Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur








télécharger 138.22 Kb.
titreRapport de fin de stage brevet de technicien superieur
page1/3
date de publication23.12.2016
taille138.22 Kb.
typeRapport
ar.21-bal.com > droit > Rapport
  1   2   3

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT

SUPERIEUR

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

Union-Discipline-Travail



f:\armoiries-trans150.jpg

i:\images\logoisatech.jpg



d:\mes vidéos\logo_sotra_2009.png

RAPPORT DE FIN DE STAGE BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR


Option : Réseaux Informatique et Télécommunication



THEME :

Mise en place d’une solution libre de supervision réseaux : cas de la SOTRA



Maitre de stage

Mr Moke Simon

Présenté par 

  • Mr Gnanskan Régis






Sommaire

Avant propos…………………………………………………………………………….4

Dédicace…………………………………………………………………………………..5

Remerciements…………………………………………………………………………..6

Introduction………………………………………………………………………………7

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE LA STUCTURE D’ACCUEILLE..8

  1. Création et mission de la SOTRA……………………………………………..9

  1. Création de la SOTRA……………………………………………………………9

  2. Mission de la SOTRA…………………………………………………………….9

  1. Organisation de la SOTRA……………………………………………………..9

  1. La direction générale…………………………………………………………..10

  2. Les directions centrales……………………………………………………….11

  3. Les directions régionales………………………………………………………13

  4. Les filiales…………………………………………………………………………14

  1. Contexte du stage……………………………………………………………….15

  1. Département d’accueil…………………………………………………………15

  2. Présentation de la direction informatique et des nouvelles technologies………………………………………………………………………15

  1. étude de l’existant………………………………………………………………17

  1. Description de l’existant………………………………………………………17

  2. Critique de l’existant…………………………………………………………..17

  3. Solution proposée et annonce du thème………………………………….18

  1. Etude de choix…………………………………………………………………..18

  1. Les offres éditeurs………………………………………………………………19

  2. Les offres libres………………………………………………………………….19

  3. Choix du logiciel…………………………………………………………………19

DEUXIEME PARTIE : MISE EN PLACE DE L’OUTIL DE SUPERVISION….21


  1. Présentation de l’outil de supervision FAN (Fully Automated Nagios)22

  1. Définissons la supervision……………………………………………………22

  2. Objectifs de la supervision……………………………………………………22

  3. Présentation de FAN…………………………………………………………..22

  4. Fonctionnalités………………………………………………………………….23

  5. Architecture……………………………………………………………………...24

  1. Installation de FAN (fully Automated Nagios)…………………………….24

  1. Environnement de mise en place……………………………………………24

  2. Procédure d’installation de  FAN…………………………………………….24

  3. Interfaces de FAN/Nagios/Centreon……………………………………….29

  4. Ajout d’hôtes à superviser…………………………………………………….31

  5. Installation de l’agent NSClient……………………………………………...32

  6. Ajout de services d’hôte……………………………………………………….33

Conclusion……………………………………………………………………….35

Abréviations et sigles…………………………………………………………..36

Webliographie……………………………………………………………………33


Avant propos


Depuis sa création en 2001, l’Institut des Sciences Appliquées et de technologies (ISAtech) s’est donnée pour mission essentielle d’assurer la formation des hommes et des femmes afin d’aider à atteindre les objectifs que s’est fixer l’état de cote d’ivoire ; à savoir de donner à tous les jeunes ivoiriens une formation solide afin de mieux affronter la mondialisation et les défis du futur.

Pour ce faire, l’institut à initier une série de formation professionnelle. Deux types de diplômes y sont préparés :

  • le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) dans le tertiaire comme dans l’industrielle. Le BTS est donc le premier diplôme préparé après le baccalauréat ou avec le niveau requis.

  • Le diplôme d’ingénieur informaticien pour le titulaire d’un BTS, DUT, d’une licence ou d’un diplôme équivalent.

Dans ces deux cas de figures, l’obtention finale du diplôme est conditionnée par un stage ou un projet et présenté devant un jury.

C’est donc dans cette optique qu’après deux années de formation au brevet de technicien supérieur en réseaux informatique et télécommunication, il nous a été proposé de réaliser un projet de fin de cycle qui sera présenté devant un jury.


DEDICACE



En ouvrant cette page de mon rapport de stage, je voudrais dédier ce rapport à Dieu tout puissant et à toute l’équipe qui a participé à la mise en place du serveur Nagios. A vous je dédie le fruit de tant de mois de souffrance et de travail, consécration de tous vos efforts. Je pense particulièrement à mon encadreur Mr Bede Serge qui ne cesse de m’encourager et de me former .ce document présent est signe de gratitude que je porte.



