurich, Migros Museum für Gegenwartskunst, 1999

Olivier Mosset, Sion, Musée cantonal des beaux-arts, 1994

Olivier Mosset & Steven Parrino, Genève , Pierre Huber Gallery, 1990

Olivier Mosset, Baden, Lars Müller Verlag, 1990

Olivier Mosset, Biennale de Venise, Baden, Lars Müller Verlag, 1990

Olivier Mosset, Genève, Centre d’art contemporain, 1986

John M Armleder / Olivier Mosset, Regensburg, Museum der Stadt Regensburg, Städtische Galerie, 1986

Textes
Lionel Bovier, « L’effet Toblerone », Documents sur l’art, n° 6, 1994

Giorgio Verzotti, « Olivier Mosset and Steven Parrino », Artforum, déc. 1992

Jan Avgikos, « Olivier Mosset, Juste des toiles », Art press, n° 147, 1990

Anne Dagbert, « Olivier Mosset : la neutralité du réel », Art press, n° 121, janvier 1988

Alain Jouffroy, « De la prévision à l’engagement », Beaux-arts, n° 57, mai 1988

Mona Thomas, « Olivier Mosset », Beaux-arts, n°. 63, décembre 1988

Alain Coulange, « Olivier Mosset, Vers un moins de discours, et un plus de peinture », Galeries Magazine, n° 22, décembre-janvier 1988

Catherine Quéloz, « Olivier Mosset », Opus International, n° 103, hiver 1986

Joël Lechaux, « Olivier Mosset », Artistes, n° 16, été 1984

Bernard Lamarche-Vadel, « Olivier Mosset », Artistes, n° 5, juin-juillet 1980

Otto Hahn, « Le degré zéro de la peinture », L’Express, 14 juin 1977

François Pluchart, « Le silence de Mosset », Combat, 8 décembre 1971

Alain Jouffroy, « Olivier Mosset », Opus International, n° 6, avril 1968

Otto Hahn, « Le zéro et le minimum », L’Express, 16-22 novembre 1968

similaire:

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconBibliographie générale Sources Addison Joseph, Remarks on Several...
«Nouvelle Salle de l’École des beaux-arts, peinte par M. Paul Delaroche», La Presse, 12 décembre 1841

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconRapports arts et societes
«beaux», mais apprécier n’est pas comprendre ! (Ex de l’art nègre, on a trouvé soudain «beaux» des objets qu’on considérait comme...

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconTravail de recherche sur le Musée des Beaux-Arts du Canada

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et icon«matisse rodin» Musée Matisse Un parcours sans fin Musée des Beaux Arts

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconArtiste japonais, né en 1953, sur l’île d’Hokkaido. IL vit actuellement...
Apartment Project : hors des circuits des musées et des galeries, je voulais mettre en oeuvre mes idées, faire ce que j'aimais. J'ai...

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconBibliographie 25
«beaux-arts» désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle «plastiques» de nos jours : l’architecture, la sculpture, la peinture...

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconBibliographie 27
«beaux-arts» désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle «plastiques» de nos jours : l’architecture, la sculpture, la peinture...

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et icon1 minute au musée Thèmes Arts, arts plastiques, Histoire d’art
«1 minute au musée – L’art moderne et contemporain», que cette fiche aborde plus particulièrement

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et iconHenry lacoste : un enseignement
«camarades» prometteurs d’Henry Lacoste issus de l’École des Beaux-Arts, qui choisissent de rester à l’écart de l’exposition, et...

Du 18 janvier au 23 février 2007, la galerie Art & Essai de l’université Rennes 2, les galeries du cloître de l’école des beaux-arts, le musée des beaux-arts et icon1781, Huile sur toile, 288 X 312 cm, Musée des Beaux arts de Lille
«Bélisaire demandant l’aumône» a été réalisée en 1781 par Jacques Louis David, qui est né en 1748 et meurt le 29 décembre 1825








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com