R éaménagement d’un abattoir à volailles








télécharger 65.84 Kb.
titreR éaménagement d’un abattoir à volailles
date de publication23.12.2016
taille65.84 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > droit > Documentos
Réaménagement d’un abattoir à volailles




CCTP LOT N° 1 - MACONNERIE

    1. - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES



1.1.1 - NORMES ET REGLEMENTS

L’entreprise devra exécuter ses ouvrages selon les règles de l’art et les textes en vigueur au jour de la soumission ( DTU, Règles de calcul, Normes, Arrêtés, Décrets, etc. …

1.1.2 - CONDITIONS PARTICULIERES
1.1.3 - Installation de chantier
L’installation du chantier est incluse dans le prix forfaitaire de l’Entrepreneur titulaire du présent lot et comprend outre les prestations prorata prévues au C.C.A.P., les sujétions et fournitures suivantes :

  • fourniture et amenée à pied d’œuvre, installation et évacuation de tout le matériel nécessaire à une bonne exécution,

  • caniveaux et drains nécessaires à l’évacuation des eaux pendant la durée du chantier,

  • les branchements de fluides, eau et électricité, à titre provisoire,

  • les prestations nécessaires à l’hygiène : cabinets d’aisance, vestiaires,

  • les installations de sécurité : garde-corps, filins si nécessaires, les barrières fermant le chantier,

  • le panneau de chantier réglementaire, qui sera soumis au Maître d’œuvre avant pose,

  • la salle de réunion de chantier, ainsi qu’un local pour conserver les échantillons retenus,

  • la réfection des ouvrages défectueux constatés soit en cours d’exécution, soit à la réception provisoire. Tous les ouvrages dégradés devront être démolis et repris dans les conditions précisées par ordre de service sur le procès-verbal de la réunion de chantier,

  • la mise hors chantier immédiate des matériaux ou éléments préfabriqués défectueux ou refusés par le Maître d’œuvre,

  • les sujétions dues à la présence d’autre corps d’état sur le chantier,

  • les bétons devront recevoir toutes protections nécessaires pour assurer leur parfaite conservation, notamment pendant la période du durcissement,

  • la fourniture d’échantillons et modèles d’appareillages,

  • l’accessibilité des échafaudages aux autres corps d’état, ainsi que la mise à disponibilité des moyens de levage, pendant toute la durée de leur présence sur le chantier, moyennant un prix de location à convenir entre les entreprises intéressées,

  • tous les étaiements éventuels nécessaires à la conservation et à la tenue des Bâtiments murs et voies existants.



L’entrepreneur est tenu d’effectuer toutes démarches utiles auprès des Services Publics ou concessionnaires pour assurer qu’il ne reste pas dans le terrain d’anciennes canalisations (égouts, gaz, eau, électricité).
Il doit signaler au Maître d’œuvre toutes les canalisations en service qui doivent être conservées ou déviées. Un relevé doit être fourni. Dans le cas d’une rencontre de canalisation inconnue dans les fouilles, celle-ci n’est démolie que si l’entrepreneur fait la preuve qu’elle n’est pas en usage, à quelque titre que ce soit.
Il est précisé qu’aucune prolongation de délai ne sera accordée pour les sujétions d’exécution dues aux articles précédents et qu’il n’est pas tenu compte des incidences de ces travaux sur les détails d’exécution.

1.1.4 – Implantation
L’implantation générale et le piquetage des bâtiments sont à la charge de l’entrepreneur de Gros-Œuvre, qui fera effectuer à ses frais et sous sa responsabilité, les tracés d’implantation d’après les plans qui lui sont remis et les instructions qui lui sont données par le Maître d’œuvre.
Les axes principaux sont matérialisés par un bornage fixe et protégé pendant toute la durée du chantier.
L’entrepreneur du Gros-Œuvre devra matérialiser sur ses ouvrages les traits de niveaux qui serviront de référence aux autres corps d’état.
Les tolérances d’implantation et d’exécution des ouvrages seront conformes au fascicule « Les tolérances dimensionnelles des ouvrages en maçonnerie » de l’U.N.M. (octobre 1972).