Remerciements

Mes remerciements vont d’abord à l’endroit de mon encadreur Mr Bede Serge pour son entière disponibilité à former les stagiaires informaticiens.

Lui par qui le projet a pu être effectif. Que ce dit projet soit en partie la reconnaissance que j’ai en son égard.

Un grand merci à mon maitre de stage Mr Moke qui m’accepté dans ces locaux.

Mes remerciements vont également à l’endroit de tous les responsables du service informatique à savoir :

  • Mr Djedje Balié Alain

  • Mr Gori Lath

  • Mr Kouadio Louis Paul

  • Mr Kouadio Eugène

Ensuite un merci à tous les stagiaires PEJDEC précisément ceux de la communauté libre de linux :

  • Mlle Coulibaly Barakissa

  • Mr Ahiman Paulin

  • Mr Gawa Michael

  • Mr Traore Sahide

  • Mr Angui Adou Kouame

Encore merci à vous que Dieu vous bénisse !

Introduction générale

Actuellement toutes les entreprises sont équipées d’un réseau local au minimum, et de réseaux de longues distances pour les plus importantes d’entre elles. Leurs parcs informatiques englobent une dizaine voir une centaine d’équipements, engendrés par des serveurs de bases de données et des serveurs de traitements.

Vu que ces systèmes informatiques sont au cœur des activités des entreprises, leur maitrise devient primordiale. Ils doivent fonctionner pleinement et en permanence pour garantir la fiabilité et l’efficacité exigées, et surtout travailler à réduire les problèmes de défaillances, les pannes, les coupures et les différents problèmes techniques qui peuvent causer des pertes considérables.

De ce fait, les administrateurs réseau font appel à des logiciels de surveillance et de supervision de réseaux afin de vérifier l'état du réseau en temps réel de l'ensemble du parc informatique sous leur responsabilité, Et être aussi informés automatiquement (par email, par SMS) en cas de problèmes.

Grâce à un tel système, les délais d'interventions sont fortement réduits et les anomalies peuvent être aussitôt prises en main avant même qu’un utilisateur peut s’en apercevoir.

Ainsi, la supervision des réseaux s’avère nécessaire et indispensable. Elle permet entre autre d’avoir une vue globale du fonctionnement et des problèmes pouvant survenir sur un réseau mais aussi d’avoir des indicateurs sur la performance de son architecture.

Dans ce cadre, le présent rapport se base sur trois axes principaux :

- Présenter les notions de base de la supervision informatique et de ses logiciels les plus utilisés actuellement.

- Etudier la solution choisie parmi plusieurs en énumérant ses fonctionnalités et apports.

- la réalisation, et la mise en place de cette solution.

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE LA STUCTURE D’ACCUEILLE



  1. Création et mission de la SOTRA




  1. Création

Antérieurement à 1960, le service des transports en commun à Abidjan était artisanal. Les moyens de transport n’étaient pas à l’échelle de la cité moderne que devenait Abidjan. C’est pourquoi dès 1959, le gouvernement ivoirien contacte différents organismes en vue de la mise en place d’un réseau de transport structuré. Ces contacts devaient déboucher sur la création de la première société de transport urbain organisée de l’Afrique de l’ouest. C’est ainsi que fut créée le 16 décembre 1960 la Société des Transport Abidjanais (SOTRA). Son objectif était et reste toujours la mise en exploitation à Abidjan d’un service public de transport en commun.

La SOTRA est une société d’économie mixte dont le capital social de 50 millions de FCFA en 1960 à 800 millions de FCFA en 1974 et à 3 milliards de FCFA en 1983, est détenu aujourd’hui à hauteur de 60,13% par l’Etat ivoirien, 39,80% par IRISBUS/IVECO et de 0,07% par le district d’Abidjan.

Elle est la tutelle de deux ministères :

- Le ministère de l’économie et des finances pour la tutelle financière.

- Le ministère des transports pour la tutelle technique.


  1. Mission de la SOTRA

Conformément à la convention de concession, la SOTRA a pour mission l’exploitation dans les meilleurs conditions de confort, de sécurité de régularité et à moindre cout d’un service publique de transport et de personnes sur la route et sur la lagune dans les limites de la ville d’Abidjan. Les tarifs des services privés concédés par la SOTRA sont fixés par l’Etat autorité concédant en contrepartie l’Etat doit verser une subvention à la SOTRA pour compenser l’insuffisance tarifaire.

