Opel gt : le roadster version Opel








télécharger 147.66 Kb.
titreOpel gt : le roadster version Opel
page1/4
date de publication02.02.2018
taille147.66 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4






Opel GT : le roadster version Opel


  • Une sportive typique : silhouette élancée, capot long, porte-à-faux réduits

  • Architecture classique de roadster, moteur avant et roues arrière motrices

  • Moteur turbo sophistiqué à injection directe, suspensions à double triangulation

  • Le plaisir et la performance du roadster à prix abordable : 264 ch pour 29,900 euros



Le nouvel Opel GT représente l’interprétation moderne de la deux-places de sport. Comme tout véritable roadster, il dispose d’un puissant moteur monté en position avant, de roues arrière motrices, d’un habitacle parsemé d’instruments sportifs et d’une capote pour recouvrir le tout. Les fondamentaux de ce type de véhicule sont respectés avec une large empreinte au sol, une silhouette élancée commençant par un long capot articulé sur l’avant et de court déports avant et arrière. L’Opel GT apporte un charme tout neuf à ce genre avec une personnalité propre que lui donnent ses formes superbes. Alternant arêtes vives et surfaces bombées, elles lui donnent une allure particulièrement dynamique. Son architecture permet de profiter d’un véhicule confortable, même sur les plus longs trajets. Le tarif du GT est aussi une bonne surprise. Pour 29,900 euros (prix de vente en Belgique et au Luxembourg, TVA comprise) il offre rien de moins que 264 ch issus d’un moteur turbo high-tech équipé d’une injection directe d’essence. Il faut au GT moins de six secondes pour franchir le 0 à 100 km/h. Le nouveau deux-places reprend cette légendaire appellation car il poursuit une tradition instaurée avec la première Opel GT (1968 – 1973) et, à l’instar du modèle des origines, vient se frotter à une catégorie de véhicules des plus attachantes.
Le nouvel Opel GT illustre aussi le goût de la marque de construire des voitures à fort dynamisme, démontrant de toute évidence que « Opel n’a jamais été aussi jeune qu’aujourd’hui. » Une volonté soulignée par des modèles de niche ayant un fort coefficient plaisir, comme l’Astra GTC à pare-brise panoramique, les coupés-cabriolets Tigra TwinTop et Astra TwinTop, ainsi que la famille de modèles hautes performances OPC. Ils enrichissent la gamme et viennent apporter un côté passion à la marque.
Le développement de l’Opel GT est le parfait exemple de la collaboration au sein de GM au travers des continents. L’aventure a débuté par la décision de développer la gamme avec une plate-forme de véhicule sportif compact, propulsion, qui devait pouvoir être utilisée sur le plan international. La première étape dans la concrétisation de cette idée a été la présentation du concept Solstice en 2002, suivi un an plus tard par le prototype Vauxhall VX Lightning, dont le dessin est dû au Studio de Design avancé de GM à Coventry, en Angleterre. Fortement influencé par le VX, l’Opel GT a été adapté au style actuel des Opel au GM Design Studio à Detroit et aux Studios de Design de GM Europe à Rüsselsheim sous la direction de Bryan Nesbitt. Le roadster Opel sera construit aux USA à l’usine de Wilmington dans le Delaware, où sont également produits ses petits frères américains GM, les Pontiac Solstice et Saturn Sky qui remportent là-bas un grand succès.
La genèse du nouveau GT rappelle celle de sa célèbre initiatrice. En 1968, la première Opel GT marqua un précédent dans la construction automobile en Europe, puisqu’elle fut la première voiture à être mise en production après avoir été présentée au public sous forme de prototype. La légendaire voiture de sport américaine, la Corvette, avait procédé de la même façon en 1953 aux USA. Le nouvel Opel GT partage quelques éléments mécaniques avec la Corvette actuelle, par exemple des éléments de la plate-forme.
Une allure fraîche et dynamique, une face avant affirmée
Des arêtes abruptes venant ponctuer des surfaces tendues donnent au nouvel Opel GT une allure fraîche et dynamique. Sa face avant bien affirmée est dominée par le mouvement enveloppant des ailes, l’épais jonc chromé intégrant le logo Opel, le long capot doté de la nervure centrale chère à la marque, les écopes d’arrivée d’air bordées de chrome et les imposants projecteurs en trois dimensions à glace claire, dont la forme en amande remonte haut sur les côtés. Le caractère particulièrement sportif du GT est évoqué grâce aux prises d’air implantées en longueur sur le capot, aux ouïes d’évacuation en arrière des roues avant, très profilées dans le style Opel qu’on retrouve aussi sur l’Antara, à l’échappement à double sortie et aux deux prises d’air derrière les appuie-tête, rappel stylistique directement inspiré du monde du sport automobile et des roadsters. Les passages de roues sont particulièrement bien remplis par des jantes de 18 pouces en aluminium au dessin nouveau. Elles viennent conforter la personnalité du roadster, tout comme la capote en toile, qui disparait complètement derrière un capot pour laisser place au plaisir de conduire à ciel ouvert.