1.1.5 – Percements – réservations – trémies
L’entrepreneur doit gratuitement toutes réservations dans les murs ou planchers pour trémies, trappes, feuillures, ou percements nécessaires, ou incorporations de toutes dimensions, demandés par les autres corps d’état dans les délais fixés au planning d’exécution.
Si ces percements s’avéraient, aux yeux de l’entrepreneur de ce lot importants et susceptibles d’entraîner une incidence sur la stabilité des ouvrages, le Maître d’œuvre en serait tenu au courant.

1.1.6 – Mortiers et béton

1.1.7 – Qualité
La qualité et la provenance des liants et des agrégats devront recevoir l’avis de l’organisme de contrôle (s’il en est désigné un) ou du Maître d’œuvre. L’entrepreneur de ce lot a la responsabilité de la qualité des bétons mis en place et il tiendra compte journellement de l’humidité des agrégats.
L’utilisation d’adjuvants sera subordonnée à l’accord soit du bureau de contrôle, soit du Maître d’œuvre.
Lors de leur mise en œuvre, la température des bétons devra être supérieure à 5C. La vitesse de variation de la température sera limitée ) 20 C / heure.
L’écart de température entre 2 points quelconques du béton constituant un même élément sera inférieur à 10C…

1.1.8 – Fabrication et composition
Les sables, pierrailles et graviers pour béton armé et non armé, ainsi que les mortiers seront conformes aux normes N.F.P 18301 et 18304.
Le sable pour béton sera du type d/0 = 0.1/6.3.

Le sable pour mortier sera du type d/0 = 0.1/3.15.

Les pierrailles pour ouvrages en béton seront du type d/0 = 6.3/25.

Le ciment employé sera soit du ciment Portland artificiel (C.P.A. 210/325) ou C.P.J., soit du ciment métallurgique mixte (C.M.M. 180/250).
La composition des mortiers et bétons sera :

  • Béton N°1 : gros béton pour fondations résistance à 28 jours : 150 bars ciment C.P.J. 35 dosage minimal 250 kg/m3

  • Béton N°2 : béton pour béton armé résistance à 28 jours : 210 bars ciment C.P.J. 45 ou 45 S dosage minimal 300 kg/m3

  • Béton N°3 : béton pour béton armé résistance à 28 jours : 250 bars ciment C.P.J. 45 ou 45 S dosage minimal 350 kg/m3

  • Mortier N°1 : pour hourder – C.P.A. 325, 150 kg + chaux artificielle 250 kg pour 1 m3 de sable de rivière 0.80/0.315

  • Mortier N°2 : pour chapes et solins – C.P.A. 325, 500 kg pour 1 m3 de sable de rivière 0, 80/0.315

  • Mortier N°3 : pour gobetis – C.P.A. 325, 600 kg pour 1 m3 de sable de rivière

  • Mortier N°4 : pour corps d’enduits – C.P.A. 325, 300 kg + chaux artificielle 150 kg pour 1 m3 de sable de rivière

  • Mortier N°5 : pour couche de finition – C.P.A. 325, 150 kg + chaux artificielle 200 kg pour 1 m3 de sable de rivière.



Conformément aux documents généraux contenus dans le C.P.S. ou C.C.A. et suivant la norme N.F. P 03001, l’entrepreneur devrait procéder sans aucun supplément de prix à tous essais, prélèvements et analyses jugées nécessaires par le bureau de contrôle ou le Maître d’œuvre pour le contrôle de la qualité des matériaux et la résistance des bétons.
Si ces résultats étaient inférieurs au minima imposé par les règlements précités, il serait procédé à la démolition des ouvrages sans aucun supplément de prix, ni allongement des délais.
Des mises en charge des éléments porteurs pourront être demandées par le Maître d’œuvre.
Sera considérée comme non satisfaisante, toute épreuve qui aura donné lieu à l’une des constatations suivantes :

  • ouvrages fissurés

  • flèche totale sous charges et surcharges dépassant la valeur admissible

  • flèche permanente subsistant 4 heures après l’enlèvement de la charge supérieure à 1/5 de la flèche définie ci-dessus

  • si l’accroissement de la flèche pendant l’application du dernier quart de la surcharge atteint le double de la flèche observée pendant l’application du premier quart…



1.1.9 – Prescriptions concernant les aciers
Les armatures présenteront les caractéristiques mécaniques requises par les plans techniques. Elles seront soit de la catégorie des aciers dit « lisses », soit des aciers dit «à «  haute adhérence ».
Leur façonnage, leur mise en place et leur maintien dans le béton seront conformes aux règles de l’art et répondront aux définitions des plus techniques.
Les quantités d’acier indiquées dans le quantitatif, sont données pour une exécution traditionnelle totale de l’ouvrage concerné . En ce cas de préfabrication de tout ou partie de l’ouvrage, les quantités seraient à recevoir en plus pour tenir compte des diverses phases d’exécution et de levages.