  1. Organisation de la SOTRA

Dans le souci d’une maitrise de sa gestion et à la recherche d’une gestion optimale de ses différents organes, la SOTRA s’est dotée d’un organigramme que nous allons étudier en substance : le conseil d’administration, la direction générale, les directions centrales et les filiales.


  • ORGANIGRAMME




  1. La direction générale

La direction générale a pour vocation première de définir la politique générale de la SOTRA en rapport avec son objet. Elle élabore et met en œuvre la stratégie d’accomplissement de l’objet social en louant les ressources humaines, matérielles et financières. Elle est aussi chargée de l’exécution des orientations et programmes arrêtés par le conseil d’administration et coordination des services de la SOTRA en vue de l’atteinte des objectifs fixés.


  1. Les directions centrales

Elles sont placées sous la hiérarchie de la Direction Générale. Elles constituent les organes de préparation, d’orientation et d’application des lignes directrices tracées par la Direction.

Elles sont ainsi constituées :

  • La Direction de l’Audit Général (DAG)

Elle veille à l’application des procédures de gestion, s’assure de la protection et de la préservation des actifs et valeurs de la SOTRA à partir de l’inspection au plan technique, financière, informatique et d’exploitation ; coordonne l’élaboration du budget et s’assure de l’efficacité de la gestion par la mise en œuvre d’un contrôle de gestion et d’un contrôle financer rigoureux.

  • La Direction Centrale des Opérations (DCO)

Elle est chargée de définir, ajuster de façon permanente l’offre de la demande de transport. Elle gère également le réseau d’autobus et des bateau-bus et exécute la mission dévolue de la SOTRA qui est de transporter les abidjanais dans les conditions de confort, de prix et de sécurité sur toute l’étendue du territoire de la concession ; d’assurer l’animation de la coordination de l’ensemble des unités centralisées et décentralisées de l’exploitation que sont les Directions Régionales des Opérations ; de veiller à l’atteinte des objectifs budgétaires fixés par la Direction Générale.

  • La Direction du Développement des ressources humaines (DDRH)

Elle a pour rôle d’administrer et de gérer le personnel dans un souci de développement social individuel et collectif harmonieux. Elle créée également un environnement saint de travail au plan de l’hygiène, de la santé et de la sécurité conformément à la réglementation du travail ; met en œuvre le dialogue social permanent dans le cadre d’une ambiance
sociale assainie ; Gère les effectifs au plan quantitatif et qualitatif par la mise en œuvre du perfectionnement permanent du personnel.

  • La Direction Administrative et Financière (DAF)

Elle tient la comptabilité générale et analytique, gère la trésorerie et le bien de la SOTRA dans le respect des équilibres financiers à long terme. Elle recherche moyens de financement des investissements et opérations de la SOTRA. Elle assure également les activités juridiques et fixables en privilégiant les aspects de prévention des conflits et risques divers.

  • La Direction de la Communication et du Marketing (DCM)

C’est la direction chargée de défendre l’image de ka SOTRA par une communication interne et externe de qualité ; d’obtenir la satisfaction d’un client par la conception et la mise en service de produits et services adaptés à ses besoins ; de promouvoir une information clientèles fiable afin de prévenir les incertitudes nuisibles à l’image de la SOTRA

  • La Direction de l’Information et des Nouvelles Technologies (DINT)

Elle doit mener toutes les études générales et sectorielles permettant d’éclairer l’horizon de décision des services et directions de la SOTRA.

  • Elaborer et tenir à jour le plan de développement stratégique à moyen terme de la SOTRA.

  • Elaborer et mettre en œuvre le plan directeur d’informatisation et faire fonctionner au quotidien le système de traitement automatique des données et informations.

  • Etudier et mise en place des projets de Nouvelle Technologie.

  • La Direction des Moyens Généraux (DMG)

Elle est la centrale d’achat et de travaux de la SOTRA. A ce titre, elle est chargée de :

  • Centraliser les appels d’offre, les consultations et tous les achats de l’entreprise ;

  • Gérer de façon optimale le stock en évitant les stocks morts et/ou les stocks immobiliers dont la charge est préjudiciable à l’entreprise ;

  • Délivrer la bonne fourniture en dû temps aux ateliers centraux, aux unités décentralisés et aux décisions opérationnelles ;

  • Gérer et maintenir le patrimoine de la SOTRA : immobilier, matériel et mobilier, radio, télécommunication et infrastructure de base ;

  • Organiser la sécurité physique des biens et personnes.