Dans l’habitacle, les compteurs cerclés de chrome affichent clairement toutes les informations importantes, tandis que les habillages en laque piano soulignés de touches chromées accentuent le côté high-tech des surfaces. L’ensemble se marie avec des sièges habillés de cuir avec coutures apparentes qui font ressortir l’ambiance sport. Le court levier de vitesses ajoute nettement au plaisir de conduite : en prise directe avec la boîte à cinq vitesses du roadster, la course limitée de ses déplacements permet des changements de vitesse à la volée depuis une position d’assise classique de roadster.
Moteur turbo sophistiqué avec injection directe et distribution variable
Le nouvel Opel GT ne fait pas semblant d’aller vite, il va vite ! Son moteur suralimenté à injection directe d’essence de 264 ch installé en position longitudinale à l’avant est capable de l’emmener de 0 à 100 km/h en seulement 5,7 secondes, et jusqu’à environ 230 km/h. « Dans le domaine des roadsters à hautes performances, il n’existe pas un meilleur compromis entre prix, plaisir de conduire et agrément, » assure Alain Visser, Directeur exécutif des Ventes et du Marketing d’Opel. C’est incontestable : aucune autre Opel n’a jamais produit 132 ch au litre. Le moteur du nouvel Opel GT fait un parfait contrepoint au dynamisme qui se dégage des lignes de la voiture, mais il surpasse aussi les performances des roadsters concurrents, et de la plupart des deux-places de sport.
Les excellentes performances de ce quatre-cylindres de 1.998 cm3 sont à rechercher du côté de sa sophistication technique : injection directe d’essence, turbocompresseur à double entrée avec échangeur d’air, distribution variable sur l’admission et l’échappement et deux arbres d’équilibrage. La puissance maxi ressort à 194 kW/264 ch à 5.300 tr/mn et le couple élevé de 353 Nm s’étale sur un plateau de 2.500 et 5.000 tr/mn. Des valeurs qui permettent de toujours avoir assez de ressources quelle que soit la situation. Le GT réclame 9,2 litres de super sans plomb aux 100 kilomètres (moyenne MVEG). Développé par les ingénieurs des unités GM Powertrain des deux côtés de l’Atlantique, le moteur ECOTEC est basé sur le 2,2 litres à injection directe proposé sur la gamme Vectra depuis 2004, et sur le moteur 2,0 litres turbo qui a fait son apparition sur la Vectra GTS au printemps 2003.
Châssis : une sportive faisant appel à des solutions nobles
Pour l’Opel GT, les ingénieurs ont eu recours aux solutions nobles que l’on attend sur une sportive. Sur une plateforme rigide aux voies larges (avant 1.543 mm, arrière 1.561 mm) et à l’empattement long (2.415 mm), viennent s’articuler les quatre roues par l’intermédiaire de doubles triangles réalisés en aluminium forgé. Le centre de gravité est bas, et la répartition des masses est quasi-idéale (51% à l’avant, 49% à l’arrière). La puissance du moteur est transmise aux roues arrière par l’intermédiaire d’une boîte mécanique à cinq rapports aux débattements courts et d’un différentiel à glissement limité. Une barre de réaction placée entre la boîte et l’essieu arrière endigue les effets de couple à l’accélération et au lever de pied.
Si la sécurité est confiée à quatre freins à disque, à l’ABS, à l’antipatinage TC (Traction Control) et au contrôle de trajectoire ESP (Electronic Stability Program), le conducteur reste maître du niveau d’intervention de l’ESP et de la mise en action de l’antipatinage. Les deux systèmes se mettent automatiquement en fonction au démarrage, avec des paramètres permettant de se faire plaisir au volant tout en conservant le véhicule dans les limites de la physique. En appuyant sur la touche ESP située sur la planche de bord, l’antipatinage TC (Traction Control) est désactivé, mais l’ESP reste en fonction et intervient dès que l’angle de lacet dépasse certains seuils. Deux pressions brèves sur la touches de de l’ESP permettent d’obtenir un paramétrage plus sportif de l’ESP, tout en conservant la désactivation de l’antipatinage TC (Traction Control). Le fait de presser encore une fois et de maintenir appuyée la touche ESP pendant environ dix secondes jusqu’à ce que le voyant “ESP Off” s’allume au tableau de bord permet de désactiver totalement l’ESP et l’antipatinage. Une brève pression sur le bouton quelque soit le mode suffit à faire revenir les deux dispositifs à leur état normal, ce qui se produit également à chaque nouvelle mise en route. Un affichage et un témoin dans le combiné informent en permanence le conducteur de l’état dans lesquels se trouve les deux dispositifs.