1.1.10 – Prescriptions sur les coffrages
Les coffrages seront étudiés de façon à obtenir des parements appartenant aux catégories suivantes :

1.1.11 – Parement de classe I (indifférente)
Parements bruts de décoffrage pour faces cachées ou à enduire, dont l’aspect de surface est indifférent. Pour ceux d’entre eux qui seront visibles au décoffrage, les balèvres devront être enlevées et les manques de matière rebouchées.

1.1.12 – Parement de classe R (rugueux)
Parements servant de support à un enduit au ciment ou au plâtre. Ils doivent se présenter sous l’aspect d’une surface rugueuse, balèvres enlevées et manque de matières rebouchée. L’aptitude du parement au bon accrochage de l’enduit résulte traditionnellement de sa rugosité, qui peut être obtenue ou améliorée par un traitement de surface tel que piquage, utilisation d’une toile de jute…

1.1.13 – Parement de classe L (lisse)
Parement servant généralement de support à un revêtement mince. Ils doivent se présenter sous l’aspect d’une surface lisse, à balèvres enlevées et ragrées, dont le bullage n’implique qu’une consommation normale d’enduit dit de débullage et dont les flèches locales ne peuvent être supérieures à 0.001 m sous une règle de 0.20 mètre. La consommation d’enduit de débullage est normale s’il suffit d’employer le produit d’enduit filmogène sous une épaisseur moyenne de l’ordre de 0.02 m (soit à raison de moins de 0.6 kg au m²), cette préparation étant nécessaire et suffisante dans le cas d’une prestation minimale.
Dans le cas de parements plans verticaux, la flèche générale ne peut être supérieure à 0.02 m, sous une règle de 2 ml.

1.1.14 – Parement de classe S (spéciaux)
Parements caractérisés par la recherche d’un effet architectural déterminé ; le béton reste généralement apparent.
Dans le cas de parements soignés, il sera exigé une finition par nettoyage à l’air comprimée. Pour les murs ou les sols devant recevoir un enduit ou une chape, l’entrepreneur devra le repiquage.

1.1.15 – Ragréages


  • Ragréages sur béton brut


Tous les ragréages sur béton brut, et en général toutes les finitions à exécuter sur des ouvrages en béton, seront faits au mortier de ciment avec adjonction d’un produit type PCI, UCEPACT, COMPAKTUNA ou similaire, permettant un bon collage des mortiers rapportés sur les bétons en place et limitant les retraits.
Les dosages des produits et leur mise en œuvre devront respecter les indications du fabricant.


  • Ragréages sur béton apparents ou à peindre :


Dans le cas où les parements des bétons destinés à rester apparents ou à être peints n’ont pas un aspect suffisamment soigné ou sont incompatibles avec la mise en œuvre des peintures, l’entrepreneur titulaire du présent lot exécutera à sa charge un enduit de ragréage du type RAVADRESS ou similaire.
Dans le cas où le résultat obtenu ne serait pas compatible avec l’aspect décoratif recherché (béton brut de décoffrage restant apparent notamment), l’entrepreneur devra à sa charge :

  • soit une peinture

  • soit un enduit décoratif sur l’ensemble de l’ouvrage considéré.



Ces travaux seront exécutés suivant les indications formelles du Maître d’œuvre, particulièrement en ce qui concerne la nature et la qualité des produits utilisés et leur mode de mise en œuvre.

1.1.16Acceptation des supports
L’entrepreneur de ce présent lot devra avant tout commencement de travail de carrelage, reconnaître les lieux, vérifier la planimétrie des sols sur lesquels il a à effectuer ses ouvrages.
Il sera vérifié en plus de la planéité :

  • la qualité des surfaces (siccité),

  • l’altitude brute, par rapport à l’altitude finale à obtenir,

  • la terminaison des poses de fourreaux ou traversées de plancher des autres corps d’état.