  • La Direction de l’Organisation et de la Qualité

  • Mener toutes les études d’organisation en vue de la rationalisation des procédures et effectifs de la SOTRA dans une modernisation technologique ;

  • Optimiser les moyens mis en œuvre tant au plan humain que matériel ;

  • Participer à la mise en place des systèmes d’information et en assurer la maîtrise et la mise en œuvre auprès des utilisateurs ;

  • Organiser et gérer le patrimoine documentaire d e l’entreprise.

  • Collecter, traiter et diffuser toute information concourir à la formation et l’information du personnel ;

  • Déterminer les normes administratives conformément aux standards internationaux en vue de l’amélioration en permanence du niveau de qualité des services de la SOTRA ;

  • Mettre en place et gérer en amélioration continue un système de management intégré (Qualité-Sécurité-Environnement).




  1. Les directions régionales

Les directions régionales sont des structures décentralisées et autonomes de travail, constituées d’unités diverses (Technique, Exploitation, Administrative, …). Les directions régionales réalisent les services offerts par la SOTRA à sa clientèle et sont sous la hiérarchie directe de la Direction Centrale des Opérations. Ce sont :

  • La Direction Régionale de Yopougon (DR 03)

  • La Direction Régionale de Koumassi (DR 05)

  • La Direction Régionale de Vridi (DR 06)

  • La Direction Régionale de Cocody (DR 07)

  • La Direction Régionale de Port-Bouët (DR 08)

  • La Direction Régionale de d’Abobo (DR 09)




  1. Les filiales

La création de trois (3) filiales (instituées) le 1er Janvier 2008 obéit à des objectifs précis.

  • SOTRA Industrie

Les ateliers centraux deviennent SOTRA industrie. Ils sont un centre de montage te de carrossage des autobus à l’intervention de la SOTRA.

SOTRA Industrie produit également des Autobus Urbains et Interurbains, pour le marché national et sous-régional dont la première livraison s’est faite le Mercredi 1er Octobre 2008 à l’IS.

  • SOTRA Tourisme

SOTRA Tourisme remplace la structure qui, jusqu’à une période récente, faisait la simple location de véhicules. Cette entité a licence de l’Etat et de l’agrément IATA, ce qui lui permet d’adjoindre l’émission de billets d’avion à ses activités ainsi que l’organisation de voyages et de circuits touristiques dans un paysage concurrentiel et dans un contexte de libéralisme économique en Côte d’Ivoire.

  • Institut SOTRA

L’Institut SOTRA (précédemment Institut de Formation aux Métiers du Transports) est en passe de devenir la première école de formation aux métiers du transport au Sud du Sahara. La création de ces trois (3) filiales permet à la SOTRA de se concentrer sur un cœur de métier qui est le transport, gage d’une meilleure efficacité. En la matière, la SOTRA n’invente rien car l’expérience montre que ceux qui ont réussi dans ce domaine sont ceux qui ont externalisé ces métiers. Ces trois (3) entités et la SOTRA-Mère forment ainsi le Groupe SOTRA.


  1. Contexte du stage




  1. Département d’accueil

Cette partie présente le Direction qui nous a accueillis à la SOTRA, c’est-à-dire, la Direction informatique et des nouvelles technologies. Il faut savoir que cette structure a été créée pour répondre au besoin d’automatisation, de sécurisation et de rapidité dans la gestion des taches journalières et hebdomadaires qu’effectuent les agents de la SOTRA.


  1. Présentation de la direction informatique et des nouvelles technologies


La direction informatique et des nouvelles technologies de la SOTRA est

Composée de :

- Un (1) Directeur informatique et des nouvelles technologies

- Une (1) secrétaire

- Un (1) sous-directeur de l’information

- Un (1) Service maintenance électronique et des nouvelles technologies

- Un (1) Service système réseau, de base de donnée et maintenance

- Un (1) Service études et développement
  1   2   3

similaire:

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconBrevet de technicien supérieur

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconBts brevet de technicien supérieur

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconBrevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux Organisations (en cours)

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconTechnicien supérieur en Sécurité Réseau

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconRésumé Ce rapport concerne mon stage de fin d’étude de Master 2 Informatique...

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconTechnicien Supérieur Gestionnaire en Ressources Informatique

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconBts technicien supérieur de l'étude et de l'économie de la construction

Rapport de fin de stage brevet de technicien superieur iconRapport de stage
«Etudes Référentiels Internet» (eri) pour avoir eu la gentillesse de m’accepter en stage








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com