Une structure rigidifiée par un tunnel central et des longerons latéraux
Pour l’Opel GT, le choix s’est porté sur une classique architecture de roadster dès l’aube du projet, de manière à répondre aux exigences spécifiques d’une voiture de sport ouverte sans en subir de contrepartie négative. La structure du véhicule, constituée de longerons latéraux hydroformés et d’un tunnel central réalisé en acier laminé, constitue une base rigide qui permet une tenue de route d’une grande précision et une excellente sécurité passive. La technique de l’hydroformage, dans laquelle les éléments en acier sont emboutis en utilisant de l’eau sous forte pression, est déjà utilisée en construction automobile pour réaliser des pièces de châssis sur les Opel Vectra et Astra.

Seule la légendaire Corvette américaine bénéficiait jusqu’à présent de longerons hydroformés. Mais l’Opel GT innove également dans un autre domaine : la gamme à laquelle appartient le GT est la première relative grande série à faire appel à de nombreux éléments de carrosserie réalisés selon une procédure assez longue, mais qui donne aux designers une liberté de création plus grande. Le capot en est un bon exemple : grâce à une technique originale de formage sous pression hydraulique connue sous le nom de « super emboutissage », la partie longue du capot avec ses deux charnières frontales peut s’intégrer au mieux dans la silhouette du roadster, en ne laissant apparaitre aucun jeu entre le capot et l’aile.
Les premiers Opel GT seront sur la route en mars 2007, et les commandes sont acceptées en concession.
Un équipement de série particulièrement fourni
Voici la dotation particulièrement fournie que reçoit en série l’Opel GT :


  • Jantes alliage 18 pouces chaussées de pneumatiques 245/45 R18

  • Freinage ABS

  • Contrôle électronique de trajectoire ESP (Electronic Stability Program). Seuil paramétrable et désactivable.

  • Antipatinage TC (Traction Control). Désactivable

  • Airbag conducteur et passager bi-phase

  • Détection de l’occupation du siège passager (avec affichage sur l’ordinateur de bord)

  • Ceintures de sécurité à trois points équipées de pré-tensionneurs et limiteurs

  • Radio CD (six haut-parleurs, commandes au volant, entrée lecteur MP3)