1.1.17 – Contenu des travaux de carrelage
L’entrepreneur doit :

  • le nettoyage des sols avant travaux proprement dits,

  • les découpes et travaux de finition autour des poteaux, cloisons, bâtis, gaines, tuyauteries (les appareils sanitaires posés après le carrelage),

  • le nettoyage après coulage des joints,

  • la protection nécessaire avant, pendant et après la pose des revêtements jusqu’à réception,

  • la présentation d’échantillons avant pose, pour agrément par le Maître d’ouvrage ou le Maître d’œuvre,

  • le changement de revêtement de sol se fera au milieu de la feuillure des portes.



1.1.18 – Stockage des matériaux
L’entrepreneur devra obtenir l’accord du Maître d’œuvre pour le stockage des matériaux à l’abri des intempéries. Il devra tenir compte des surcharges admissibles dans les locaux utilisées.

1.1.19 – Gravois et nettoyage
Tous les déblais, déchets et gravois provenant des travaux du présent lot sont évacués aux décharges par le titulaire du présent lot.
Il est rappelé à l’entrepreneur de veiller à ce qu’aucun dégât ou salissure quelconque ne soit fait aux ouvrages des autres corporations.

1.1.20 – Sécurité de chantier
Les protections nécessaires destinées à assurer la sécurité du personnel, suivant la législation en vigueur, sont à la charge du présent lot et comprises dans son prix.

1.1.21 – Garantie
Il pourra être prélevé, en présence du maître d’œuvre, des échantillons d’ouvrages à des fins d’expertise. Dans le cas où les ouvrages seraient de qualité inférieure à celles précisées au marché, l’ensemble de la livraison serait refusé, y compris les quantités déjà posées.

1.1.22 – Calcul des quantités
Les surfaces des différents revêtements seront calculées «en surface libre » mise en œuvre. Les prix comprendront tous les travaux, accessoires, déchets, pertes, fournitures, arasements, finition, etc. …


1.1.23 – COORDINATION AVEC LES CORPS D’ETAT
L’entrepreneur devra réaliser ses ouvrages en parfaite coordination avec tous les autres corps d’état et notamment ceux de charpente, de couverture, de plomberie et d’électricité.
Il devra gratuitement toutes les réservations, incorporations et feuillures de toutes dimensions demandées par les autres corps d’état.

L’entrepreneur du présent lot devra les traçages d’implantation et de niveau nécessaires aux autres corps d’état.
Il a la charge en qualité d’entrepreneur principal, des nettoyages périodiques et des enlèvements de gravois, dont les frais préfigureront (pour ce qui ne le concerne pas) au compte prorata.
S’il y avait une entreprise quelconque sur la voie publique, la demande d’autorisation serait préalablement déposée à la Mairie ou faite par l’entrepreneur de ce lot.
Toutes ces sujétions étant incluses dans ses prix et délais d’exécution.

1.1.24 – QUALIFICATION
Il est demandé au soumissionnaire de justifier de sa qualification QUALIBAT et de ses références en rapport avec la nature des travaux à réaliser dans ce projet.

    1. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER


1.2.1 - Installation chantier
a- Panneaux de chantier réglementaires :
Panneau réglementaire de « Permis de Construire » à établir suivant les instructions et détail du Maître d’œuvre et suivant l’article L 324.1 du Code du travail.

Panneau avec indication « Chantier Interdit au Public ».
b- Dispositif de sécurité du chantier suivant dispositions et réglementation en vigueur . Installation de clôtures ou barricades provisoires, réalisées conformément aux règlements en vigueur suivant l’emprise du chantier à déterminer en accord avec l’architecte.
c- Bureau de chantier réservé aux réunions de chantier – environ 20 m² - avec équipement (table, chaises, appareil de chauffage, téléphone, un jeu de plans et du CCTP TCE, etc …)
d- Traits de niveau (exécution et protection) à la charge du présent lot, en accord et en coordination avec les autres corps d’état intéressés.
e- Branchements provisoires suivant décret du 8/1/1965 et Code du travail.

Branchement eau de chantier avec compteur et tuyauteries.

Branchement électrique de chantier avec compteur (prise lumière, prise force de sécurité et prise de terre).
f- Bloc sanitaires avec wc provisoire de chantier type ALGECO, raccordé sur EV, comprenant 2 wc, 1 lavabo. Installation durant la totalité du chantier.
g – L’ensemble des prestations demandées par le coordonnateur SPS.
Concerne : l’ensemble du chantier

1.3. – DEMOLITIONS
1.3.1. – Démolition dalle béton

Compris chargement et évacuation des gravats à la décharge et toutes sujétions.
1.3.1.1 – Dalle béton extérieure
Concerne : Emplacement de la future aire de lavage

1.3.1.2 – Dalle béton intérieure,

Compris creusement du sol sur 30 cm de profondeur, et évacuation des gravats.
Concerne : Ensemble du bâtiment sauf partie garage
1.3.1.3 – Démolition du mur extérieur en agglomérés

Sur une largeur de 2,00 ml, compris chargement et évacuation des gravats à la décharge et toutes sujétions.

Ep. 0,50 m – Ht. 1,80 m
Concerne : Mur perpendiculaire à la façade sud entre projet et Bains Douches sur 2,00 ml


1.4 – PERCEMENTS ET MODIFICATIONS D’OUVERTURES
Comprenant :

  • étaiement,

  • démolition de maçonnerie en sous œuvre,

  • chargement et évacuation des gravats à la décharge,

  • linteau en béton dosé à 350 kgs exécuté en sous œuvre (section 30 x 30 cm ) y compris coffrage et armatures (HA 85 kgs / m3),

  • maçonnerie de calage et de remise en charge,

  • reprise de jambage en béton dosé à 350 kgs (section 20 x 30 cm) y compris coffrage, armatures et liaison avec la maçonnerie existante,

  • reprise de sol dans l’épaisseur du mur,

  • toutes sujétions.


1.4.1 – Percement d’ouverture dans mur de 50 cm - Dim. finies : 0,95 x 2,15 m
Concerne : Accès personnel façade Sud
1.4.2 – Réouverture et transformation d’anciennes portes condamnées

Ep. mur initial 50 cm

Ep. rebouchage en agglomérés de 20 cm,
Dim. actuelles : 1,00 x 1,90 m (Ht. au niveau du cintre 2,00 m)

Dim. finies : 1,11 x 2,00 m
Concerne : portes intérieures dans chambre froide (viscères) et arrivage des volailles vers couloir de service

1.4.3 – Modification d’ouvertures dans mur de 50 cm
1.4.3.1 – Dim. actuelles : 0,80 x 2,06 – Dim. finies : 1,11 x 2,04 m
Concerne : porte extérieure arrivage volailles
1.4.3.2 – Fenêtre cintrée à transformer en porte
Dim. actuelles : 0,80 x 0,70 m

Dim. finies : 1,11 x 2,04 m
Concerne : porte extérieure dans chambre froide (viscères)
1.4.3.3 – Dim. actuelles : 3,15 x 4,25 – Dim. finies : 1,50 x 2,15 m
Concerne : porte de sortie des produits finis sur pignon Ouest
1.4.4 – Condamnation d’ouvertures dans mur de 50 cm en agglomérés de 20 cm (2 rangs en épaisseur)
1.4.4.1 – Dim. 1,05 x 2,00 m
Concerne : porte extérieure sur façade sud
1.4.4.2 – Dim. 2,00 x 1,45 m
Concerne : Ouverture sur pignon Est

1.4.5 – Seuil en BA

Comprenant coffrage, chape lissée, nez de marche arrondi au fer, rejingot, pente 2 %
Concerne : Portes accès personnel, arrivage volailles, chambre froide (viscères) et sortie produits finis

1.4.6 – Réfection des seuils existants

Compris démolition de l’existant, surcharge en béton, coffrage, exécution d’un seuil en BA, compris rejingot, nez de marche arrondi au fer et toutes sujétions.
Concerne : Porte du garage


1.5 – MACONNERIE NEUVE
1.5.1 – Dallage intérieur

Comprenant :

  • Gravier rond 20/40 sur une épaisseur de 10 cm,

  • Lit de sable, de 2 cm d’épaisseur compris remise en état de la plateforme, fourniture, mis en œuvre, épandage, compactage, etc.