  • Rétroviseurs extérieurs électriques

  • Vitres électriques

  • Siège conducteur réglable électriquement en hauteur

  • Régulateur de vitesse

  • Climatisation

  • Volant et pommeau de levier de vitesse gainés de cuir

  • Capote manuelle avec lunette arrière en verre à dégivrage électrique

  • Antibrouillards

  • Verrouillage centralisé à télécommande, y compris pour le coffre

Nouvel Opel GT : principales caractéristiques techniques


    Moteur / transmission





    Type de dépollution



    Euro 4

    Carburant



    super sans plomb

    Nombre de cylindres



    4

    Alésage

    mm

    86,0

    Course

    mm

    86,0

    Cylindrée

    cm3

    1.998

    Puissance

    kW (ch)

    194 (264)

    tr/mn

    5300

    Couple

    Nm

    353

    tr/mn

    2.500 – 5.000

    Transmission



    mécanique à 5 vitesses

    Performances routières

Consommations en l/100 km

    Vitesse maxi
    en km/h

    Accélérations de 0 à 100 km/h en secondes

    Urbaine

    Extra-urbaine

    Mixte

    Emissions de CO2
    en g/km

    229

    5,7

    13,0

    6,9

    9,2

    218

    Dimensions en mm




    Longueur

4.100

    Largeur

1.813

    Hauteur (à vide)

1.274

    Empattement

2.415

    Voie avant

1.543

    Voie arrière

1.561

    Diamètre de braquage en m




    Entre trottoirs

10,45

    Volume du coffre (litre)




    Capote en place

157

    Capote ouverte

66

    Poids et charge par essieu en kg




    Poids à vide avec conducteur (selon 70/156/EU)

1.331

    PTAC

1.625

    Charge maxi sur essieu avant

850

Charge maxi sur essieu arrière

775

Tous les chiffres concernent un modèle de base européen avec équipement de série. Les chiffres de consommation selon la norme 1999/100/EU prennent en compte le poids à vide du véhicule comme stipulé dans cette norme. Les chiffres de performances évoqués sont possibles avec un véhicule à vide, sans conducteur, avec une charge de 200 kg.


  1   2   3   4

similaire:

Opel gt : le roadster version Opel iconLe tour du monde en 80 ans : l’Opel Kadett fête son anniversaire
«mariés» sur la chaîne de production à l’aide d’élévateurs hydrauliques. La Kadett a été fabriquée par Opel, à Rüsselsheim. En 1936,...

Opel gt : le roadster version Opel iconNouvelle Opel Astra gtc : un comportement routier en phase avec une ligne acérée
«Toutefois, nous n’avons pas souhaité que l’émotion prenne le pas sur la fonctionnalité : l’Opel Astra gtc est une voiture de rêve...

Opel gt : le roadster version Opel icon1936-1940 : Opel Kadett 1 – la voiture du peuple ou Volkswagen pour les Allemands
«mariés» sur la chaîne de production à l’aide d’élévateurs hydrauliques. La Kadett a été fabriquée par Opel, à Rüsselsheim. En 1936,...

Opel gt : le roadster version Opel icon1936-1940 : Opel Kadett 1 – la voiture du peuple ou Volkswagen pour les Allemands
«mariés» sur la chaîne de production à l’aide d’élévateurs hydrauliques. La Kadett a été fabriquée par Opel, à Rüsselsheim. En 1936,...

Opel gt : le roadster version Opel iconBmw media Information 10/2005 Page L e nouveau roadster bmw le nouveau...
«Engine of the Year Award», distinction de renom mondial, pour la cinquième fois consécutive – une série inégalée. Grâce au concept...

Opel gt : le roadster version Opel iconNouvelle Opel Astra: du style et du dynamisme

Opel gt : le roadster version Opel iconBelle, personnelle et dynamique : la nouvelle Opel Corsa

Opel gt : le roadster version Opel iconPremière mondiale pour l’Opel Astra Sports Tourer

Opel gt : le roadster version Opel iconLe fleuron d’Opel version tout chemin : la nouvelle Insignia Country Tourer
«Tour» sélectionnés par le conducteur. Le cerveau du châssis adaptatif réside dans le nouveau logiciel de pilotage «Drive Mode Control»....

Opel gt : le roadster version Opel iconLégère, élégante et innovante : la nouvelle Opel Astra, voiture plaisir








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com