  • Film polyéthylène, compris relevé des bords sur toute l’épaisseur du dallage, recouvrement des lès et toutes sujétions. Epaisseur : 200 µ,

  • Isolation thermique en panneaux de mousse isolante incompressible, fourniture et pose jointivement à plat y compris relevé sur toute l’épaisseur du dallage, épaisseur : 50 mm (Résistance d’isolation thermique R = 1.00 m20C/W),

  • Dallage béton n°3 dosé à 350 kgs/m3, finition lissée, compris armatures par treillis soudé (ST 50 C), joints de dilatation et de retraits, épaisseur 13 cm, conforme au DTU 13.3,

  • Finition lissée à l’hélicoptère, compris durcisseur


Concerne : Ensemble du bâtiment sauf garage

1.5.1.1 – Plus value pour dalle béton colorée – Teinte : oxyde
Concerne : Ensemble du bâtiment sauf garage

1.5.2 – Dallage extérieur

En béton n°3, armé par treillis soudé (ST 50 C) finition talochée, compris façon de pente vers siphon central et toutes sujétions.
Epaisseur 20 cm.
Concerne : aire de lavage

1.5.3 – Plots en béton

Surélever de 10 cm / au sol fini, compris plinthe à gorge en périphérie.

Dim. 0,20 x 0,10 m
Concerne : au pieds des appareils sanitaires, au droit des arrivées d’eau et des évacuations.

1.6 - CANALISATIONS
Le fond des tranchées sera parfaitement réglé suivant le profil à obtenir et la profondeur prévue compte tenue de l’épaisseur des canalisations et de la forme de pose en sable.

La pose des canalisations ne sera entreprise que sur autorisation de l’architecte après vérification du fond de fouille.

L’ouverture des tranchées, la pose des canalisations et la construction des regards devront être effectuées simultanément afin de permettre les essais de canalisations, et immédiatement après, le remblai.
Le présent lot aura à sa charge le réseau d’évacuation (tuyaux, regards, etc…) enterré intérieur et extérieur EP et EU/EV suivant plan de masse.

Le présent lot aura à sa charge le calcul des différentes sections de l’ensemble des canalisations (EP – EU – EV) ainsi que les plans de recollement en fin de chantier.

1.6.1 - Canalisations et accessoires

(coudes, culottes, tés, etc…) en PVC, série assainissement , y compris fouilles en tranchée dans terrain de toute sauf rocher, fourniture, pose, collage des joints, réglage de la pente par un lit de sable, remblai en sable jusqu’à 20 cm de hauteur au-dessus du tuyau, remblai complémentaire en terre saine provenant des tranchées, compactage, évacuation des terres excédentaires, percement de mur en fondation pour passage des canalisations laissées en attente, 5 cm au-dessus du niveau de la dalle finie, au droit de chaque appareil et siphons de sol.
1.6.1.1 – Réseau extérieur EP : diam. 100 mm, posé en tranchées sablées
Concerne : Ensemble du bâtiment
1.6.1.2 – Réseau EU EV intérieur

Compris réseau siphons de sol et forme de pente, canalisation sous dallage, diam. 100 mm.
Concerne : Réseau d’évacuation sur l’ensemble du bâtiment
1.6.1.3 – Réseau EU EV extérieur : diam. 100 mm
Concerne : Suivant plan de masse

1.6.2 – Siphons de sol

En inox, DN 100 avec grille et réhausses si nécessaire, raccordement sur réseau et toutes sujétions.
Concerne : Ensemble du bâtiment

1.6.3 – Regard siphonné – Dim. 0,30 x 0,30 m

Compris fond, parois, grille en fonte, raccordement sur réseau et toutes sujétions.
Concerne : pour lave-mains et lave bottes dans arrivage volailles et zone abattage.

1.6.4– Regard en béton moulé

Ou préfabriqué y compris fond et parois, trappe de fermeture en béton, terrassement et remblaiement, rehausses et toutes sujétions.
1.6.4.1 – Regards EP 40 x 40 cm en pieds de chutes

Compris raccordement sur descentes verticales EP
1.6.4.2 – Regard EU-EV

1.6.5 – Branchement sur réseau existant

Comprenant signalisation et protection, terrassement, percement, branchement, gaine électrique dans la tranchée, rebouchage et scellement, compris toutes sujétions.
Concerne : Réseaux EU – EV dans regard existant (suivant plan de masse)

1.6.6 – Réalisation d’un exutoire en béton
Concerne : Pour sortie Ep. vers la Besbre, suivant plan de masse


1.7- ENDUITS
1.7.1 – Réfection des enduits existants

Comprenant :

  • échafaudage,

  • protection des entourages briques existants,

  • piquage, dégarnissage et regarnissage des joints,

  • dégrossis, surcharge si nécessaire,

  • entoilage des ouvrages en béton,

  • baguettes PVC pour protection des arêtes,

  • enduit de finition à la chaux colorée, finition talochée.


Teinte au choix du maître d’ouvrage dans la gamme du fabricant.
Enduit traditionnels exécutés conformément au D.T.U. 26.1.
1.7.1.1 – en surface courante
Concerne : Ensemble du bâtiment
1.7.1.2 – sur tableaux et linteaux
Concerne : Ensemble du bâtiment

1.7.2 – Nettoyage au jet haute pression

Des entourages brique des ouvertures existantes et des angles du bâtiment.
Concerne : Ensemble du bâtiment


1.8 - DIVERS
1.8.1 – Réalisation de fûts en béton

Pour ancrage poteaux bois
Concerne : Poteau sous auvent au-dessus de l’aire de lavage


1.9 – OPTION

Nota : L’option consiste à aménager la partie garage




1.3.bis – DEMOLITIONS
1.3.1.2.bis – Démolition dalle béton intérieure

Compris creusement du sol sur 30 cm de profondeur, chargement et évacuation des gravats à la décharge et toutes sujétions.
Concerne : Partie garage


1.4. bis – PERCEMENTS ET MODIFICATIONS D’OUVERTURES
1.4.1. bis – Percement d’ouvertures dans mur de 50 cm
1.4.1.1.bis – Dim. finies : 1,11 x 2,00 m

Concerne : Portes intérieures pour accès stérilisation et salle de découpe
1.4.1.2.bis – Dim. finies : 0,91 x 2,00 m

Concerne : porte intérieure pour accès local matériel

1.4.4. bis – Condamnation d’ouvertures dans mur de 50 cm en agglomérés de 20 cm (2 rangs en épaisseur)
1.4.4.1.bis – Dim. 0,80 x 0,70 m

Concerne : fenêtres façade Nord
1.4.4.2. bis – Dim. 2,40 x 2,03 m

Concerne : Porte garage pignon Ouest
1.4.4.3. bis – Dim. 0,85 x 2,00 m

Concerne : Partie de la porte condamnée dans local matériel


1.5. bis – MACONNERIE NEUVE
1.5.1. bis – Dallage intérieur

Concerne : Sur partie garage actuel
1.5.1.1.bis – Plus value pour dalle béton colorée – Teinte : oxyde

1.5.3.bis – Plots en béton

Concerne : au pieds des appareils sanitaires, au droit des arrivées d’eau et des évacuations.


1.6 - CANALISATIONS
1.6.1.bis - Canalisations et accessoires
1.6.1.2.bis – Réseau EU EV intérieur

Compris réseau siphons de sol, compris forme de pente, canalisation sous dallage, diam. 100 mm.
Concerne : Réseau d’évacuation stérilisation et salle de découpe


1.6.2.bis – Siphons de sol

En inox, DN 100 avec grille et réhausses si nécessaire, raccordement sur réseau et toutes sujétions.
Concerne : salle de découpe


1.7- ENDUITS
1.7.1.bis –Enduits sur maçonnerie neuve
1.7.1.1.bis – en surface courante
Concerne : sur maçonnerie neuve (porte et fenêtre condamnées dans garage actuel)


Réaménagement d’un abattoir à volailles Page sur 12 CCTP lot maçonnerie

Dompierre sur Besbre

similaire:

R éaménagement d’un abattoir à volailles iconR éaménagement d’un abattoir à volailles

R éaménagement d’un abattoir à volailles iconRéaménagement d’un abattoir à volailles 273, Grande rue








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com